TEST – Lost Ember

yancha
1 0
Temps de lecture:7 Minutes

mooneye's Lost Ember

Edit du 20/10/20: Ce test a été réalisé AVANT la sortie du patch du studio Mooneye. Ainsi, certains bugs évoqués dans cette critique ont peut être disparu de la version à laquelle vous jouerez. Pour plus de détail sur les corrections apportés, rendez-vous ici.

Lors du développement de Lost Ember, le studio Mooneye n’avaient qu’un but  : Plonger le joueur dans un monde contemplatif où gameplay et narration ne font qu’un. Car Lost Ember n’est pas un jeu vidéo conventionnel. Lost Ember est une expérience vidéoludique où l’onirisme et l’histoire est au premier plan, nous obligeant à laisser de côté nos habitudes de gamers. Ce total bouleversement de nos habitudes est-il une bonne ou une mauvaise chose ? Le test ci-dessous devrait vous permettre d’avoir votre propre avis sur cette expérience vidéoludique unique.
(un test garanti sans spoil !)

Relax, take it easy

mooneye's Lost EmberAprès une journée harassante, quoi de mieux que de se changer les idées. Le loisir vidéoludique permet, sans nul doute, de se relaxer ou de penser à autres choses que son quotidien morose. Toutefois, certains jeux demandent une attention de tout premier ordre pour ne pas voir apparaître un « game over » tant redouter. Même les RPG au tour par tour, bien plus tranquille, demande un effort particulier pour élaborer des stratégies particulières. Enfin, jouez avec des amis ou en ligne avec des inconnus n’est pas de tout repos non plus… Puis est apparu le studio américain thatgamecompany. Dès le jeu Flowers, on comprenait que le but des développeurs était de vous proposer une expérience loin des conventions. Ainsi, le jeu vous permettait une sorte de moment de méditation manette en main. Le coup de maître fut toutefois atteint avec Journey. Véritable objet vidéoludique non identifié qui a atteint le statut de jeu culte : pas de véritable indication, pas de dialogue, le joueur se retrouvait finalement libre. Il en va de même pour Lost Ember. Le titre du studio indépendant Mooneye vous propose une durée de vie, certes, courte, mais qui compense avec une expérience unique dont l’histoire risque de vous marquer à jamais. N’était-ce pas à cela qu’on reconnait les jeux d’exceptions ?

Voyage, Voyage

mooneye's Lost EmberL’histoire commence lorsqu’un esprit tente de communiquer avec un animal. A force de chercher, la petite boule lumineuse trouve une majestueuse et solitaire Louve noire. L’aidera t-elle à atteindre son but? Quel est le mystérieux pouvoir que le canidé détient et qui lui permet de se glisser dans la peau d’autres animaux ? Où ce voyage les mènera-t-il ? La fin risque bien d’être différente de celle attendue.
A travers la promenade de ce duo, Lost Ember vous propose un voyage au sens propre, mais pas seulement. En effet, la balade sera également temporelle car le studio indépendant Mooneye vous propose d’assister à l’histoire d’une civilisation à travers ses protagonistes. Enfin, il s’agira également d’un voyage mystique tant la métaphysique est lié à Lost Ember. Mais votre humble serviteur ne peut vous en dire plus au risque de vous « divulgacher » l’intérêt principal du soft ! Sachez simplement qu’une fois commencée, il est très difficile de lâcher la manette tant l’envie de connaitre le fin mot de l’histoire est forte. (et puis, en 5h environ le jeu est bouclé)

Une balade bucolique et onirique

Mooneye's Lost EmberMais trêve de plaisanterie, nous ne sommes pas là pour évaluer une Nouvelle, mais pour tester un jeu vidéo ! Pour cela, il faut donc parler du gameplay. Qu’en est-il ? Hé bien sachez déjà qu’il n’y a pas de game over dans cette aventure. Si jamais vous tombez d’un précipice, vous retrouverez votre avatar juste avant la chute et repartirez comme si de rien n’était. Pas de barre de vie, pas de bouton pour combattre car il n’y a aucun combat. Au mieux vous aurez l’occasion de sauter, mais il ne faut pas s’attendre à un jeu de plate forme car il n’y a aucune difficulté dans le jeu. Ou plutôt si, la difficulté vient des mauvaises expériences d’un point de vue technique mais nous en reparlerons plus tard. La seule fonction intéressante du soft consiste à se glisser dans la peau des animaux que vous rencontrerez. Du wombat aux oiseaux en passant par les poissons et autres animaux que je préfère taire pour ne pas gâcher votre expérience. Grace à eux vous aurez l’occasion de passer par des endroits inaccessibles en tant que loup. Mais ne vous attendez pas non plus à fouiller minutieusement un terrain immense. Car, il faut bien l’avouer, les aires de jeux à explorer ne sont pas extrêmement vastes. Les plus hardcores gamers d’entre vous s’y perdront néanmoins pour tâcher de découvrir des objets cachés qui vous permettront d’en savoir plus sur la civilisation qui vivait ici. Les autres préféreront s’abstenir de trop se balader tant l’expérience sur Nintendo Switch peut se révéler frustrante. En effet, et c’est là que le bas blesse ! L’expérience qui promettait d’être tant enchanteresse se révèle gâchée par les capacités techniques de la console de Nintendo.

Des limitations techniques rédhibitoires.

mooneye's Lost EmberOui… Tout allait bien jusque là. Finalement, ce n’est pas si mal de se laisser emporter par une histoire vidéoludique sans réels enjeux avec des décors chatoyants et une musique discrète mais agréable et des effets sonores bien venus (mention spéciale avec le thème de fin). Assister à un conte virtuel pacifique en se métamorphosant d’un animal à l’autre pour continuer la progression tout en découvrant le passé d’une civilisation perdue est plutôt agréable. Malheureusement, les limitations techniques de la Nintendo Switch gâchent l’expérience. Mooneye a quelque peu oublié de maximiser son adaptation et l’immersion en pâtit bien trop souvent. Ainsi, nous assistons fréquemment à de gros problème de frame rate dans des moments clés où la fluidité aurait dû être parfaite. Souvent, nous découvrons la map entière alors que nous devrions être dans une petite cavité. Enfin, certains niveaux vous proposent une espèce de brouillard que je n’avais pas vue depuis Silent Hill premier du nom sur PlayStation 1. Si l’on rajoute à cela des textures en 3d presque brut à certains endroits, le côté inachevé du soft n’en est que plus prégnant ! Le pire étant que ces bugs cassent le rythme de l’aventure car il arrive que l’on se perde dans les niveaux, ou pire que l’on se retrouve bloqué suite au non déclenchement d’une cinématique. Sans parler des messages d’erreurs lors d’un chargement… Toutefois, rassurez-vous, en se suicidant, en redémarrant le jeu, ou en cherchant un peu il est facile de continuer. Il est d’ailleurs bien venu que notre compagnon spectral ne nous indique pas la route à suivre, cela serait trop simple… Mais quand même… Au bout de 5 minutes à tourner en rond il serait temps de nous donner une indication sur le chemin à prendre ! Il existe même une option pour éviter les dialogues.
Enfin, même si le métamorphisme est agréable et permet d’avancer dans le jeu de façon logique, cet aspect aurait pu être encore plus poussé. Certains animaux n’apportant pas grand-chose à l’aventure ou à l’expérience.

Conclusion : Un avis mitigé

Le trailer de ce jeu ne peut que donner envi au plus pacifiste d’entre vous de tester l’aventure. A fortiori pour ceux rêvant d’un moment pacifiste. De plus, si vous êtes parents, Lost Ember pourra totalement satisfaire votre enfant de 8 ans minimum tant le jeu est une expérience unique à vivre avec des thèmes forts et des moments épiques. Il en va d’ailleurs de même avec les « non gamers » qui pourront se laisser emporter. En effet, le monde à découvrir est à couper le souffle et détient les secrets d’un passé désormais résolu. Découvrir les secrets de celui-ci est finalement très agréable globalement. Dommage que cette adaptation pour la Nintendo Switch souffre d’autant de bug, de défaut d’affichage et de framerate à la ramasse. Je ne sais pas si l’expérience sur PlayStation4, Xbox One et surtout PC souffre également de telles avaries, mais, à la lecture de certains avis, il semblerait que l’immersion ne s’en trouve pas gâché. Ainsi, je suis obligé de mettre la note de 7,5 à la place d’un 8,5 à ce jeu qui, pourtant, m’aura marqué à jamais. (et ma fille aussi)
Enfin, n’hésitez pas à visiter le site officiel du jeu, vous y trouverez même une boutique en ligne où est vendu un Wombat en peluche qui risque de vous faire craquer. Quant à ceux qui auront joué à une autre version que celle testée ici, j’attends leurs commentaires pour me dire s’ils ont souffert de la même expérience que moi niveau réalisation.
Pour conclure, je ne peux que recommander l’aventure… mais peut-être vous faudra-t-il essayer cette expérience sur PC pour pleinement en profiter et être conquis à 100%.Sinon, vous pourrez vous procurer le soft sur l’eShop pour 29,99€ à cette adresse

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Lost Ember

7.5

Note

7.5/10

POINTS POSITIFS

  • Une bonne idée de gameplay
  • De très jolis décors
  • Un jeu tout public
  • Une aventure marquante

POINTS NÉGATIFS

  • … des idées de gameplays sous exploitées
  • Une réalisation qui gâche l’immersion sur Nintendo Switch
  • Une aventure courte

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Next Post

Just Dance 2021 - Disponible dès le 24 novembre prochain sur Xbox Series X et PlayStation 5

Ubisoft a récemment annoncé que Just Dance 2021 sera disponible le 24 novembre prochain sur Xbox Series X | S et PlayStation 5. La version PlayStation 4 de Just Dance 2021 sera compatible avec la PlayStation 5. Les joueurs qui achèteront le jeu sur Xbox One pourront également le télécharger […]