TEST – Everhood (littéralement stupéfiant)

Zenji
1 0
Temps de lecture:3 Minutes

affiche Everhood

L’histoire d’Everhood débute avec une marionnette de bois nommée Rouge qui reprend vie dans un mystérieux royaume d’immortels. Sa première priorité est simple : récupérer son bras manquant auprès du nain bleu farceur qui l’a volé. Mais le voyage de Rouge pour récupérer son membre volé va se transformer en une spirale d’événements, bouleversant le cours de la réalité.

 

Une aventure qui vous retourne le cerveau !

Ce RPG développé par Foreign Gnomes vous embarque dans une épopée hors du commun dans laquelle vous avez l’impression d’être en trip hallucinatoire constant. En effet, dès le premier écran de jeu, vous parlez avec ce qui semble être une entité divine invisible et mystérieuse, avec un mélange de couleurs criardes et distordues tapissant tout le fond d’écran. Et le tout accompagné d’une musique malaisante appuyant encore plus l’aspect bizarre d’Everhood.

Plus vous avancez dans ce royaume à la fois sombre et coloré, plus ce dernier pars en vrille. Ce qui a pour effet de chambouler votre partie comme par exemple, un écran inversé ou des couleurs en suspension. Et je ne vous parle même pas des personnages devenus complètement cinglé à force d’errer dans l’Everhood pour l’éternité.

Un gameplay ultra simpliste, mais varié sous tous les angles.

Outre l’exploration où l’on peut déplacer notre pantin de bois selon deux axe avec les flèches directionnelles, interagir avec les personnages et objets avec la barre d’espace et consulter notre inventaire avec la touche « I », le véritable cœur du jeu réside dans les affrontements rythmés par des musiques variées, allant du Jazz décontracté au Heavy metal bien agressif. Dans ces affrontements, il faudra esquiver à gauche, à droite ou en sautant les salves de notes envoyées par vos rivaux. Et ce n’est que vers la moitié du jeu que les choses se compliqueront pour vous, car vous devrez aspirer les attaques adverses et les renvoyer, mais en respectant le code couleur des notes.

Et les défis de danse ne seront pas votre seule distraction. Amusez vous à parcourir l’entièreté des terres d’Everhood et passez du bon temps avec ses habitants. Faites une partie de tennis sur la Smega ou enfourchez un kart et soyez le premier à franchir la ligne d’arrivée. Pleins d’autres jeux délirants sont à découvrir dans cet univers fantastique et dérangeant.

Un jeu difficile en apparence mais accessible à tous.

Vous avez le choix au départ entre 5 niveaux de difficulté afin de correspondre au mieux à chaque type de joueur. Allant du mode histoire dans lequel vous ne subissez presque aucun dégât et le mode expert pour ceux qui aiment les défis. Personnellement, j’ai choisi le mode difficile qui offre une certaine résistance, mais sans devenir frustrant pour autant. À noter que vous pouvez modifier la difficulté à n’importe quel moment du jeu si vous sentez qu’elle ne correspond pas à votre niveau.

Autre chose intéressante, vous avez la possibilité d’activer le mode épileptique et daltonien dans les paramètres afin d’adapter le jeu aux yeux de tous. Enfin, si vous terminez le jeu au moins une fois vous débloquerez un dernier mode de difficulté. Les perfectionnistes seront ravis de pouvoir se frotter au mode dément dans lequel une seule erreur vous coûtera la mort. Bon courage aux fous qui oseront terminer le jeu à ce niveau de difficulté.

Conclusion

Everhood restera à jamais gravé dans ma mémoire tellement il est différent des autres jeux. Il en devient presque indescriptible tellement l’expérience de jeu fût étrange et unique. Il invite à l’exploration et au questionnement. Je vous invite à laisser la curiosité vous envahir et entamer votre propre voyage dans cette aventure trippante et pleine de secrets. Puisse votre quête de vérité être couronnée de succès. Everhood est désormais disponible sur Nintendo Switch pour 14,99€ et sur Steam (PC) pour 9,99€. Il est jouable en français, en anglais, en chinois (simplifié et traditionnel) et en japonais.

 

Pour découvrir nos autres tests, veuillez cliquer sur ce lien. GeekNPlay vous remercie de votre visite et vous dit à bientôt.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
100 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Everhood

9.99
9.2

Note

9.2/10

POINTS POSITIFS

  • Intensément addictif
  • Musiques numériques de qualité
  • Direction artistique délirante
  • Accessible à tous
  • Gameplay varié

POINTS NÉGATIFS

  • Décors peu riches

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Next Post

After the Fall - Le FPS multijoueur en VR sortira cet été !

Vertigo Games, l’éditeur et développeur de jeux vidéo VR appartenant à Koch Media, vient d’annoncer aujourd’hui que son prochain titre After the Fall, sortira cet été sur PlayStation VR, PC VR et sur d’autres plateformes non annoncées pour le moment. Plus connu pour son FPS en VR Arizona Sunshine, Vertigo Games propose cette fois-ci […]