TEST – Nuclear Blaze

Partager sur les réseaux sociaux :


Nuclear Blaze

Chez Geeknplay, même si nous apprécions les expériences vidéoludiques spectaculaires des jeux Triple A proposées par les grands studios de développements, nous ne boudons pas notre plaisir à devoir tester des « petits » jeux indépendants. Ainsi, après avoir pu tester le déjà culte UnMetal développé par @unepic-fran, nous avons aujourd’hui la chance de pouvoir chroniquer Nuclear Blaze de Deepnight Games sur PC via Steam. Derrière ce studio se cache en fait Sébastien BENARD, développeur en chef et game-designer du mythique Dead Cells. Un gage de qualité n’est-ce pas ? Verdict maintenant.

Review Nuclear BlazePour la petite histoire, il faut savoir que Sébastien BENARD a réalisé le prototype de ce jeu en 48h lors de la game jam du Ludum Dare. L’intention initiale était de créer un titre jouable pour son fils de 3 ans. Un objectif atteint, car si le fiston fan de pompier a apprécié l’expérience, elle a également convaincu nombres de joueurs. Ainsi, au vu des nombreux retours positifs, l’artiste a décidé de continuer à travailler sur le jeu. Il y a ajouté plus de contenus, de mécanismes et a étoffé l’histoire et le gameplay, ne demandant de l’aide que pour les éléments qu’il ne pouvait pas créer lui-même, comme la musique (Enrique « Pentadrangle » Martin), les sons (Marios Aristopulos) ou les traductions… et quelques rajouts (pleins de monde !). C’est ainsi qu’est né cette version de Nuclear Blaze, que l’on peut traduite par « Flambée nucléaire ».

En pleine nuit, une sirène appelle au feu tous les pompiers.

Review Nuclear Blaze
Si Nuclear Blaze propose donc son mode enfant jouable dès 3 ans et sur lequel nous reviendrons plus tard, l’aventure principale nous propose un mode histoire qui est court mais prenant ! Alors que le monde brûle (ou du moins une bonne partie de la région) vous incarnez un pompier expérimenté qui se retrouve parachuté en pleine forêt, au beau milieu d’un brasier gigantesque d’origine inconnue. Pendant que votre équipe empêche la propagation du feu, il vous incombe de dénicher et de résoudre le cœur du problème. C’est ainsi que vous découvrez vite que le foyer de cet incendie semble provenir d’une mystérieuse installation militaire qui ne figure sur aucune carte ! Vous devrez donc garder le feu sous contrôle et rechercher d’éventuels survivants dans cet étrange endroit secret. Dans les bottes de ce soldat du feu vous devrez donc vous frayer un chemin au milieu des éboulements et des explosions de flammes afin de percer le mystère de cette étrange base !

Une esthétique rétro au service d’un gameplay efficace et intelligent.

Review Nuclear BlazeSi vous aimez le pixel art, vous allez être servis. Avec sa représentation tout en 2d et son scrolling multi directionnel le jeu me fait penser à mes premiers amours vidéoludiques sur Amstrad CPC 464. Il y a même la représentation bombée du tube cathodique si on le souhaite ! Loin d’être négatif, ce visuel sait se montrer particulièrement efficace faisant de votre personnage minimaliste un héros « mignon ». Impression confirmée dès que nous croisons un félin piégé par les flammes. Rassurez-vous, si l’esthétique fait penser aux plus beaux jeux de l’ordinateur de la marque ayant choisi un crocodile comme mascotte, la fluidité est bien moderne et l’action ne souffre d’aucun temps mort. Même si le jeu est plutôt rigide (on ne peut pas avancer et se servir de sa lance à incendie en même temps), ces contraintes servent le gameplay général du jeu. De plus, en avançant vous débloquerez des compétences toutes simples qui s’avèrent pourtant primordiales. Ainsi vous apprendrez à viser vers le haut et pourrait même faire de spectaculaire roulade pour éviter les plus grands dangers.

Les niveaux sont plutôt courts et représentent parfois des minis casses-têtes. Il faudra souvent récupérer une carte magnétique spéciale pour pouvoir ouvrir une porte qui vous permettra d’obtenir une valve que vous devrez poser sur un tuyau afin de fermer l’arrivée de gaz ou ouvrir un tuyau d’arrosage. Chaque tableau vous demande d’éteindre l’incendie pour passer au suivant. Là où le titre de Sébastien BENARD fait fort c’est dans sa représentation de la propagation du feu. Ainsi, si vous oubliez d’éteindre quelques braises au sol, ces dernières ont tôt fait d’enflammer tout à l’entoure réduisant votre travail à néant. Pire, vous comprendrez que les portes savent parfaitement contenir le danger mais qu’en les ouvrants le souffle de l’incendie a tôt fait d’embraser une zone sécurisée. Ainsi, les flammes semblent bien être une entité vivante dont les langues infinies ne souhaitent que vous lécher pour vous transformer en torche humaine. Dans cet enfer, votre réserve d’eau est limitée et vous devrez souvent vous rendre à un réservoir géant pour vous ravitailler.
De plus, n’hésitez pas à fouiller de fonds en comble les niveaux car il se pourrait bien qu’un félin se soit caché dans un coin. En plus, ça vous permet d’obtenir des trophées.
Enfin, parfois, il arrive que vous ayez un temps limité pour contenir le danger avant qu’une explosion totale survienne, synonyme de game over. Cela rajoute pas mal de tension. Enfin, il se pourrait bien que les flammes ne soient pas le seul danger qui vous attend dans ce mystérieux hangar. Que cache donc cette anomalie 664 ? Non 6128 ?! Pardon, je voulais dire 1866 !

Un jeu tout public…

Review Nuclear BlazeUn peu, dans le même esprit que Céleste du studio d’Extremely OK Games, Nuclear Blaze propose des réglages fins permettant d’ajuster la difficulté du jeu selon vos envies. Ainsi le jeu sera plus ou moins facile suivant ses réglages. Si vous voulez avoir des vies infinies, c’est possible ! Si vous voulez avoir un réservoir d’eau plus grand et une lance plus efficace, c’est possible aussi ! Mais si vous trouvez ça trop facile, vous pouvez très bien demander à ce que la propagation du feu soit plus rapide ! Ainsi, on parle plus de pourcentage de difficulté plutôt que de mode de difficulté. Personnellement, je n’ai touché à aucun réglage et j’avoue avoir parfois galéré (je me suis permis de me rajouter une vie pour le dernier niveau). Dans tous les cas, on sent bien que le but de ce jeu est de s’amuser avant tout. L’ajustement libre de ces réglages peut ainsi avoir lieu n’importe quand dans le jeu. De plus, même si l’aventure ne dure que 2 à 3h il est possible de reprendre n’importe quand votre avancé via les 3 slots de sauvegardes automatiques. ATTENTION toutefois, car il semblerait que le jeu « oublie » alors le nombre de chats que vous avez sauvé jusque là. Ainsi, si vous souhaitez sauver tous les félins il faudra faire l’aventure d’une traite. De même, si vous jouez avec la croix directionnelle plutôt que le stick, sachez que la diagonale « haut gauche » est bugé. Ceci n’est finalement pas très gênant et sera surement corrigé lors d’une prochaine mise à jour.
A part ça, tout est nickel et le jeu se parcourt sourire aux lèvres.

… Vraiment tout public !

Review Nuclear BlazeEnfin, un petit mot concernant le mode enfant. Comme dit précédemment ce mode spécial est destiné aux bambins fêtant leur 3e anniversaire et plus. Il permet de découvrir le monde vidéoludique tout en pixel de façon divertissante et tout en douceur. Ainsi, il y a 4 niveaux très courts dédiés aux plus jeunes avec des règles de jeux moins complexes et totalement adaptés à eux. Ainsi, le joueur n’a accès qu’au déplacement et à la touche action. Notre avatar arrosera alors toutes les flammes se trouvant alentour automatiquement sans besoin de viser. Le but ici sera de sauver tous les petits minous qui traînent dans les niveaux et de les raccompagner en lieux sûrs. Rassurez-vous, il y a toujours autant de camions et d’hélicoptères que dans l’aventure principale 😉
Une belle initiative que ce mode, testé et approuvé. L’autre mode est à réserver au joueur à partir 7 ans et plus, car il contient certaines scènes qui peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes.

Conclusion

Si votre fibre nostalgique vous titille un peu et que vous souhaitez retrouver le plaisir d’un jeu simple à la prise en main immédiate et proposant une aventure courte vous pourriez bien succomber aux charmes de Nuclear Blaze. Sébastien « deepnight » Benard et son studio Deepnight Games nous propose là une petite madeleine de Proust au gameplay intelligent dont la force réside dans le fait d’être VRAIMENT tout public. Quiconque passera outre son esthétisme rétro peu engageant vivra une aventure que nous ne pouvons que vous recommander !

Plus loin: Pour essayer la version prototype du jeu gratuitement en ligne, rendez-vous à cette adresse.

Nuclear Blaze

0.00
8.8

Note

8.8/10

POINTS POSITIFS

  • Un game play intelligent
  • VRAIMENT tout public
  • L’histoire et l’ambiance
  • On sauve des CHATS !

POINTS NÉGATIFS

  • Court
  • Le bug de la croix directionnelle
Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

yancha

Rédacteur avec pas mal d'XP au compteur ayant grandi avec les bornes d'arcades à l'ère 8 et 16 bits.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire