TEST – Temtem

Partager sur les réseaux sociaux :


Temtem

Les célèbres monstres de poche créés par Satoshi Tajiri font souvent l’objet de copies ou d’imitations. Véritable poule aux œufs d’or, la franchise Pokémon ne cesse de faire des émules et les développeurs sont nombreux à vouloir une part du gâteau. Si la plupart ne sont que de pales copies, d’autres vont plus loin et proposent une expérience que les fans des jeux de Game Freak réclament depuis de nombreuses années. Temtem se situe dans cette deuxième catégorie et ce dernier est si proche de ce que “veulent” les Pokéfans que l’on ne peut qu’être déçu qu’il ne contienne pas de Pokémon…

Attrapez-les tous !

TemtemDéveloppé par Crema et édité par Humble Games, Temtem est un MMORPG dans lequel vous pouvez voir les autres joueurs en temps réel, parler, échanger et vous battre en duel. Sur le papier, le jeu semble posséder tout ce que les joueurs ont demandé à Nintendo pendant des années. Crema admettra même que son jeu est similaire à Pokémon mais que celui-ci possède toutefois quelques différences essentielles. Le titre propose 6 grandes îles, 164 Temtem uniques, le cross-play entre PC et consoles, la coopération en ligne, le matchmaking classé, les défis hebdomadaires, la personnalisation des personnages et des maisons et bien plus encore. En ce qui concerne le gameplay, quiconque a joué ne serait-ce qu’à un seul titre Pokémon dans sa vie pensera qu’il s’agit d’un mode officiel… La similitude de tous les éléments est stupéfiante : les combats au tour par tour, les menus, les objets, les salles de sport (appelées Dojo ici), les types de Temtem qui ont exactement les mêmes faiblesses (par exemple, l’électricité fait plus de dégâts à l’eau), la reproduction, etc. Heureusement, il existe des différences importantes. Les batailles se déroulent principalement en duos, et ce parce que Crema introduit une nouvelle fonctionnalité : les partenariats entre deux monstres. Cela signifie que l’attaque d’un Temtem peut être renforcée, ou qu’un attribut supplémentaire peut être ajouté par le type de Temtem à côté de lui.

En outre, chaque Temtem dispose d’une barre d’endurance. Chaque attaque consomme de l’endurance et si la barre atteint 0, alors votre Temtem s’épuise, s’inflige des dégâts et ne peut plus bouger pendant un round. À certains moments, vous pouvez perdre si vous ne faites pas attention aux barres d’endurance. Enfin, certaines attaques ne peuvent pas être utilisées dès le premier tour (généralement les plus fortes). Il faut attendre un tour ou plus pour les utiliser. Ces nouvelles caractéristiques rendent Temtem assez difficile et stratégique, surtout si on doit le comparer aux derniers volets des monstres de poche de Game Freak… Autre différence notable, il s’agit là d’un MMORPG qui nécessite une connexion Internet constante pour jouer. Cela signifie que (sur les consoles) vous devrez disposer d’un abonnement qui vous permettra de jouer en ligne. Si vous ne disposez pas de ce dernier ou si vous vous trouvez dans un endroit sans internet, vous ne pourrez pas poursuivre votre aventure… Certes vous ne marcherez pas sur les pieds des autres en explorant les îlots flottants d’Omninésie (l’interaction avec les autres joueurs se limite au chat, à l’émotivité et aux défis des batailles), mais le monde extérieur est un endroit animé rempli de joueurs qui n’attendent qu’une chose : vous défier ! Bien qu’il soit possible de faire l’aventure en solo, l’histoire peut être faite en coopération avec un ami.

Ça va couper chérie !

TemtemLe plus gros défaut du jeu concerne la connectivité et les différents problèmes techniques. En effet, les serveurs souffrent de latence et de nombreux bugs nécessitent de redémarrer la partie. Heureusement, à chaque déconnexion, Crema a fait en sorte que vous repreniez exactement là où vous étiez, même s’il s’agissait d’une bataille. Durant votre périple, vous parlerez à des centaines de personnages qui veulent que vous alliez à l’autre bout de l’archipel (à pied pour commencer) pour leur chercher du sel, collecter des autocollants pour un album sans intérêt, et des quêtes générales qui peuvent prendre des heures. Temtem est un jeu extrêmement chronophage qui contient une bonne grosse dose de farm. Cette technique vous sera malheureusement nécessaire (voir obligatoire) pour celles et ceux qui voudraient obtenir un Temtem Gold ou un Temtem un tant soit peu décent pour combattre ! Car oui, les Temtems comme dans Pokemon ont des stats et celles-ci sont bien plus importantes et auront un réel impact sur le déroulement des combats même en PVE.

Si le jeu se veut très coloré et très beau graphiquement, les créatures sont pour la plupart étrangement génériques. De même, les personnages du jeu (et la plupart de leurs dialogues) ne sont pas à la hauteur du charme des jeux de mots de Nintendo, même si quelques gags occasionnels pourront vous faire sourire. Les méchants ne sont pas non plus à la hauteur de la célèbre Team Rocket. Il y a une bonne gamme de costumes et d’options de personnalisation pour les joueurs et les PNJ, mais le monde de Temtem donne parfois l’impression d’être peuplé par les six mêmes personnes qui changent rapidement de tenue pour s’adapter à chaque région. Pour finir, Crema a ajouté un Battle Pass dans la version finale du jeu. Si celui-ci a fait couler beaucoup d’encre chez les joueurs dès son annonce, son attrait est purement cosmétique et il n’offre aucun avantage dans la partie compétitive du titre (qui est la partie importante). Bien que nous soyons toujours contre les microtransactions, celles de Temtem peuvent simplement être ignorées.

Conclusion :

Temtem répond à toutes les attentes de tous ceux qui ont joué à Pokémon au fil des ans. Il offre tout ce que les fans de la première heure réclament à Game Freak tout en étant nettement plus dur à prendre en main que ce dernier. D’ailleurs, ils auront certainement besoin de temps pour apprendre à connaître les monstres, leurs faiblesses et toutes les nouvelles fonctionnalités que Crema apporte au genre. Espérons qu’à un moment donné dans le futur, Nintendo suivra les traces de la société espagnole en sortant un MMORPG Pokémon. Visuellement, le jeu est beau et très bien réalisé grâce à Unity. Sur les consoles, les résolutions 4K sont proposées à 60 FPS, tandis que sur la Nintendo Switch, une résolution dynamique de 1080p est proposée, selon la situation, à un rythme régulier de 30 FPS. Même s’il manque un peu de charme et que l’on pourrait longuement remettre en question le système du Battle Pass, Temtem est un titre recommandé aux fans de Pokémon qui veulent quelque chose d’un peu plus dur et plus complet tout en restant familier.

Temtem

7.5

Note

7.5/10

POINTS POSITIFS

  • Un Pokémon like très bien réalisé
  • Les graphismes
  • Multijoueur
  • Stratégie nécessaire
  • La durée de vie

POINTS NÉGATIFS

  • Quelques bugs
  • Très chronophage
  • Beaucoup, beaucoup de farm
  • (Le Battle Pass)
Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

DrFamikon

Amateur de bières et de FPS, grand fan de Pokémon et de Rock !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire