Avis – A l’ombre du monde Tome 2 de Eric Costa et Raquel Urena

Azazelyne
2 0
Temps de lecture:2 Minutes

A l'ombre du monde

A l’ombre du monde Tome 2. Une île grecque, un peu avant minuit. Ariane, sa fille et son mari se retrouvent enfin seuls sur la plage féerique de Myrtos. Lorsque la jeune historienne sort de l’eau, et qu’elle cherche les siens en vain, elle croit d’abord à une mauvaise plaisanterie. Mais quand toutes les preuves attestent qu’elle a voyagé seule et n’a jamais eu ni enfant ni mari, il ne reste que deux explications possibles. Soit elle a rêvé sa vie, soit on la lui a effacée. À moins de trois cents kilomètres de là, un homme accède à la plus haute fonction d’une Confrérie occulte. Il va enfin pouvoir se venger…

A l’ombre du monde : l’histoire continue

Le tome un s’était arrêté pendant un moment crucial du livre. C’est donc avec crainte que l’on ouvre ce second tome. Le décor est posé directement, on reprend nos péripéties aux côtés de Jean et d’Ariane. Mais aussi d’autres personnages eux aussi hauts en couleur. A leur manière. Les découvertes s’enchaînent, historiques ou liées au roman. Et surtout liées à la famille d’Ariane. On plonge toujours avec ce même délice dans les histoires de la Confrérie de l’Oracle. Mais aussi dans son passé et dans les récits des Dieux Grecs.

De surprise en surprise

Le souci avec beaucoup de romans (ou de séries ou films) est le suivant. Les secondes parties sont souvent moins bonnes que les premières… Ici, c’est plutôt l’inverse. Le Tome un servait de mise en bouche. Permettant de tout mettre en place. La disparition de la famille d’Ariane, la Confrérie, les oracles… Le tome deux est alors rempli d’actions et de péripéties. Mais surtout de mystères et de surprises en tout genre. Vous pensiez avoir deviner quelque chose ? Il se peut que la Confrérie de l’Oracle vous ait également manipulé… Eric Costa, que ce soit à travers L’ombre du Monde, ou The Prison Experiment (que nous avons également chroniqué), nous sème de fausses pistes en fausses pistes. Avec une plume toujours juste et acérée. On ressent dans cette ouvrage une petite étoile, une seconde intervention par moment. Qui n’est autre que sa femme, Raquel, ayant également participé à l’écriture.

Prêt à tout pour accéder au pouvoir…

Outre le coté historique, bien présent et passionnant, ce deuxième tome aborde un tout autre sujet en profondeur : la prise de pouvoir. En effet, dans ce second tome, on va pouvoir voir jusqu’où est prêt un homme pour prendre le pouvoir. Outre le combat d’Ariane, pour sa famille, et le coté découverte, c’est ce sujet-là qui est surtout présent. On peut suivre en parallèle les coups bas et manœuvres de la Confrérie (et d’un membre en particulier), pour atteindre le pouvoir et la gloire. Le coté sombre de l’humain est dévoilé dans toute sa splendeur par Eric Costa, une nouvelle fois. Bien que dans un registre bien différent que The Prison Experiment.

A l'ombre du monde t2

Conclusion

A l’ombre du monde, œuvre écrite à 4 mains, est un excellent page-turner. Le tome 2 complète admirablement le tome 1. Et c’est une nouvelle fois avec brio que l’œuvre se termine. La question principale du roman, sa morale, pourrait-être la suivante : pensez-vous vraiment connaître les gens qui vous entourent ? A qui pouvez-vous vraiment faire confiance ? Entre fiction et réalité, Eric nous emmène dans des coins sombres de l’humanité, et on le suit avec plaisir.

Happy
Happy
100 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

A l'ombre du monde Tome 2

9.3

Plume

9.5/10

Intrigue

9.5/10

Personnages

9.0/10

Emotions

9.0/10

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Next Post

CD Projekt Red - Victime de piratage

L’éditeur polonais CD Projekt Red (The Witcher, Cyberpunk 2077) vient d’annoncer en ce mardi 9 février avoir été victime d’un piratage. L’information a été dévoilée sur Twitter dans un communiqué de presse. On y apprend que des données internes propre à l’entreprise, dont le code source de certains de ses plus […]
CD Projekt Red