TEST – Sonic Frontiers

Partager sur les réseaux sociaux :


Sonic Frontiers est un jeu vidéo d’aventure et de plateforme développé par Sonic Team et édité par SEGA. Le jeu est disponible depuis le 8 novembre 2022 sur PC, PlayStation 4, PlayStation 5, Nintendo Switch, Xbox One et Xbox Series. Il s’agit du premier jeu Sonic se déroulant en open world. Le titre est -il un signe descendant de Sonic Adventure ? Ou celui-ci propose-t-il une expérience singulière ? Les réponses ci-dessous.

J’ai failli attendre…

Avant de démarrer le test, nous tenions à faire un mea-culpa auprès de SEGA et de Plaion, car notre test arrive avec beaucoup de retard ! Si habituellement, les tests de GeekNPlay apparaissent en 15 jours maximum, celui-ci aura pris beaucoup plus de temps…Tout cela pour deux raisons ! La première, la situation actuelle du site, nous a pris énormément de temps et nous avons dû régler quelques soucis. La deuxième raison est le jeu Sonic Frontiers, en lui-même ! Il suffit de se rendre sur le très réputé site Metacritic pour s’apercevoir que la presse n’est pas d’accord sur le jeu, et les joueurs non plus.

En effet, le jeu Sonic Frontiers est clivant pour plusieurs raisons. La première, c’est qu’il s’agit d’un jeu renouveau qui casse les codes du passé…En effet, ici Sonic peut créer des anneaux et du coup, il peut éviter la mort à chaque instant, Sonic peut également se battre, mais pas en rebondissant, mais en donnant des coups de poings, de pied, en écrasant les ennemis, ou en envoyant une salve de coup nommé énergétique.

Comme vous pouvez déjà l’entrevoir ci-dessus, le titre propose un gameplay différent, et certains joueurs vintages regretteront l’absence de Spin Dash par exemple, ou encore l’absence de TV permettant de récupérer des items comme des bulles de protections, des bulles de feux et bien d’autres réjouissances du passé…N’y comptez pas, cela n’est pas présent dans Sonic Frontiers.

Un renouveau sympathique…

Il faut l’avouer, chez GeekNPlay on a été impressionné par les premiers trailers du jeu qui nous donnaient envie de prendre la manette et de découvrir Sonic Frontiers…Puis, le temps a passé et d’autres vidéos moins sympathiques furent diffusées avec des décors vides, des ennemis bizarres et on a commencé à s’inquiéter, car la licence Sonic propose de très bons jeux, d’autres moyens et certains mauvais ! Du coup, nous avions un peu peur avant de lancer le jeu, et on espérait que les développeurs de la Sonic Team nous fassent rêver, et c’est plus ou moins le cas.

L’aventure démarre par une cinématique d’introduction où Sonic est en compagnie de Tails, Amy et Knuckles, lorsqu’un mystérieux événement sépare le groupe d’amis. À son réveil, Sonic se retrouve sur une île inconnue…Malheureusement pour lui, Sonic se retrouve seul, et il faudra retrouver ses amis, découvrir quel est ce monde divisé en cinq îles (Ares, Chaos, Kronos, Ouranos et Rhea) et pourquoi les iles sont peuplées de robots.

De ce côté-là, SEGA et la Sonic Team ont fait un excellent travail, car Sonic Frontiers propose un scénario qui deviendra de plus en plus intéressant au fur et à mesure que vous progressez. Dans les faits, les développeurs ont créé un jeu sous forme de plateforme, avec une pointe de RPG, le tout agrémenté d’un scénario réfléchi mettant en scène vos amis, mais également des ennemis assez singulier, le docteur Robotnik (Eggman), mais aussi une civilisation ancienne et des petites créatures appelées Koco qui ont une importance beaucoup plus cruciale que l’on peut le penser au départ.

Mais est-ce qu’un scénario, des personnages et une civilisation ancienne seront suffisant pour faire un bon Sonic ? Oui et non ! C’est une base sur laquelle s’appuyer, mais il faut que la maniabilité soit bonne, la durée de vie correcte et que le tout ne soit pas redondant…Et c’est exactement ce que nous proposera l’aventure de Sonic Frontiers.

Vous vous rappelez des vidéos dévoilées par SEGA dans le passé avec des environnements vides ? Et bien, c’est normal, car Sonic Frontiers, propose de nombreuses activités qui permettront de dévoiler la carte, et de révéler de nouveaux rails, de nouveaux bumpers et bien d’autres choses que Sonic pourra emprunter. Du coup, les vidéos vides dévoilées par SEGA le sont dans un but très précis et c’est celui de ne pas spoiler le joueur.

Vous l’avez compris, Sonic Frontiers propose des énigmes environnementales en forme de mini-jeux disséminées sur la carte qui vous permettront de découvrir de nouveaux passages, et de pouvoir atteindre des zones impossibles au début de l’aventure, voire de croiser un boss pour un combat dantesque. Mais avant d’en arriver là, il va falloir réfléchir, car les énigmes environnementales utiliseront votre matière grise. En effet, il faudra résoudre les énigmes, et si par moment, il faudra juste marcher sur des carrés de couleurs, il faudra dans d’autres cas bien viser avec des boules pour les faires passer dans des anneaux géants, ou encore participer à des missions chronométrées pour ne citer qu’eux. Parfois, la solution sera limpide, et il sera parfois facile de savoir comment démarrer et terminer une énigme, d’autres fois beaucoup moins…Surtout pour les énigmes sortant du commun avec par exemple un pistolet ancien dissimulé dans les décors ! (On n’en dira pas plus).

A côté de cela, il sera bien évidemment possible d’explorer les lieux, mais également d’effectuer des tâches diverses. En effet, il sera possible de retrouver différents items sur la carte, qui vous permettront de gagner des points de compétences pour l’arbre de compétence, mais également des items pour discuter avec vos amis, ou encore des portails, à débloquer qui vous amèneront dans le cyberespace. Les portails sont cruciaux, car ce sont eux qui nous permettent de déverrouiller des clés, et de pouvoir avancer dans la suite de l’aventure…Mais ici, le jeu prend une autre dimension en abandonnant le coté open world de Sonic Frontiers, pour des niveaux plus classiques. Néanmoins, si les niveaux dans le cyberespace respirent le classicisme, il faudra néanmoins se montrer habile pour le finir en « rang S ». Dans l’ensemble des niveaux du cyberespace, il faudra récupérer 5 anneaux rouges, finir le niveau dans un temps imparti ou encore avoir un certain nombre d’anneaux. Si cela, est assez simple au début de l’aventure, le tout évoluera au fil du temps, et il faudra recommencer certains niveaux dans le cyberespace plusieurs fois avant de décrocher le rang S et ainsi récupérer des clés supplémentaires.

Comme vous pouvez le voir, le jeu propose deux mondes distincts ! Le monde libre de Sonic Frontiers, et le monde classique avec des portails. Mais la grande surprise du jeu vient sans aucun doute du scénario, mais également du soupçon de RPG mis dans l’aventure où Sonic deviendra plus combatif que jamais. En combattant les ennemis Sonic gagnera des points de compétences qui permettront de déverrouiller des attaques de plus en plus conséquentes qui ne laisseront aucun ennemi de marbre.

Si le jeu offre un Sonic combatif permettant d’évoluer au fil du temps dans ses attaques, il évoluera également en terme technique où Sonic pourra amasser de plus en plus d’anneaux, mais également être de plus en plus rapide, ou encore de voir ses attaques et sa défense s’améliorer. Le tout est rapidement visible en bas de l’image à gauche ci-dessous, dans une capture effectuée lors de notre mi-parcours du jeu.

Depuis le début du paragraphe, je vous cite toutes les nouveautés de Sonic Frontiers, néanmoins il est difficile de toutes les lister, tant celui-ci est différent des autres opus. Mais vous l’avez compris, le jeu se scinde en plusieurs parties avec un Sonic en open World, un Sonic classique via les portails, des énigmes et des mini-jeux, mais également des coffres à trouver et bien sur les chaos émeraudes qui permettront de pouvoir utiliser Super Sonic… Mais avant de récupérer l’ensemble des chaos émeraudes, il va falloir fouiller, explorer les lieux, ouvrir les portails du cyberespace, récupérer des clés, trouver des coffres, mais également trouver des clins d’œil du passé comme Big qui vous invitera à la pêche.

Notez que Sonic perdra les émeraudes à chaque fois qu’il démarre une nouvelle ile, et qu’il faudra recommencer les mêmes choses qu’avant…Enfin presque, car les ennemis changent petit à petit et deviennent de plus en plus difficiles à abattre, et chaque ile proposera de nouveaux ennemis, mais également de nouveaux boss à combattre avant de terminer par un Titan qui donnera du fil à retordre aux joueurs.

La bonne nouvelle dans tout cela, c’est que Sonic se contrôle facilement, et malgré un gameplay différent, on prend vite en main la maniabilité du hérisson, le tout accompagné d’une bande son de qualité oscillant entre techno et son rock durant la quinzaine d’heures qu’offre le jeu. Mais est-ce un Sonic parfait ? Pas vraiment…

…Mais un renouveau qui a quelques soucis techniques.

Sonic Frontiers, nous a agréablement surpris dans un premier temps. Le jeu propose un scénario de qualité, un Sonic plus combattif que jamais, et un monde en open world coupé en plusieurs zones, qu’il faudra découvrir !

Néanmoins, le jeu est loin d’être parfait ! Si nous avions privilégié d’effectuer le test sur une des dernières consoles disponible (la series X), il est à noter que le tout manque de peaufinage. En effet, certains décors souffrent de pop-in, comprenez par-là que le décor apparait subitement à l’écran et que cela n’a pas l’air naturelle.

En dehors de quelques soucis de pop-in, Sonic Frontiers souffre également de problème de camera qui n’arrive pas à suivre le hérisson bleu, et si cela peut paraitre anecdotique quand on explore une zone, cela est beaucoup plus problématique face à un boss, surtout qu’ils sont assez coriaces. Il faut l’avouer là-dessus, SEGA a effectué un bon travail, et les boss sont diversifiés et pas évidents à combattre…Mais avec une caméra capricieuse, cela n’est pas toujours évident.

En dehors des soucis de caméra et de pop-in, le jeu souffre également de répétitivité…En effet, si on apprécie au début d’aventure d’effectuer les énigmes, et les mini-jeux qui permettront de dévoiler la carte, de nouveaux rails et bumpers, cela devient assez vite redondant. Pourquoi ? Car certains mini-jeux apparaissent quasiment sur l’ensemble des niveaux, mais également parce que d’autres ne sont pas forcément facile à comprendre, et certains joueurs abandonneront l’aventure en plein milieu du jeu. Dommage, n’est-ce pas ?

Conclusion 

Vous l’avez compris, Sonic Frontiers est un jeu clivant et souffrant de problèmes techniques ! Néanmoins, le jeu est loin d’être mauvais, et l’on peut saluer l’initiative de SEGA et la Sonic Team d’avoir voulu créer un titre renouveau pour Sonic permettant de poser les bases de la licence pour le futur. Un jeu que nous espérons voir se peaufiner au fil des mois avec des mises à jour permettant de régler les soucis techniques ! En attendant, Sonic Frontiers reste agréable à jouer et devrait à minima plaire aux fans, mais également aux joueurs découvrant le hérisson bleu le plus connu de la planète qui a réussi à faire un comeback au cinéma, en animé, et aujourd’hui en jeu vidéo. L’aventure, n’est pas près de s’arrêter et on vous invite grandement à essayer le jeu.

*Test effectué sur Xbox Series X

Sonic Frontiers

7.5

Note

7.5/10

POINTS POSITIFS

  • Un renouveau de la licence
  • Un Sonic combatif
  • Un open world en plusieurs parties
  • Des boss titanesques
  • Une bande son rafraichissante

POINTS NÉGATIFS

  • Des soucis de pop-in
  • Des soucis de caméra
  • L’absence de Spin Dash
  • Des mini-jeux (énigmes) répétitifs
Qu'en pensez-vous ?
+1
3
+1
0
+1
1
+1
0
+1
1

Bomboy

Encyclopédie vidéo-ludique au service de GeekNPlay. Je suis un ancien dinosaure détenant le savoir! Toi l'abonné, tu peux m’appeler PAPA!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire