Japan Expo 2019 – L’art dans Samurai Shodown

Samurai Shodown art

Samurai Shodown, de son titre japonais Samurai Spirits est sortie le 25 juin 2019. Ce nouveau jeu développé par SNK marque le retour d’une licence de jeu de combat qui existe depuis 1993 mais qui n’avait pas eu de nouvel opus depuis 2009. Ainsi, à l’occasion de la Japan Expo 2019 et la visite lors de la convention parisienne à la fois du directeur artistique du jeu et de la character designer, nous avons pu assister à une conférence donnée sur la conception de Samurai Shodown et de poser des questions à ses créateurs.

Faire renaître une franchise

Samurai Shodown est une licence de jeu de combat qui existe depuis plus de 26 ans aujourd’hui. Du fait de sa longévité, mais aussi sa longue période d’absence sur la scène des jeux de combats, il a fallu pour les équipes de développement revenir à la base de la série de jeu et tout reprendre depuis le début.

Nobuyuki Kuroki nous confie notamment qu’il a été nécessaire de retravailler le système de combat en se posant la question de ce qui aller plaire aux joueurs. Bien naturellement c’est une question qui ne connaît pas une seule réponse, mais le parti a été pris de travailler sur la base de Samurai Shodown 2, lancé initialement sur Neo Geo.

C’était un sacré pari, car le monde du jeu de combat aujourd’hui s’oriente plus vers un style qui met l’accent sur les combats adaptant de longs combos de personnages plutôt qu’une approche du coup puissant qui fait énormément de dégâts comme souhaitait le faire SNK avec ce Samurai Shodown.

Toutefois, la question demeurait encore de savoir à ce niveau là ce que Samurai Shodown pouvait apporter en plus par rapport à des séries telle que Street Fighter ou Mortal Kombat. Cette réponse, elle vient avec l’intégration notamment de Yumi Saji dans l’équipe de développement du jeu et la refonte graphique des personnages.

Samurai Shodown : Le Japonisme dans les jeux vidéos.

Avant toute chose, un des éléments que Samurai Shodown propose et qui fait son originalité c’est le combat à l’arme blanche. En outre, les contres, parades et esquives ont fait la réputation de la franchise, comme celle d’une série de jeux de combats ou le placement des personnages est extrêmement important, à l’image des duels de Samurai dont le jeu tire ses inspirations.

Ces racines japonaises de la saga Samurai Shodown, le studio SNK ne s’en est jamais caché, il en joue même. En effet, là où les licences de jeux de combats japonais tel que Street Fighter ont tendance à occidentaliser les personnages dans leur designs et leur jeux en général, Samurai Shodown prend le chemin en sens inverse en ancrant son jeu dans l’histoire japonaise de l’ère Edo (1600 – 1868). Le Japonisme, on le voit même dans les menus et les à côtés du jeu.Samurai Shodown Conférence Japan Expo (2)

Depuis le début de la série, les voix des personnages de la saga Samurai Shodown se sont toujours exprimées en japonais. Cette particularité se retrouve aussi dans la voix de l’arbitre du match qui annonce le début des combats. Ce dernier ne fait pas que s’exprimer en japonais, il utilise aussi des expressions archaïques qui établissent réellement le cadre du jeu dans le vieux Japon du dix-neuvième siècle. Lorsque l’on pose la question aux deux développeurs du jeu sur le sujet de l’identité très marqué de la saga et comment cela a influencé la conception du jeu pour qu’il colle au public occidental? Ces derniers nous répondent :

Nobuyuki-Kuroki“Bien entendu qu’on a pris en compte cet aspect dans la conception du jeu. En effet Samurai Shodown a toujours été une série qui était suivie par des fans de la culture japonaise. Qu’ils soient Japonais ou bien Occidentaux. Pour ces derniers nous avons de prendre en compte les attentes de ce qu’un fan du Japon recherche lorsqu’il s’agit de parler du japon médiéval. Néanmoins nous nous sommes un peu restreint, le premier résultat sur lequel nous avions débouché était encore plus « japonais » que maintenant ! En fait il y a beaucoup de choses qu’on avait conçu au départ mais qui n’apparaissent pas aujourd’hui dans la version finale du jeu.” – Nobuyuki Kuroki, directeur artistique sur Samurai Shodown, Japan Expo (2019).

Les fans savent ce qu’ils veulent comme jeu, les développeurs aussi.

Afin que le retour de la série des Samurai Shodown soit un succès, les développeurs du jeu se sont efforcés du mieux qu’ils pouvaient d’écouter les retours de la communauté, notamment grâce à Twitter. La communauté des joueurs de jeux vidéos et notamment des fans de jeux de combats étant particulièrement exigeants.

Il n’aurait pas fallu qu’un trop grand détachement des développeurs à la communauté de fans aboutisse sur un schisme et au final l’échec du jeu de 2019. C’est dans ce but bien précis qu’apparaît Yumi Saji. Après le retour de Noboyuki Kuroki en 2014, qui avait travaillé sur l’épisode 64 de la série (1990), ce dernier a composé son équipe de développement et y avait intégrer la jeune développeuse et artiste dans ce nouveau projet.

L’important pour Samurai Shodown (2019) était de faire simple et efficace. Le but ici était de proposer un nouvel opus retournant aux sources de la saga, sans pour autant en faire un reboot pur et simple du premier épisode. C’est pour cette raison que plusieurs nouveaux personnages ont été introduit dans le jeu et que ce dernier ce déroule avant le premier opus de la série. C’est de cette manière qu’à commencer la création des personnages que sont Darli Dager, Wu Ruxiang et Yashamaru Kurama.

Yumi Saji au manette et un pari réussit pour Samurai Shodown ?

Le but derrière la conception des personnages ainsi que des décors des différents stage était de faire quelque chose de simple mais de marquant. Le cahier des charges de départ était de créer :

– Une championne maladroite mais attachant.

– Le personnage d’une femme forte et musclée.

– Un guerrier en armure cool et beau gosse.

Le fait que deux de ces personnages soient féminins quant à lui vient d’une directive en interne afin de féminiser un peu plus le roster des personnages proposés et renouveler la franchise. Afin de mettre en forme les personnages, Yumi Saji qui a été la principale contributrice dans la naissance des nouveaux belligérants de la série Samurai Shodown, a eu carte blanche dans son processus de création. Cette dernière témoigne.

Yumi-Saji“Je n’ai pas eu de contraintes particulières quand on m’a demandé de créer les personnages. J’avais un cahier des charges plutôt court et on m’a demandé ce que je pouvais en faire. Pour être honnête j’ai moi-même chercher des infos supplémentaires ! J’ai demandé à savoir ce qu’était leur profession, leur âge, ce qu’ils aiment manger… En complément de cela, j’ai fais beaucoup de recherches dans des ouvrages historiques afin de m’en inspirer et que cela soit retranscrit dans l’apparence des personnages.” – Yumi Saji, character-designer de Samurai Shodown, Japan Expo (2019).


Les ventes de Samurai Spirits au Japon ont dépassé les 40 000 exemplaires en une semaine.

Versions physiques expédiées : 30 179.

Versions dématérialisées : 10 427.

Total de 40 606 ventes !

Pour l’occasion nous vous présentons le thème dynamique original à l’effigie du jeu. Merci à tous les fans !

Samurai Shodown sorti depuis moins d’un mois marque un retour triomphant de la série. Les ventes affichées du jeu sont très bonnes, comme par exemple au Japon où ce dernier opus s’est vu être en rupture de stock la première semaine de son exploitation. SNK avait sous-estimé l’accueil favorable que lui réservait le public. D’un autre côté, la scène e-sport semble elle aussi satisfaite de ce nouveau jeu, puisque Samurai Shodown s’est vu programmé lors de l’EVO 2019 (Evolution championship series) une des plus grande scène compétitive du monde pour les jeux de combats, avec un cash-prize qui atteint aujourd’hui les 30 000 $ pour le vainqueur. Un avenir radieux semble se profiler pour Samurai Shodown !

Samurai Shodown Conférence Japan Expo (7)
Samurai Shodown édition spéciale Japan Expo.

Samurai Shodown (2019) développé par SNK est disponible depuis le 25 juin 2019 sur Xbox One et PS4. De plus le titre est aussi prévu prochainement sur Nintendo Switch ainsi que sur PC. Gardez un œil sur le compte Twitter du jeu ainsi que sur le site de l’éditeur pour de futures annonces. Restez connectés pour vous informer des dernières news sur GeekNplay !

►►►Japan Expo 2019 – Un vingtième anniversaire réussi !
►►►Japan Expo 2019 – Une journée idéale avec GeekNplay.
►►►Japan Expo 2019 – Faire vivre le Cinéma japonais en France.
►►►Japan Expo 2019 – Que vaut My Hero Academia saison 4 ?
►►►Japan Expo 2019 – Découvrez la maquette avec Anigetter !
►►►Avis – Tokyo Ghoul S, le film live sur le manga éponyme !
►►►Avis – The Saga of Tanya the Evil : Le film.

Trailer de lancement Samurai Shodown 2019

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire