Dune: Spice Wars – Le jeu met en ligne sa mise à jour multijoueur !

Partager sur les réseaux sociaux :


Dune: Spice Wars
L’éditeur Funcom et le développeur Shiro Games viennent d’annoncer l’arrivée du multijoueur dans Dune: Spice Wars, le mélange corsé de 4X et RTS qui fait s’affronter les principales forces de Dune dans une bataille épique pour la survie et le contrôle de la planète. Les joueurs peuvent maintenant se lier dans des matchs deux contre deux ou s’affronter dans un Chacun pour Soi rassemblant jusqu’à 4 joueurs. Pour célébrer cette étape, le jeu bénéficie de 20% de réduction sur Steam.

Dune: Spice Wars vous contraint à jongler entre subterfuges, guerre ouverte, politique et économie pour manipuler et écraser vos ennemis. Dans un jeu qui valorise les trahisons et machinations secrètes autant que le roman dont il est issu, l’ajout du multijoueur rend ces aspects encore plus importants.

Le temps est venu de faire miroiter de l’épice à vos amis, avant d’observer qui se fait prendre en premier par le désert. Grâce à la mise à jour d’aujourd’hui, prenez les rênes des Atréides, des Harkonnen, des Fremen ou des Contrebandiers dans des matchs rassemblant jusqu’à 4 joueurs. Chaque espace libre peut être occupé par des factions contrôlées par l’IA, pour une difficulté facile à démente, et chaque partie peut être personnalisée pour correspondre aux préférences du joueur, y compris la taille de la carte, les vers des sables, les tempêtes et les activités des sietchs. Les conditions de victoire peuvent aussi être ajustées.

En plus du multijoueur, cette mise à jour retravaille les arbres de développement, se concentrant sur les synergies entre les factions et ajoutant de nouvelles opinions politiques, événements, régions et bien d’autres améliorations. La mise à jour multijoueur est la première livraison majeure sur la roadmap de l’accès anticipé, mais sera suivie de bien d’autres.

Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

DrFamikon

Amateur de bières et de FPS, grand fan de Pokémon et de Rock !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire