TEST – The Forbidden Arts

The Forbidden Arts

The Forbidden Arts est un jeu d’action aventure plateforme crée par Stingbot Games. Il est en accès anticipé sur Steam depuis 2018, et sort en version finale à présent. Il est disponible sur PC, Xbox One et Switch. Une sortie ultérieure est prévue sur Playstation 4 également. On pourrait s’attendre à du très bon, après plus d’un an d’accès anticipé. Alors qu’en-est-il vraiment?

Un peu d’histoire

The Forbidden ArtsSuite à une vision, Phénix, le jeune homme que vous allez incarner, décide d’aller voir la druidesse. Celle-ci voit dans vos yeux quelque chose de très spécial. En effet, vous avez le pouvoir de canaliser la Flamme. Elle est l’essence magique et donc vous permettra d’acquérir des pouvoirs. Elle vous conte alors l’histoire de ce monde, et de la magie Renaissante. Aussi appelée les Sept Arts Interdits. Bien vite, la magie devint une religion, et chaque faction suivant l’Art utilisé suivait ses propres codes et ses propres lois. Voltaire, le Nécromancien, voulu faire de la mort le début de la vie, et donc accéder à l’immortalité, pour tous. Mais cela troublait l’équilibre du monde et de toute chose. Les autres dirigeants le bannirent alors. Voltaire devint une menace oubliée. Mais des rumeurs commencent à surgir. Il semblerait que ce dernier prépare un mauvais coup…

Courir, sauter, attaquer

The Forbidden ArtsOn se retrouve dans un schéma assez classique du plateformer dans The Forbidden Arts. Le but est de franchir les obstacles et de terminer les niveaux. Entre les phases de plateforme se trouveront également différents ennemis à combattre. Pour commencer, vous n’aurez qu’une lame pour vous battre. Mais bien sûr, bien vite, vous allez accéder à des pouvoirs. Après tout, vous avez le pouvoir de canaliser la Flamme! Le premier pouvoir, la boule de feu, vous permettra d’attaquer les ennemis à distance. Bien pratique! Ensuite, chaque boss de battu vous permettra de récupérer un pouvoir. Puis, les plateformes mais aussi les prochains boss vous obligeront à utiliser vos nouvelles facultés. Et ça, c’est bien pensé! On sent vraiment l’utilité d’avoir débloqué tel ou tel pouvoir.

Les tours à Esprit

The Forbidden ArtsDans les niveaux se trouvent de l’Or. Et l’Or vous permettra de reconstruire les tours à Esprit. Votre but sera donc d’explorer les niveaux pour trouver tous les morceaux. Mais Kezako ? Ces tours très spéciales vous transporteront dans le monde des esprits. A cet endroit, vous allez devoir gagner des défis. Mais votre adversaire sera un peu spécial. En effet, vous combattrez votre propre esprit (enfin l’esprit de Phénix) dans des courses de vitesse. Une fois le défi remporté, vous aurez soit une augmentation de santé, ou une augmentation de la barre de pouvoir. Car oui, le pouvoir consomme de l’énergie spéciale. Pas de panique cependant, régulièrement, vous pourrez aspirer les flammes des alentours pour régénérer tout ça. Pour rappel, vous avez le pouvoir de la Flamme, pas étonnant donc que le feu reste l’élément principal.

Un petit speedrun ?

The Forbidden ArtsUne fois les différents niveaux assimilés, on se rend compte que The Forbidden Arts possède une bonne capacité à speed run. En effet beaucoup d’ennemis sont esquivables en allant vite et il existe une multitude de petits raccourcis pour atteindre la fin d’un niveau assez rapidement. Malheureusement, les créateurs auraient pu éviter de speedrun leur développement… En effet, beaucoup d’erreurs dans les textes se sont glissées, ainsi que beaucoup de coquilles… Ainsi un “Griffon” devient un “griffin”, “le monde d’en haut” devient “le monde d’en hauy”, pour ne citer que quelques une des nombreuses erreurs. Cela donne la sensation d’un jeu achevé en quatrième vitesse. Ce qui est plutôt perturbant en sachant qu’il était en accès anticipé sur PC depuis 2018… La sensation d’avoir une version moins travaillée pour les consoles est présente. C’est vraiment un des points les plus négatifs pour ce jeu, et c’est vraiment dommage.

La rage est présente!

The Forbidden ArtsMalgré de très beaux décors colorés et variés, le jeu possède de gros défauts de gameplay. Défauts faisant que l’on oublie vite justement l’effort visuel. En effet, rager sur un plateformer, c’est courant. On peut se dire que le manque de talent joue beaucoup, et donc qu’il faut insister un peu… Ici, nous sommes en présence d’un personnage qui ne réagit pas toujours aux commandes. Vous voyez la plateforme en haut ? Votre saut est parfait, et pourtant, Phénix ne s’accroche pas! De plus, aucun souci sur le fait d’avoir des ennemis, plus ou moins faciles à battre… Mais quand ceux-ci sont hors écran et vous attaque, difficile de les éviter… Difficile également d’éviter un ennemi si vous êtes suspendu à une liane, par exemple. Vous le voyez venir, sans pouvoir l’éviter, et c’est le Game Over. Ou ce fameux ennemi qui vous attends en haut d’une échelle pour vous jeter un sort. Par ces cotés cités, le jeu est mal optimisé et mettra donc vos nerfs à (trop) rude épreuve.

Conclusion

The Forbidden Arts aurait pu être un très bon plateformer mais les défauts accumulés font qu’on a tendance à le laisser de coté assez vite. Une Hit box pas toujours évidente, les fautes et les coquilles dans les textes, des mouvements hasardeux. C’est dommage, les décors sont variés et très beau, et la Direction Artistique fait bien le travail. Le fait de devoir au fur et à mesure utiliser les pouvoirs débloqués pour progresser leur donne une réelle utilité. La durée de vie est plus que correcte également pour ce genre de jeu. Espérons qu’un patch viennent corriger surtout les textes, et que la version Playstation 4 bénéficiera d’un meilleur travail d’effectué sur ce point…

The Forbidden Arts

5

Note

5.0/10

POINTS POSITIFS

  • Décors colorés et variés
  • Bonne durée de vie
  • Les différents pouvoirs

POINTS NÉGATIFS

  • Les fautes et coquilles dans les textes
  • Une Hit box pas toujours évidente
  • Des déplacements hasardeux

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire