Vous connaissez certainement le studio Ryū ga Gotoku Studio, à qui l’on doit la série Yakuza, ainsi que Like a Dragon et Judgment ! Mais saviez-vous que SEGA avait refusé tout cet univers, et que le premier titre n’a failli jamais voir le jour ?

Lors d’une récente apparition dans l’émission New Picks, Toshihiro Nagoshi, le créateur de la célèbre série Yakuza, a partagé une anecdote des plus surprenantes : SEGA ne voulait pas du projet et donc de notre jeu.

Pour expliquer cette décision, Nagoshi remonte dans le temps  et nous emmène en 2015, une période où les jeux japonais ne dominaient pas les charts mondiaux et où les studios de développement japonais étaient dans une situation morose. À cette époque, les éditeurs recherchaient des produits capables d’attirer l’attention, mais pour SEGA, Yakuza ne semblait pas être le bon jeu.

Les raisons invoquées étaient assez diverses, et voici les craintes mises en avant :

” Like a Dragon était à l’opposé de ce dont l’industrie avait besoin. Les enfants ne pourraient pas y jouer, les femmes ne seraient pas intéressées par le titre, et le public étranger ne serait même pas impliqué. En conséquence, il n’y avait pas de bonnes conditions pour approuver le jeu. “

On peut comprendre SEGA qui souhaite minimiser les risques, car le financement d’un jeu vidéo coûte cher… et si celui-ci ne fonctionne pas, ce sont des centaines de milliers d’euros, voire des millions qui partent en fumée ! Cela peut être problématique, et pourtant Toshihiro Nagoshi a cru en son projet et avec persévérance a réussi à convaincre SEGA d’éditer le jeu.

Finalement, nous sommes en 2024 et les ventes de la série Yakuza dans le monde ont atteint le chiffre astronomique de 21,3 millions d’exemplaires. Un joli score pour une série qui n’a cessé de s’étoffer au fil du temps avec des graphismes plus fins, des histoires mêlant humour et sérieux, mais également avec l’intégration de nouvelles langues, dont français ce qui a permis à plus de joueurs de s’immerger dans l’univers des Yakuzas.

Notez que le créateur de Yakuza parle de 21,3 millions d’exemplaires vendus dans le monde, mais que celui-ci ne parle pas du nombre de joueurs ayant joué au jeu . Car le chiffre serait sans doute bien plus important, car certains épisodes de la série sont jouables via le Xbox Game Pass.

D’ailleurs, si vous n’avez pas fait Like a Dragon: Infinite Wealth et que celui-ci vous intrigue, on vous invite grandement à lire notre test disponible ici. De votre côté, avez-vous joué à la série? Ou pas encore, mais celle-ci vous intrigue? N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires sur GeekNPlay ou sur les réseaux sociaux Facebook et X (anciennement Twitter).

, , , ,

Bomboy

Encyclopédie vidéo-ludique au service de GeekNPlay. Je suis un ancien dinosaure détenant le savoir! Toi l'abonné, tu peux m’appeler PAPA!

Laisser un commentaire