TEST – Train Sim World 3

Partager sur les réseaux sociaux :


Train Sim World 3

Dovetail Games revient (une fois de plus) sur le marché de la simulation de train avec Train Sim World 3, deux ans après la sortie de son prédécesseur. Si les fans de la série furent pris de court suite à l’annonce surprise de l’arrivée du troisième opus, ce nouveau volet propose du nouveau contenu et de nouvelles fonctionnalités. Inutile de crier au scandale en pensant qu’il ne s’agit que d’une simple mise à jour 2.5, Train Sim World 3 pousse le réalisme encore plus loin et risque de devenir LE jeu de simulation pour tous les aficionados des trains qui se respectent. Alors prenez votre ticket et montez à bord !

Faire du neuf avec du vieux :

Train Sim World 3Train Sim World 3 reprend tout ce qui a fait le succès de son grand frère tout en y ajoutant quelques subtilités non négligeables. Le jeu met l’accent sur un nouveau moteur météorologique dynamique, un didacticiel plus raffiné, ainsi que sur une mise à jour du moteur graphique. Tout cela dans le but de rendre la simulation plus réaliste. Si l’effort est louable, nous sommes encore très loin des autres simulations modernes que sont Farming Simulator 22 et Microsoft Flight Simulator. Les graphismes sont cependant très beaux, comme la nouvelle technologie des nuages volumétriques, mais les effets de Train Sim World 3 n’offrent pas autant de punch que ces derniers. Les nouveaux effets météorologiques, qui constituent une grande partie du “nouveau” contenu, sont tout de même agréables à regarder. La neige qui recouvre avec précision le toit du train et qui est soulevée lorsque le train file sur la voie ferrée, la pluie qui donne une belle brillance à l’environnement… tout cela permet d’apporter du dynamisme à l’ensemble et ce n’est pas pour nous déplaire. Sans oublier que la météo affecte également le gameplay (nous y reviendrons plus tard).

Cela dit, certains aspects visuels de la simulation pourraient être améliorés. En fonction du train, certains effets sont de bonne qualité, tandis que d’autres sont nettement moins réussis. Néanmoins, le détail de l’environnement est de bonne facture, le titre possède une bonne quantité de trafic géré par l’IA et des modèles de passagers animés relativement décents. La façon dont la technologie graphique a progressé au cours des dernières années est vraiment remarquable, et Train Sim World 3 en fait un excellent usage. Les modèles de train eux-mêmes sont absolument magnifiques, ces dernières sont remarquablement modélisées et jouissent d’un travail étonnant sur le son qui les rendent uniques et authentiques. La simulation comporte même quelques petits détails comme les annonces en cabine dans certains trains de banlieue. Mais là encore, et malgré ces points forts, il y a quelques bizarreries. Certains passagers traversent la carte, les textures du sol se chevauchent et parfois, la voie ferrée comporte un espace visible entre elle et le sol.

Siffler en travaillant :

Train Sim World 3Pourtant malgré ces défauts, Train Sim World 3 est excellent et c’est le moins que l’on puisse dire. Lorsque nous avons pris pour la première fois le contrôle de la locomotive à vapeur LMS Stainer 8F et que nous avons réussi à la faire avancer (après moultes tentatives) nous avons eu un sentiment de satisfaction immense. Et la magie opère à chaque changement d’engin moteur. Chacune des locomotives incluses a ses propres particularités. Au fur et à mesure que vous suivez le cours de formation (bien conçu) pour chacune d’entre elles, vous apprenez à les connaître et à les maitriser. Si certaines locomotives fonctionnent de manière similaire, comme les trains de banlieue électriques, elles ont toutes des attributs, des aménagements et des capacités différents. Par exemple, le petit train de banlieue de classe 375 ressemble à un modèle Fisher-Price en raison de la simplicité de ses commandes, tandis que le train à grande vitesse ICE BR401DB/BR403 FB de fabrication allemande ressemble à un vaisseau spatial. Les moteurs dits “à vapeur” et les moteurs diesel constituent des classes à part, car ils ont chacun des vannes, des jauges et des leviers différents à surveiller pour assurer leur bon fonctionnement. Une fois que vous avez pris en compte des facteurs supplémentaires tels que les conditions météorologiques, le poids du train entier (facteur très important lors du freinage et de l’accélération), l’élévation de la pente, tout est réuni pour former une expérience très méticuleuse qui donne véritablement l’impression d’être sur le terrain.

Cependant, vous ne pouvez jamais détourner votre attention trop longtemps, même sur un long trajet, car les limites de vitesse changent souvent et les signaux à venir vous obligent à vous adapter en conséquence. Vous ne voulez jamais non plus freiner trop fort ou accélérer trop vite. Si vous faites une erreur et manquez un objectif, tout le scénario s’arrêtera. L’absence de points de contrôle ou même de la possibilité de sauvegarder manuellement une session est un gros point noir. Étant donné que certains scénarios de la simulation peuvent durer plus de 30 minutes, et parfois plus d’une heure, le fait que la mission entière se termine brusquement après une seule erreur est exaspérant lorsque vous avez déjà investi beaucoup de temps. En effet, les itinéraires présents dans Train Sim World 3 mettent en avant les principales expériences que l’on peut envisager de rencontrer pour la conduite d’un train, que ce soit au niveau du maniement des locomotives, du rôle du convoi ou des types de tracés. De plus, ils dépassent chacun la centaine de kilomètres, chose inédite pour la franchise. Pour finir, il n’y a pas de guide rapide ou de sous-menu que vous pouvez consulter dans les missions et étant donné que chaque machine est différente,vous allez passer beaucoup de temps à refaire les missions avant de prendre le coup de main. Surtout si vous voulez maitriser toutes les locomotives du jeu. Car si le jeu de base ne possède pas non plus des centaines de modèles différents, il est possible de s’en procurer de nouvelles. Malheureusement, nous avons également découvert le système économique de Dovetail Games : une collection de DLC d’itinéraires et de locomotives authentiques que les joueurs peuvent acheter pour agrandir leur bibliothèque ! Accrochez-vous car si vous voulez toutes les posséder, cela vous coutera plus de 1000€ !

Conclusion :

Train Sim World 3 a encore beaucoup d’atouts. Il est beau, complexe et riche en contenu. Certains pourraient se moquer de ce dernier point, car cette simulation est truffée de DLC. Mais heureusement, Dovetail Games a rendu tous les DLC précédents de Train Sim World 2 rétrocompatibles avec celui-ci. Vous pouvez donc profiter de vos itinéraires préférés existants en plus des nouveaux. Bien qu’il y ait encore quelques imperfections, c’est toujours l’une des meilleures simulations de train de sa catégorie. Les améliorations les plus récentes offrent une légère amélioration de la qualité. La possibilité de monter et descendre littéralement du siège du conducteur et d’interagir pleinement avec les locomotives et le monde qui les entoure continue d’être remarquablement immersive.

Train Sim World 3

8

Note

8.0/10

POINTS POSITIFS

  • L'immersion que procure le titre
  • Le sentiment de satisfaction
  • Les nombreuses possibilités
  • Les nombreux itinéraires
  • Des nouveautés très sympathiques

POINTS NÉGATIFS

  • Beaucoup d'informations à retenir
  • Quelques bugs
  • Pas de point de contrôle
Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

DrFamikon

Amateur de bières et de FPS, grand fan de Pokémon et de Rock !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire