TEST – LOST JUDGMENT

Partager sur les réseaux sociaux :


Lost Judgment

Lost Judgment est sorti le 24 septembre dernier sur PlayStation 5, Xbox Series X|S, PlayStation 4 et Xbox One. Le nouvel opus est-il à la hauteur de nos espérances ? La réponse de suite.

De Yakuza à Lost Judgment

Lost JudgmentLes développeurs Ryū ga Gotoku Studio et SEGA avaient sorti en 2019, le spin-off de la série Yakuza nommé Judgment…Un titre ambitieux mettant en avant un détective et qui pour la première fois proposait des dialogues sous-titrés en français !

Néanmoins, le premier opus ne devait être qu’un spin-off permettant d’explorer le monde de Yakuza différemment …Mais une chose se produisit, les joueurs du monde entier et la presse spécialisée ont acclamés le premier opus (nous aussi, voir notre test).

Bien conscient de l’impact du titre, Ryū ga Gotoku Studio et SEGA ont décidés de sortir une suite nommée Lost Jugment. Dans ce nouvel opus, nous suivons une nouvelle fois Tak Yagami qui sortira de sa zone de confort en enquêtant à la fois à Kamurocho, mais également à Yokohama, pour résoudre une affaire où le harcèlement, les abus sexuels et le meurtre sont mélangés.

Sans trop vous spoiler le scénario du jeu,

Cliquer ici pour voir le mini-spoil

nous commencerons l’aventure avec la découverte d’un corps en décomposition dans un bâtiment abandonné. Malheureusement pour vous, tout n’est pas aussi simple qu’il n’y parait et l’histoire se révèlera sulfureuse.

[collapse]

C’est d’ailleurs, l’un des points forts de Lost Judgment qui ose aborder des sujets aussi graves que l’intimidation, les abus sexuels, la folie des hommes et les homicides. Si vous recherchez une ambiance délurée façon Yakuza Like a Dragon, vous n’êtes pas au bon endroit, car ici le titre se veut sérieux …Néanmoins, il arrive quand même d’avoir le droit à quelques séquences plus anecdotiques et humoristiques lors des quêtes secondaires qui s’entremêleront à l’intrigue principale découpée en 12 chapitres.

De nouveaux lieux…

Vous en avez marre de vous balader dans les quartiers de Kamurocho à Tokyo, car vous les avez déjà explorés dans le premier opus de la licence, ainsi que dans les jeux Yakuzas ? Alors, on a une bonne nouvelle pour vous, car Lost Judgment propose un quartier supplémentaire et c’est celui d’Ijincho à Yokohama .

Dans le nouveau quartier, vous pourrez vous balader comme bon vous semble, mais également enquêter dans le lycée Seiryo et ainsi explorer les salles de classe, l’entrée avec les casiers à chaussures, le gymnase ou la salle des professeurs ou encore vous rendre dans diverses salles de clubs des élèves. Vous l’avez compris, le deuxième quartier à visiter est tout aussi fidèle que Kamurocho et vous y passerez de nombreuses heures avec plaisir.

En dehors du nouveau quartier présent dans Lost Judgment, le titre de SEGA et de Ryū ga Gotoku Studio reprend le gameplay de son illustre prédécesseur et garde des combats en temps réels…Si vous n’avez pas aimé le système au tour par tour dans Yakuza Like a Dragon, cela ne sera pas le cas ici et vous retrouverez un Yagami qui pourra utiliser plusieurs compétences tels que la grue qui s’avère assez défensive, le tigre qui propose des attaques puissantes ou encore le serpent où Yagami frappera tel un serpent se déambulant sur ses proies. Vous l’avez compris, derrière le détective privé, il est bon de rappeler que notre principal protagoniste est également un ancien avocat, mais également un fervent sportif de haut niveau pratiquant le Kung-fu !

Ce mélange détonnant d’avocat et de détective privé, vous permettra une nouvelle fois d’effectuer des missions qui se suivent, mais ne se ressemblent pas forcément. En effet, il vous sera demandé à un moment de suivre une cible sans éveiller les soupçons, de prendre des photos que vous pourrez utiliser par la suite dans votre enquête, de mener des interrogatoires à la recherche de preuves ou de vous divertir avec des enquêtes secondaires plus légère comme un voleur de culottes…Vous l’avez compris, si Lost Judgment s’avère sérieux, il sait également proposer des choses plus légères en dehors de l’intrigue principale qui repose sur des thèmes matures.

Un détective doit savoir tout faire…

Savoir enquêter c’est bien, mais comme tout détective privé vous n’êtes pas le bienvenue…Car personne n’aime qu’on fouille dans ses affaires et il ne sera pas rare de retrouver des portes closes…Pour avancer dans le jeu, notre détective hors-pair Yagami a plus d’un tour dans son sac.

Le premier est qu’il pourra comme le précèdent opus crocheter des portes pour entrer dans des bâtiments fermés et si cela n’est pas possible, il vous reste l’escalade ! Yagami est un sportif de haut niveau et il ne sera pas rare de faire une petite séance de parkour pour grimper aux immeubles…

Et si cela n’est pas possible d’escalader ou de crocheter une serrure, il vous reste deux choix, celui de l’infiltration ou du déguisement. Dans l’infiltration, il faudra se cacher tel un Solid Snake derrière des cartons pour éviter des yakuzas, des gardes de sécurité et atteindre votre cible sans vous faire repérer…Pour cela, il faudra avancer à tâtons et utiliser des pièces de monnaie pour faire du bruit dans un coin et ainsi faire bouger vos ennemis ! Si vous ne vous ne pouvez pas utiliser votre pièce, il faudra néanmoins choisir de neutraliser un ennemi sans faire de bruit…Pas de panique, nous ne sommes pas au même niveau de gameplay qu’un Hitman, néanmoins les phases d’infiltrations restent sympathiques.

Vous en voulez encore ? Alors, que peut faire un détective ? Vous l’avez deviné, il peut se déguiser et ainsi approcher des personnes au plus près !

A côté de cela, il reste encore des choses à faire dans Lost Judgment comme utiliser des micros, des cameras ou encore observer des discussions à distance. Vous l’avez compris, les développeurs de Ryū ga Gotoku Studio ont pensé à tout et l’on se délecte à chaque moment dans le jeu.

En dehors de cela, il existe également deux nouveautés assez sympathiques dans Lost Judgment. La première est la possibilité d’explorer les rues de Kamurocho et de Ijincho en skateboard…C’est une excellente alternative, car dans le précèdent opus, on pouvait se balader uniquement à pied ou en taxi ! Dans Lost Judgment, on peut dorénavant utiliser un skate qui vous permettra de vous faufiler partout… Néanmoins, vous êtes pour la justice, donc vous ne pourrez pas utiliser votre skateboard en dehors des routes et si vous approchez de trop près un trottoir, votre détective rangera son skate.

Ce sont les seules nouveautés du jeu ? Bien sûr que non ! Si je vous dis : inspecteur gadget ou encore Columbo…Soit vous ne connaissez pas la réponse, soit vous devez savoir qu’ils ont un point en commun, c’est que les deux personnages disposent d’un chien et ce sera également le cas pour Yagami dans Lost Judment…Ok, ce n’est pas vraiment son chien, mais shiba inu( le chien) vous proposera de temps à autres des enquêtes du quartier et il a toujours le bon flair sur les affaires du moment !

Des jeux dans le jeu

SEGASi vous avez déjà joué au précèdent opus, vous devez sans doute vous imaginer de quoi je vais vous parler ! Dans le cas contraire, cette partie du test, vous permettra d’en savoir un peu plus sur les activités à faire en dehors de votre cabinet de détective.

Lost Judgment propose un scenario regroupé en plusieurs chapitres, des quêtes secondaires à foisons, mais également de nombreuses activités et de mini-jeux dans les rues de Kamurocho et de Ijincho. Dans le jeu, vous découvrirez de nombreuses salles arcades de SEGA où il sera possible de jouer à Space Harrier, Super Hang On, Virtua Fighter 5 Final Showdown, Motor Raid, Fighting Vipers, Fantasy Zone ou encore Sonic The Fighters.

Si cela ne suffit pas, la firme a également installé dans le bureau de Yagami le premier modèle de la Master System avec 8 classiques de la console 8 bits (Alex Kidd, Enduro Racer, Fantasy Zone, Maze Hunter 3D, Penguin Land, Quartet, Secret Command et Woody Pop).

Autant vous dire que si vous souhaitez vous détendre dans le jeu, il n’y a que l’embarras du choix ! D’ailleurs, il reste encore un jeu dont je n’ai pas parlé et il s’agit de Hama of the Dead ! Vous ne connaissez pas ? Rien d’étonnant à cela, car c’est un jeu fictif créé par SEGA pour l’occasion et qui reprend le gameplay d’House of Dead. Serez-vous le plus fort avec un pistolet en main ? La question reste posée !

Là vous vous dites sans doute que SEGA et Ryū ga Gotoku Studio ont réalisés un jeu parfait en proposant une bonne campagne solo, des quêtes secondaires et des mini-jeux ? Vous avez raison et vous êtes encore loin d’avoir tout vu, car Lost Judgement permet également de participer à des épreuves dans le lycée Seiryo comme de la boxe ou encore un cours de danse pour ne nommer qu’eux…Autant le dire de suite, voir notre détective Yagami se dandiner sur de la musique est au choix hilarant ou malaisant…Mais, on passe un bon moment, car il faudra tel un Guitar Hero appuyer sur les bonnes touches au bon moment pour voir Yagami danser.

 

Un jeu parfait ?

Quasiment et c’est sans doute le premier test où je me suis creusé la tête pour trouver des défauts au jeu ! Vous le savez, aucun jeu n’est parfait, mais Lost Judgment s’en approche dangereusement, néanmoins il y a une chose ou deux à revoir…

La première concerne le moteur Dragon Engine, si celui-ci fait l’affaire sur PlayStation 4 et Xbox One, cela n’est pas forcément le cas sur PlayStation 5 et Xbox Series X ! Certes, le jeu est beau, mais on sent que le moteur graphique atteint ses limites sur les nouvelles consoles où certains buildings manquent de détails et ou l’on retrouve des personnages clonés dans les rues…A coté de cela, notre détective a une animation un peu raide !

Le deuxième point est le même que celui du premier opus avec un Yagami qui court de façon un peu trop raide…Verdict quand vous souhaitez courir dans un couloir ou dans la rue, il ne sera pas rare de cogner contre les murs ou les obstacles devant soi !

Pour finir, si l’on apprécie les sous-titres en français, on se dit qu’il aurait pu être sympa d’avoir également de l’audio dans la langue de Molière…Mais sur ce point, c’est juste histoire de chipoter …Car malgré tout l’ambiance est parfaite et la traduction fidèle à l’original !

Conclusion 

On attendait avec impatience Lost Judgment et l’on confirme que c’est la digne suite de Judgment. Si vous avez aimé le premier opus, vous pouvez foncer sur le second qui fait aussi bien que son prédécesseur et le surpasse même. Ici, vous aurez le droit à une intrigue mature, à des thèmes sensibles et bien évidemment à des hordes d’ennemis venant des Yakuzas… A côté de cela, le jeu propose de nombreuses quêtes secondaires et une liberté de mouvement totale qui vous permettra d’explorer Kamurocho, mais également Ijincho comme vous le souhaitez et même en skateboard !

Lost Judgment est un chef d’œuvre à faire de toute urgence que ce soit pour ses mécanismes de gameplay toujours aussi bon, son intrigue qui vous tiendra en haleine, mais également sa mise en scène cinématographique que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. Merci au studio Ryu ga Gotoku pour ce deuxième opus et SEGA de l’avoir édité ! Chez GeekNPlay, on attend avec impatience une suite et l’on se dit que l’attente sera longue….

Lost Judgement

9

Note

9.0/10

POINTS POSITIFS

  • Les thèmes abordés dans l'aventure
  • Une durée de vie énorme 40/50 heures
  • Les nombreuses activités à faire (jeux arcade, Master System, restaurant)
  • La mise en scène cinématographique
  • Des combats en temps réel époustouflant

POINTS NÉGATIFS

  • Le jeu est beau, mais pourrait l’être encore plus sur PS5 et Xbox Series (est-ce que le moteur graphique Dragon Engine montre ses limites ?)
  • Certains joueurs regretteront de retrouver encore Kamurocho, quand d’autres apprécieront
  • Peut être, un peu trop dirigiste par moment

Bomboy

Encyclopédie vidéo-ludique au service de GeekNPlay. Je suis un ancien dinosaure détenant le savoir! Toi l'abonné, tu peux m’appeler PAPA!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire