TEST – Tony Hawk’s Pro Skater 1+2

DrFamikon
0 0
Temps de lecture:7 Minutes

Licence phare et idole des années 90-2000, Tony Hawk revient sous les feux de la rampe (désolé pour le jeu de mot) avec un nouvel opus ou plutôt avec une version remasterisée de ces premières « aventures ». Après un cinquième épisode boudé par les fans et par la presse, Activision a préféré miser sur la nostalgie en offrant aux joueurs la possibilité de dépoussiérer leurs vieilles planches de skateboard. Mais cela sera t-il suffisant pour ressortir sa paire de Vans du placard et son walkman ? C’est ce que nous allons voir avec le test de Tony Hawk’s Pro Skater 1+2.

Go back to the 90’s !

Afin de donner vie à ce remake, Activision s’est associé au studio américain Vicarious Visions connu notamment pour son excellent travail sur Crash Bandicoot : N. Sane Trilogy. D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que les développeurs travaillent sur la licence Tony Hawk puisque qu’ils ont déjà réalisé quelques épisodes sur Game Boy Advance et Nintendo DS. On part donc confiant au lancement du jeu et on espère que la hype sera à la hauteur de nos souvenirs d’enfance. Après un rapide tour du propriétaire (le son bien à fond pour faire ressortir encore plus le côté punk-rockeur-en-carton-des-années-collège-et-lycée), on commence immédiatement par retourner là ou tout à commencer : L’entrepôt de Tony Hawk’s pro Skater 1. Et la première chose qui saute aux yeux se trouve dans les graphismes. Le plaisir est bien là, le spot est resplendissant bien que très poussiéreux et les automatismes reviennent très vite. Le jeu est très fluide, les enchainements aussi, on sent que Vicarious Visions maitrise le sujet. Les différents niveaux des deux jeux sont remplis de détails et l’éclairage de ce remake donne un cachet supplémentaire à sa réalisation. Chaque zone possède quelques rajouts par rapport à la version classique sans pour autant dénaturer complétement l’identité et l’essence même du jeu.

Les personnages bénéficient aussi d’un petit lifting et on reconnait parfaitement les traits des skaters pro de la bande à Tony. Le seul regret que l’on pourrait faire réside dans le fait qu’il manque un peu de français comme Aurélien Giraud ou encore le célèbre skater américain Bam Margera, ami d’enfance de Tony Hawk. Même si les avatars ne sont pas transcendants, (de toute façon on ne voit que leur dos quand on joue) c’est surtout l’éditeur de personnage qui est assez complet et qui permet de créer sa propre star ou bien de rajouter les absents. De plus, les options de personnalisation liées à la planche et aux accessoires sont extrêmement nombreux et on peut relooker TOUS les skaters de la tête aux pieds en passant par les tatouages etc… Et comme si ça ne suffisait pas, il est également possible de créer son propre skatepark ! Les créations peuvent par la suite être partagées et explorées par les joueurs du monde entier. Pour ce qui est de l’outil en lui-même, il n’est pas très pratique à prendre en main mais reste assez varié pour celles et ceux qui voudraient se lancer dans des projets pharaoniques.

Tony Hawk vs Tony Hawk 2.0 :

Mais si la personnalisation permet de véritablement s’investir sur le terrain, porter la dernière chemise estampillée Vans ne vous donnera pas de points supplémentaires. Et oui, car ce n’est pas un RPG et en dehors du look d’enfer (et des trophées), l’achat des tenues se servira pas à grand chose. Ce qui est le plus important dans ce genre de jeu, c’est le gameplay. Avant d’aller plus loin, les puristes seront ravis d’apprendre qu’il est possible à tout moment de modifier les touches et les contrôles pour ressortir les tricks spéciaux de Tony Hawk’s Pro Skater 1 ou 2. Car oui, par défaut, les contrôles sont un mélange entre un Tony Hawk’s Pro Skater 3 et un Tony Hawk’s : Underground. De quoi augmenter potentiellement la gamme de combos disponibles en enchainant les tricks mais aussi pour plus de confort car les touches sont vraiment intuitives. La vitesse d’exécution des figures est ainsi rapide et les combos se multiplient à une vitesse phénoménale. Attention à la chute !

Pour le reste, le principe reste le même. Pour débloquer le niveau suivant il faut remplir des objectifs dans les skate-parks disponibles. Durant une session de deux minutes, à vous de retrouver les fameuses lettres SKATE, de faire les plus gros combos et de réaliser les tricks demandés au bon endroit. Si ce mode fonctionnait très bien dans les années 2000, les nouveaux pourraient ne pas aimer ce système de progression. De plus, tout a été fait à l’identique par rapport à la version originale. Les objets cachées se trouvent au même endroit, les niveaux sont exactement les mêmes et les modes multi-joueurs aussi. Pour améliorer votre personnage, vous avez toujours la possibilité de récupérer les points de stats des différents spots et vous verrez que cela va vite vous servir si vous voulez éviter de tomber à chaque combo un peu « juteux ». Le gros avantage de cette « upgrade » est qu’il est valable aussi bien dans Pro Skater 1 que dans Pro Skater 2 et qu’il vous permet d’améliorer vos personnages mais aussi les skaters pro. Si la prise de risque de la part de Vicarious Visions est minime, cela permet au moins d’avoir un jeu de qualité qui n’est absolument pas différent du modèle de base et après tout, c’est ce qui a fait que le remake de Crash Bandicoot a si bien fonctionné.

La vie est une expérience constante :

Le seul rajout du studio est en fait un système d’expérience. Pendant vos rides, vous accomplirez (souvent sans le faire exprès) des petits challenges qui vous permettront de gagner de l’argent afin de débloquer des nouveaux éléments cosmétiques, des planches, des logos ou des vêtements. Comme dit plus haut, le fait d’acheter une nouvelle planche ou des nouvelles chaussures ne vous permettra pas d’augmenter les caractéristiques de votre personnage mais par contre, certains défis vous donneront la possibilité de débloquer jusqu’à dix emplacements pour les tricks spéciaux (qui peuvent être assignés sur n’importe quel personnage). Une fois votre jauge de « Spécial » gonflée à bloc, vous n’aurez plus qu’à faire la combinaison de touches que vous avez sélectionné pour déclencher un trick absolument gigantesque.

Pour terminer, nous allons parler du mode online de Tony Hawk’s Pro Skater 1+2. Malheureusement, c’est ici que nous aurions aimé avoir quelques ajouts de la part de Vicarious Visions. Les modes sont toujours les mêmes : trick attack, défi score, combo mambo, défi combo, graffiti, horse et tag et ne proposent rien de nouveau. Dommage qu’il n’y est pas la possibilité de lancer une recherche en ligne personnalisée. Les parties s’enchaînent sans réel challenge vu qu’hormis les scores de nos opposants, il n’y a rien de plus à voir. Pas de ralenti sur le meilleur trick, la plus belle chute etc… Le jeu bénéficie tout de même d’un mode deux joueurs en écran splitté et il est possible de s’affronter sur toutes les cartes du jeu (sans les avoir débloquée) et dans tous les modes. Le gros point noir de ce mode est qu’il baisse drastiquement les performances du jeu, passant ce dernier de 60 à 30 images par seconde.

 

Conclusion :

Tony Hawk’s Pro Skater 1+2 est un très bon remake et le travail de Vicarious Visions est parfaitement bien maitrisé. Même si on pourrait reprocher un manque de prise de risque de la part des développeurs, le jeu ride avec succès sur la nostalgie d’une licence enterrée trop vite et plombée par un cinquième épisode désastreux. L’éditeur de skatepark et les modes en ligne garantissent une longévité au jeu et les plus acharnés voudront obtenir le score parfait sur chaque niveau mais les joueurs plus occasionnels resteront certainement sur leur faim car on a vite fait le tour de tous les spots du jeu. L’outil de personnalisation est très complet et l’ajout des petits défis est un véritable plus pour ce remake même si il manque quelques figures emblématiques de cette discipline sous exploitée. On retrouve malgré tout ce qui a fait le charme des épisodes originaux et rien que pour ça, ça vaut le coup de sauter le pas !

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
100 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Tony Hawk's Pro Skater 1+2

8.5

Note

8.5/10

POINTS POSITIFS

  • La nostalgie !
  • Très fluide et très beau graphiquement
  • La création de skate-parks
  • La bande-son
  • Très fidèle à l'originale

POINTS NÉGATIFS

  • Quelques ralentissements en écran splitté
  • Un peu brouillon en mode multi-joueurs
  • Manque de skaters pro !

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Next Post

Michel Ancel - Démissionne d'Ubisoft...

Ubisoft est actuellement dans la tourmente et le nouveau départ annoncé ne va certainement pas aider la firme, car il s’agit d’une personne à la créativité sans limite, son nom : Michel Ancel ! Oui, vous avez bien lu Michel Ancel vient de démissionner laissant le projet Beyond Good and  Evil 2 […]
Michel Ancel