Like a Dragon: Infinite Wealth

Le Studio Ryu Ga Gotoku fait partie intégrante de l’histoire de Sega, ayant établi sa renommée à travers la franchise Yakuza, initialement lancée en Asie avant de conquérir peu à peu le marché occidental au fil des années. Toutefois, en France, une barrière linguistique subsistait, les jeux étant souvent sous-titrés en anglais, ce qui pouvait limiter l’accessibilité pour certains joueurs francophones. Heureusement, cette situation a récemment évolué avec l’introduction de sous-titres en français dans des titres tels que Yakuza Like à Dragon, ou encore dans le dernier opus en date Like a dragon Infinite Wealth sorti depuis peu sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series, Xbox One et PC.. Que vaut celui-ci? Nous vous dévoilons tous les détails dans cet article !

Bienvenue chez les Yakuzas

Like a Dragon iInfinite Wealth marche dans les pas de Yakuza Like a Dragon en termes de gameplay, de scénario et de localisation (quoi que…). Avant d’entrer dans les détails, revenons sur les origines de la franchise et les changements perceptibles depuis le début de la licence.

Pour de nombreux fans, la série Yakuza est synonyme du personnage emblématique Kazuma Kiryu, que de nombreux joueurs ont suivi à travers les rues de Kamurocho pendant des heures. Cependant, Yakuza Like a Dragon avais pris une direction différente en plaçant Ichiban Kasuga au centre de l’intrigue, et l’on retrouve une nouvelle fois ce personnage dans Like a Dragon Infinite Health. Si vous êtes un habitués de la série, vous reconnaitrez sans aucun conteste ce personnage, apparu pour la première fois dans Yakuza Online en 2018, mais aussi dans Yakuza Like à Dragon,.

Ichiban Kasuga est un individu attachant, imprégné des valeurs d’honneur, de respect, de tradition et possédant un humour et des mimiques qui vous feront réagir…Enfin pas forcément au début du scénario.

Pourquoi ? Car dans cet opus, Ichiban Kasuga semble beaucoup plus sérieux au premier abords avec un costume bien taillé, un travail rangé et une vie quasi-normale… Mais comme à l’accoutumée, notre héros au grand cœur et à la naïveté flagrante va se retrouver dans de beaux draps et va devoir quitter le Japon.

Quand le passé refait surface

Si vous êtes familier avec la série, Tokyo et le quartier de Kamurocho ne vous sont sûrement pas inconnus. Depuis quelques années, ces lieux emblématiques offrent un monde à explorer. Bien que les scénarios évoluent au fil des opus et que de nouveaux personnages fassent leur apparition, le gameplay demeure toujours attractif. Cependant, certains joueurs réclament un changement de décor. Et c’est justement ce qui se profile : ceux qui espéraient une escapade avec Ichiban Kasuga seront ravis d’apprendre que celui-ci va devoir s’envoler vers Hawaï pour une affaire personnelle.

Mais cela n’arrivera pas forcément tout de suite et l’aventure démarre au japon, et il faudra jouer quelques heures avant de partir à Hawaï qui réserve son lot de surprises. Vous l’avez compris, l’opus Like a Dragon Infinite Health vous proposera dans sa totalité deux endroits à explorer, même si vous passerez une très grande partie de votre temps à Hawaï.

Dans sa quête personnelle, Ichiban se retrouve confronté à une réalité brutale : il ne parle pas anglais… Et oui, notre personnage est un Japonais élevé dans un soapland, et il ne connaît que quelques mots rudimentaires d’anglais. Qui est pourtant la langue officiel d’Hawaï… Cela pourrait-il  lui causer du tort? À cette question, on ne répondra pas vraiment, mais nous dirons que notre protagoniste va devoir se faire de nouveaux amis pour se déplacer dans l’île d’Hawaï qui, malgré son décor de carte postale, cache un aspect sombre!

Comme à l’accoutumée, les nouveaux amis d’Ichiban vous permettront de former une équipe improbable pour combattre le crime et résoudre les affaires du moment. Au fil de votre périple, ces personnages hauts en couleur tisseront des liens autour de discussions aussi loufoques que touchantes, ajoutant une dimension humaine à un récit déjà riche en rebondissements.

 

Like a Dragon Infinite Health  – Un titre sérieux et loufoque à la fois

Comme vous avez pu le lire ci-dessus, la série évolue, néanmoins Like a Dragon Infinite Health aborde des sujets sérieux tels que la criminalité organisée, les yakuzas souhaitant retrouver le droit chemin, la famille ou encore le travail sous payé avec des livraisons de nourriture à vélo

Vous l’avez compris, ce qui fera la force de cet opus, c’est indéniablement son scénario et son gameplay soigneusement pensés, mais également ses interactions avec des personnages hauts en couleur qui se joignent à votre équipe. On pourrait aussi noter que le jeu propose également des activités annexes divertissantes et parfois délirantes.

Comme dans chaque épisode estampillé Like a Dragon ou Yakuza à une autre époque, Like a Dragon: Infinite Wealth n’échappera pas à la multitude d’activités annexes capables de nous détourner de la trame principal.

Par exemple, il sera possible de s’adonner à diverses activités telles que jouer à un jeu de cartes, participer à des parties de fléchettes, faire du karaoké, collecter des déchets, effectuer des livraisons de nourriture à vélo, passer un examen, prendre part à un tournage de films, fréquenter des bars à hôtesses, ou encore utiliser une application de drague, pour n’en citer que quelques-unes. Et encore, nous avons omis certains de ces divertissements, sans oublier une autre activité dont nous parlerons plus en détail dans le test.

Néanmoins, on pourrait également ajouter une sélection complète de jeux d’arcade de chez SEGA, offrant la possibilité de jouer à SEGA Bass Fishing, Virtua Fighter 3tb, et SpikeOut… Et si vous n’êtes pas intéressé par les jeux d’arcade, vous pouvez toujours tenter votre chance aux machines à pince pour attraper des peluches ou d’autres objets. Vous en voulez encore ? Alors, il est bon de noter qu’il sera également possible de jouer a une sorte de Pokémon avec une activité nommé « Sujimon «  ou vous serez le dresseur qui devra donner des ordre a des humains pour combattre…

Maintenant que nous avons passé en revue les activités annexes, il est dorénavant temps de revenir au gameplay du titre et à son histoire principale (sans spoiler) pour vous faire comprendre que Yakuza Like a Dragon: Infinite Wealth est un excellent titre.

Gameplay : Libre

Une nouvelle fois, les développeurs du Studio Ryu Ga Gotoku nous proposent un environnement libre que vous pouvez visiter comme bon vous semble, que ce soit au Japon ou à Hawaï. Vous pouvez vous rendre où vous le voulez que ce soit à pied, en taxi ou avec un autre moyen de transport plus tard dans l’aventure. Ici, vous avez le choix : la possibilité de vous rendre à votre point d’intérêt et de suivre la trame principale, ou d’explorer librement les lieux. Allez-vous faire du shopping et acheter de la nourriture pour vous soigner lors d’un combat ? Allez-vous vous amuser dans une salle d’arcade ? Allez-vous jouer à Sujimon ? Allez-vous récupérer des objets par terre pour les revendre plus tard ? Allez-vous venir en aide à des personnes dans les rues qui se font agresser ? Tant de questions, dont vous êtes le seul à pouvoir répondre, car vous pouvez jouer au jeu comme vous le souhaitez…Enfin presque !

Si les zones sont libres, les niveaux des ennemis rencontrés ne seront pas du même acabit dans chaque quartier, et il est vivement déconseillé de s’approcher de certains endroits si vous n’avez pas le niveau d’expérience requis, sous peine de perdre et de vous faire dépouiller d’une partie de votre argent.

Du coup, on vous conseille vivement de suivre la trame principale, de vous amuser aux activités connexes tout en restant dans le quartier où vous êtes à ce moment-là. D’ailleurs, parlons-en du gameplay et des évolutions dans Like a Dragon: Infinite Wealth. Est-ce que le nouvel opus nous propose de trouver des armes par terre, des combats en direct ? Possède-t-il un arbre de compétences ? Ou reprend-il les codes du précédent opus ?

On ne va pas se mentir, Like a Dragon Infinite Wealth reprend le virage RPG débuté par Yakuza Like A Dragon avec le niveau de nos personnages qui évolue au fil du temps. Pour faire évoluer son personnage, il faudra, comme tout bon action/RPG, combattre d’innombrables ennemis et ainsi gagner des points de compétence qui vous amèneront au niveau supérieur.

Ici, les ennemis ne lâcheront pas des armes, mais il ne sera pas rare de récolter de l’argent qui pourra servir à se rendre dans des magasins pour acheter des armes, des casques, des armures, ou encore divers objets (bracelets, boucles d’oreilles, etc.) qui permettront d’améliorer Ichiban et ses acolytes pour être mieux préparés pour la suite de l’aventure.

D’ailleurs, il sera par moment impossible de lancer la suite de l’histoire si vous n’êtes pas équipé correctement, sous peine de mourir rapidement… D’ailleurs, le niveau de votre personnage et de ses alliés évolueront de façon distincte ! Premièrement, vous aurez vos niveaux de compétence atteints, mais le deuxième point qui vous concerne, ainsi que vos alliés c’est vos points de « job » ! En effet, il sera possible à un moment donné du jeu de changer le métier de votre personnage et de vos alliés.

À quoi cela sert-il ? À cette question, nous répondrons que les jobs offrent une nouvelle identité visuelle, mais également des panoplies de coups différents qui peuvent faire toute la différence au combat. Par exemple, notre personnage Ichiban Kasuga pourra troquer son look de Japonais contre celui d’un surfeur ! Si visuellement cela change quelque chose, il débloque également de nouveaux coups, comme la possibilité d’attaquer avec un surf ! On pourrait aussi nommer d’autres jobs pour les autres personnages qui débloqueront de nouveaux coups et attaques critiques, mais également des attaques magiques comme la possibilité de soigner son équipe, ou de séduire un ennemi en face de vous qui viendra vous prêter main forte.

Vous l’avez compris, le virage RPG n’est pas anodin et le système de combat au tour par tout modifie également le gameplay ! Ce qui pourrait surprendre un joueur n’ayant pas fait l’opus précédent ! Pourquoi ? Car avant Yakuza Like a Dragon, la série proposait des combats en temps réel… Mais, Like a Dragon Infinite Wealth reprend ce qui avait le charme du précédent opus où les attaques seront au tour par tour. Vous aurez la possibilité de frapper ou alors de choisir une capacité pour une attaque plus dévastatrice qui fera baisser votre jauge de PM !

Si cette jauge se vide totalement, il faudra boire ou manger des aliments pour la faire remonter, ou posséder un item magique permettant de la faire remonter petit à petit.

Notez que si les combats sont au tour par tour, il ne suffira pas de choisir l’attaque et de la lancer, mais il faudra également faire face à des QTE pour faire de plus gros dégâts ! Notez que lors des attaques, vous pouvez utiliser des objets présents dans le décor pour infliger plus de dégâts aux ennemis, il sera également possible pour certains personnages d’user de leur charme ou des mimiques pour faire baisser la défense des ennemis pour ne citer que cela !

Vous en voulez encore ? Alors une nouvelle fois, le jeu ne réinvente rien comparé aux précédents opus, mais on est toujours content de retrouver des attaques de groupe qui s’avèrent extrêmement performantes en réduisant rapidement la barre de vie de l’ennemi… Bien évidemment, les attaques de groupe ne peuvent pas être lancées tout le temps, et il faudra remplir une jauge spécifique avant de pouvoir les utiliser à bon escient.

D’ailleurs, si vous êtes en groupe, les ennemis aussi, et si le combat en tour par tour peut paraître perturbant au début, il reste facile à utiliser en verrouillant l’ennemi que vous souhaitez attaquer… Et le choix peut être important, car dans la suite de l’aventure il ne sera pas rare de tomber sur des ennemis pouvant régénérer la barre de vie de leurs comparses.

Pour revenir au combat, il arrive fréquemment que les ennemis portent les premiers coups et il est possible de minimiser les dégâts en parant le coup via un bouton… Dans les faits, cela a l’air facile, néanmoins le laps de temps est assez court et il n’est pas toujours évident de parer un coup !

Vous l’avez compris, le combat au tour par tour requiert un bon timing et de la stratégie ! Allez-vous utiliser une compétence ? Quels ennemis attaquer en premier ? Des questions qui se posent à chaque combat, car certains assaillants ont des capacités, d’autres des armes tranchantes, des pistolets et d’autres ennemis une barre de vie gigantesque.

Petit conseil, si vous n’avez pas encore démarré l’aventure ou que vous n’avez jamais fait de Yakuza, si vous faites tomber un ennemi par terre, il est vivement conseillé d’attaquer celui-ci avec le reste de l’équipe ! Pourquoi ? Car les dégâts infligés à un ennemi au sol sont bien supérieurs à un ennemi se tenant debout devant vous… Néanmoins, les ennemis ne restent au sol que quelques secondes… Vitesse et rapidité seront de mise.

Maintenant que vous en savez plus sur les combats au tour par tour, sur les quêtes annexes et sur les environnements libres, on pourrait parler de la durée de vie du jeu, et sur la technicité du titre.

Scénario, durée de vie et technique

Like a Dragon iInfinite Wealth s’avère être un très bon titre proposant un gameplay à la fois ouvert et mature, il propose également un scénario de qualité ! Au niveau de la durée de vie, le jeu vous propose une grande aventure et il faudra compter à minima 60 heures pour terminer l’histoire principale qui comprend 14 chapitres.

Oui, cela fait beaucoup d’heures à jouer, mais comme le précédent opus, Like a Dragon Infinite Wealth propose d’innombrables scènes de dialogue permettant à tout à chacun de connaître les moindres faits d’Ichiban Kasuga et des personnes qui l’entourent ! Au fil de l’aventure, on s’attache aux personnages qui malgré un goût prononcé pour la violence et les combats, ont tous des raisons valables d’être ici avec un passé qu’ils traînent derrière eux comme un fardeau.

Et c’est peut-être ça aussi la force de la série, c’est celle de nous plonger dans des histoires qui ne cessent de muer au fil de l’aventure, avec des phases dédiées aux personnages principaux qui nous permettent de les apprécier.

Néanmoins, si l’on apprécie les phases dialogues qui nous content l’intrigue principale, ou la vie de nos héros, celles-ci peuvent par moments être beaucoup beaucoup beaucoup trop longues et certains joueurs auront qu’une envie et c’est de les passer… Chez GeekNPlay, on vous déconseille vivement de faire cela, car les dialogues vous permettront de vous immerger bien plus profondément dans l’aventure.

Vous l’avez compris, on vous invite vivement à lire les textes en français dans le jeu pour vous immerger totalement ! Plusieurs raisons à cela, premièrement, il serait dommage de passer les dialogues et de ne rien comprendre à la trame principale. Deuxièmement, ce serait une honte de faire cela, alors que le Studio Ryu Ga Gotoku nous propose “enfin” la langue française dans le jeu depuis quelques opus.

Malheureusement, la langue française est juste écrite, et il peut arriver que la fatigue visuelle se fasse sentir à des heures tardives, et certains joueurs regretteront certainement que le jeu ne propose pas d’audio en français. Au niveau de la technique, nous avons effectué notre test sur la version PlayStation 5, et le titre n’a pas vraiment connu de soucis en dehors de quelques rares problèmes de caméra ici et là.

Au niveau des problèmes, on pourrait nommer les pics de difficulté au cours de l’aventure qui ne sont pas toujours bien dosés… On peut très bien sortir victorieux d’une mission rapidement et abattre des ennemis à tour de bras, puis tomber sur des costauds dans la rue qui ne feront qu’une bouchée de notre fine équipe..

Pour finir sur un problème qui n’en est pas vraiment un, c’est le déplacement ! Nous sommes en 2024, et s’il est possible de se balader librement à pied dans les rues ou de prendre le taxi, il reste malgré tout trop peu d’options pour arriver d’un point A à un point B. Certes, nous ne sommes pas dans GTA, et nous n’allons pas demander à Ichiban Kasuga de voler une voiture, mais il serait sympathique de pouvoir acheter des moyens de déplacement tels que des skate, des trottinettes et pourquoi pas des voitures pour s’amuser un peu plus dans le jeu…Ce qui est malheureusement impossible actuellement.

Voilà, il est désormais temps de passer à la conclusion ! Ah ben non, on a oublié quelque chose….

L’ile de de Dondoko

Si vous n’avez pas encore joué au jeu, ou si vous n’êtes pas arrivé assez loin, vous vous demandez sans doute ce qu’est l’île de Dondoko ? À cette question, nous vous répondrons qu’il s’agit d’un mini-jeu indépendant de l’histoire principale.

Enfin, mini pas vraiment ! Si Like a Dragon: Infinite Wealth vous propose déjà de nombreuses activités secondaires qu’on vous a listées plus haut, l’île de Dondoko est sans conteste un pied de nez à Nintendo et à Animal Crossing… Vous avez bien lu, l’île de Dondoko semble s’inspirer de l’univers d’Animal Crossing avec une version plus adulte, et des ennemis à fracasser. Ben oui, on est dans Like a Dragon quand même.

Votre but sur cette île sera de la dépolluer, de lui rendre sa gloire d’antan et de virer les personnes mal intentionnées en les fracassant. Mais pour que l’île évolue, vous démarrez au début de la chaîne avec une épuisette, une batte de baseball, et un harpon. L’épuisette vous servira à attraper des insectes, l’harpon à pêcher dans la mer et la batte de baseball à casser des pierres ou couper des arbres.

Comme dans Animal Crossing dont il semble s’inspirer, il sera possible sur l’île d’acheter ou de vendre des objets, de faire évoluer son matériel ou encore de personnaliser sa maison. Malgré tout, il y a une différence singulière, c’est qu’ici on vous proposera chaque jour des tâches à réaliser pour faire augmenter votre niveau, et ainsi pouvoir dépolluer l’île plus rapidement ou construire de nouveaux objets que vous trouverez en longeant le bord de mer ou dans la boutique locale du coin. Néanmoins, il faudra faire cela assez vite, car le jeu propose un cycle jour/nuit, et la nuit tombe rapidement sur l’ile….Au final, vous aurez le choix de faire des balades nocturnes, mais si Ichiban ne dort pas assez, il manquera de vitalité le lendemain matin et n’arrivera pas forcement a combattre, ni a réaliser les défis du jour.

Vous l’avez compris, l’île de Dondoko favorise l’expression créative avec un gameplay plus léger que le reste de l’aventure, mais celui-ci reste passionnant à faire et l’on regrette même que le mini-jeu ne soit pas plus long. À quand un opus exclusif à l’île de Dondoko ? La question reste posée !

 

Conclusion

Yakuza Like a Dragon était une bonne occasion de démarrer la licence pour les joueurs ayant fait l’impasse sur les titres précédents, avec sa localisation en français et son contenu riche ! Pourtant, le nouvel opus nommé Like a Dragon: Infinite Wealth, qui vient de sortir sur PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series et PC, le surpasse sur de nombreux points avec un contenu grandiose, un scénario de qualité, d’innombrables activités à faire, et une île de Dondoko des plus sympathique.

On peut le dire, Like a Dragon: Infinite Wealth nous a littéralement charmés de bout en bout, avec une direction artistique soignée, une narration de qualité qui propose du contenu sérieux et un peu de légèreté, une maniabilité au petit oignon, de nombreuses quêtes annexes et une durée de vie phénoménale. GeekNPlay vous invite à découvrir le jeu de toute urgence, car celui-ci mérite sa place dans votre ludothèque et passer à côté du titre serait un crime… Puni par les Yakuzas… Vous voilà prévenus.

  • Test réalisé sur PlayStation 5

Quelques images supplémentaires

Like a Dragon: Infinite Wealth

9.2

Note

9.2/10

POINTS POSITIFS

  • Le scénario de qualité
  • Une direction artistique de toute beauté
  • Un contenu astronomique
  • Des ennemis diversifiés
  • Un dépaysement à Hawaï
  • L'ile de Dondoko
  • Un Ichiban Kasuga toujours aussi attachant

POINTS NÉGATIFS

  • Quelques problèmes de caméra
  • Trop de dialogue par moment...
  • Les pics de difficulté au cours de l’aventure ne sont pas toujours bien dosés
  • On aurait aimé plus de moyen de transport
, , , , , ,

Bomboy

Encyclopédie vidéo-ludique au service de GeekNPlay. Je suis un ancien dinosaure détenant le savoir! Toi l'abonné, tu peux m’appeler PAPA!

Laisser un commentaire