TEST – Yu-Gi-Oh! Legacy of Duelist : Link Evolution

Partager sur les réseaux sociaux :


Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist : Link Evolution Homepage

Il y a quelques temps, nous vous parlions des nouvelles extensions de decks de Yu-Gi-Oh!. Le jeu initialement inspiré du Shōnen écrit et dessiné par Kazuki Takahashi n’a cessé d’évoluer depuis 1996, de nombreuses cartes sont sorties et évidemment des jeux vidéos ont aussi vu le jour. Le petit dernier des studios Konami est présent depuis 2019 sur Nintendo Switch. Mais aujourd’hui, l’âme des cartes s’est réveillée et Yu-Gi-Oh! Legacy of Duelist : Link Evolution est arrivé sur PlayStation 4 et Xbox One. Que vaut le titre ? La réponse ci-dessous !

Yu-Gi-Oh, c’est quoi ?

Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist : Link Evolution MatchHalte là jeune duelliste, avant de te laisser continuer, je dois te tester afin de savoir si tu es assez valeureux pour notre école. Ne t’en fais pas, on va commencer par un questionnaire rapide puis on fera un match pour voir ce que tu vaux.
Comme tu le sais déjà, Yu-Gi-Oh! est un jeu de cartes tiré d’un manga. Comme tout jeu de cartes, il se déroule en trois principales phases, collecter les cartes, construire un deck et enfin jouer. Une fois la partie lancée, il faudra donc réduire les points de vie de son adversaire à zéro. En alliant cartes magies ou pièges à des monstres puissants ou sacrifiables, il te sera possible de battre n’importe qui.

C’est l’heure du Duel !

Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist : Link Evolution ExodiaVous l’aurez compris, Yu-Gi-Oh! Legacy of Duelist : Link Evolution va vous emmener dans différents Duel de Montres. Et dans cet opus, vous aurez la possibilité de retracer toute l’histoire de Yu-Gi-Oh! au travers d’un mode solo. Après un court tutoriel lors du premier combat de chaque saison, vous vous retrouvez livré à vous-même… Et vos cartes.

Tout naturellement la première chose testée au démarrage du jeu, le mode histoire vous permet de choisir de se préparer son deck ou jouer avec les decks de l’histoire. La seconde option permet de voir toutes les cartes du jeu et de se faire une idée sur comment construire son Deck. De plus, elle offre de vrais changements de tactique et de style de jeu entre chaque partie. Un plus indéniable pour casser la routine.

Après des heures de jeu, on se rend compte que le mode histoire oscille agréablement entre parties rapides et simples où l’on prend plaisir à rejouer les scènes de la série (Faire revivre Exodia le maudit contre le Dragon Blanc au Yeux Bleus? Check !) et parties affreusement difficiles qui vont se finir sur le fil du rasoir.
Au final, l’interface des combats est simple et efficace, et après tout, c’est ce que l’on attend d’un jeu de cartes. Une zone pour vos cartes magiques, une pour vos monstres, et c’est (presque) tout. Les quelques points qui changent d’un jeu en papier reposent principalement sur les décors des terrains et l’invocation de certains monstres emblématiques.

Un changement de jeu s’impose.

Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist : Link Evolution Le panneau de la honteUne fois les cartes bien prises en main (ou après notre huitième défaite consécutive, en fonction de votre patience) vous serez amenés à construire votre propre deck. Fort de toutes les cartes que vous aurez obtenues à force d’affronter vos adversaires, votre deck pourra finalement ressembler à un jeu de pro. Ici, deux possibilités : partir sur l’un des decks préconçus que vous avez déjà affronté (et vaincu) ou alors créer de vous même un deck de A à Z afin qu’il réponde à vos exigences de jeu. Avec un total de plus de 10 000 cartes différentes, vous allez pouvoir créer de nouvelles stratégies et enfin réussir à battre l’adversaire qui vous bloque depuis si longtemps !

Alors ici, ça ne sert à rien de se le cacher, c’est un petit peu le fouillis pour faire son deck, il faut déjà vraiment bien connaître les cartes. D’autant plus que vous êtes livrés à vous-même lors votre création. Cependant, toutes les cartes débloquées y sont, et les decks préconçus facilitent grandement la tâche.

Seulement voilà, avec les cartes que vous aurez récupérées, il risque de vous manquer pas mal de doubles pour faire vos decks. Un petit tour par la boutique s’impose. Ici aussi, vous aurez le droit de récupérer les cartes de plusieurs “vendeurs”. Quel que soit le vendeur, vous récupérerez huit cartes. L’interface vous permet ici de facilement suivre le nombre d’exemplaires que vous ne possédez pas encore.
Là encore, l’ouverture des boosters se fait de la façon la plus simple possible, sans fioriture. On regrettera principalement le fait de devoir acheter un à un les boosters. Si vous avez pas mal de points, vous vous embarquez très vite pour une session d’une heure d’ouverture de booster.

Ce qui change du jeu de cartes ?

Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist : Link Evolution SyntheseDepuis le début de ce test, on se concentre surtout sur le mode histoire… Vous pourriez croire que le jeu se résume à sa longue campagne (on te voit Call of Duty Modern Warfare 2 !). Détrompez-vous, ce n’est pas tout. Bien qu’il ne soit pas possible de se déplacer sur une carte pour vivre l’histoire, ou de faire une pause au travers de mini-jeux comme il le fut sur d’anciennes versions, un mode en ligne est également présent. En plus de celui-là, un mode “battle” vous permet de sélectionner des cartes parmi un ensemble choisi aléatoirement. De quoi s’entraîner avec des cartes différentes et nous aider à confectionner nos futurs decks. Avec autant de duels différents, les plus fans d’entre nous vont être aux anges !

Donc on résume : on a un gameplay simple mais efficace, un deckbuilder un peu compliqué mais qui fait le boulot… Ça nous fait un bon jeu de cartes tout ça, mais on n’est pas censé parler de jeux-vidéo ici ? Malheureusement, c’est sûrement la faille principale de ce jeu. L’histoire qui entoure vos duels est racontée à la façon d’un jeu GameBoy Advance (si si, vous vous souvenez ces vielles consoles portables avant les Nintendo DS ?), et quand bien même les duels sont intéressants, les joueurs ont vieilli mais pas le scénario … Celui-ci, bien que très proche de l’animé, manque de dynamisme dans les phases d’histoire, des effets ou même des bouts de vidéos auraient rendu ces passages plus attractifs.

A côté de cela, la bande son du jeu sait se faire discrète. Et heureusement, parce qu’au bout d’une vingtaine d’heures de jeu, vous seriez à même de reproduire l’intégralité de celle-ci. Malgré tout, en fond sonore, elle arrive à rythmer les différentes phases du jeu.

 

Conclusion

Avec Yu-Gi-Oh! Legacy of Duelist : Link Evolution, Konami se place plus du côté des fans du jeu qui veulent revivre les aventures de leurs héros préférés. L’histoire est peu mise en avant et le jeu ne nous émerveille pas d’effets spéciaux. Cependant, cet opus reste quand même un peu plus qu’un simple jeu de cartes grâce aux invocations animées de certains monstres. De même, les fans de Yu-Gi-Oh! seront servis. Il est nécessaire de répéter que plus de 10 000 cartes différentes sont disponibles. Il y a vraiment de quoi construire des jeux intéressants.  Ces jeux fins prêts, vous pourrez aller défier n’importe qui en ligne. Pour à peu près le prix de trois boosters, c’est incontestablement une bonne affaire pour s’entraîner pendant cette période où il est dur de trouver des adversaires à la hauteur (Merci tata de faire l’effort, mais c’est pas pareil…).

Après avoir lu ce test, que pensez-vous de  Yu-Gi-Oh! Legacy of Duelist : Link Evolution ? Réveille-t-il votre âme de joueur au point de vous faire empoigner manette et deck ? N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires sur GeekNPlay ou via les réseaux sociaux (FacebookTwitter).

Yu-Gi-Oh! Legacy of Duelist : Link Evolution

7.7

Note

7.7/10

POINTS POSITIFS

  • Enormément de cartes
  • Diversité des duels en mode histoire
  • Une prise en main rapide du fonctionnement

POINTS NÉGATIFS

  • L'histoire mal mise en avant
  • Le deckbuilding un peu compliqué
  • Une bande son légèrement répétitive
Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Luclis

Rédacteur passionné par les RPG et les vieux jeux. Si t'as pas connu la Game Boy Advance et la PlayStation 1, t'as manqué un bon tiers des meilleurs jeux au monde.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire