Inkulinati – Deux prix à la Gamescom pour le bijou d’inspiration médiévale

Partager sur les réseaux sociaux :


Inkulinati

Nous vous en parlions déjà en des termes élogieux dans un précédent article, il semble désormais qu’Inkulinati fasse couler beaucoup d’encre. Ce jeu de stratégie au tour par tour, que l’on doit aux studios Yaza Games et Daedelic Entertainment, a déjà raflé deux prix à la Gamescom. Geeknplay vous en dit plus ci-dessous.

Inkulinati : un somptueux théâtre d’affrontements enluminés

Souvenez-vous, dans Inkulinati, les enluminures prennent vie. Le décor du jeu se compose de pages manuscrites en 2D dont le style médiéval aura tôt fait de vous taper dans l’oeil. En effet, les illustrations au style pictural très conforme au côté “historiquement crédible” que semblent brandir les graphismes fait mouche. Ajoutez à cela des animations réussies et un bestiaire varié et original, nous obtenons finalement un petit bijou de créativité.

Toutefois, le titre se s’arrête pas là. S’il ne se résumait que par sa beauté, Inkulinati n’aurait pas même pu espérer faire une apparition remarquée à la Gamescom. Mais, fort de son humour désopilant, et de son univers loufoque à souhait, le jeu s’est paré de solides atours pour convaincre. Entre bêtes mythiques et semi-hommes noyés dans les flatulences d’ânes bipèdes, les champs de bataille enluminés sont bien loin d’être tristes. Côté gameplay, la stratégie constitue l’élément central du déroulement des combats.

Une inspiration médiévale qui marie à merveille le trivial et le sublime

Par ailleurs, La collecte de nouvelles créatures permet de renouveler efficacement la jouabilité, tandis que de belles surprises viennent élargir nos sourires à cadence régulière. Parmi celles-ci, on trouve par exemple la présence de Dante Alighieri parmi les personnages du jeu. Celui-ci, au côté de la Mort personnifiée, seront autant de figures emblématiques dont les apparitions rythmeront notre épopée.

Inkulinati

Enfin, si nous devions résumer l’effet produit par Inkulinati jusqu’ici, nous dirions que ce jeu brille par son équilibre. D’un côté, il propose une ambiance décalée et un gameplay accrocheur. De l’autre, il présente une inspiration historique très marquée, à la fois dans le visuel, le sonore et l’empreinte scénaristique. Voilà donc, selon nous, les éléments susceptibles d’expliquer son succès à la Gamescom. Le jeu vient de rafler les prix du “Best Indie Game” et “Most Original Game“, deux des récompenses les plus prisées de l’évènement. Au vu de ses atouts, difficle de douter de la légitimité de ce choix.

Pour conclure, auréolé de ses deux récompenses, Inkulinati va désormais se faire attendre jusqu’à l’hiver. Il devrait en effet percer les premières neiges par le biais de l’accès anticipé sur PC, Xbox One et Xbox Series X/S. Vous l’aurez compris, nous avons déjà commencé à nous ronger les ongles d’impatience tant nous attendons sa sortie. Qu’en est-il pour vous ? Venez nous le dire en commentaires ou sur nos réseaux : Facebook et Twitter.

Qu'en pensez-vous ?
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire