TEST – Rune Factory 5

Partager sur les réseaux sociaux :


Critique Rune Factory 5

Chez Geeknplay, c’est avec impatience que nous attendions le 5e épisode de la saga de la franchise Rune Factory. Mélange audacieux de jeu d’action, simulateur de vie sociale et d’agriculture, le titre  enchante généralement les joueurs qui s’y essayent depuis son premier épisode. 10 ans après la sortie du 4e épisode sur Nintendo 3DS, Rune Factory 5 vaut-il vraiment le coût ? C’est ce que nous allons tout de suite découvrir.

Rune Factory 5Personnellement, j’ai découvert le premier épisode de la franchise sur Nintendo DS après avoir joué au fermier via Harvest Moon : A friends of Mineral Town sur Game Boy Advance. Ainsi, Rune Factory : A  Fantasy Harvest Moon proposait le gameplay découvert dans le titre de Natsume tout en proposant une part d’action non négligeable. Une véritable découverte qui m’avait conquis à l’époque et qui avait su m’occuper de TREEES nombreuses heures. On ne se lance pas dans ce type de jeu à la légère ! A fortiori si on adhère à son concept ! Pensez-vous être réellement prêt à vous perdre dans un univers chatoyant où vous devrez jouer à la fois les fermiers, les guerriers et les jolis cœurs ? Et surtout, Rune Factory 5 perpétue-t-il l’essence de la franchise qui avait su marquer les esprits au début des années 2000 ? Que vous soyez néophyte ou que vous ayez déjà pu essayer un titre de la série, nous allons décortiquer ensemble Rune Factory 5 développé par Marvelous Games, Hakama et édité par Xseed Games.

Une histoire classique

Critique Rune Factory 5Lorsque vous lancerez le jeu, vous allez découvrir un opening coloré et très musicale (vous découvrirez la vidéo en bas de page). Cette intro digne des grands animés avec son rythme retro et son découpage vintage nous donne irrémédiablement envie de nous plonger « vers un voyage éternel au-delà de l’horizon ».
Si le menu vous propose un manuel en ligne complet ainsi qu’une partie « audiodescription » qui vous permet de faire connaissance avec les doubleurs du titre, c’est bien l’option Nouvelle Partie que nous allons-nous empresser de choisir.

Après avoir sélectionné votre genre (héros ou héroïne), vous allez vous retrouver directement au cœur de l’action. En effet, vous vous éveillez, sans souvenirs, dans une forêt où une jeune fille est attaquée par un monstre. Pas le temps de réfléchir, votre instinct vous indique qu’il faut la sauver des griffes de la vile créature. Vous vous rendez alors compte que vous savez vous battre et vous venez à bout plutôt facilement de ce Lainy belliqueux (mélange de mouton et de lapin) ! Pas le temps de se reposer que déjà des frelons géants vous agressent.
Après un tuto succinct et les insectes défaits vous vous retrouvez blessé(e) suite au combat. La rescapée vous aide à marcher jusqu’à son village, mais à la vue de ce dernier, vous tombez inconscient(e).

Vous vous réveillez dans un confortable lit et découvrez que des personnes veillent à votre chevet. Simone attirera le plus votre attention. Maire du village et Docteur, la charmante jeune femme souhaite en savoir plus sur vous, tout comme les autres personnes présentes dans la pièce. Malheureusement, à part le souvenir de votre prénom et votre date de naissance, vous ne savez plus qui vous êtes et ce que vous faites ici.

Si l’oncle de Hina, la jeune fille que vous avez sauvé, insiste pour vous héberger en gage de remerciement, Simone souhaite que vous alliez retrouver la Capitaine Livia. Cette dernière gère le Silo, l’avant poste du village, pour la SEED (une société de sécurité) et décide de vous approcher de la sphère d’âme afin de connaitre vos intentions. La boule de cristal émet une lueur éblouissante lorsque vous vous approchez. Tout le monde semble abasourdi par un tel éclat, mais ce qui compte, c’est que la sphère n’a détecté aucune menace chez vous. Ainsi, ce sera finalement l’énigmatique Livia qui vous installera au 1er étage de sa maison. Cette dernière souhaite néanmoins vous engager en tant que sentinelle de la SEED du village de Rigbarth. C’est ainsi le début d’une grande aventure.

Des premiers pas balbutiants

Critique Rune Factory 5Les premières heures de l’aventure permettent de découvrir les protagonistes de l’aventure. Laissez-vous donc guider par les directives de Livia et des missions que vous trouverez sur le panneau d’affichage. Vous pourrez ainsi planter votre première graine, comprendre les bases du combat et découvrir les principaux lieux et personnes importantes du village. A savoir : le forgeron avec ses armes et ses outils; le menuisier qui vous permet d’obtenir des meubles tel que boîte de rangement et frigo; le boulanger qui vend des pains de « savoir » puis l’épicerie et sa vente d’objets divers… Et bien d’autres encore!
Nous vous laissons le soin de découvrir les autres commerces et centres d’intérêt de la ville par vous-même. Dans tous les cas, vous vous rendrez vite compte que les personnages principaux qui peuplent ce village sont tous sympathiques et bienveillants avec vous.
Mais le village n’est pas le seul endroit qu’il faudra visiter. La région est vaste et s’aventurer hors de Rigbarth vous promet de nombreuses découvertes.

Ainsi, chacune de vos journées sera centrée sur l’une des 3 préoccupations principales que sont : le travail à la ferme, les combats et la socialisation. C’est aux grès des jours que la quête épique principale prendra alors tout son sens. Prenez votre temps, jouez à votre rythme, l’univers de Rune Factory 5, ses occupations et ses possibilités peuvent donner le vertige.

Avec une ferme, le bonheur est dans le pré !

Critique Rune Factory 5Vous découvrirez vite que derrière le bâtiment du Silo se trouve un petit jardin. Priscilla vous indiquera comment bêcher pour planter des graines et vous fournira un arrosoir pour les arroser. Les légumes que vous ferez pousser vous serviront pour gagner de l’argent en les vendant, mais vous permettront également de vous en servir comme ingrédient dans les plats que vous pourrez cuisiner. Pour cela, il vous faudra acheter une cuisine ! Un panneau d’affichage vous permettra de découvrir de nombreuses missions. Ainsi, les habitants vous proposeront des sortes de défis à réaliser avec récompenses à la clé. Préparer un plat simple fera partie de ces challenges. C’est grâce à ces missions que vous pourrez récupérer de précieux objets. Certaines missions feront d’ailleurs avancer la trame principale de l’histoire.
Sinon, les graines s’achètent au magasin… Il est bon de savoir que les fruits et légumes possèdent des niveaux. Niveaux qui jouent sur leur prix, mais également sur les qualités de vos plats.
Il est intéressant de noter que les légumes poussent à n’importe quelle saison ! Ainsi, planter des carottes au début du printemps ne risque rien à part un niveau plus bas qu’en pleine saison.

Vous remarquez également que votre jardin est bourré de mauvaise herbe, mais aussi d’herbe médicinale. Ainsi, les premières feront de l’engrais naturel indispensable pour votre terre tandis que les secondes pourront donner lieu plus tard à des potions. En l’état actuel des choses vous pourrez les vendre, mais également les offrir à vos amis. Nous y reviendrons plus tard.
Dans tous les cas, la cueillette d’herbe, mais aussi de champignon ou autres objets, feront partie intégrante de vos journées.

Outre les mauvaises herbes vous remarquerez des troncs d’arbre et des rochers. Armé d’une hache vous pourrez couper du bois. Un marteau vous permettra de récupérer des pierres de constructions. Grâce à eux vous pourrez ensuite vous rendre chez Palmo et son apprenti pour créer des objets de décos ou des meubles essentiels, dont la fameuse cuisine, mais également le frigo et meuble de rangement. C’est aussi grâce à lui que vous pourrez acheter une étable… Sans elle, impossible d’élever des animaux !

Pour obtenir des Lainis, des “poules” ou des “vaches”, vous allez devoir dans un premier temps les capturer. Une fois cela fait vous pourrez les installer dans votre bâtiment. Ainsi, chaque jour, si vous en prenez soin en les brossant et en les nourrissant grâce à du fourrage que vous ferez pousser, vous pourrez récupérer de la laine, des œufs ou du lait. Quasiment toutes les créatures peuvent être capturées. De plus, si vous vous en occupez vraiment bien, elles pourront même vous aider dans vos tâches quotidiennes. Pour les connaisseurs de Story of Seasons, il n’y a pas de lutin dans Rune Factory et vos créatures domestiquées pourront les remplacer et vous permettre de flâner à d’autres occupations tels que, par exemple, des combats et d’autres captures…

Art of War

Critique Rune Factory 5Vous ne pourrez pas capturer les animaux au début du jeu, mais juste les tabasser. La compétence qui vous permettra d’en faire vos compagnons surviendra assez tôt dans le jeu, mais pour cela vous allez devoir affronter quelques ennemis.
Le système de combat et on ne peut plus classique. Vous pouvez “locker” l’ennemi de votre choix, réaliser des combos et esquiver les attaques. Les combats sont ainsi assez bourrins. En fait, les monstres surgissent des portails interdimensionnels. En les combattant, vous les renvoyez d’où ils viennent. Toutefois, tant que vous n’aurez pas détruit le portail, leur retour est infini. Mieux vaut s’occuper en priorité de ces portes.
Sans être très très techniques, les combats sont globalement agréables. Si l’ennemi que vous lockez apparait en rouge, vous risquez de vous faire battre. Il faudra donc vous montrer prudent. Vous pouvez régler le niveau de difficulté en cours de jeu de Facile à Difficile en passant par Normale.

De plus, si les armes peuvent se trouver dans des coffres où chez le forgeron, il ne faudra pas que vous hésitiez à vous-même les forger. Récoltez des minerais rares et essayer de créer l’arme de votre choix qui vous conviendra le mieux. Les « recettes » s’acquièrent également en mangeant du pain de « recette » et vous pourrez créer épée, cimeterre, double lames, marteau de combat, hache de guerre, etc. Vous pouvez également confectionner des bâtons de mages et des armes magiques.
Il est en effet possible de s’équiper de magie dévastatrice ou utile.
Dommage que les combats soient parfois un peu brouillon. A fortiori lorsque vous amenez avec vous votre monstre domestiqué. A noter que vous pouvez même en chevaucher certains et vous battre jonché sur leur dos !

En essayant de les capturer ou en les battant, les ennemis loots de précieux objets qui vous serviront à confectionner armes, vêtement, nourriture, etc…
On vous prévient, dans Rune Factory 5, vous allez garder beaucoup d’objets différents. Heureusement, votre sac, commode et autres frigos peuvent s’agrandir et le passage de l’un à l’autre dans l’inventaire est assez facile pour bien tout ranger.

En outre, vos quêtes vous confronteront à des ennemis recherchés ou à des boss monstrueux et impressionnants. Dans ce cas là rien ne vous empêche de vous faire aider par un(e) PNJ, en plus de votre animal de compagnie !
Pour cela, vous allez devoir travailler votre affinité avec cette personne. Et c’est là que la 3e grande partie de Rune Factory 5 prend tout son sens.

Amitié, Amour et Festivité

Critique Rune Factory 5Comme dans tout bon Story of Seasons vous allez devoir vous sociabiliser un maximum avec les habitants de Rigbirth. Pour cela vous allez devoir leur parler quotidiennement, leur offrir des cadeaux qu’ils aiment et surtout fêter leurs anniversaires. Vous pourrez consulter leur niveau d’appréciation à votre égard n’importe quand via le menu. Vous remarquerez que si certains ont un smiley souriant, d’autres ont un cœur à côté d’eux. Cela sous entend qu’il se pourrait bien que vous trouviez le grand amour à Rigbarth. Un mariage serait-il prévu ? Qui sera l’élu(e) de votre cœur ? Irez-vous pêcher ensemble ?

De sympathiques petites scénettes en général plutôt humoristiques viendront égayer votre quotidien. De quoi en apprendre plus sur les protagonistes. Point positif, ces évents sont visibles sur la carte, pas besoin de perdre son temps à aller partout pour les trouver comme ce fut le cas à une époque. Autre bon point, les téléportations vous permettent un gain de temps non négligeable et les temps de chargement ne sont pas très très long.
Plus généralement, les journées passent assez lentement et vous ne serez pas vraiment pris par le temps. Vous aurez donc le temps de faire ce que vous voudrez quitte à procrastiner un peu. Vous avez le temps ! N’essayez donc pas de maximiser chaque journée, contentez-vous de vivre l’aventure à votre rythme. Et rien de tel qu’un bon festival pour se changer les idées.

Ces événements festifs ne sont pas tous automatiques. Ainsi, vous devrez parfois payer en points spéciaux pour les voir s’organiser. A la clé, peuvent se trouver de merveilleux cadeaux. En général, lors de ces moments, tous les habitants se retrouvent sur la place du village pour se changer les idées. Ainsi, vous pourrez découvrir le concours de cuisine, Noël et bien d’autres événements. Dommage que ces moments ne soient pas plus colorés. Certes, il y  a bien des serpentins qui pleuvent durant ces journées, mais il manque un je ne sais quoi pour les rendre encore plus festifs !

Une quête épique entachée par quelque défaut.

Critique Rune Factory 5La durée de vie proposée par Rune Factory 5 donne le tournis. Il y a tellement à faire ! S’occuper du  jardin, des animaux, battre des ennemis, en domestiquer, forger des armes, agrandir sa maison et des magasins, parler aux gens, leur faire des cadeaux, pêcher… Et cette liste n’est même pas exhaustive ! Tout cela au service d’une histoire générale avec l’arrivée de nouveaux protagonistes et de moment clé vous promet donc une aventure épique. C’est simple, vous ne verrez pas le temps passer !

Toutefois, si le jeu est long et globalement joli, certains décors et persos 3D manquent cruellement  de charme et de « travail ». Certaines textures sont ainsi assez grossières. Toutefois, reconnaissons que le jeu est exempt de bug grossier. Parfois, les décors et objets mettent du temps à s’afficher, mais rien ne viendra vraiment entacher votre aventure.
Les temps de chargements sont assez rapides et l’ambiance sonore est agréable. Mention spéciale concernant les doublages. Ainsi, Aki Toyosaki est trop craquante dans le rôle de Fuqua.

Le vrai problème de Rune Factory 5 pourrait être l’absence de multi. Après tout, on est en 2022, mais le titre est pensé comme un titre des années 2000. 100% solo, Rune Factory 5 aurait pourtant pris un tout nouveau départ avec une fonction multi. Partager un bout d’aventure et faire visiter sa ville à un(e) ami(e) aurait été une vraie plus-value. Combattre les ennemis en étant accompagné aurait vraiment été agréable. Pouvoir échanger des objets entre joueurs aussi.. Une option que nous trouverons peut-être dans Rune Factory 6 ?
Il n’empêche que le titre se suffit à lui-même et reste un GRAND jeu que les amateurs d’Animal Crossing et de Story of Seasons adopteront sans souci. De même, les néophytes découvriront un titre à part qui leur fera perdre la notion du temps.

Conclusion

Malgré ses limitations graphiques, Rune Factory 5 est un grand jeu Solo qui se suffit à lui-même. Avec son mélange des genres, ce 5e opus prouve une nouvelle fois que le créateur de la série, Yoshifumi Hashimoto a trouvé une recette magique. Si les habitués de la franchise trouveront tout de suite leurs marques, les nouveaux venus pourraient bien succomber aux charmes de Rigbarth et de ses habitants.
Pour résumer, nous ne pouvons que vous incitez à devenir une recrue de la SEED et cultivez votre propre jardin.

Rune Factory 5

8.9

Note

8.9/10

POINTS POSITIFS

  • Le mélange des genres : 3 jeux en 1
  • Une durée de vie incroyable
  • Une aventure kawaï tout en 3D
  • Un doublage en VO de qualité

POINTS NÉGATIFS

  • Une certaine répétitivité
  • Absence de fonction online
  • Limitation Technique
  • Chronophage : dites adieu à votre vie sociale
Qu'en pensez-vous ?
+1
2
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

yancha

Rédacteur avec pas mal d'XP au compteur ayant grandi avec les bornes d'arcades à l'ère 8 et 16 bits.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire