Resident Evil 7: Biohazard – Avec les caprices de Capcom, le 7e opus aurait pu être un jeu multijoueur bourré de microtransactions

Partager sur les réseaux sociaux :


Resident Evil 7

Resident Evil 7 a peut-être échappé au pire. Des développeurs sont revenus sur les coulisses de la production et ce que le jeu aurait pu être si les caprices de Capcom avaient fini par l’emporter.

Une petite piqûre de rappel s’impose concernant la production. Développé et édité par Capcom, Resident Evil 7 revient aux origines de la franchises afin de bien faire frissonner les joueurs comme il se doit. Dans ce survival-horror en vue à la première personne, vous incarnez donc Ethan Winters et essayez désespérément de retrouver votre femme disparue. Cependant, les joueurs feront la rencontre des Baker, une famille oppressante et cannibale. Sachez que Resident Evil 7 est entièrement jouable en réalité virtuelle pour encore plus de frissons. Néanmoins et avec les consignes de Capcom, le titre aurait pu être très différent de ce qu’il est aujourd’hui.

Un jeu service en multijoueur rempli de microtransactions

Vous avez bien lu. Dans une vidéo publiée sur la chaîne Youtube de Resident Evil 7, deux développeurs du jeu, Jun Takeuchi et Shinji Mikami, expliquent comment le développement de la production s’est passé, notamment au niveau des intentions de Capcom concernant le titre.

Quand nous avons commencé à travailler sur le jeu, nous nous sommes posés comme question qu’est-ce que c’est que l’horreur. J’en ai beaucoup parlé avec le directeur du tire (Koshi Nakanishi). Nous en parlions déjà avant même de travailler sur Resident Evil 7. 

Jun Takeuchi explique également qu’il y a eu un gros sursaut marketing de la part de Capcom. Ce dernier explique notamment que Capcom souhaitait « qu’ils conçoivent les titres auxquels les joueurs voulaient jouer. »

Alors, ils nous disaient faites ceci, faites cela. Du multijoueur par ci, du contenu téléchargeable par là, un jeu service sur le long terme, des microtransactions. Faites un jeu Resident Evil qui coche toutes ces cases !

Jun Takeuchi affirme ensuite que le président de Capcom, Kenzo Tsujimoto, a du interférer. Le développeur a donc été convoqué dans le bureau du président.

C’était le 4 janvier, le premier jour de travail de la nouvelle année. Le président m’a convoqué dans son bureau. Resident Evil 7 est dans un sale état. Monsieur Takeuchi, intervenez et aidez-nous à le développer ! Et c’est comme cela que je me suis retrouvé à développer le jeu. 

Jun Takeuchi explique également que l’idée du multijoueur a très vite été abandonné et qu’il a essayé de supprimer les différentes exigences de Capcom, que ce soit les microtransactions ou la demande de jeu service.

Nous avons d’abord décidé que les origines des Resident Evil se trouvent dans l’horreur. Nous en avons beaucoup parlé. L’idée d’un jeu multijoueur n’a pas fait long feu. Nous avons fait la liste des mauvaises idées et nous les avons virées une par une jusqu’à ce que nous développions le pire cauchemar des équipes marketing, un jeu d’horreur en solo. C’est ce sur quoi nous nous sommes arrêtés. 

Inutile de dire que le succès fut au rendez-vous pour le 7e opus de la franchise. N’oubliez pas que le jeu est arrivé sur les consoles next-gen en compagnie de d’autres Resident Evil. Voilà, vous savez tout. Alors, qu’en pensez-vous ? Avez-joué à Resident Evil 7 ? Dites-nous cela sur GeekNPlay, Facebook et Twitter.

 

 

Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

LauFi

Grand passionné de jeux vidéo et de la culture geek, je parcours le web afin de rechercher informations et autres pitreries. Monster Hunter et Darksiders, ça rime et c'est mes deux franchises préférées !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire