Apsulov : Ends of Gods – Le jeu débarque cet été sur vos consoles

Partager sur les réseaux sociaux :


Apsulov

L’éditeur Digerati en partenariat avec le développeur Angry Demon Studio a annoncé la sortie d’Apsulov : Ends of Gods sur Nintendo Switch, Xbox One, Xbox Series X | S, PlayStation 4 et PlayStation 5 cet été. Présent sur PC via depuis 08 août 2019, le jeu fut bien accueillis par la critique. Il a notamment été récompensé par l’Epic Mega Grant et a remporté le prix «Best Horror» de DreamHack.

“Notre objectif a toujours été d’apporter le jeu sur consoles, nous sommes donc ravis que cela se produise enfin et les propriétaires de consoles auront bientôt la chance de découvrir les secrets d’Yggdrasil par eux-mêmes.”  a déclaré John Kalderon, PDG de Angry Demon Studio. En effet, dans ce jeu de survival-horror à la première personne vous serez plongé dans un monde futuriste sur fond de mythologie nordique.

Dans Apsulov les humains ont creusé profondément sous la terre pour trouver la miséricorde des dieux.  Mais ce qu’ils ont trouvé n’a rien à voir avec la miséricorde de dieux, bien au contraire, ils ont trouvés quelque chose qui n’aurait jamais dû être découvert. Vous serez plongé dans le corps d’une jeune femme qui se réveille sur une table d’opération. Vous devrez ensuite voyager à travers les 9 royaumes cauchemardesques d’Yggdrasil avec pour seul moyen de défense un bras mécanique chargé à l’Eitrium, nommé Jarngreipr.

Plongez dans un jeu à l’atmosphère unique, avec sa bande-son très travaillée, et parcourez un monde de technologie et d’artefacts mythologiques, où le chaos règne sur le royaume humain. C’est dans ce chaos que vous trouvez votre but et votre destin sur Nintendo Switch, Xbox One, Xbox Series X | S, PlayStation 4 et PlayStation 5 cet été.

 

N’hésitez pas à nous donner votre avis via les commentaires sur GeekNPlay ou via les réseaux sociaux (FacebookTwitter).

got

Comme souvent tout est parti d'une simple pensée, j'aime écrire, les jeux vidéos et la pop culture, que faire ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire