TEST – Kingdom Hearts Integrum Masterpiece (Cloud Version)

Partager sur les réseaux sociaux :


Kingdom Hearts

La saga Kingdom Hearts a fait une entrée fracassante sur Nintendo Switch le 10 février dernier pour le plus grand bonheur des fans ! En effet, la saga complète est disponible sur la console de Nintendo ! Mais avec une annonce comme celle-ci, il y a forcément un loup non ?! Car si les joueurs peuvent (re)découvrir le monde merveilleux qui entoure Sora, Kairi ou encore Mickey au format de poche avec dix jeux et plus de 600 heures au compteur, il faut avant posséder une bonne connexion internet pour pouvoir profiter pleinement de l’aventure. Et oui, Kingdom Hearts Integrum Masterpiece est disponible en version cloud ! Cet investissement vaut-il le coup ? La réponse se trouve juste ici !

Une Keyblade pour les gouverner tous !

Kingdom HeartsAvant d’aller plus loin, il est bon de préciser que ce test a été effectué avec une connexion à des années lumières de la fibre. Mais même avec une clé 4G en pleine campagne, l’expérience s’est avérée plus que plaisante. Si notre aventure a été parsemée de quelques ralentissements (la faute au réseau), la magie de l’univers imaginé par Tetsuya Nomura était au rendez-vous et posséder cette collection sur Nintendo Switch est un véritable bonheur. Après une installation relativement rapide du premier pack (qui comprend à lui seul KINGDOM HEARTS FINAL MIX, KINGDOM HEARTS Re: Chain of Memories, KINGDOM HEARTS 358/2 Days, KINGDOM HEARTS II FINAL MIX, KINGDOM HEARTS Birth by Sleep Final MIX et KINGDOM HEARTS Re:coded, on retrouve Sora et ses amis prêts à affronter les Sans-Cœurs. Petite précision (et non des moindres), la collection est entièrement remastérisée en HD et tourne parfaitement sur Nintendo Switch.

On démarre notre aventure avec le premier volet initialement sorti en 2002 sur PlayStation 2 dans une version Final Mix qui ajoute quelques fonctionnalités. L’histoire suit un jeune garçon, Sora, poussé dans une bataille contre les forces des ténèbres. Pour l’aider dans sa quête, il est rejoint par Donald Duck, Dingo et d’autres personnages de Disney (nous n’allons pas vous en dire plus pour éviter tout spoil). Kingdom Hearts introduit des éléments de jeu d’action-aventure en trois dimensions dans une vue à la troisième personne. Le joueur dirige un groupe de personnages dont il peut faire évoluer librement les caractéristiques et affronte des ennemis au cours de batailles en temps réel. Par ailleurs, le jeu suit un arc narratif linéaire mais dispose cependant de nombreuses quêtes secondaires. Enfin, le joueur peut également choisir l’ordre de certains mondes qu’il peut explorer. C’est également la première fois que Tetsuya Nomura, concepteur de personnages depuis longtemps, occupe la place de directeur d’un projet de jeu vidéo. Par ailleurs, la bande originale est composée par Yoko Shimomura et la distribution du doublage inclut les voix officielles de plusieurs personnages de Disney. Une aventure extraordinaire, issue d’une collaboration entre deux mastodontes : Square Enix et Disney. La formule fonctionne à merveille et le jeu est tout simplement réussi.

Pas le temps de niaiser !

Kingdom HeartsUne fois le premier jeu terminé, nous partons sur l’épisode sorti en 2005 sur Game Boy Advance : Kingdom Hearts: Chain of Memories. Se présentant comme un deck-builder, ce spin-off a surtout été imaginé pour faire patienter les fans qui attendaient avec impatience Kingdom Hearts II. Cet épisode est donc présenté comme un pont entre les deux titres principaux sur PlayStation 2, introduisant des éléments de l’intrigue de l’opus suivant. Le système de jeu est très différent de l’original puisque les joueurs doivent constituer des decks de cartes qui correspondent à différentes actions dans la bataille, comme attaquer, défendre ou utiliser de la magie. Si le titre bénéficie de graphismes en HD, il reste très largement en dessous des épisodes principaux mais permet d’en apprendre un peu plus sur l’histoire de ces derniers. Nous continuons donc notre périple avec le second opus de la série sorti en 2006 sur PlayStation 2 : Kingdom Hearts II, qui se déroule un an après les événements de Chain of Memories. Cet épisode permet au joueur de comprendre plus profondément le concept du « Cœur », grâce à un nouveau groupe d’ennemis les Simili, qui sont les corps des Sans-Cœurs, les ennemis du premier opus. Le système de jeu est semblable au premier Kingdom Hearts, mis à part l’ajout du système de réaction qui permet de faire des actions supplémentaires pendant les combats, selon le contexte. Sora peut aussi fusionner avec ses alliés pour se transformer en « fusion » et avoir des capacités différentes de celles habituelles.

Mais notre quête est loin d’être terminée et une fois ce troisième jeu bouclé, nous enchainons avec le second spin-off : Kingdom Hearts: 358/2 Days sorti en 2009 sur Nintendo DS. Certainement le plus important des épisodes secondaires, l’histoire se déroule entre Kingdom Hearts et Kingdom Hearts 2 et se concentre sur la période pendant laquelle Roxas fait partie de l’Organisation XIII et sur ses motivations pour la quitter. Le test se poursuit avec le préquelle Kingdom Hearts: Birth by Sleep et avec Kingdom Hearts: Coded, le premier jeu mobile de la saga, qui fait suite à Kingdom Hearts 2. Et voila, nous venons de finir le premier pack et il nous reste tant de choses à voir et à apprendre !

Toi + Moi + Eux :

Kingdom HeartsSi les joueurs attendent Kingdom Hearts III, c’est finalement une nouvelle compilation qui verra le jour en 2017 : Kingdom Hearts HD 2.8 Final Chapter Prologue. Dans ce nouveau pack, on y découvre une version remastérisée du spin-off Kingdom Hearts : Dream Drop Distance. Le jeu se concentre sur l’obtention du symbole de maitrise par Sora et Riku grâce à leur maître Yen Sid en anticipation du retour de Xehanort. Rien de bien extraordinaire, le jeu se fait sans trop de soucis et on passe directement au titre suivant : Kingdom Hearts χ chi Back Cover. Attention, il ne s’agit pas d’un jeu mais d’un film qui raconte l’histoire des Oracles et des maîtres de Keyblade. Le film se regarde mais le plus intéressant reste à venir puisque Kingdom Hearts 0.2 Birth by Sleep -A fragmentary passage est la suite directe de l’épisode Birth by Sleep qui fait le lien avec Kingdom Hearts III. Le jeu retrace l’errance d’Aqua dans le Domaine des Ténèbres. Un second pack en demi teinte, bien en dessous des autres compilations.

Il faudra finalement patienter jusqu’en 2019 pour pouvoir mettre la main sur l’épisode (ultime ?) de la saga Kingdom Hearts. Kingdom Hearts III est enfin là. Plus complet et nettement plus abouti que les autres, ce nouvel opus prend place directement après Dream Drop Distance. Sora part à la recherche de la « clé pour faire revenir les cœurs », pendant que Riku et Mickey cherchent des porteurs de la Keyblade. Le jeu est le dernier volet de la « saga Xehanort » est inclus de nouveaux éléments, comme la cuisine, la possibilité de faire des photos etc… On termine notre incroyable aventure avec le DLC ReMind qui nous porter de finir en beauté sur Nintendo Switch. L’extension nous permet de découvrir une fin parallèle à celle de Kingdom Hearts III mais nous n’allons pas en dévoiler davantage pour éviter de vous gâcher la surprise !

Conclusion :

Voila, nous avons fait le tour de l’ensemble des jeux de Kingdom Hearts Integrum Masterpiece. Si cette compilation est comme son nom l’indique une pièce maitresse à posséder, le fait qu’il s’agisse d’une version cloud possède tout de même de nombreux inconvénients. Malgré des chargements rapides et des graphismes similaires aux autres supports, il est assez difficile d’y jouer où l’on veut et quand on veut. Un comble pour une console dite “nomade”. Il vous faudra impérativement une connexion internet stable et à part dans votre salon, il est impossible de profiter pleinement de Kingdom Hearts sans perte de qualité et sans lags. Même si le fait de (re)découvrir le monde de Sora et de ses amis sur la console de Nintendo fait un bien fou, le choix de la version Cloud est plus que discutable. Mais il s’agit d’une licence devenue culte avec le temps et même si elle disponible sur d’autres supports, la version Switch se défend plutôt pas mal et les fans devraient répondre à l’appel. Pour les autres, c’est un excellent moyen de partir à l’aventure, surtout que celle-ci peut durer plusieurs centaines d’heures !

Kingdom Hearts

6.5

Note

6.5/10

POINTS POSITIFS

  • La durée de vie
  • Tous les épisodes en HD
  • Les graphismes
  • La bande-son
  • L'univers

POINTS NÉGATIFS

  • Le prix
  • Le choix de la version cloud
  • Une connexion stable et permanente OBLIGATOIRE...
  • ...Ce qui gâche la fonction nomade de la console
Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

DrFamikon

Amateur de bières et de FPS, grand fan de Pokémon et de Rock !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire