TEST – Astérix et Obélix : Baffez-les tous !

Partager sur les réseaux sociaux :


Astérix et Obélix _ Baffez-les tous !

Astérix et Obélix : Baffez-les tous ! est un beat’em all développé par Mr Nutz Studio et édité par Microids sorti le 2 décembre dernier sur PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch, PC/Mac et compatible avec la PlayStation 5 et la Xbox Series X|S. Le jeu nous a-t-il mis une claque ? La réponse ci-dessous.

Du fans service

Astérix et Obélix _ Baffez-les tous ! Autant le dire tout de suite, j’attendais avec impatience la sortie d’Astérix et Obélix : Baffez-les tous ! Pourquoi ? Car j’ai baigné dans l’univers Astérix via la bande dessinée créée par le scénariste René Goscinny et le dessinateur Albert Uderzo. Puis par la suite, les gaulois m’ont accompagné par d’innombrables jeux …Malheureusement, seule une poignée de titre ont su me séduire, comme l’excellent opus d’Astérix sur Master System ou encore le fabuleux titre arcade de Konami sorti en 1992.

Tout cela ne me rajeunit pas et j’attendais avec impatience Astérix et Obélix : Baffez-les tous, car celui-ci semblait réussi et les graphismes dessinés à la main donnaient une impression de BD interactive. C’est dans cet état d’esprit que je lance ma première partie et que l’on me demande si je souhaite jouer seul ou avec une personne ! De mon côté, j’ai décidé d’attaquer la première session à deux joueurs et le choix sera assez restreint, car l’on ne pourra incarner que les deux personnages principaux, c’est-à-dire Astérix et Obélix.

Une fois la manette en main, on nous propose de choisir le niveau de difficulté (facile, normal, difficile), puis on se retrouve dans la Gaule de 50 avant J.-C., où seul un bout de terre résiste aux légions romaines. Ici, le jeu démarre sans fioriture, sans cinématique, mais par des planches BD avec une voix off d’un narrateur qui vous conte l’histoire.

Une fois la bride de scénario passée, nous voici prêt à taper sur les ennemis romains dans un jeu qui proposera 6 actes divisés en plusieurs chapitres et qui demandera environ 6h pour être terminé. Notez que si vous faites l’aventure en solo, il sera possible de switcher entre Astérix et Obélix en appuyant sur une gâchette de votre manette.

Ça va cogner la bagarre

Astérix et Obélix _ Baffez-les tous !Comme je l’annonçais ci-dessus, Astérix et Obélix : Baffez-les tous ! propose une aventure divisée en 6 actes où vous retrouverez des personnages issus de la BD qui vous feront voyager autour de l’Europe.

Mais avant de faire le tour de l’Europe et plus encore…Il faut commencer l’aventure et celle-ci démarre dans la forêt à côté de notre petit village où l’on prend un réel plaisir à taper sur les romains. Ici, la difficulté est assez basse dans les premiers niveaux, car les premiers romains n’offrent que peu de résistance…Même en mode normal ! Il semble que le studio de Mr Nutz Studio a souhaité cela pour permettre aux joueurs de s’habituer aux coups d’Astérix et Obélix pas tout à fait identiques.

En effet, Astérix est petit, il se déplace rapidement, frappe vite et peut déclencher une tornade en guise de coup spécial. Il est également en mesure de saisir un ennemi, le faire tournoyer et le jeter droit devant lui…Mais il a moins de force qu’Obélix et devra baffer les ennemis un peu plus longtemps.

Quant à Obélix, il est plus gros… Même si celui-ci dirait « Je ne suis pas gros, je suis juste un peu enveloppé ! », il est donc imposant à l’écran, mais aussi super fort, car il est tombé dans la marmite de potion magique étant petit…Et cela se voit dans le jeu, car Obélix tape fort et adore se saisir des ennemis via son coup spécial qui consiste à distribuer une série de trois baffes puissantes et d’envoyer les ennemis en l’air.

Ça c’est pour la différence entre les deux protagonistes, mais dans l’ensemble les personnages sont assez équilibrés et cela permet de ne pas dénaturer le jeu, ni de devoir se battre pour préférer prendre un personnage plutôt que l’autre. Ici chaque personnage aura la possibilité de frapper de plusieurs manières, d’assommer les ennemis, de les envoyer dans les airs ou de les utiliser comme projectiles.

Notez que les coups spéciaux d’Astérix et d’Obélix consomment de l’énergie représentée par de petits éclairs au-dessus de la barre de santé, mais permettent de gagner des avantages tactiques, comme la possibilité de briser la garde des ennemis, de les repousser ou de les étourdir. L’énergie peut ensuite être rechargée avec des attaques normales.

A côté de cela, vous avez sans doute remarqué que j’utilise le terme ennemis et non romains, car si dans le jeu vous bafferez bien évidemment des romains, il vous permettra également de frapper des espions, des pirates pour ne citer qu’eux et tentera de diversifier les ennemis.

D’ailleurs, la difficulté du jeu ira crescendo et si les premiers niveaux se terminent assez vite, cela ne sera pas forcement le cas pour la suite de l’aventure où les ennemis seront de plus en plus nombreux, costauds, puissants et armés…Et , il va falloir par moment s’accrocher pour finir un stage, car la possibilité de récupérer de la vie est limitée…Comme dans tout beat’em all, il est possible de ramasser certains items dans le jeu , ici on ne récupère pas les lances des romains, ni même les épées des pirates, mais l’on pourra récupérer des items enfermés dans les tonneaux. Il s’agit de l’argent qui permet d’augmenter votre score ou de la nourriture divisée en deux parties, une pomme et un sanglier.

Vous l’avez compris, la pomme redonne un peu de vie, alors que le sanglier en donne beaucoup…Et quand vous cassez un tonneau et bien il n’y aura qu’un seul item pour se soigner et si vous jouez à deux joueurs, il faudra décider qui mange la nourriture ? Une question qui a l’air anodine, mais qui pourra créer quelques crispassions dans le jeu…Surtout si la personne qui a mangé de la nourriture meurt par la suite ! Car, on n’a pas encore abordé le sujet, mais Astérix et Obélix : Baffez-les tous ! ne propose pas de continue, ni même de vie supplémentaire, mais qu’une seule vie et si vous mourrez, il faudra recommencer le stage depuis le début.

Et si vous réussissez à ne pas mourir avant la fin du niveau, il faudra par moment combattre des boss comme un centurion, ou le célèbre pirate Barbe Rouge et comme vous vous en doutez, ils ne seront pas faciles à combattre et seront défendus par une horde de légionnaires ou de pirates.

Vous l’avez compris, si le jeu atteint son objectif en proposant un titre qui baffe et qui propose une pression supplémentaire via la seule vie disponible, l’ensemble ne se limitera pas à des combats avec les romains, car le jeu proposera également de courir ou même de partir chasser du sanglier. On pourrait également nommer la bonne idée de Mr Nutz Studio de proposer des chars sur les routes romaines qui n’hésiteront pas à vous écraser, si vous ne vous décalez pas assez vite de la route…Un conseil, écoutez bien les klaxons.

En dehors de cela, on apprécie également le fait que Mr Nutz Studio a repris les codes des années 90 en proposant un titre à défilement horizontal dans lequel seul ou en compagnie vous devrez vous frayer un chemin à travers des hordes d’ennemis…Mais aussi trouver des passages secrets. Et oui, certains de nos confrères sont passés à côté, mais il ne sera pas rare de trouver des tonneaux ici et là regorgeant de nourriture ou d’argent qui pourront vous faciliter la vie…Alors, un conseil si l’on dit de grimper en haut, regardez sur le côté droit de l’écran si quelques tonneaux ne sont pas cachés et si l’on vous dit de partir à droite et que vous voyez derrière vous des échelles…c’est que celles-ci ne sont pas là pour rien.

Par Toutatis, le ciel nous est tombé sur la tête

Astérix et Obélix _ Baffez-les tous !Si l’on adore jouer à Astérix et Obélix : Baffez-les tous !  C’est parce que celui-ci est fidèle à la BD et reprend en partie des brides de scénario d’Astérix et les Bretons, Astérix et Cléopâtre, Astérix en Corse ou Astérix en Hispanie pour ne citer qu’eux. Mais si le jeu est fidèle à Uderzo et Goscinny, il est aussi redondant…Oui , le mot est lâché et certains joueurs diront que c’est assez fréquent avec les beat’em all qui proposent un gameplay arcade où l’on frappe à tout va…Si cela n’est pas totalement faux, le gros souci d’Astérix et Obélix : Baffez-les tous, c’est qu’il propose de revenir de nombreuses fois au même endroit comme la forêt , le bateau pirate ou le camp romain…Si la première fois, on s’amuse dessus et l’on explore les lieux, la deuxième fois on a la sensation du « Déjà vu »…Mais alors quand un niveau arrive la troisième fois, c’est la fois de trop et c’est vraiment dommage, car il y a tant de choses à faire avec la licence Astérix que l’on ne comprend pas pourquoi les développeurs n’ont pas pensé à ajouter des niveaux plus originaux …

Le deuxième point négatif du jeu concerne les cinématiques, enfin les planches BD qui nous content l’histoire…Si, on entend la voix du narrateur, cela ne sera pas le cas pour Astérix et Obélix et pourtant Mr Nutz Studio dispose d’un accord avec les doubleurs officiels ( Jean-Claude Donda et Guillaume Briat) dont on entend les voix quand on joue et il ne sera pas rare d’entendre Obélix se plaindre d’avoir faim ! Alors, pourquoi ne pas avoir intégré les voix durant les planches de BD où nos héros sont mis en avant ? La question reste posée.

On notera également des soucis de lecture dans le jeu quand les ennemis sont nombreux pour les personnes jouant avec Astérix. En effet, les nombreux ennemis à l’écran et la présence de l’imposant Obélix fait qu’il arrivera de temps à autre de perdre de vue le petit moustachu blond dans la confusion de la bagarre générale…Et qu’une fois Astérix retrouvé à l’écran celui-ci aura perdu de la santé de sa seule et unique vie !

Pour finir, on est également un peu déçu de ne pas avoir de Power Up à utiliser dans le jeu…C’est dommage, car une nouvelle fois la licence permet de faire tant de choses, qu’il aurait pu être sympathique de la part des développeurs de mettre des gourdes de potions décuplant la puissance d’Astérix ou encore des menhirs permettant à Obélix d’assommer où d’écraser des ennemis …Malheureusement, cela n’est pas le cas dans Astérix et Obélix : Baffez-les tous.

Conclusion

Après des années d’errance, la série Astérix revient avec un beat’em all nommé Astérix et Obélix : Baffez-les tous! et l’on peut dire bravo à Mr Nutz Studio pour le résultat graphique, car celui-ci est tout simplement excellent et le jeu semble prendre vie directement des tables d’Uderzo, avec des couleurs vives, des animations de qualités, des décors regorgeant de détails et une finesse d’exécution parfaite.

Au niveau du gameplay, celui-ci se prend facilement en main et vous permettra de passer un bon moment seul ou accompagné durant 6 à 8 heures de jeu ! Malheureusement, le titre possède quelques défauts, comme le manque de diversité des niveaux, la difficulté de lisibilité lors des combats trop imposants ou encore l’absence de voix officielles dans les planches de BD contant l’histoire. Au final, si l’on passe un bon moment dessus et si les fans apprécieront l’expérience, les joueurs les plus pointilleux regretteront que les développeurs de Mr Nutz Studio n’aient pas pris plus de risques pour donner un peu plus d’épaisseur au jeu en proposant des ennemis supplémentaires, des niveaux diversifiés et pourquoi pas des Power Up… Malheureusement, cela n’est pas le cas et l’on compte sur Mr Nutz Studio pour nous proposer cela dans un Astérix et Obélix : Baffez-les tous 2 ?

Astérix et Obélix : Baffez-les tous !

7

Note

7.0/10

POINTS POSITIFS

  • Des graphismes fait main de toutes beautés
  • Les références aux BD
  • Le doublage officiel assuré pour Astérix et Obélix
  • Un beat'em all facile à prendre en main
  • Des ennemis diversifiés (malgré certains manquement)

POINTS NÉGATIFS

  • Une lisibilité par moment brouillonne
  • Des niveaux qui reviennent plusieurs fois
  • Le manque de nourriture dans certains niveaux
  • L’absence de Power UP
Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Bomboy

Encyclopédie vidéo-ludique au service de GeekNPlay. Je suis un ancien dinosaure détenant le savoir! Toi l'abonné, tu peux m’appeler PAPA!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire