Review Pretty Girls Klondike Solitaire PLUS

Disponible depuis un peu plus de deux semaines sur les machines de Sony et Nintendo, Eastasiasoft vous invite à jouer au jeu de cartes du Solitaire en charmante compagnie. En effet, l’éditeur indépendant basé à Hong-Kong nous propose de (re)découvrir ce passe-temps ancestral dans sa gamme de jeux des Pretty Girls. Alors ? Est-ce que Pretty Girls Klondike Solitaire PLUS saura se faire apprécier des amateurs à la fois du jeu de cartes et des amateurs de babes ? Élément de réponse dans notre test du jeu réalisé sur Nintendo Switch via un code fourni par l’éditeur.

Pretty Girls +Pour rappel, Geeknplay a déjà eu l’occasion de tester des titres estampillés Eastasiasoft. Outre l’original et hallucinant jeu de rôle Seven Pirates H où le tour de poitrine des héroïnes était un élément clé du gameplay, notre site a également pu tester Pretty Girls Breakers! PLUS. Ce dernier vous propose de (re)découvrir le genre casse-brique en charmante compagnie. Ainsi, vous l’aurez compris, Pretty Girls Klondike Solitaire PLUS suit le même chemin dans le registre Solitaire.

Découvrons tout cela ensemble.

Des cartes…

A priori, tout le monde connait les règles du Solitaire. Si ce n’est pas le cas, les nouveaux venus seront ravis de découvrir les règles très faciles de ce jeu de cartes via un court et limpide tutoriel. Ceci arrive dès votre première partie. Ne cherchez pas de scénario dans ce titre, Pretty Girls Klondike Solitaire PLUS se veut résolument arcade et ne propose aucune histoire. Choisissez votre fille préférée, votre difficulté et votre mode de jeu et « appuyez sur le bouton start » comme on dit.

Premier point négatif sur Nintendo Switch en mode nomade, si la demoiselle est bien mise en valeur et prend 1/3 de l’écran, les cartes auraient pu être un peu plus grandes. Même si on les distingue bien, nous n’aurions pas été contre le fait qu’elles soient d’une taille supérieure. Ainsi, il n’est pas toujours aisé de « choper » une carte en mode tactile. Toutefois, l’utilisation d’un stylet tactile fin comme ceux que vend le magasin action pour une quinzaine d’euros peut rendre le titre plus « maniable ». C’est surtout lorsque l’on veut attraper une carte qui fait partie d’un tas que c’est assez difficile sans outil. Toutefois, le modèle OLED de la Nintendo Switch devrait rendre l’expérience plus agréable. Autrement, le titre peut se jouer à la manette sans difficulté. Vous dirigez un pointeur pour sélectionner votre flèche que vous pouvez déplacer en laissant votre doigt appuyer sur la touche. Mieux ! En pressant rapidement 2X la touche, la carte ira se mettre à l’endroit où elle peut être. Dans les faits, il arrive qu’on tapote frénétiquement la touche en nous dirigeant un peu partout sur l’écran afin que les cartes aillent se mettre au bon endroit.
Quand toute la pioche a été utilisée et que toutes les cartes sont découvertes, une pression sur R1 permet automatiquement de finir la partie et d’engranger un maximum de points.

Pour conclure, pour mieux « voir » vos cartes, vous pouvez donc très bien choisir de jouer à Pretty Girls Klondike Solitaire PLUS sur votre grand écran, même si la présence d’héroïne à forte poitrine peut déstabiliser vos visiteurs… Mais nous y reviendrons. Intéressons-nous plutôt à l’originalité du titre.

… Des Bonus …

Le titre vous propose donc de choisir une fille et un niveau de difficulté. Plus celui-ci est élevé, plus le tirage des cartes s’avère complexe et moins les bonus seront présents. Il en existe 4 catégories :

  • HINT vous permet de mettre en surbrillance pendant un laps de temps tous les « coups » possibles. Un bon moyen de ne pas passer à côté d’aucune combinaison.
  • UNDO. Bonus classique qui vous permet de revenir en arrière. Ainsi, si vous n’êtes pas satisfait de votre choix, vous pouvez essayer de voir ce qui se cache ailleurs.
  • SHUFFLE. Ce bonus vous permet de mélanger les cartes de la pioche avec celles pas encore découvertes de votre plateau de jeu. Un bon moyen de se décoincer.
  • EXPOSE. Grâce à cette option, le titre va carrément retourner une des cartes non encore découvertes de votre jeu pour la placer dans un endroit adéquat !

Outre cela, vous pouvez également modifier le nombre de tirage de cartes dans la pioche, passant de une à 3 cartes. Bref, le titre est assez complet et ses bonus s’avèrent un vrai plus afin de réussir (presque) à chaque coup votre partie. Une vraie réussite en somme qui incite à rejouer et découvrir chacune des 10 héroïnes que compte le jeu. Notons également la présence d’un classement en ligne.

… Des filles

Alors que vous vous acharnerez à réussir votre partie, dans les ¾ de l’écran à droite, vous verrez une « jolie » fille sur le coin gauche de l’écran. Celle-ci réagit à vos « exploits » en souriant, en minaudant et en parlant en japonais. Cela n’apporte strictement RIEN au gameplay. Pire, leur présence pourrait même déstabiliser la gent féminine qui s’intéresserait au titre. Il faut dire que le point commun de ces « charmantes » demoiselles est leur tour de poitrine généreux. La rédaction pense que 90% d’entre elles doivent souffrir de mal de dos chronique.
Très stéréotypées, les babes reprennent les fantasmes que l’on retrouve dans toute œuvre proposant du fan service.

La partie galerie vous permet d’ailleurs de les mettre en scène dans plusieurs décors. Toutefois, la composition de la galerie évoquée ci-dessus, les possibilités sont très limitées et à part rajouter des « bulles » de dialogue, zoomer ou dézoomer les donzelles et changer l’expression de leurs visages, vous ne pourrez rien faire d’autre. À noter qu’en réussissant une partie en difficile, vous débloquerez une tenue généralement plus « olé olé » pour votre héroïne.

Pour rappel, « quiconque s’étant promené dans des salles d’arcades obscures dans les années 80 – 90’s a dû tomber sur certains titres coquins qui proposaient de déshabiller des personnages féminins suivant votre réussite. On se souvient surtout des titres où vous dévoilez une image au fur et à mesure de votre réussite ou du strip poker, mais il existait aussi du strip-billard. Tout ça pour dire que ce que propose Eastasiasoft est à la fois trop osé pour les allergiques au fan service et pas assez pour les amateurs d’érotisme ».
Rappelons que le titre est PEGI 12. Ce qui permet au titre d’être finalement « grand public »…

Conclusion

Au final, Pretty Girls Klondike Solitaire PLUS nous laisse le même goût d’inachevé que nous avait laissé Pretty Girls Breakers! PLUS. Même si les bonus rendent les parties plus intéressantes, le titre se révèle au final trop limité. Vous aurez rapidement fait le tour de ce titre dont le principal intérêt, outre ses bonus, est son prix. Actuellement en promotion, le titre peut s’acquérir pour 6€. Le fait de nous proposer de jouer en compagnie de jolies filles est bienvenu, mais tombe finalement vite à plat et frise le ridicule.

Pretty Girls Klondike Solitaire PLUS

4.1

Note

4.1/10

POINTS POSITIFS

  • Un titre à l’accessibilité immédiate
  • Les bonus originaux de cette version « klondike » du solitaire
  • Le prix

POINTS NÉGATIFS

  • Les pretty Girls
  • Un mode galerie anecdotique
  • Aucun scénario
  • Une précision « tactile » qui laisse à désirer
  • Des cartes trop petites
, , , , , , , , , , , ,

yancha

Rédacteur avec pas mal d'XP au compteur ayant grandi avec les bornes d'arcades à l'ère 8 et 16 bits.

Laisser un commentaire