Nickelodeon Kart Racers 3 : Slime Speedway – Le jeu de course va débarquer sur PlayStation 4, PlayStation 5 et sur Nintendo Switch

Partager sur les réseaux sociaux :


Nickelodeon Kart Racers 3 Slime Speedway

C’est le retour de la licence de Nickelodeon Kart Racers avec un troisième opus pour notre plus grand plaisir. Le jeu sera disponible en édition physique, le 14 octobre sur la Nintendo Switch et les consoles de PlayStation.

Le tout premier trailer de Nickelodeon Kart Racers 3: Slime Speedway vient de paraître. L’occasion de découvrir les nouveautés présentent au sein du jeu. De tout nouveaux circuits seront de la partie ainsi que de nouveaux personnages. Notons également que le doublage des voix fait également peau neuve. De nombreuses options supplémentaires viendront également apporter une petite touche de nouveauté. Une quarantaine de personnage seront jouables tout au long de vos parties. Le mode multijoueur à la fois en ligne ou en local sera lui aussi de la partie.

Les caractéristiques principales du jeu

  • Un casting de plus de 40 personnages entièrement doublés.  
  • Transformez votre kart ou votre nouvelle moto en embarcations pour naviguer sur de nouveaux terrains.  
  • De nouveaux niveaux de personnalisation : Associez Raphael au Reptar mobile, changez les peintures et les pièces détachées, ou plongez dans des millions d’autres combinaisons possibles !  
  • 90 membres d’équipage à choisir pour s’adapter à votre style de jeu avec des capacités spéciales uniques.  
  • Des parcours alternatifs intenses remplis de slime sur 36 circuits différents, anciens et nouveaux.
  • Affrontez directement les autres pilotes dans un mode arène plein de rebondissements.  
  • Un mode multijoueur intense en écran partagé, en local et en ligne !  

Nous vous invitons à découvrir l’ensemble des informations concernant le jeu Nickelodeon Kart Racers 3 : Slime Speedway. Ne ratez aucune actualité du monde du jeu vidéo sur notre site GeekNplay. Enjoy !

Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire