[Gamescom] Ghost Recon Breakpoint – On a joué en coop.

démo Ghost Recon Breakpoint Gamescom

Tout droit sortie des forges d’Ubisoft, nous vient une des licences les plus attendues de l’année. Ghost Recon Breakpoint sortira le 4 octobre prochain et à cette occasion GeeknPlay a eu le plaisir de tester une démo jouable du jeu lors de la Gamescom 2019.

Ghost Recon Breakpoint prend la suite de son prédecesseur, Wildlands, dans la liste des TPS tactique de Ubisoft. Très tôt le prochain opus de la saga développé par Ubisoft nous a été vendu comme une expérience sans nul autre pareil dans l’histoire de la saga. Comment ? Cela nous allons le découvrir ensemble.

Un projet de jeu ambitieux.

Breakpoint est un mot anglais qui signifie littéralement « point de rupture ». Ce terme militaire fait référence à un phénomène qui occurre aux moments les plus dangereux de la mission d’un soldat plongé en territoire ennemi. Ainsi, il arrive qu’un fantassin épuisé, acculé et en infériorité numérique, fasse le choix de se laisser mourir plutôt que se battre, renonçant à tout esprit combatif.

La promesse que fait Ghost Recon Breakpoint aux joueurs, c’est de vivre des situations de stress intenses similaires à celles des vrais soldats, en nous plongeant dans des situations à hauts risques.

Ghost Recon Breakpoint The Wolf
Les loups partent en chasse.

Cherchant à remanier l’ADN de la saga, cette opus rompt avec les habitudes des joueurs, habitués à traquer leurs adversaires et les éliminés inéluctablement. Cette sensation de contrôle absolu de la situation présent tout au long de la saga s’ébranle dans ce nouvel opus.

Pour vous mettre à l’épreuve, vous affronterez un redoutable adversaire. Ce dernier possède la supériorité numérique et logistique sur vous et connaît parfaitement toutes vos stratégies et pour cause, lui-même est un ancien Ghost à la tête d’une armée privée : The Wolf.

Il existe plusieurs types de fantômes.

Lorsque nous nous sommes présentés devant le stand de Ubisoft, il nous a été proposé de jouer une mission de la campagne principale en coopération à 4 joueurs. L’expérience semblait intéressante puisque nous étions encourager à utiliser les micros. Le but recherché était de communiquer le plus souvent entre camarades pour se coordonner et surmonter les obstacles plus facilement.

Chacun des joueurs avaient le choix d’incarner un des quatre archétypes disponibles. L’assaut, le sniper, le spécialiste du corps à corps et le démolisseur. Tout l’intérêt était d’utiliser chaque compétences uniques des personnages afin de combler les lacunes de chacun. Un des équipiers disposait d’un drone de reconnaissance par exemple, tandis qu’un autre possédait des fumigènes.

Ghost recon Breakpoint classesNous n’avons pas eu la confirmation si oui ou non il existait un arbre de compétence dans lequel dépenser des points de compétences afin de continuer dans la personnalisation de son ghost. Cependant il est probable que cela soit le cas, au vu de la possibilité des personnages de monter en niveau.

Dépasser nos limites, vraiment ?

Ghost Recon Breakpoint adversaires.jpgAinsi le premier constat que l’on peut faire est que le tout semble un brin en dessous de nos espérances. En effet, bien que les sensations de tir et les différents contrôles soient agréables et simples à prendre en main, l’ensemble de l’expérience manque cruellement d’une touche de finition pour réellement créer une expérience viscérale et stressante comme il nous l’était promis au départ dans le titre du jeu.

Entre autre chose, l’IA très basique, si ce n’est complètement perdu lorsqu’il s’agit de réagir de manière intéressante aux agressions, ne nous posa aucun problème. Par exemple, lors du début de la partie, notre équipe s’est confronté à une patrouille ennemie accomplissant une ronde aux abords d’une route. Après les avoir éliminés un véhicule ennemi s’approcha, nous contraignant à nous dissimuler à la hâte.

Cependant en dépit du bon sens le plus basique, ce dernier n’a pas ne serait-ce que ralenti devant les corps des sentinelles abattues. Mis à part cette mésaventure, nous pouvons aussi mentionner les gardes qui abandonnent votre poursuite au bout de quelques secondes lorsque vous n’êtes plus en vue, ou bien sa relative désorganisation.

Loup y es-tu ? Me vois-tu ? M’entends-tu ?

De plus la fonctionnalité inédite implémentée en jeu, le camouflage environnemental, qui vous fait vous allonger et vous couvrir de boue pour se dissimuler s’avère ici inutile. Ainsi, les adversaires peuvent certes vous entendre si vous vous déplacez trop vite et vous repérer si vous ne prenez pas garde, mais pourquoi vouloir se cacher d’un adversaire incompétent Lorsqu’on peut tout simplement le tuer ?

Enfin, face à une IA plus qu’imparfaite, l’expérience coopérative auquel nous avions participé s’en voyait appauvri. Toutefois, ce n’est pas faute d’avoir tenté à quelques reprises de lancer la conversation avec mes camarades de circonstances, néanmoins il s’avère a posteriori qu’agir en solo du reste de l’équipe restait la meilleure stratégie.

Opération commando pour Ubisoft jusqu’en octobre.

La promesse offerte par le jeu de Ubisoft au départ est bel. Le titre s’est donné les moyens matériels pour atteindre ses ambitions, techniquement et narrativement parlant. La participation de Jon Bernthal au casting contribue grandement à donner une aura menaçante à l’antagoniste principal.

Ghost Recon Breakpoint Jon Bernthal
Cole D. Walker incarné par Jon Bernthal.

Le jeu sort en octobre, mais jusque là manque cruellement de polissage. L’animation faciale et la synchronisation labiale plus qu’approximative nous coupe de l’immersion du jeu tandis que certaines annonces de gameplay qui ont été faites, comme la gestion précise de son état physique, (remettre une articulation en place par exemple) se retrouve absente de la démo de Ghost Recon Breakpoint, en plus de l’IA assez médiocre.


La Beta de Ghost Recon Breakpoint arrive. C’est le moment de sécuriser votre chance d’y jouer. #GhostRecon.

Toutefois, le lancement de la bêta fermée de Ghost Recon Breakpoint qui démarre le 5 septembre prochain devrait permettre à Ubisoft de bénéficier des retours de la communauté. Des retours qu’on espère, Ubisoft mettra à profit. Espérons que jusque là Ubisoft termine la finition de son jeu qui a le potentiel pour devenir le Magnum Opus de la saga.

Conclusion.

Ainsi s’achève notre review de la démo de Ghost Recon Breakpoint. Le jeu était présent lors du salon de la Gamescom 2019. Pour rappel le jeu de Ubisoft sera disponible dès le 4 octobre prochain sur PC, PS4, Xbox One et Google Stadia. De plus il est aujourd’hui possible de s’inscrire pour l’accès à la bêta fermée du jeu qui débutera le 5 septembre prochain. Allez visiter le site de Ubisoft pour de plus ample informations. Venez interagir avec nous et la communauté sur notre Discord officiel. En attendant, restez connectés pour vous informer des dernières news sur GeekNplay !

Gamescom 2019 – Découvrez la preview de Cyberpunk 2077.
[Gamescom] – La démo de Modern Warfare était superbe !
[Gamescom] – Square Enix ressuscite Final Fantasy VII.
[Gamescom] – The Witcher 3 sur Switch n’est pas moche.
[Gamescom] – GRID sur la piste d’un futur succès ?

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire