TEST – Prinny Presents NIS Classics Volume 3 – La Pucelle : Ragnarok

Partager sur les réseaux sociaux :


TEST La Pucelle Ragnarok

Nippon Ichi Software continue de nous régaler en nous proposant sa 3e compilation de classique du RPG. Ainsi, après avoir pu découvrir des classiques avec Prinny Presents NIS Classics Volume 1 et des titres plus atypiques avec le Volume 2, nous pouvons désormais acquérir Prinny Presents NIS Classics Volume 3 depuis le 2 septembre 2022. Une compilation haute en couleur qui nous permet de (re)découvrir deux titres emblématiques de la société japonaise. Avant de vous parler en détail de l’excellente aventure contée dans Rhapsody A Musical Adventure, penchons-nous plus en détail sur La Pucelle : Ragnarok. Un RPG Tactics qui pose les bases de la « NIS’s Touch » et reste encore aujourd’hui une référence du genre.

TEST La Pucelle RagnarokPlus connu sous le nom de La Pucelle : Tactics, le titre est sorti en 2002 au Japon sur PlayStation 2 et 2 ans plus tard aux Etats Unis. A l’instar de Final Fantasy Tactics, le titre n’est jamais sorti en occident. Pourtant, la France aurait accueilli avec bienveillance un titre où le français est employé à tort et à travers.

La Pucelle : Ragnarok est en fait le nom de l’adaptation du jeu sur PlayStation Portable sorti en 2009 au Japon. On retrouve donc l’histoire de base de Prier et de son frère, enrichi de nouveaux personnages, vocaux et événements.
A noter que le titre est sorti un an avant Disgaea et pose les bases de la démesure du studio NIS. 5 ans après Final Fantasy Tactics, La Pucelle représente une véritable bouffée d’air frais au genre du tactical RPG isométrique à case qui avait tendance à s’enliser dans le classicisme.

Une multitude d’histoires au service d’un scénario global.

TEST La Pucelle RagnarokDans la ville de « Pot au Feu » vit deux orphelins. Prier et son petit frère Culotte ont intégré les rangs de La Pucelle : Une église au service de la « Sainte Déesse Poitreene » qui est composée d’exorcistes et qui est donc là pour traquer et éliminer les démons à travers le monde. Débutants dans cette tache, vous êtes sous la houlette d’Alouette afin de perfectionner votre art. Les missions vous sont confiées avec soin par le Père Salade.

Notre trio va s’agrandir au fur et à mesure des aventures et combats à commencer par l’arrivée de Raoul Croix. De plus, rien ne vous empêche de purifier vos ennemis afin qu’ils viennent agrandir vos rangs. Enfin, très vite, vous aurez accès à une île secrète où vous pourrez incorporer des personnages exclusifs à La Pucelle : Ragnarok. La présence de Cornet qui échoue dans cet univers avec son niveau élevé ne passe pas inaperçu. Par contre, obtenir le héro Prinny vous demandera un peu plus de persévérance. Mais comme il est possible de refaire les niveaux déjà fait et qu’il est possible de « tricher » afin d’augmenter le niveau de ses armes, rien n’est impossible dans ce titre qui pose donc les bases solides de la franchise Disgaea.

Mais revenons donc aux histoires singulières que propose le titre à travers ses chapitres. Sachez que chacune d’entre elles peuvent se dérouler et se conclure de différentes façons ! Ainsi, selon vos actes et décisions vous obtiendrez un happy end… ou non. Autrement dis, même une fois finie, le titre vous encourage à refaire les aventures en changeant votre cheminement. Ce sont réellement des dizaines et des dizaines d’heures qui vous attendent dans ce titre ! Vous pouvez donc passer des rires aux larmes tant la fin des histoires peut être différentes.

Des personnages aux caractères bien trempés.

TEST La Pucelle RagnarokNe vous laissez pas avoir par les graphismes colorés du titre et les représentations en SD (Super Deformated = Grosse tête, petit corps) de ces personnages Kawaïs. La Pucelle : Ragnarok propose une aventure bien plus mature qu’elle n’y parait. Se pose ainsi la question de la soumission au dogme et à l’autorité, la gestion du deuil, l’amitié, les relations fraternels, etc…

Au premier abord les personnages semblent caricaturaux avec leurs caractères bien trempés et stéréotypés mais derrière cette façade se cache une psychologie bien plus profonde. Par exemple, Raoul n’est pas là que pour jouer le bogoss qui a la classe.

De jolis graphismes au service d’un gameplay démoniaque

TEST La Pucelle RagnarokLa 2D de 2002 a très bien vieilli. La preuve, vous ne trouverez aucun filtre dans les options pour rendre le jeu plus « lisse ». Même si les pixels peuvent agresser le néophyte sur son grand écran 4K, force est de constater qu’en mode portable, le titre est très joli. Les animations des personnages ont été travaillées, ce qui permet une multitude d’action et de performance avec une fluidité exemplaire. Certains titres qui sortent actuellement sont tout simplement moins beau que La Pucelle : Ragnarok. Si les décors et les protagonistes lors des cut scenes sont très agréables à l’œil, il en va de même lors des niveaux qui proposent de sympathiques décors. Certes, tout est un peu sommaire, mais cela reste agréable. Le plus important étant de permettre une visibilité optimale dans ce genre de titre. Mise à part quelques arbres ou piliers qui peuvent gêner, la vision globale des batailles reste visible. La possibilité de pivoter la caméra et de zoomer permet de mieux s’y retrouver également. Heureusement ! Notamment à cause de la présence des Portails Noirs, véritables clé pour profiter à fond du gameplay.

Ici, comme dans Disgaea, Le joueur commence en cliquant sur la case de départ, pour sortir les membres de son équipe un par un jusqu’à 8. Le combat se déroule au tour par tour et il est possible de combiner les attaques normales. Dans ce cas, l’ennemi peut contre attaquer. Si vous voulez éviter cela il vous faudra utiliser une attaque spéciale. Une fois les actions finies, c’est au tour de l’ennemi… ou pas. Car c’est là qu’intervient la stratégie qui repose sur les Portails Noirs et qui fait toute l’originalité du titre. Les joueurs de Disgaea connaissent sans aucun doute les cases Geo et leurs actions sur le jeu. Les portails noirs sont les ancêtres de ces cases. Ainsi, d’un portail noir jaillit un flux d’énergie d’un type de couleur spécifique. Toute l’astuce vise à placer vos personnages habilement afin que le flux qui en sort agisse de façon bénéfique pour vous. En pratique, si le flux dépasse les 15 cases, il se produit un « miracle ». Mieux, si vous arrivez à en faire un circuit complet, vous pouvez purifier les portails noirs qui se trouvent à l’intérieur de votre figure. En multipliant ainsi les miracles, leurs pouvoirs s’additionnent et les points d’expériences des armes de la personne qui purifie le portail de base s’en trouvent décupler ! Vous pouvez ainsi vous retrouver avec des objets léthales assez rapidement si vous comprenez et maîtrisez le concept… Mais cela prend du temps. Beaucoup de temps.

Dans les faits, au début, vous vous contenterez surement d’utiliser les portails noirs afin de pouvoir obtenir un tour supplémentaire. En effet, vos coéquipiers qui se trouvent sur le flux et la personne qui purifie le portail ont le droit de rejouer. Vous l’aurez compris, dans La Pucelle : Ragnarok, ce n’est pas seulement le niveau du personnage qui fait sa force car l’objet qu’il porte peut être déterminant ! Le gameplay du titre fait donc dans la démesure et nous vous laissons découvrir par vous-même les autres surprises que vous réserve le titre.

A noter qu’une édition physique de toute beauté est proposée sur Nintendo Switch publiée par Plaion. Pour en savoir plus, rendez-vous vite sur le test de Rhapsody : A Magical Adventure. Dans tous les cas, entre se procurer le titre en dématérialisé ou en physique, la question ne se pose même pas !

Conclusion

Force est de constater qu’à lui seul, La Pucelle : Ragnarok justifie l’achat de Prinny Presents NIS Classics Volume 3. Véritable classique du Tactical Rpg ayant fait les beaux jours de la PlayStation 2, cette version « augmentée » issu de la PlayStation Portable n’a pas pris une ride malgré ses 20 ans. Bien sûr, le titre est à réserver à ceux qui veulent vraiment s’investir dans le jeu durant des dizaines et dizaines d’heures de jeu. Reste à savoir si vous faites partis de cette catégorie de joueur.
A noter que même si le titre est sous titré en anglais exclusivement, le joueur francophone se régalera d’entendre et de lire des mots en français dans le jeu.

Prinny Presents NIS Classics Volume 3 – La Pucelle : Ragnarok

8.1

Note

8.1/10

POINTS POSITIFS

  • Une référence du tactical RPG
  • L’histoire générale et les différents scénarios.
  • Les bonus de l’édition Ragnarok
  • Les personnages et animaux kawaï.
  • Les clins d’œil à la langue de Molière

POINTS NÉGATIFS

  • Sous titres en anglais seulement
  • Un gameplay exigeant
  • Très chronophage
  • L’impossibilité de passer rapidement d’un personnage à un autre.
Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

yancha

Rédacteur avec pas mal d'XP au compteur ayant grandi avec les bornes d'arcades à l'ère 8 et 16 bits.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire