TEST – Agent Intercept

Partager sur les réseaux sociaux :


Le spécialiste du jeu mobile PikPok nous gratifie parfois de titre fun pour nos PC et Consoles. Connu dans nos colonnes pour nous avoir proposé un Into The Dead 2 convainquant, l’éditeur nous propose cette fois-ci de tester la version Nintendo Switch de son jeu grand public, Agent Intercept. Très influencé par les films d’espionnage à la James Bond, le titre disponible depuis un mois sur nos consoles nous propose un délire Arcade à la fois vintage et actuel. Un plein d’action détonnant et étonnant dans un jeu de course scripté où les explosions et coups de théâtre sont omniprésents. Attachez vos ceintures, ça va secouer !

Depuis 1997 la société d’origine Néo-Zélandaise PikPok a su se développer et démontrer qu’ils aimaient créer des jeux auxquels nous aimons jouer. Depuis les années 2000 le groupe s’est agrandi et un bureau en Colombie a vu le jour. Ainsi, leurs équipes sont composées de personnes talentueuses issues du monde entier. La firme est surtout connue pour Rival Stars Horse Racing, Into the Dead et Super Monsters Ate Mu Condo. Toutefois, de nombreux autres titres ont été récompensés par BAFTA, DICE Award et IMGA. Aujourd’hui, nous vous proposons donc un coup de projecteur sur Agent Intercept. Un titre disponible depuis le 16 juin 2021 sur PC via Steam, mais qui est désormais disponible sur Xbox Series X/S, Xbox One, PlayStation 5, PlayStation 4 et Nintendo Switch. Que vaut le titre sur la console hybride de Nintendo, c’est ce que nous allons tout de suite découvrir.

Une histoire d’espionnage classique.

« Le monde a besoin de vous, Agent ! Prenez le contrôle du Sceptre, le dernier véhicule de transformation high-tech de l’Agence, et affrontez l’organisation criminelle CLAW dans ce jeu de conduite arcade explosif. »

C’est ainsi que PikPok résume son titre. Tous les clichés des films d’espionnages sont utilisés dans l’histoire : De l’agent double aux méchants caricaturaux en passant par les coups de théâtre téléphonés. Pour rendre l’intrigue un peu plus moderne, les scénaristes ont juste remplacé les chefs par des cheffes et le tour est joué. Ici, vous jouez donc le rôle de l’agent secret… Ou plutôt, de sa voiture, tant les deux héros de ce titre sont indissociables. Nom de code du véhicule à 4 roues rempli de gadget : Sceptre. Votre mission, si vous l’acceptez, sera de déjouer les plans machiavéliques de CLAW à travers des routes aux décors exotiques et couleurs chatoyantes.

Dans un style très arcade, il est plus intéressant de parler des péripéties qui se passent dans la course plutôt que de l’histoire générale du titre. Il faut bien avouer que les niveaux sont remplis de péripéties “WTF” que même l’esprit d’un bambin jouant aux petites voitures aurait du mal à imaginer. C’est ainsi que nous assistons à un véritable festival d’action sans temps mort. Nos collègues et méchants ont beau s’égosiller lorsque l’on est à fond dans la conduite, on a du mal à leur prêter attention quand l’action est à son paroxysme. D’autant plus que, malgré ce qui est annoncé sur l’eShop de Nintendo, le jeu ne bénéficie pas de doublage français. Certes, le jeu est entièrement traduit dans notre langue, mais les acteurs s’expriment seulement dans la langue de Shakespeare. Certaines missions souffrent donc de ce qu’on qualifiera de syndrome GTA si vous voyez ce à quoi je fais allusion. Pas grave, il est assez plaisant de les refaire et même conseiller.

Arriverez-vous à mettre un terme à l’ambition démesurée d’Iris, la grande méchante de l’histoire ? Vous aurez au total 15 niveaux différents pour montrer votre valeur et défaire ses projets. Rassurez-vous, des histoires secondaires seront là pour prolonger le plaisir et les plus acharnés s’essayeront aux nombreux défis que le titre vous propose. Il est temps maintenant d’évoquer le plaisir que nous prenons à jouer à Agent Intercept.

Un gameplay arcade plutôt dirigiste

Le titre peut-être définit comme un jeu de course dans le sens où vous allez devoir aller d’un point A à un point B à bord d’un véhicule. En effet, vous ne sortirez JAMAIS de votre voiture… Cela donne presque l’impression que l’agent et le Sceptre ne forme qu’une seule entité. Un peu comme un transformer. Sentiment renforcé par le fait que votre bolide est le nec plus ultra des voitures d’espions. Elle fait passer K2000 ou la plupart des voitures de James Bond pour des véhicules lambdas de Monsieur tout le monde. Sans vouloir (trop) d”ivulgacher” le plaisir, et à la vue du trailer et des images, vous savez très bien que la course ne se disputera pas seulement sur bitume. Cela fait son petit effet la première fois que nous assistons à la transformation de notre véhicule en bateau alors qu’elle venait de sauter d’un précipice pour atterrir dans l’eau. Tout s’enchaîne avec une fluidité impressionnante, un naturel déconcertant et une audace maîtrisée. Pour cause, la liberté d’action est ici réduite à son minimum.

Ainsi, dès le départ, votre véhicule avance sans toucher sur aucun bouton. Certes, vous avez un bouton boost pour pousser une accélération durant un temps limité pour aller plus vite et drifter dans les virages et un bouton « tir » qui vous permettra de shooter sur vos adversaires avec différentes armes (Missiles, mitraillettes, laser, etc…), mais c’est tout !

Le but sera donc de récupérer les différents bonus (tir, boost, points) et surtout survivre aux attaques ennemis et danger du décor pour atteindre la fin de la mission en un seul morceau. Ce n’est donc pas un affrontement contre des adversaires pour franchir 1er la ligne d’arrivée comme dans un MotorStorm par exemple. C’est une course contre la mort qui se joue ici !

Des rebondissements permanents

Le level design de chaque course a été murement réfléchit par les développeurs. C’est avec excitation et jubilation que nous assistons, à la fois acteur et spectateur, à l’action non stop proposée par Agent Intercept. Certains d’entre vous qui ont pas mal d’expérience et de connaissance concernant les jeux vidéo se rappellent peut-être de Road Avenger sorti sur Mega CD qui proposait une course endiablée ultra scriptée et qui nous demandait d’appuyer sur les boutons au bon moment. Le titre y fait penser mais, rassurez-vous, Agent Intercept n’est pas aussi dirigiste.

Votre mission, outre survivre, sera de réussir les objectifs que propose la course: Battre 5 adversaires, glisser sur un total de plus de X mètres, obtenir un score minimale de xxx points, etc. Nous retrouvons ici le genre de défis proposé dans les jeux mobiles. En réussissant, non seulement vous pourrez débloquer de nouvelles missions, mais si vous êtes un acharné vous pourrez découvrir des secrets et obtenir de nouveau plan pour votre véhicule. Mais gare à la redondance.
Outre ces défis, vous pouvez également montrer au monde entier que vous êtes le meilleur pilote. Un classement mondial est en effet disponible.

Néanmoins, même pour ceux qui se contenteront de faire les missions principales seulement, le titre vaut le coup tant le divertissement est au rendez-vous.

Une ambiance réussie

L’ambiance résolument rétro que nous propose le titre avec ses musiques et bruitages très seventies fait mouche. Chaque explosion s’accompagne d’un bruitage sonore cher aux productions de l’époque. Les clins d’œil sont nombreux, outre l’agent 007, on pense également à des films comme Mad Max dans certains cas. C’est un réel plaisir que de plonger le temps de quelques heures dans ce monde coloré où tout semble possible et facile. Le titre peut particulièrement plaire aux enfants à partir de 7 ans qui s’amuseront comme des petits fous à tout faire péter ! Comme nous sommes de grands enfants, nous avons su apprécier aussi ! A noter que certains paramètres sont réglables pour rendre l’expérience plus facile. Par contre, ce mode « assisté » devra être totalement désactivé pour pouvoir participer au classement en ligne.

Le plaisir est d’ailleurs autant pris par le pilote que par le spectateur assis à côté de lui. Un gage de qualité et une raison supplémentaire de craquer !

Conclusion

Agent Intercept évite la sortie de piste par son fun immédiat. Ceux qui s’attendent à un jeu de course risquent d’être déçus, car le titre de PikPok se rapproche plus du jeu d’action que du jeu de course au sens propre du terme. Malgré cela, les situations toutes plus abracadabrantes les unes que les autres vous pousseront dans un effet d’amusement permanent. Conduire sur un train lancé à vive allure, grimper des collines verticales, explosez des avions en plein vol en bondissant d’un pont, tout ça est possible dans Agent Intercept. La principale qualité du titre et de ne pas (trop) se prendre au sérieux et de nous en mettre plein la vue dans un délire permanent.

Agent Intercept est donc un nanar vidéoludique comme nous les aimons tant. Les situations prêtent à sourire et pourtant le titre ne tombe JAMAIS dans le ridicule. Ce qui n’est pas le cas de certains blockbusters hollywoodiens.
Il serait dommage de passer à côté d’un divertissement si réussi, à fortiori si vous le trouver en promotion.

 

Agent Intercept

7.6

Note

7.6/10

POINTS POSITIFS

  • Un divertissement excessivement fun
  • Une prise en main immédiate
  • L’ambiance des films d’espionnage
  • Une réalisation propre et sans bug
  • Ne tombe pas dans le ridicule

POINTS NÉGATIFS

  • Pas vraiment un jeu de course
  • Une campagne principale courte
  • Une durée de vie limitée
  • Plutôt dirigiste
  • Un mode deux joueurs auraient été bienvenu
Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
2
+1
0
+1
0
+1
0

yancha

Rédacteur avec pas mal d'XP au compteur ayant grandi avec les bornes d'arcades à l'ère 8 et 16 bits.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire