Avis – The Prison Experiment Tome 3 de Eric Costa

The Prison Experiment tome 3

Zone 51, désert du Nevada. Un dôme immense, à la peau cuivrée, se dresse tel un monstre sous les étoiles. Son nom : « L’œuvre », prison expérimentale secrète dotée d’une intelligence artificielle. Nul ne sait ce que recèle l’édifice depuis que la CIA en a perdu le contrôle. Que sont devenus les 5300 détenus, livrés à eux-mêmes après sept ans d’abandon ? Un commando de douze hommes et une femme pénètre en secret dans ce labyrinthe mortel. Leur mission : retrouver Dédale, son architecte, à n’importe quel prix. Elena, hackeuse surdouée, compte bien percer les mystères de l’œuvre. Elle ignore que cette mission l’emportera au-delà des illusions, face à ses peurs les plus folles, dans les tréfonds de l’âme humaine. Son génie peut les sauver… ou les tuer. Jusqu’où l’homme peut-il aller pour survivre ?

Y replonger avec bonheur

Enfin il est là, ce tome 3 tant attendu! En effet, comme pour le tome 1, le tome 2 s’arrête à un moment important de l’histoire. Le tome 3 enchaîne directement sur la suite. Pour les lecteurs pouvant lire les trois tomes d’une seule traite, maintenant que la trilogie s’achève, c’est un bon point. On retrouve avec un plaisir non dissimulé Elena, dans sa quête de Dédale, le créateur de l’Oeuvre. Cette prison high-tech, perdue dans le désert du Nevada, et abandonnée par le gouvernement… Avec les détenus toujours à l’intérieur depuis des années! La plume d’Eric Costa est toujours aussi percutante. Nous plongeant avec cette facilité déconcertante au cœur de cet ouvrage contrôlé par Dédale, et des intelligences artificielles. On s’y croirait. On tremble par moment. Et on a limite peur pour nous même, alors que nous sommes simplement entrain de lire un roman! Une nouvelle fois, nous suivons plusieurs équipes en simultané. Mais toujours aussi bien mené, le tout est fluide et ne perd pas le lecteur. Si vraiment, un guide se trouve à la fin avec les personnages et les différents éléments à connaître. Un chapitre s’arrête à une situation délicate, un autre débute avec l’autre équipe… Alors on tourne les pages, encore et encore, curieux de découvrir la suite. Les descriptions permettent de s’imaginer avec précision les différents décors dans lesquels évoluent les personnages. Mais aussi de ressentir les émotions, que ce soit de danger, de peur, ou bien de bonnes émotions.

La société actuelle et la mythologie

Définir et ranger dans des cases The Prison Experiment est un peu compliqué. Thriller, Techno-thriller, roman d’anticipation, huis-clos… C’est un joyeux mélange. Mais qui fonctionne parfaitement bien. Cette trilogie dénonce aussi des faits de société et des soucis que le gouvernement tente de dissimuler. La surpopulation des prisons, les théories du complot, les enjeux politiques, les manigances du gouvernement. Mais aussi la place que prend de plus en plus l’intelligence artificielle, les robots. Ce sont tout un tas de sujets de ce type qui sont également traités. L’auteur le fait d’ailleurs brillamment. On ne s’ennuie pas, on reste scotché devant ce qu’on apprend. Que cela fictif ou fortement inspiré du réel. On sent des recherches conséquentes et les heures de travail que cela a demandé pour l’écriture de ces textes. Outre le fait de vouloir savoir ce qu’il va se passer pour Elena et les détenus, ce livre soulèvera milles et unes questions dans la tête du lecteur. Il ne s’arrête pas à une simple histoire de prison ultra-moderne. En plus du coté gouvernement et complots, Eric nous plonge dans la mythologie grecque. En effet, Elena devra résoudre différentes énigmes pour réussir à progresser dans sa mission. On en apprend alors un peu plus sur les Dieux grecs et leurs différentes histoires. Une nouvelle fois, on sent le travail de recherche que cela a demandé. A tel point que l’on se pose vite la question. Qu’est ce qui a prit le plus de temps? Les recherches ou l’écriture de la trilogie? L’auteur nous livre de véritables petites leçons d’histoire de la mythologie grecque à travers ses énigmes. Le tout entrecoupés de phases d’actions et de rebondissements.

Conclusion

La trilogie The Prison Experiment s’achève de manière magistrale avec ce troisième tome. Des indices parsemés ici et là vous permettront de tenter de deviner la fin. Mais c’est une toute petite partie du final. Final qui vous laissera sans voix, la bouche grande ouverte. Eric Costa marque un grand coup. La plume est excellente. Les sujets traités, que ce soit la mythologie, les théories des complots, les évolutions de l’intelligence artificielle, le sont de manière brillante. Eric fait parti de ces petites pépites de l’auto-édition qu’il faut suivre. Coup de cœur pour le tome 1, le 2, et maintenant le 3. Donc coup de cœur complet pour la trilogie. C’est avec une pointe d’amertume que nous quittons cette histoire. Un plongeon total dans le roman. Personne ne sortira indemne de l’œuvre, pas même le lecteur…

The Prison experiment Tome 3

9.6

Plume

10.0/10

Intrigue

10.0/10

Personnages

9.0/10

Emotions

9.5/10

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire