Japan Expo 2019 – Découvrez la maquette avec Anigetter !

Son Goku Anigetter

La Japan Expo s’est achevé la semaine dernière pour notre plus grand regret à tous ! La convention parisienne consacrée à l’univers manga et japonais nous aura fait découvrir beaucoup de nouveautés et rencontrer énormément de passionnés, Anigetter en fait partie. Aujourd’hui, c’est avec beaucoup de plaisir qu’on vous parle de cette association qui embrasse totalement son côté geek !

Anigetter : Construire et transmettre la passion.

Tout d’abord commençons par poser la question primordiale : Anigetter, qu’est-ce que c’est ?
Pour répondre à cette question, nous sommes allés à la rencontre du président de l’association, Maxime Ducloux, alias Dux2081 qui a eu la gentillesse de nous accueillir.

Anigetter Dux 2081
Maxime Ducloux, a.k.a Dux2081, président de Anigetter

Anigetter c’est une association qui existe depuis 2002 et qui a pour but de transmettre la passion pour le maquettisme sur tout type de matériaux.”

En une phrase tout est dit, pourtant il est vrai que cet univers de maquettes et de modèle réduit reste mystérieux pour la majorité des gens. « Il ne faut pas faire la confusion ! » Rétorque Maxime. « Nous faisons de la maquette, qui est statique, au contraire du modèle réduit qui lui, bouge. »

La confusion des termes que nous employions à notre première rencontre avec Maxime témoigne de notre méconnaissance sur le sujet. Bien entendu, nous avions déjà pu croiser la route de figurine tel que les fameux modèles réduit et maquettes de Gundam, mais de là à faire des recherches sur le sujet ? Pourtant, on ne peut que rester ébahi lorsque on voit tout ce que Anigetter est capable de faire de leurs mains. Dux nous rassure néanmoins, en assurant que ce n’est pas compliqué de s’initier au maquettisme.

À l’instar d’un véritable Tori japonais (porte de santuaire Shinto), entrer sur le stand d’Anigetter vous donne la sensation de mettre le pied dans un monde déconnecté de la vie quotidienne, une version miniaturisée de notre réalité où se côtoient tous les héros qui nous ont marqué, d’hier et d’aujourd’hui. Un véritable plaisir pour les yeux qui est regardable chaque année! L’association met un nouvel univers geek à l’honneur à chacune de ses participations à la Japan Expo. Ainsi, pour cette édition de la Japan Expo 2019 ,c’est à Gundam que Anigetter rend hommage, à l’occasion des 40 ans de la licence.

Je suis Geek, ascendant architecte.

Si on revient aux origines de la pratique, c’est aujourd’hui grâce aux kits de constructions vendus dans le commerce et Youtube, que le monde de la maquette est beaucoup plus développé qu’il y a une vingtaine d’année. Anigetter pour leur part, sont des maquettistes de la première heure qui écument la Japan Expo et d’autres salons régulièrement, sans jamais oublier de proposer une initiation au public désireux d’en savoir plus sur cet hobby si particulier.

Papercraft de Pikachu à Japan Expo 2013“Notre but avant tout c’est de montrer au public que ça existe. Les maquettes et les modèles réduits ne se résument pas aux petits trains et aux soldats de plombs. Les univers Geek se prêtent bien à la discipline puisque cela existe déjà depuis très longtemps, le précurseur en la matière c’est Gundam, mais on peut imaginer aussi des reproductions issues de dessins animées ou des jeux vidéos. “

En effet, comme nous en témoigne Maxime Ducloux, Le maquettisme s’est beaucoup développé aujourd’hui à l’aide d’associations tel que Anigetter ,dont il fait parti ou bien AEUG (Association pour l’essor de l’univers Gundam) eux aussi présents à la Japan Expo. Toutefois, ce renouveau on le doit aussi en grande partie à Bandai qui il y a 15 ans ont renouveler le monde de la maquette en le rendant simple d’accès à tous.

À partir de kits d’initiation archaïque à découper et monter puis peindre soi-même (ce qui nécessite un matériel adapté), l’entreprise japonaise à eu l’idée de créer des boîtes de montage toutes faites, avec des pièces déjà colorisées et clipsables les unes les autres ! Cette petite révolution a ouvert la voie à de nombreuses entreprises qui aujourd’hui s’inspirent du modèle de Gundam pour proposer toujours plus de façons différentes de construire, et toujours plus de modèles différents qui touchent tous les types de public !

Anigetter : Dis moi ce que tu aimes, j’en ferais une maquette.

Le monde de la maquette n’est pas un univers aux pratiques unifiées, comme nous l’explique Maxime. En réalité sous cette appellation, on regroupe une grande variété de techniques et d’applications différentes afin de donner vie à ses fantaisies.

Anigetter Link

  • Papercraft, aussi connu comme la technique de maquettisme sur papier. Elle reproduit des personnages ou objets grâce à la modélisation de paternes à imprimer et découper grâce au logiciel Pepakura. Les types de papiers se diversifient selon l’utilisation qu’on veut en faire.

Dante-Garage-Kit-Wonder-festival-2012-passion-garage-kit

  • Garage Kit, qui est la désignation pour parler des maquettes en résine. Ce sont principalement des figurines, qui dépeignent des personnages souvent des personnages d’anime et des monstres d’univers geek. Le terme Garage Kit viendrait originellement des premiers concepteurs de ce genre de maquettes faites par des amateurs, qui utilisaient leur garage comme atelier afin de donner vie à des figurines de leurs héros préférés mais qui n’étaient pas vendues dans le commerce.

Anigetter Gundam

  • Plamo, (PLAstic MOdel) désignation pour parler des maquettes en plastiques, qui vont des kits de montages vendues dans le commerce jusqu’à la création de modèles originaux à partir de matériaux bruts. Bandai avec sa série des Gundam, est l’exemple le plus connu du genre.

Anigetter accesoires

  • Les réalisations taille 1 et le Kit Bashing. Sans doute la catégorie la plus impressionnante parmi toutes les techniques de construction de maquettes. Ces dernières font appel à des techniques de métallurgie, de sculpture et de menuiserie plus ou moins avancées. Le Kit Bashing plus spécifiquement, c’est reprendre des éléments de maquettes pré-existantes et les recycler en quelque chose de totalement nouveau qui n’a rien à voir avec les anciennes pièces.

Par ailleurs, après en avoir appris un peu plus sur le monde des maquettes et des modèles réduit, parcourir le stand d’Anigetter nous permet d’apprécier leur réalisation sous un nouveau jour, nouvellement conscient de l’ampleur du travail nécessaire à fournir afin d’arriver à un résultat convaincant.

« Tout ce qu’il faut pour commencer la maquette, c’est de la patience. » C’est ce que nous a confié Maxime lorsque nous l’avions rencontré la première fois, attelé comme il était dans la construction du Yamato, le vaisseau d’Albator… En canettes de bière !

Anigetter Yamato canette
Le Yamato, en canettes de bière.

50 nuances de maquettes

” Le Tori à l’entrée est aussi une maquette que nous avions construit avec des matériaux de récupérations. On essaie d’être vigilant avec celui-ci, une année des prêtres Shinto sont passés devant et l’ont bénis. *sourire en coin* On ne peut pas leur en vouloir, après tout c’est un Tori ! “

Anigetter Tori
Le Tori de Anigetter.

Tout en rigolant de cette anecdote des plus cocasses, nous commencions à comprendre un peu mieux la passion de tous ces maquettistes réunis sous la bannière d’Anigetter. « J’aime travailler la matière » réplique Maxime Ducloux. « J’ai toujours voulu faire quelque chose de mes mains et j’en suis venu à la maquette. »

Tout comme il l’explique, il y a mille et une façon de faire des maquettes et beaucoup de façons de prendre du plaisir dans ce domaine. En la matière, tout le monde commence la maquette et y persévère pour des raisons différentes. Certains aiment travailler des matériaux et la construction comme Dux, d’autres encore apprécient de coloriser et peindre leur création, et chaque aspect de la création d’une nouvelle maquette connaît ses techniques avancées.

On citera le weathering pour la peinture qui permet d’affiner les textures d’un matériau ou bien de la peinture d’un objet en reproduisant des effets de dégradation tel que la rouille sur une surface qui doit ressembler à du métal. D’autres personnes encore, utilisent le maquettisme dans le but de créer des éléments de cosplays convaincants afin de briller en convention.

Anigetter pour leur part, est une association à but non-lucratif dont les membres sont dispersés partout en France. La Japan Expo est l’occasion pour eux de se réunir en Assemblée générale et de faire montre de leur talents. Ce sont avant tout des créateurs passionnés et désireux de transmettre leur savoir aux curieux que ce soit sous la forme de conseils pour les néophytes ou bien en informant les passants intrigués par leur travail. Ce qui explique notre très grande facilité à les approcher lors de notre escapade à la Japan Expo 2019.Logo anigetter

Tout comme nous, n’hésitez pas à faire un tour sur leur stand lors de la prochaine convention ainsi qu’à regarder leur site internet pour plus d’informations sur leur travail ! En conclusion, merci à Anigetter et à Maxime Ducloux A.K.A Dux d’avoir pris le temps de nous accueillir sur leur espace à la Japan Expo et avoir répondu à nos questions. En attendant, restez tous connectés pour vous informer des dernières news sur GeekNplay !

►►►Japan Expo 2019 – Un vingtième anniversaire réussi !
►►►Japan Expo 2019 – Une journée idéale avec GeekNplay.
►►►Japan Expo 2019 – Faire vivre le Cinéma japonais en France.
►►►Japan Expo 2019 – Que vaut My Hero Academia saison 4 ?
►►►Avis – Tokyo Ghoul S, le film live sur le manga éponyme !
►►►Japan Expo 2019 – L’art dans Samurai Shodown.
►►►Avis – The Saga of Tanya the Evil : Le film.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire