[Gamescom] Final Fantasy VII – Square Enix nécromancien.

Final Fantasy VII mise en avant Gamescom

Final Fantasy VII remake est sans doute un des RPG les plus attendus de l’année 2020. Pas parce qu’il donne l’occasion de découvrir un tout autre univers riche et inédit comme Cyberpunk 2070, mais parce qu’il permet de redécouvrir un des jeux les plus adorés par les fans du premier titre. On a eu le plaisir de tester la démo de Final Fantasy VII Remake pour vous !

À l’occasion de la Gamescom, Final Fantasy Remake développé par Square-Enix est donc mis en valeur sur le stand de Sony ! Le jeu est dès à présent prévu pour le 3 mars 2020 sur Playstation en format épisodique dans une aventure qui à ce qu’on a pu en comprendre, mêlera nouveauté et référence au jeu originel.

Touche pas à mon jeu !

Final Fantasy VII, pour ce qui ne connaissent pas l’univers du RPG japonais, est un jeu sorti en Europe en 1997. Le succès du jeu créé à l’époque par Square n’a dès lors jamais de grandir avec les années.

Ainsi, à en croire certains titres éditoriaux tel que Famitsu, Cet opus de la série se place en seconde position des 100 jeux préférés de tous les temps lors d’un sondage effectué auprès de ses lecteurs japonais. Le reste du monde ne boude pas non plus son plaisir puisque, dans un sondage similaire de 2017,  jeuxvideo.com révèle que le titre figure lui aussi sur le podium des joueurs, se positionnant  en troisième place.

Cloud Strife cosplay gamescom
Cosplay de Cloud Strife de Final Fantasy VII. – Gamescom 2019.

Parmi les 15 épisodes aujourd’hui existant de la série Final Fantasy, c’est donc bien le plus populaire à l’heure actuel que Square-Enix décide de remettre au goût du jour. Toujours est-il que Square-Enix prend un énorme risque en s’attaquant à ce mastodonte. La tâche semble ardue aux premiers abords, certains diront titanesque. GeeknPlay était sur l’espace dédié au jeu pour vérifier si les efforts du studio nippon consentis dans la résurrection du titre arrivent à égaler les bonnes intentions des créateurs originaux du jeu.

Pas un nuage à l’horizon pour Cloud.

Dans la catégorie des meilleures démonstrations disponibles lors de la Gamescom,La démo de Final Fantasy VII Remake  est sans doute très haut placé en terme d’affluence sur le salon. L’extrait de jeu qui nous a été proposé d’évaluer a quant à lui déjà été révélé lors de l’E3 2019 mais en vidéo.

scorpion sentinel
Le Scorpion-Sentinel vous rendra arachnophobe.

Ainsi nous suivons les péripéties de Cloud ainsi que son compagnon Barett qui se voient confrontés à un adversaire mécanisé gigantesque : Le Scorpion Sentinel. Cet adversaire iconique devrait rafraîchir la mémoire aux plus anciens fans de la série. Pour les autres, c’est un ennemi dont vous vous rappellerez longtemps.

démo Final Fantasy VII battleLe combat face à l’immense arachnide se déroule en deux phases durant lesquels ce dernier se déplacera consécutivement au sol et sur les murs de l’arène de combat. Si vous aviez suivi le début de notre dossier sur la Gamescom, alors sachez qu’il nous aura fallu encore moins de temps ici pour assimiler les touches de jeu que sur Call of Duty : Modern Warfare.

Toutefois il serait faux de penser que le gameplay présenté dans la démo de Final Fantasy VII Remake manque de profondeur. En effet, ce que le jeu perd en complexité dans les contrôles de touches, il le récupère dans la mise en avant de l’aspect tactique du titre.

Plus qu’un Remake, une renaissance.

Aujourd’hui encore un certain nombre de fans sont outrés par le tournant Beat ‘em’Up qu’a pris la saga des Final Fantasy qui a été amorcé par Final Fantasy XV. Par la force des choses, Final Fantasy VII hérite lui aussi d’un système de combat plus dynamique et qui abandonne le traditionnel tour par tour du premier volet originel.

Néanmoins une des premières choses qui saute à l’esprit lorsque le joueur s’essaye à la démo de Final Fantasy VII Remake, c’est que le jeu est exigeant. Il serait faux et absurde de comparer le titre de Square-Enix à un Dark Souls, cependant soyez informés que le combat de boss demande réellement d’assimiler les paternes de l’ennemi et ses compétences afin d’en venir à bout.

démo Final Fantasy VII close lookPour vous aider à mettre en pièce l’adversaire mécanique qui vous barre la route, vous pourrez compter sur l’aide active de Barett et de Cloud. Ainsi il était possible durant notre partie de basculer à tout moment entre Cloud et Barett pour les contrôler en temps réel. Tout l’intérêt ici est de réussir à remplir la barre d’étourdissement de votre adversaire en prenant avantage des capacités de vos personnages au bon moment.

Barett spécialisé dans le combat à distance sera plus efficace pour combattre le Scorpion Sentinel lorsque celui-ci se met à ramper les murs, tandis que Cloud pourra lui, envoyer de gros dégâts au sol. Les cycles d’attaques du boss qui sont nombreux obéissent à une logique qu’il nous a fallu maîtrisé pour arriver à esquiver le mieux possible les assauts de notre ennemi tout en maximisant les dommages qu’on lui infligeait et l’achever grâce au Punisher Mode, qui activera la capacité ultime du personnage au commande.

7, le chiffre porte bonheur de Square-Enix ?

démo Final Fantasy VII Staggered et shortcuts
Les raccourcis de compétences rendent les combats plus dynamiques.

En somme, le système de combat présent dans la démo de Final Fantasy VII Remake se dote de beaucoup plus de profondeur qu’au premier regard. Certains éléments de jeu tel que les points d’actions sont toujours présents. Prenant la forme d’une jauge matérialisé en-dessous de la barre de vie des héros, cette dernière est indispensable pour lancer des compétences et des sorts puissants.

Il faudra alors réussir à porter assez de coups à l’adversaire pour remplir la barre tout en évitant vous même de vous faire toucher, au risque de faire baisser la précieuse ressource. De plus, les combats prennent un tournant définitivement plus tactique lorsque nous ouvrons la roulette des sorts disponibles. L’affichage de cette dernière aura pour effet de ralentir le temps momentanément et rappellerons à certains un système qui partage des similitudes avec celui de The Witcher III.

Toutefois, il est tout aussi bien possible pour le joueur expérimenté ou plus orienté dans les jeux d’actions de montrer toute sa virtuosité au combat en décidant de lancer les attaques spéciales cette fois-ci en temps réel ! Cela ne paie sans doute pas de mine mais cela aura de lourdes conséquences sur l’ensemble du jeu.

Pour une expérience de jeu plus agréable.

En effet, La première conséquence direct d’un tel système binaire qui peut nous venir à l’esprit est qu’il est désormais possible de combattre tout en lançant des sorts puissants instantanément sans temps d’attente entre la phase de décision et d ‘action, réduisant drastiquement le temps de tous les combats du jeu, y compris ceux face aux monstres rencontrés aléatoirement lors de phases d’explorations.

Ainsi, il sera possible de réduire de moitié la durée des confrontations. À termes ce nouvel ajout de gameplay pourrait définitivement écourter la sensation abrutissante de grinding de niveau chez le joueur.

démo Final Fantasy VII close look
Aerith. – Final Fantasy VII.

Enfin, la dernière chose à faire remarquer sur le jeu est la refonte graphique intégrale du jeu de 1997. En réalité le jeu s’apparente énormément au film d’animation Advent Children, mais avec une finition définitivement beaucoup plus net et convaincante que le long métrage de 2005, ce qui n’est pas sans déplaire à nos yeux.

S’inspirer des meilleurs pour réussir.

Tant par les performances visuelles présentées dans la version démo du jeu que les mécaniques de jeu qui y sont liés, Square-Enix nous montre encore une fois ses talents de nécromancien en faisant renaître un jeu impossible à ressusciter pour les fans. Final Fantasy VII Remake suit donc peut-être la même voie que celle de Final Fantasy XIV sauvé du désastre par Naoki Yoshida.

Naoki Yoshida japan expo 2019 conference
Final Fantasy XIV : Online (2010). ne compte plus qu’une centaine de joueurs en 2012. Après que Naoki prenne part au projet, le jeu compte désormais 14 millions de joueurs en 2019. – Naoki Yoshida en conférence, Japan Expo 2019.

La prise en main agréable du jeu est le fruit d’un effort de Square-Enix d’inclure dans l’ADN du titre ce qui s’est fait de mieux en matière de RPG depuis ces vingt dernières années, The Witcher et Dark Souls en tête, sans jamais faire oublier aux joueurs qu’ils se trouvent bien devant un authentique Final Fantasy.

Conclusion.

Consécutivement à ce qui nous a été proposé lors de notre passage chez Sony dans la Gamescom 2019, on ne peut qu’espérer que Square-Enix nous servira un jeu aussi convaincant dans l’ensemble que ce qui a été montré dans ce gameplay de 15 minutes.

Final Fantasy VII First class edition
Final Fantasy édition 1st Class.

Le contraire serait dommage, puisque le jeu a assurément le potentiel de rassembler deux générations de joueurs, entre l’ancienne et la nouvelle garde de joueurs qui découvriront ou redécouvriront l’histoire de Cloud Strife et ses amis dans une aventure qui on espère ne se révélera pas être une belle coquille vide.

Ainsi se termine nos retours sur la version démo de Final Fantasy VII présent lors de la Gamescom 2019. Le jeu développé par Square-Enix est disponible à la précommande dès à présent sur le site officiel du studio, ainsi que dans une version deluxe et première classe. Venez interagir avec nous et la communauté sur notre Discord officiel. En attendant, restez connectés pour vous informer des dernières news sur GeekNplay !

Gamescom 2019 – Découvrez la preview de Cyberpunk 2077.
[Gamescom] – Ghost Recon Breakpoint : On a joué en coop.
[Gamescom] – La démo de Modern Warfare était superbe !
[Gamescom] – The Witcher 3 sur Switch n’est pas moche.
[Gamescom] – GRID sur la piste d’un futur succès ?

Final Fantasy VII Remake: Scorpion Sentinel Boss Battle Gameplay - E3 2019

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire