TEST – Those Who Remain

Partager sur les réseaux sociaux :


 

heading

Camel 101 est un studio de développement de jeux indépendant et autofinancé. Ils sont à l’origine de Syndrome, le survival horror science-fiction. Ils reviennent aujourd’hui avec leur nouveau bébé qui s’intitule : Those Who Remain. Dans ce test de la version PC nous allons aborder tous les aspects du titre.  Alors, Those Who Remain est il un bon jeu ? La réponse tout de suite. 

Those Who Remain Stay in the light

screen 1Comme beaucoup de jeux du genre, le début de Those Who Remain est assez abrupt. Il nous met dans la peau de cet Edward Turner, sans que l’on sache bien qui il est et ce qu’il cherche. On observe l’environnement à travers ses yeux et au fil de la progression, on en apprend un peu plus sur lui grâce à ses réflexions personnelles. Dès le début, Edward se rend dans un motel en bordure de la ville de Dormont pour mettre fin à sa double relation. Une fois arrivé sur place on s’aperçoit rapidement que le lieu semble abandonné. On reçoit alors un appel qui nous dit de rester dans la lumière. Les événements s’enchaînent très vite et on ne tardera pas à croiser des hommes équipés de couteaux, de haches et de fourches qui nous barreront le chemin. Nous allons donc devoir enquêter pour comprendre ce qu’il se passe et quel secret cache la ville de Dormont. D’un point de vue du scénario, le titre nous propose une histoire assez complexe et intrigante. De plus, le joueur sera invité à faire des choix à plusieurs moments de son aventure qui influenceront son histoire.

 

Puzzles et Outremonde :

screen 4

Du côté de la prise en main, le titre est ultra simple. En effet vous n’avez que 2 séries de touches : le Z,Q,S,D pour le déplacement et le clic gauche, clic droit pour ramasser et jeter. Le principal élément de gameplay de Those Who Remain est le fait que vous pouvez avancer uniquement dans la lumière, si vous-vous retrouvez dans le noir vous mourez. Ce qui nous amène au deuxième élément de gameplay : les puzzles. Ainsi au cour de votre aventure, vous-vous retrouverez vite bloqué est devrez alors trouvez un moyen de générer de la lumière. Dès le début du jeu vous allez faire connaissance avec un monde parallèle accessible par des portes lumineuses. Il vous faudra alors passer d’un monde à un autre pour libérer un passage dans le monde réel. Cependant, de plus en plus d’obstacles vous barreront la route et vous allez vite tomber sur des ennemies mortelles qui vous demanderont d’exploiter un peu plus le gameplay du jeu. Vous aurez donc des phases d’infiltration et de poursuite qui se mettront assez vite en place.

 

L’Univers et le Sound Design de Those Who Remain :

screen 5Those Who Remain nous propose un univers fantasmagorique très sombre. Vous arpenterez beaucoup de lieux désolés puisque la population de Dormont semble avoir disparu. Des notes et des journaux sont éparpillés dans le jeu et témoignent de ce qui s’est produit dans la ville. De plus, il semblerait que cet événement soit assez récent puisque dans les maisons, les assiettes et les tasses sont encore pleines et chaudes. Au fur est à mesure que vous vous enfoncerez dans le monde sombre de Those Who Remain, vous tomberez sur des portes lumineuses. Ces porte vous conduiront dans un univers parallèle ou le temps est la physique possèdent des règles différentes. Ce monde-ci vous permettra souvent de déplacer des obstacle que vous n’auriez pas pu bouger dans le monde réel. Le sound design du titre est quand à lui très bien réussi. Il vous accompagnera tout au long de votre aventure. Pour l’apprécier, nous ne pouvons que vous conseiller le port d’un bon casque afin d’être bercé par l’univers sombre de Those Who Remain.

 

Conclusion :

Those Who Remain est un jeu vidéo en vue à la première personne mêlant aventure et survival horror. Cependant pour l’apprécier à sa juste valeur, il ne faut pas le voir ainsi mais plus comme un thriller d’aventure psychologique. En effet le gros point noir du jeu est qu’il ne fait pas peur et qu’il est beaucoup trop prévisible. Vous devinez assez vite ou se trouvent les screamers et ce, dès le début du jeu. Cependant, Those Who Remain à un scénario qui n’est certes pas exceptionnel mais qui est assez bon. La durée de vie est assez bonne pour un jeu à 20 euros et vous pouvez le refaire en changent vos choix pour découvrir des fins différentes. On ne peut que vous conseiller Those Who Remain non pas pour le côté horrifique du titre mais pour son scénario plus qu’étrange. Ainsi s’achève ce test, n’hésitez pas à partager votre expérience avec nous dans les commentaires sur GeekNPlay ou via les réseaux sociaux(Facebook, Twitter). 

Those Who Remain

7

Note

7.0/10

POINTS POSITIFS

  • La traduction FR
  • Les différents choix
  • L'ambiance sonore
  • La prise en main

POINTS NÉGATIFS

  • Prévisible
  • Ne fait pas peur
  • Le gameplay répétitif
Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire