TEST – Wonder Boy : The Dragon’s Trap

Wonder boy : The Dragon's Trap

Remake d’un titre des années 80 devenu culte, Wonder Boy : The Dragon’s Trap a été porté avec brio sur nos smartphones et nos tablettes. Après une sortie plus de réussie sur PC, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch, Lizardcube nous propose cette fois-ci de découvrir ou de redécouvrir les mésaventures de notre héros, prêt à tout pour retrouver sa forme humaine !

Un retour en arrière phé-no-mé-nale !

Wonder boy : The Dragon's TrapLes nostalgiques se souviennent probablement de Wonder boy III : The Dragon’s Trap. Sorti sur Game Gear et Master System en 1989 puis sur PC Engine en 1991, il s’agit en réalité du quatrième épisode de la série Wonder Boy développé par Westone. En 2017, Lizardcube et DotEmu remettent ce jeu de plate-forme orienté RPG au goût du jour en proposant un remake sur PC, Xbox One, PlayStation 4 et Nintendo Switch.

Mais aujourd’hui, c’est la version Android et iOS qui nous intéresse.  Disponible depuis le 30 mai dernier, cette nouvelle mouture propose donc un tout nouveau style graphique entièrement dessiné à la main et une nouvelle bande-son. Bien entendu, les puristes seront ravis d’apprendre qu’avec une simple pression sur un bouton, il est possible de retrouver les graphismes et les musiques en 8-bits de ce jeu  qui a bercé toute une génération. De quoi avoir la larme à l’œil en se remémorant les nombreuses parties (et les crises de nerfs qui vont avec) que l’on a pu faire devant nos anciennes TV.

Don Juan & Dragon :

Wonder boy : The Dragon's TrapDans Wonder Boy : The Dragon’s Trap, le joueur incarne un personnage homme ou femme, bien décidé à voler un trésor gardé par un dragon. Malheureusement pour lui (ou elle), cette gigantesque créature possède des pouvoirs magiques et transforme le héros en lézard. La véritable quête commence alors et notre personnage devra tout faire pour tenter de retrouver sa forme humaine à travers différents niveaux mêlant à la fois heroic-fantasy, RPG et éléments futuristes. le jeu propose des commandes relativement simples à utiliser mais également la possibilité de jouer avec une manette. D’ailleurs, c’est cette solution qui a été utilisée pour l’intégralité de l’aventure.

Avis personnel : Que ce soit sur téléphone ou sur tablette, les déplacements avec le joystick virtuel était nettement moins fluides qu’avec la manette.

L’interface est très épurée, le joystick disposé à gauche de l’écran permet de déplacer notre héros (ou notre héroïne) à gauche et à droite tandis que les deux boutons situées à droite servent à sauter et à attaquer. Comme dit plus haut, il est également possible de jongler entre les nouveaux graphismes et les anciens, ce qui est parfois assez pratique contre les boss. En effet, la hit-box de la version rétro est souvent plus simple à trouver et les déplacements sont plus précis ce qui permettent d’optimiser les mouvements de l’adversaire. Par contre, nous vous conseillons de faire l’aventure avec les nouveaux graphismes tant ces derniers sont particulièrement soignés et réussis.

Un grand pouvoir….implique de grandes responsabilités…

Wonder boy : The Dragon's TrapSi le passage à la forme lézard est assez simple à prendre en main, il faudra néanmoins se débrouiller pour progresser à travers les niveaux. Car oui, si le style graphique de ce remake permet de bien distinguer les éléments du décor des éléments interactifs, aucune indication ne vous sera donné sur le chemin à emprunter. Après-tout, il s’agit justement d’un jeu de la vieille école mais si cette technique était monnaie courante dans les années 80 de manière à allonger considérablement la durée de vie d’un jeu, certains joueurs pourront très vite se lasser en 2019.

Même son de cloche du côté de maniabilité et de la physique du personnage. Il faudra souvent calculer vos coups pour espérer tomber sur la bonne plate-forme et traverser encore et encore les mêmes salles et les mêmes tableaux (avec des monstres qui réapparaissent à chaque fois) pour savoir ou aller. Mais comme dit plus haut, il s’agit tout de même d’un remake et heureusement que l’essence même du jeu a été conservée pour garder l’authenticité de ce dernier. Mais c’est tout de même un point à prendre en considération car certains joueurs pourraient se sentir un peu perdus par cette façon de fonctionner.

Conclusion

Vous l’aurez compris, Wonder Boy : The Dragon’s Trap reste un très bon remake et c’est un vrai régal de pouvoir emmener partout notre héros. Totalement dépourvu d’achats intégrés et intégralement disponible en français, ce jeu est une réussite totale. Prévoyez cependant une manette pour apprécier encore plus votre aventure et laissez-vous transporter par ces graphismes somptueux et sa bande-son à base de violon, de flûtes et autres instruments dynamiques. La possibilité de retrouver le jeu en version 8-bits est un vrai bonheur et même si on pourrait reprocher au personnage d’être parfois un peu trop rigide, l’esprit de la série Wonder Boy a parfaitement été conservé. C’est aussi un vrai régal pour les yeux de voir les petites animations que les développeurs ont intégrés comme les mouvements de parades et les décors en arrière-plan. Un conseil, si vous ne connaissez pas le jeu foncez sur l’Apple Store ou sur le Google Play Store vous le procurer, car il s’agit d’un must have des années 80 parfaitement remis au goût du jour.

Wonder boy : The Dragon's Trap

8.5

Note

8.5/10

POINTS POSITIFS

  • Graphismes magnifiques
  • Musique somptueuse
  • Possibilité de switcher en mode rétro
  • Des secrets inédits à trouver
  • Un petit prix pour un grand jeu (8,99€)

POINTS NÉGATIFS

  • Personnage un peu raide
  • Dur à prendre en main...surtout sans manette
  • Abscence totale d'aide
  • Un peu trop court

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire