TEST – DC Krypto Super-Chien: Les aventures de Krypto et Ace

Partager sur les réseaux sociaux :


DC Krypto Super-Chien

Aujourd’hui, il est difficile d’imaginer un monde sans super-héros. Depuis de nombreuses années, la “guerre” fait rage entre les maisons DC Comics et Marvel et de nombreuses adaptations vidéoludiques continuent de fasciner le public du monde entier. Si au départ il ne s’agissait que de simples “bandes dessinées” américaines, la magie a très vite opérée et depuis plus de 80 ans, les hommes et les femmes portant des collants et des capes protègent le monde que nous connaissons. Mais tout le monde sait qu’un bon super-héros n’est rien sans un fidèle acolyte ! Heureusement que pour sauver l’univers, Superman ou encore Batman peuvent compter sur leur amis : Krypto et Ace. Krypto apparaît dans le numéro 210 d’Adventure Comics (mars 1955). Lorsque Jor-El, le père de Kal-El (le futur Superman), a compris que Krypton était condamné, il a envoyé dans l’espace une fusée test avec Krypto à l’intérieur. La fusée se perd dans l’espace et arrive sur Terre longtemps après l’arrivée de Kal-El. Bien qu’il ait l’apparence d’un chien terrien normal, Krypto a les mêmes super-pouvoirs que son maître, et pense comme un humain. Ace a fait ses débuts dans Batman #92 () et est le partenaire canin de Batman et Robin dans leur lutte contre le crime. Si les deux “super animaux” sont là depuis bien longtemps, leurs apparitions dans les jeux vidéo se font rares. Mais grâce à DC Krypto Super-Chien: Les aventures de Krypto et Ace, les joueurs vont pouvoir enfin contrôler ces derniers !

DC Comics :

DC Krypto Super-ChienAvant de commencer, faisons un petit tour du côté de DC Comics. L’origine de DC Comics remonte à l’année 1934 lorsque Malcolm Wheeler-Nicholson, un ancien major de l’armée américaine, fonde la société National Allied Publications. Ce dernier n’arrivant pas à faire décoller son petit bijou tout seul s’associera avec Harry Donenfeld et Jack Liebowitz qui gèrent l’entreprise distribuant les comics de National Allied Publications. Il faudra cependant attendre 1938 pour voir apparaître le premier numéro d’Action Comics en avril 1938. Ce comics va révolutionner le monde de la bande dessinée américaine, car Superman, le premier super-héros, y fait son apparition. L’éditeur ne s’attend pas à ce que ce personnage rencontre le succès et si Superman est sur la couverture du n° 1, il est par la suite remplacé par d’autres personnages. Cependant, il s’avère rapidement qu’Action Comics voit ses ventes augmenter et que cela est dû à la présence de Superman. DC Comics devient alors l’éditeur le plus important. Un comic strip consacré à Superman est distribué à partir de janvier 1939 et un second comic book, intitulé Superman débute la même année. En 1939 encore, dans le 27ème numéro de Detective Comics apparaît Batman créé par Bob Kane et Bill Finger.

Maintenant que tout est clair, place au test. Avec DC Krypto Super-Chien: Les aventures de Krypto et Ace, les joueurs ne vont pas contrôler Superman et Batman mais, comme son nom l’indique, Krypto et Ace. Faisant référence au film d’animation sorti il y a quelques semaines avec Dwayne Johnson et Kevin Hart, ce dernier nous propose d’enfiler le costume des super-chiens et de mettre à jour le complot de Lex Luthor. L’histoire est simple : des animaux errants disparaissent et Lex Luthor est encore une fois responsable de cette pagaille. Comme la Ligue des Justiciers a d’autres chats à fouetter, c’est donc à leurs animaux de compagnie de démêler le mystère et de récupérer ces animaux.

Un jeu pensé pour les enfants :

DC Krypto Super-ChienConcernant le jeu en lui même, cela revient à parcourir quinze niveaux et pour être franc, ce n’est pas ce à quoi nous nous attendions. Chacun des niveaux nous offre la possibilité d’incarner Krypto ou Ace et de parcourir les hauteurs de Metropolis. Nous volons sur un chemin linéaire qui serpente autour des gratte-ciel, tout en abattant les Lexbots qui tentent de nous ralentir. Un bouton sert à attaquer, un autre sert à esquiver et deux autres servent à activer les capacités spéciales de nos personnages et de leurs alliés. La capacité de l’allié est choisie avant le lancement de la mission. Nous pouvons choisir entre PB (le cochon de Wonder Woman), Merton (la tortue de Flash) ou Chip (le chat de Green Lantern). Les niveaux sont découpés en points de contrôle, avec des ennemis qui nous foncent dessus, nous dépassent ou s’accrochent à des bâtiments pour nous envoyer des missiles. Malheureusement, il n’y a pas beaucoup d’ennemis dans DC Krypto Super-Chien: Les aventures de Krypto et Ace. Un nouvel ennemi est ajouté tous les cinq niveaux environ, et il y a quinze niveaux à jouer, donc pas besoin d’être Brainiac pour comprendre que la variété des ennemis est un problème…

Autre point négatif : les graphismes. Nous avons pu tester le jeu sur Xbox One et Xbox Series et nous avons eu l’impression de jouer à un jeu sorti il y a une quinzaine d’années. Les décors sont vides, les animations sont toutes les mêmes et en plus de ça, la musique et les voix des personnages deviennent vite insupportables. Il s’agit peut-être d’un jeu destiné à un jeune public mais on a l’impression d’être devant le strict minimum… Comme dit plus haut, les niveaux sont peu nombreux et les ennemis aussi. Heureusement, des mini-jeux permettent d’augmenter la durée de vie du titre qui se veut malgré tout relativement court. En effet, il est possible de collecter des cartes cartes d’animaux qui représentent les animaux errants volés par Lex. En récupérant ces derniers, nous ouvrons une sorte de “pension” qui nous permet de jouer avec eux et de les nourrir. Une fois sa jauge remplie, celui-ci peut être proposé à l’adoption où les humains peuvent être associés à l’animal en fonction de leurs propres goûts et dégoûts. Un propriétaire est arrivé deuxième à un championnat de hula-hoop ? Il peut être associé à l’animal qui aime le hula-hoop.

Un ascenseur émotif :

DC Krypto Super-ChienC’est, dans l’ensemble, une affaire plutôt fade. Nous avons déjà mentionné le manque de variété des ennemis, mais ce sont les niveaux eux-mêmes qui nous ont fait défaut. Dans les hauteurs de Metropolis, en plein jour, à chaque niveau, nous n’avons pas l’impression d’avancer ou d’aller quelque part. Tous les niveaux se ressemblent et, bien que les artistes soient parfois assez ingénieux pour faire descendre la caméra dans la circulation ou monter le long d’un gratte-ciel, il est impossible de cacher le manque de nouveautés à voir ou à faire. DC Krypto Super-Chien: Les aventures de Krypto et Ace ne parvient pas non plus à distiller les joies du maniement d’un arwing ou d’un space harrier. Les ennemis qui s’attardent en périphérie de l’écran sont trop difficiles à cibler, tout simplement parce que le jeu vous ramène sans cesse au centre, comme s’il avait peur que vous tombiez de ses montagnes russes. Vous devez vous battre avec votre chien pour tirer sur les bords de l’écran, mais cela fait aussi de vous une cible facile : vous resterez immobile lorsque les ennemis vous tireront dessus. Le plus souvent, la meilleure approche consiste à ignorer ces ennemis lointains.

Conclusion :

Difficile de conseiller DC Krypto Super-Chien: Les aventures de Krypto et Ace. Si le jeu s’adresse principalement au jeune public, le prix élevé et le peu d’intérêt que ce dernier suscite plombent la note finale. Quinze niveaux seulement, trop peu d’ennemis, graphiquement dépassé… nous avons du mal à lui trouver des atouts. Dommage car Outright Games avait de quoi faire un jeu de qualité avec un lore gigantesque. Mais le fait de proposer un rail shooter limite clairement l’angle de manœuvre…

DC Krypto Super-Chien: Les aventures de Krypto et Ace

3.5

Note

3.5/10

POINTS POSITIFS

  • Intégralement en français
  • L’univers coloré
  • Simple à prendre en main

POINTS NÉGATIFS

  • La bande-son trop répétitive
  • Beaucoup trop court !
  • Graphismes à revoir
  • Le prix
Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

DrFamikon

Amateur de bières et de FPS, grand fan de Pokémon et de Rock !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire