V Wars – La nouvelle série vampirique disponible sur Netflix

BabyTrunks

Que l’on apprécie ou pas ce genre de légende, le mythe du Vampire est bien encré dans notre société. D’ailleurs le 7ème art en a usé et même abusé par certaines adaptations. Mais que se passe t-il du côté des séries basées sur ces personnages aussi attirants qu’effrayant. C’est donc logiquement qu’aux fils des années, nous avons vu de bonnes choses et des moins bonnes du côté série avec mythe du vampire. Cette fin d’année signe une nouvelle arrivée ensanglantée : V Wars, que vaut ce nouveau projet signé Netflix ? 

Avant de rentrer dans le vif du sujet, replongeons nous quelques années en arrière. Le vampire a toujours fait vendre, que ce soit au cinéma, en série, en livre, en jeux-vidéos… Souvent le vampire au cinéma nous évoque l’effroi, la peur, l’attirance, le malsain et bien d’autres adjectifs tout aussi mordant. Et les sociétés de production quel soient pour le cinéma ou les séries l’on très vite compris. Mais le problème quand tout le monde commence à produire du vampire en masse, comment dire propice au mauvais comme au très bon.

Côté film

Alors pour rebondir sur le paragraphe plus haut cité, les vampires et le cinéma c’est une longue et belle ou moins belle histoire d’amour. Pour preuve des films comme : Fright Night sortie en 2011 avec Colin Farrell ou encore l’étreinte du vampire avec Alyssa Milano de 1995 n’ont pas été mélioratif pour le crédit de ces derniers. Fort heureusement, le cinéma nous a offert de véritables chefs d’œuvres dans ce même thème. Fatalement Dracula sortie en 1992 avec Keanu Reeves, Gary Oldman et Anthony Hopkins. Magnifique adaptation du roman de Bram Stoker et très fidèle qui plus est. Mais aussi un duo qui match à 100% dans ce film : Brad Pitt et Tom Cruise dans Entretien avec un vampire. Film sorti en 1994 et qui comporte aussi l’excellente interprétation de Christian Slater. 

Suite à ces films issus du 20ème siècle, il y a eu une nouvelle interprétation du vampire. Moins porté sur le côté raffiné qu’on pu apporter Gary Oldman et Brad Pitt, les spectateurs veulent du vampire beau gosse et qui plus est américanisé. Place à la nouvelle génération du nouveau siècle avec des films tels que : la saga à succès Twilight. Cinq films adaptés des célèbres romans de Stephenie Meyer, mettant en avant des vampires plus cool et qui roulent dans de jolies voitures et qui vont mêmes au lycée. Le but est clairement de rajeunir et de donner du cool, du fun et de la testostérone aux dents pointues.

Que l’on aime ou pas, on ne peut que reconnaître le succès des films et romans de cette saga, qui possède de bonnes idées et un casting plutôt éphémère. Saluons tout de même la révélation de Robert Pattinson, qui sera d’ailleurs notre nouveau Bruce Wayne dans la future trilogie de Matt Reeves. Petite parenthèse, si vous voulez découvrir le casting qui se dessine au fur et à mesure de “The Batman” c’est juste ici. Mention spéciale pour Michael Sheen qui joue le rôle d’Aro Volturi dans cette saga.

Côté série

Tout comme le cinéma les séries surfent sur cette vague sanguinaire, d’ailleurs les années 90 ont vu éclore une véritable star de la pop culture du siècle passé. Il s’agit bien évidemment de Buffy contre les vampires diffusé de 1997 à 2003 avec les stars Sarah Michelle Gellar et David Boreanaz. Episode après épisode, Buffy la tueuse de vampires a alimenter nos soirées encore et encore. Fort de succès il y a même eu la suite de la série adaptée en comics. Puis tout comme le film vampirique, la série a due s’adapter à la nouvelle génération. Celle-ci veut de meilleurs effets spéciaux, des belles gueules et surtout de l’amour et de la passion entre humains et vampires.

Pour illustrer cette nouvelle attente, la série The Vampires Diaries répond parfaitement à cette demande. Avec un casting plus jeune, des histoires d’amour,des affrontements entre clan… La série qui à mis en avant Paul Wesley et Ian Somerhalder a été un réel succès. Adapté de plusieurs livres comme Twilight, The Vampires Diaries est une parfaite réussite surtout aux fils des saisons. Avec d’excellents bons dans le passé des frères Salvatore et leurs vies humaines avant de plonger dans la froideur de la vie éternelle.

V Wars : L’identité de la sérié

Après tout cet amour, les beaux gosses et les lycéens assez clichés, que peut-on attendre des adaptations vampiriques ? La série V Wars tente elle de nous répondre avec cette nouvelle création issue de Netflix. Dressons dans un premier temps l’identité de V Wars :

  • V Wars est une série diffusé exclusivement sur la plate-forme Netflix dès le 05 décembre 2019.
  • Il s’agit d’une adaptation des romans de Jonathan Maberry de 2012, puis des comics qui sont disponibles en cinq volumes depuis 2014.
  • V Wars est produit par Gleen Davis et William Laurin, qui on tout deux travaillés sur la série : Missing disparus sans laisser de trace sortie en 2003
  • Pour l’instant la série V Wars se base sur une saison de dix épisodes.
  • Casting principales :
  • Ian SomerHalder : Dr Luther Swann
  • Adrian Holmes : Michael Fayne
  • Kyle Breitkopf : Desmond Swann dit “Dez”
  • Peter Outherbridge : Calix Niklos

De quoi sa parle

La série s’ouvre sur le réchauffement climatique qui entraîne la fonte des glaces. Suite à cette catastrophe écologique, un virus est libéré et ce dernier était visiblement emprisonné depuis des siècles. Le virus se propageant plus que rapidement, une minorité d’humains sont alors contaminés et passe un stade de mutation. La mauvaise nouvelle c’est que ce virus les fait changer et même évoluer en vampire. Dès lors, une guerre entre humains et vampires voit le jour. Au milieu de ce conflit naissant deux amis, le Dr Swann et Michael Fayne tentent de comprendre et de stopper la propagation de ce virus d’un nouveau genre…

Une série qui bouscule

La série V Wars est une série d’anticipation, car elle immerge les vampires dans une société actuelle avec certains codes. La peur de l’inconnu, le fait que les humains soient centrés uniquement sur eux, l’idée qu’il est impossible de cohabiter entre deux espèces différentes… Des interrogations viennent vite au bout des premiers épisodes, que ferriez-vous dans ce genre de situation ? Si un membre de votre famille était contaminé, comment réagiriez vous ?

Pour un public averti

Cette nouvelle série ne s’adresse pas à un jeune public, eh non nous ne sommes pas en présence du bellâtre Edward Cullen ! V Wars nous proposes une vision différente des vampires. Des êtres qui sont plutôt malsains, pour la plupart ne maîtrisant pas leurs soifs dévorantes. De plus, les effets spéciaux sont de qualités mais graphiquement peuvent effrayer les plus jeunes Netflixiens… D’ailleurs à ce niveau-là ont peut-être étonnés de l’apparence de certains vampires. La plupart sont modélises avec des traits classiques aux vampires de notre imagination. En revanche d’autres ont tout simplement le visage de Baraka issues des jeux-vidéos Mortal Kombat. Ce qui donne un côté effrayant pour les plus jeunes et surtout une exagération aux yeux de certains.

Le Dr Swann déjà vu ?

Ian Somerhalder qui incarne le Dr Swann dans V Wars, est bien connu du public. Oui oui mesdames, le beau gosse quarantenaire vous dit quelque chose et c’est bien normal. Rappelez vous la série à succès The Lost sortie en 2004 dans le rôle de Boone Carlyle. Et bien évidemment beaucoup auront reconnu Damon Salvatore, le frère de Stephen dans la série The Vampires Diaries. Oui, avant d’être le Dr Swann et surtout humain dans V Wars, Ian Somerhalder était bel et bien un vampire. Un pari payant pour Netflix et les scénaristes de V Wars, fort de la popularité générée par The Vampires Diaries et son excellente interprétation de Damon. A n’en pas douter, l’acteur de 41 ans apporte une réelle plus value au casting de V Wars.

Voilà la fin de cet article consacré à cette nouvelle série vampirique made in Netflix, vous l’aurez compris. Si vous êtes fan de vampire et de Ian Somerhalder foncé découvrir cette série qui est vraiment inattendue et efficace par son intrigue et son anticipation d’un événement pourquoi pas réalisable ?

V Wars est disponible sur Netflix depuis décembre 2019 et comporte une saison à l’heure actuelle.

 

 

 

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Laisser un commentaire

Next Post

Modern Warfare - Le réalisme édulcoré : Retour en Arabistan.

Call of Duty : Modern Warfare (2019) a rapporté 600 millions de dollars en trois jours d’exploitation et gagné un Game Award le 13 décembre 2019. La raison à un tel succès, le réalisme du jeu. Argument majeur d’Activision qui a créé le marketing du titre autour de ça. Cependant […]
Urzikstan
ut amet, elit. consectetur neque. ipsum sem, ipsum risus.