TEST – The King of Fighters XV

Partager sur les réseaux sociaux :


 

The King of Fighters XV

 

The King of Fighters XV est un jeu vidéo de combat développé et édité par SNK, sorti dans le courant du mois de février 2022 sur PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox Series et PC. Que vaut le nouvel opus ? La réponse ci-dessous.

Fight

The King of FightersDepuis les années 1990, les jeux de combats ont le vent en poupe, et si des licences comme Street Fighter, Mortal Kombat réussissent le tour de force d’être toujours présents en 2022, cela n’est pas forcément le cas pour d’autres licences et pourtant l’une d’elle résiste également au temps et il s’agit de King of Fighters. L’opus KOF XIV est sorti en 2016 et il aura fallu attendre plus de six ans pour voir arriver The King of Fighters XIV qui propose un saut graphique en 3D. Seule nouveauté de cet opus ? Pas vraiment et cette édition 2022 est prévue pour durer dans le temps.

Pourquoi le jeu est pensé pour le futur ?  Car le titre propose d’office 39 combattants et 12 autres téléchargeables arriveront prochainement…Si le chiffre est honorable, le roaster reste malgré tout en deçà du précèdent opus qui proposait 50 combattants dès le départ.

Malgré un casting un peu réduit, The King of Fighters XV se paie le luxe de proposer malgré tout trois nouvelles figures nommées : Krohnen, qui utilise son bras bionique extensible, Dolores, qui profite du sable pour attaquer et Isla qui est une fan de graffiti.

Vous l’avez compris, le casting est intéressant sans être bouleversant, le jeu propose des graphismes en 3D, mais est-ce que The King of Fighters XV plaira à tous ? Et surtout est-ce que celui-ci propose de nombreux modes ? Et la réponse est un grand oui, car le jeu de SNK permet de s’amuser dans les modes suivants :

En local :

  • Histoire
  • Versus
  • Entrainement

En ligne :

  • Match classé
  • Match amical
  • Match en salle
  • Entrainement
  • Vidéos
  • Profil
  • Classement

Comme vous pouvez le voir, les modes sont assez nombreux et si on ne passera pas en revu l’ensemble des modes, nous allons néanmoins en décortiquer quelques-uns en commençant par le mode histoire qui intéressa les fans de la licence.

Entrainement, versus et historie

Si vous êtes un professionnel de la licence, vous pouvez foncer directement sur le mode histoire…Mais pour la plupart des joueurs, on les invite à passer en premier lieu par le mode entrainement qui permettra de faire la connaissance des personnages et surtout d’apprendre les coups via les défis proposés.

Vous l’avez compris, le mode entrainement est un parfait exécutoire pour apprendre les bases du jeu et les nombreux coups des personnages via les multiples défis proposés.

Une fois que vous avez suffisamment pris la confiance, alors on vous invite au choix à partir en mode histoire ou en mode versus… N’étant pas forcément un spécialiste de la licence, il m’a fallu réapprendre les bases et j’ai par la suite fait des combats en versus jouable avec un ami ou contre un CPU ! Ici, il sera possible de faire des combats à la régulière en 1 vs1 ou des combats en équipe en 3 vs 3…Notez que si vous choisissez de faire des combats avec des équipes de trois personnages, il ne sera pas possible de changer de personnage en cours de combat comme dans d’autres licences…

Dans The King of Fighters, lorsque le premier personnage meurt, le deuxième sort pour se battre, puis le troisième. Une fois que les trois membres d’une équipe sont à terre, le match se termine. Bien sûr, si votre personnage gagne une manche, il récupérera un peu de santé…Mais est-ce que cela sera suffisant ? Tout dépendra du niveau de la personne en face de vous…

Vous êtes à l’aise avec le mode entrainement, vous avez battu vos amis en versus ? Alors, il est tant de découvrir le mode histoire qui comprend une quinzaine de scénarios, y compris des décors aussi mémorables que le Pao Pao Cafe de Fatal Fury ou même le désert de Metal Slug, avec ses otages en arrière-plan.

Pourquoi une quinzaine de scénarios pour 39 combattants ? Car certains personnages ayant des affinités disposent de la même fin. Tout simplement ! Malgré tout, dans le mode histoire, il est possible de former n’importe quelle équipe que vous souhaitez dans ce mode, mais attention, il est conseillé d’utiliser les équipes prédéfinies dans les carrés distincts dans le menu du jeu pour voir les vraies scènes de fins …et non la fin générique que l’on peut avoir en choisissant des personnages que vous aimez bien, mais qui n’ont pas d’affinité.

Malgré une quinzaine de scénario et des fins différentes, le jeu proposera toujours un sous-boss et un boss final, que l’on ne dévoilera pas ici…Car on ne souhaite tout simplement pas vous spoiler et qu’on vous laisse les découvrir manette en main.

Gameplay

Mai ShiranuiOn vous annonçait ci-dessus, le nombre de mode, le nombre de personnages et le nombre de fins disponibles ! Mais on n’a pas encore parlé des options du jeu, ni du gameplay et ça tombe bien, car on va en discuter ici.

Au niveau du gameplay, The King of Fighters XV est accessible pour l’ensemble des joueurs et se joue avec deux boutons coup de poing, deux boutons coup de pied, qui combinés à des mouvements comme un quart de cercle ou demi-cercle permet d’effectuer des coups spéciaux.

Vous l’avez compris même sans entrainement, il sera possible pour un néophyte de sortir quelques coups avec un peu de chance et même d’éviter vos attaques…Oui, vous avez bien lu, il est toujours possible de rouler ou de feinter un ennemi pour passer à travers une de ses attaques…Rageant, non ?

En dehors de cela, The King of Fighters XV propose de remplir une jauge en bas de l’écran qui une fois remplie permet de causer bien plus de dégâts et de briser la garde de l’adversaire. Une action assez facile à effectuer, car il suffira d’appuyer sur la touche coup de poing et coup de pied pour utiliser la barre…Mais on vous conseille de ne pas l’utiliser de suite et de la laisser se remplir au maximum.

On pourrait également parler des attaques spéciales qui peuvent également être EX pour causer plus de dégâts en sacrifiant une partie de la barre de vie, Super Specials en appuyant deux fois sur une commande, MAX Super Specials si nous faisons la même chose, mais avec deux boutons en même temps et Climax Super Specials, qui utilisent la même commande pour tous les personnages : quart de cercle arrière, demi-cercle avant et les deux boutons d’attaque forte. (Retenez bien les mouvements, car ceux-ci pourraient vous sauver la vie durant un combat).

Vous avez compris, si The King of Fighters permettra à certains joueurs de s’entrainer sans relâche, et de devenir un combattant hors pair, le titre reste accessible à tous et permettra de s’amuser rapidement que ce soit dans le mode histoire, en versus, mais également en ligne.

Comme on le disait ci-dessus, le jeu est accessible à tous et si certains joueurs ne modifieront pas les données du jeu, les joueurs se sentant le moins à l’aise avec le titre pourront sélectionner des aides, comme avoir la barre de puissance pleine ou combattre des adversaires avec moins de santé.

Jeu en ligne et des modes pour le plaisir

Dans l’ensemble le jeu en ligne fonctionne très bien et nous avons pu jouer avec différents utilisateurs de n’importe quelle région. Ici, le jeu est fluide et l’on ne ressent aucun lag, ni de rollback permettant de profiter du combat de manière optimum…Néanmoins, il y a des heures où l’on croise plus facilement de joueurs que d’autres et surtout différents niveaux de joueurs…

On pourra très bien tomber sur un novice qui répètera inlassablement le même coup et la fois d’après un joueur pro qui a appris des combos et qui sera capable de supprimer presque la moitié d’une barre de votre vie.

Comment faire pour trouver un adversaire à votre taille ? La réponse est simple, il faudra d’abord choisir entre un combat en ligne amical ou classé…Bien évidemment en classé, les joueurs se montrent un peu plus puissants, mais tout est possible ! Pourquoi ? Car vous disposerez d’un rang au début du jeu (niveau 15) et qu’il est possible lors d’une recherche de partie de sélectionner le rang de l’adversaire que l’on souhaite combattre, le niveau de connexion et sa zone dans le monde (Europe, Asie, us). Toutes ces options permettent de trouver un joueur à son niveau et disposant d’une connexion internet similaire évitant pour le coup, les rollback et les lags…Après, c’est à vous de montrer que vous êtes le plus fort, manette en main.

Au-delà du combat, The King of Fighters XV propose également des modes bonus comme la DJ Station qui permet d’écouter la musique du jeu avec plus de 300 chansons différentes.  On pourrait également nommer la section Galerie, qui vous permettra d’écouter les voix des personnages et de voir les scènes du mode Histoire que vous avez déverrouillées. Sympa, non ?

Le retour du roi ?

Presque…Tout n’est pas parfait dans le jeu et certains points déplairont aux fans de la licence ! Chez GeekNPlay, on aime The King of Fighters XV et ses graphismes en 3D…Malheureusement, les hardcore gamers trouveront à redire, certains gros fans pesteront et demanderont un retour à la 2D ! Chacun son avis là-dessus, mais on se devait de le notifier.

Le deuxième point qui mettra tout le monde d’accord, c’est le mode histoire qui propose d’excellentes cinématiques tout au long du jeu et finit par des images fixes faisant penser à ce qui se faisait sur les bornes d’arcade en 1990…C’était bien à cette époque, mais nous sommes en 2022 et il aurait été judiciable de faire pour la fin de bonnes cinématiques ! Malheureusement, cela n’est pas le cas…

On peut aussi parler du casting qui propose 39 personnages, c’est certes un chiffre intéressant, mais en dessous du dernier opus qui en en proposait 50…C’est bien dommage et il faudra sans doute passer par la case DLC pour en avoir plus par la suite ! On ne va pas pester le chiffre qui reste malgré tout impressionnant face à d’autres licences, mais on se devait d’en parler.

Le plus gros point noir pour les fans de The King of Fighters est sans aucun doute l’absence du mode Survie ou encore contre la montre dans cet opus ! Dommage…

On finira avec le mode en ligne du jeu qui bien que sympathique et un peu désert…et qu’il faudra par moment s’armer de patience pour combattre un adversaire à distance.

Conclusion

Dans l’ensemble, l’opus The King of Fighters XV est une agréable surprise qui séduira d’emblée les fans de jeux de combat avec un casting proposant 39 personnages et de nombreux modes, permettant de s’amuser que ce soit pour un joueur professionnel, comme pour un joueur néophyte ! Un jeu complet qui propose des graphismes en 3D, une fluidité parfaite en 60 images par seconde et quasiment aucun souci en ligne, une performance à signaler, car cela n’est pas forcément le cas pour la concurrence.

On regrette malgré tout que le titre proposera 12 personnages en DLC payant par la suite… Malheureusement, on vit dans l’air du capitalisme et les autres jeux du genre font exactement la même chose avec un casting de base bien moins élevé que The King of Fighters XV…Du coup, on ne peut pas vraiment en vouloir à SNK !

*Test effectué sur une version Xbox Series

The King of Fighters XV

8

Note

8.0/10
Qu'en pensez-vous ?
+1
2
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0

Bomboy

Encyclopédie vidéo-ludique au service de GeekNPlay. Je suis un ancien dinosaure détenant le savoir! Toi l'abonné, tu peux m’appeler PAPA!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire