TEST – Lost in Play

Partager sur les réseaux sociaux :


Depuis maintenant deux semaines, il est possible de se procurer Lost in Play sur la boutique en ligne de Nintendo, ainsi que sur GOG et Steam. Développé par Happy Juice Games et édité par Joystick Ventures, le titre vous propose une aventure colorée se voulant un vibrant hommage au point and click de la grande époque. Le pari est-il réussi ? A-t-on vraiment envie de se perdre dans cette aventure comme ces jeunes protagonistes ? C’est ce que nous allons découvrir à travers ce test qui fut réalisé sur Nintendo Switch.

Dans Lost in Play, les protagonistes Toto et Gal sont projetés dans un monde extraordinaire. Dans cet espace hors du temps, les enfants devront retrouver leurs chemins vers leur maison dans un monde peuplé de créatures étranges, extraordinaires, voire effrayantes mais toujours amusantes ! Parviendrez-vous à les aider dans leur périples et vaincre les embûches qui se dressent devant eux?

Laissez-vous emporter par cette ode à l’imagination et retrouvez votre âme d’enfant grâce à ce titre signé Yuval Markovich, Oren Rubin et Alon Simon. 

Une sorte de dessin animé interactif.

La première chose qui m’a frappé avec les premiers visuels, c’est ce petit air de ressemblance avec la série Oscar et Malika, toujours en retard dans l’esthétisme globale du titre. En effet, comme dans le dessin animé franco-germano-australien signé Sylvain Huchet et Peter Saisselin, nous retrouvons un jeune garçon et une jeune fille face à un univers fantastique. D’ailleurs, de courtes séquences animées ponctuent les différents chapitres et permettent de s’immerger un peu plus dans cette aventure hors norme.

Mise à part  cela, les deux titres n’ont rien à voir entre eux. Par exemple ce ne sont pas deux amis que vous allez devoir contrôler ici, mais un frère et une sœur qui se retrouvent embarqués dans un voyage extraordinaire qui prend comme point de départ leur jeu d’enfant.

En cela, les premières minutes du jeu sont déterminantes et permettent tout de suite de se rendre compte si Lost in Play est fait pour vous ou non. Si le préambule se passe dans la maison familiale des enfants, très vite le jeu bascule dans le fantastique. Amateurs d’énigmes et de réflexion, vous allez être servis. Ne vous laissez donc pas berner par l’esthétisme qui fait penser que le titre ne serait réservé qu’aux enfants. Ce serait une grossière erreur, car votre bout de chou aura bien des difficultés à résoudre les mystères du titre seul. Rien de bien compliqué, mais l’hommage au point and click des années 90 ravira les anciens et pourrait bien initier un tout nouveau type de joueur.

Un gameplay moderne et des énigmes originales

Même s’il s’inspire du genre point and click le titre propose un gameplay moderne. Vous n’allez pas devoir placer un curseur sur les différents objets à l’écran, mais vous allez déplacer votre protagoniste pour le placer devant les dits objets. Si une interaction est possible, une bulle apparaît à l’écran. Si vous avez un objet dans votre inventaire, vous pouvez le sélectionner pour interagir avec lui. Parfois, vous allez devoir jongler d’un protagoniste à un autre afin de faire avancer l’histoire.
La prise en main est donc rapide.

Les possibilités de combinaisons ne sont pas monstrueuses et les va-et-vient ne sont pas très nombreux. De plus, les niveaux ne sont pas énormes en superficie non plus. Ainsi, tout prend assez vite sens et nous ne restons pas bloquer trois heures à savoir à quoi nous sert un canard en plastique, une capsule de canette ou un levier.
Par contre, là où on passe un peu plus de temps, c’est dans les énigmes proprement dites. Ainsi, à la manière d’un Professeur Layton et de son assistant, vous allez devoir faire marcher votre matière grise pour pouvoir triompher d’épreuves plus ou moins tarabiscotées. Au total, il y en a une bonne trentaine. Sachez d’emblée que les petits détails peuvent avoir leur importance et que certains jeux dans le jeu sont assez amusants, originaux et rafraichissants.

Si vous bloquez un peu trop, rassurez-vous, vous pouvez faire appel à un indice qui vous aiguillera sans doute plus facilement vers la résolution de l’énigme. L’aventure est globalement assez courte et s’apprécie comme un bon livre. Les chapitres s’enchaînent à une vitesse folle et il ne vous faudra que peu de session de jeu pour découvrir le fin mot de l’histoire. Petit bémol, il m’est arrivé assez souvent que la sauvegarde n’enregistre pas exactement à l’endroit où j’en étais. Ainsi, il m’est arrivé de devoir refaire un chapitre que j’avais déjà fait. Nul doute qu’un patch arrivera pour corriger cela et, de toute façon, une fois qu’on a résolu le problème nous allons vite au but !
Enfin, n’hésitez pas à prendre un papier et un crayon à côté de vous pour prendre des notes… Cela pourrait bien vous servir.

Conclusion

Malgré son esthétisme faisant penser à un jeu destiner exclusivement à un public jeune, Lost in Play comblera sans aucun doute les amateurs de point and click et d’histoire pour jeune public. Si vous avez des jeunes enfants, le conseil que Geeknplay pourrait vous donner serait de jouer avec eux et de découvrir ensemble le monde coloré développé par Happy Juice Games.
Disponible à un prix modique sur PC et Nintendo Switch, le titre édité par Joystick Ventures propose une bouffée d’air frais et d’innocence dans le monde du jeu vidéo. Une vrai réussite donc !

Lost in Play constitue donc un jeu intelligent pour les enfants (mais pas que). C’est suffisamment rare pour que ce soit souligné.

(A noter que les versions PlayStation et XBOX sont en cours de développement!)

Lost in Play

8.5

Note

8.5/10

POINTS POSITIFS

  • Des énigmes originales
  • Un esthétisme digne d’un dessin animé
  • Une véritable histoire !
  • L’humour
  • Une référence en la matière

POINTS NÉGATIFS

  • Un peu trop court
  • Des (petits) bugs de sauvegardes sur Switch
Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

yancha

Rédacteur avec pas mal d'XP au compteur ayant grandi avec les bornes d'arcades à l'ère 8 et 16 bits.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire