Stellar Blade est un jeu vidéo d’action-aventure développé par le studio Shift Up Corporation et édité par Sony Interactive Entertainment. Le titre est disponible depuis le 26 avril 2024 exclusivement sur PlayStation 5, et celui-ci a enfin le droit à un test chez GeekNPlay.

Qui est Shift Up Corporation ?

C’est sans doute la question que se posent de nombreux joueurs en France, tant cette société est peu connue dans nos contrées. Pourtant, la firme est assez prisée en Asie, car elle a l’habitude de sortir des jeux mobiles depuis un certain temps. Mais l’envie de changement a amené la société à développer le “Project Eve”, qui a été dévoilé pour la première fois en 2019. Le titre devait initialement sortir sur PlayStation 4, Xbox One et PC. Mais Sony a rapidement senti le potentiel du jeu et en est devenu l’éditeur du titre en le sécurisant sur sa PlayStation 4. Néanmoins, le projet a tellement évolué au fil du temps que le jeu débarquera finalement le 26 avril 2024 sur PlayStation 5 sous le nom de Stellar Blade.

Une sortie rapidement remarquée par diverses polémiques liées à la plastique de notre héroïne de combat qui sera régulièrement appelée Ange dans le jeu. Maintenant que vous en savez plus, il est temps de vous plonger dans l’univers du jeu qui ne devrait laisser personne indifférent.

Bienvenue en enfer …Euh sur terre !

Comme bon nombre de jeux, Stellar Blade propose un scénario post-apocalyptique où la Terre est dévastée par d’étranges créatures dotées d’une puissance exceptionnelle, nommées les Naytibas. Ne pouvant les combattre, les derniers survivants de l’humanité ont fui vers une colonie spatiale. Mais aujourd’hui, c’est un grand jour, vous faites partie du 7e escadron aéroporté, et vous incarnez une jeune femme qui a pour mission précise de sauver l’humanité et de reprendre la Terre des griffes des Naytibas, ces créatures malveillantes ayant causé sa ruine.

Pourtant, alors qu’elle affronte les Naytibas un par un, explorant les ruines de la civilisation humaine pour percer les mystères du passé, elleréalise rapidement que sa mission ne sera pas aussi simple qu’elle ne le pensait. En fait, rien ne semble se dérouler comme prévu… Et elle se retrouvera rapidement seule sur le champ de bataille !

À ce moment-là, l’histoire de Stellar Blade commence, et si vous aviez déjà effectué la démo du jeu, vous connaissez sans aucun doute ce pitch, car la démo disponible avant la sortie de Stellar Blade proposait le début du jeu, que l’on vient de vous dévoiler textuellement ci-dessus.

Maintenant que vous en savez plus sur le scénario, vous vous demandez sans doute pourquoi j’ai choisi le titre “Bienvenue en enfer” ? Une question assez légitime, tant la présentation de l’héroïne et du jeu pourrait laisser penser à un titre « chill », à jouer sans prise de tête. Car ce n’est tout simplement pas le cas !

Si Stellar Blade est identifié comme un jeu d’action-aventure, on serait tenté d’ajouter chez GeekNPlay une dose de RPG, ainsi que du « Souls-like ». En effet, si vous vous lancez dans l’aventure et que vous n’êtes pas habitués à des combats difficiles, ni au style de jeu du Souls-like, on vous invite grandement à choisir le mode facile, voire le mode histoire pour votre première partie, tant le jeu se veut exigeant. Vous avez des doutes ? On en parle ci-dessous !

Mise en route

Avant de plonger littéralement dans Stellar Blade, on vous invite grandement à bien choisir deux aspects du jeu ! Le premier est la difficulté, car le titre ne sera pas tendre avec vous ! Le deuxième point, sans contexte, est la résolution graphique où chacun trouvera ses préférences parmi 3 possibilités données permettant de jouer à Stellar Blade à 30fps en résolution 4k, ou à 60fps avec différentes résolutions.

Maintenant que vous avez choisi tout cela, vous pouvez vous lancer corps et âme dans cette aventure qui fait référence à diverses licences culte telles que Nier Automata, Sekiro, Bayonetta ou encore des animés comme Evangelion et Ghost in the Shell. Comme vous pouvez le voir, le titre s’inspire grandement de divers titres, et il serait assez long de noter les différents clins d’œil dans le jeu, mais les initiés trouveront rapidement les références dans le titre. D’ailleurs, nous aurions pu également mentionner un certain Devil May Cry en plus de Bayonetta, tant le système de combat peut faire penser à ces deux jeux.

Si la démo a pu apprendre à tous les rudiments de Stellar Blade, cela n’était qu’une mise en bouche, tant le titre va s’étoffer au fil du temps. En effet, le jeu vous offrira durant toute son aventure des espaces semi-ouverts assez grands et de toute beauté qu’il faudra explorer de fond en comble.

Le titre proposera par la suite des espaces plus restreints voire linéaires. Enfin, quand nous disons « par la suite », ce n’est pas vraiment le cas, car le titre passe régulièrement d’un espace à l’autre, permettant de profiter du jeu différemment, tout comme le faisait un certain Nier Automata ( tiens tiens encore lui).

On pourrait rapidement se demander pourquoi le développeur de Shift Up Corporation ont privilégié cet aspect. ? Et la réponse serait assez simple, dans les espaces ouverts, il est plus facile d’éviter les ennemis, ce qui ’n’est pas forcément le cas dans les espaces restreints où il faudra absolument combattre pour avancer. D’ailleurs, il est bon de noter qu’il faudra explorer les zones par moments dépourvues de carte… Et là jouer à la FromSoftware, où il faudra explorer le monde par vous-même pour connaître l’environnement vous entourant. Mais cela peut être problématique avec divers ennemis, mais également des pièges comme du vide, du sable mouvant ou des monstres qui apparaissent à un moment donné où vous n’avez pas beaucoup de soin. Si vous avez le malheur de mourir, vous réapparaîtrez au dernier campement que vous avez activé. Là-bas, vous pourrez acheter divers items et repartir au combat.

Mais attention, que vous soyez mort ou que vous souhaitiez vous reposer dans un campement aura comme conséquence de faire réapparaître l’ensemble des ennemis autour de vous… À vous de bien gérer cela si vous ne souhaitez pas voir déferler des ennemis de toutes sortes. Néanmoins, pour revenir sur l’exploration, le titre offre malgré tout de l’aide via le drone qui vous accompagne quasiment tout au long du jeu , et qui vous indiquera les ennemis autour de vous, les coffres a proximité ou encore les humains mort que vous pourrez fouiller à la recherche de mots de passe, ou encore d’informations.

Gameplay, et contenu du jeu

Comme on l’a notifié ci-dessus, Stellar Blade s’inspire grandement de diverses références cultes, et le jeu propose des espaces grands et linéaires pour le plaisir de tous. Néanmoins, nous n’avons pas encore parlé des aspect RPG du jeu, ni des combats à proprement parler, ou encore de l’évolution de notre personnage, voire du gameplay en général, et c’est ici que l’on va tenter de synthétiser tout cela de manière générale.

Parlons des combats, car c’est sans doute le premier aspect qui vous frappera au début de l’aventure, et les développeurs de Shift Up ont fait fort de ce côté-là.

Au début du jeu, vous aurez le droit d’apprendre quelques coups rudimentaires qui vous permettront de vous familiariser avec les commandes du jeu par forcement évidente au départ. Ici ou vous apprendra à frapper légèrement un ennemi, à le frapper fort, d’esquiver une attaque ou encore de la parer, et on vous conseille de bien suivre tout cela, car ça deviendra votre routine au fil du temps… En effet, Stellar Blade propose de nombreux combats qui deviendront rapidement des ballets d’attaques où il faudra enchaîner les coups, les parades, et les contre-attaques, le tout dans un déluge d’effets lumineux des plus sympathiques.

Et encore, cela ne concerne que le début du jeu, car par la suite les développeurs ont eu la bonne idée de proposer un gameplay hybride entre combat à l’épée et phases de tirs, via un petit drone qui accompagne Eve partout, et qui fera aussi office d’arme à distance. Et cela ne sera pas de trop, car certains ennemis peuvent se protéger avec leur corps naturellement, d’autres lâcheront des plus petits ennemis explosifs, certains surgiront au coin d’une porte, et d’autres jailliront du sol et l’on pourrait continuer comme ça longtemps, car les ennemis sont diversifiés et qu’il faudra par moment apprendre sur le tas pour les combattre.

Mais si combattre les Naytibas sera votre quotidien, il faudra au long de l’aventure évoluer, comme le proposent la plupart des jeux, et de ce côté-là, le studio Shift Up fait encore un sans-faute, car le titre propose plusieurs arbres de compétences, en plus de l’évolution de votre arme, de votre drone pour ne citer qu’eux. L’arbre de compétence vous permettra d’apprendre de nouvelles attaques, de contrer un ennemi différemment ou encore d’apprendre des compétences spéciales qui pourront vous faire sortir victorieux d’un combat. Comme vous pouvez le voir dans l’image ci-dessous, les arbres de compétences sont généreux et tout apprendre (déverrouiller) prendra du temps, car il faudra gagner de l’expérience pour acquérir tout cela.

Vous pouvez bien évidemment gagner de l’expérience en suivant la trame principale et en combattant les Naytibas, mais Stellar Blade propose également un aspect RPG avec des quêtes secondaires que vous pourrez faire en discutant ici et là avec les protagonistes dans la ville de Xion, dont nous n’en dirons pas plus dans ce test, mais qui deviendra votre hub central de l’aventure.

Ici, vous aurez l’occasion de réaliser des quêtes qui vous permettront de gagner de l’or, de recevoir divers objets, ou encore de discuter avec des PNJ secondaires pour une meilleure compréhension scénaristique. Chez GeekNplay, on vous invite grandement à faire ces quêtes qui vous permettront d’explorer plus en profondeur l’univers du jeu, et ses paysages mystérieux qui l’entoure. De plus cela sera aussi une bonne occasion d’écouter un peu plus longtemps l’OST du titre qui accompagne merveilleusement l’aventure avec des son doux et apaisant.

Même si certaines peuvent vous paraître basiques, d’autres vous permettront de découvrir ici et là des coffres renfermant des trésors, voir des tenues pour notre héroïne.

Car oui, en plus des phases d’action, de combat, d’exploration, les développeurs du jeu se sont amusés à cacher différents coffres contenant des tenues pour EVE ! Les trouver ne sera pas forcément une chose facile, car la plupart du temps, celles-ci sont cachées dans des hauteurs ou près des ennemis, à l’inverse du chemin que vous devez emprunter. Mais est-ce que cela vaut le coup de partir au combat pour une tenue ? Chacun y trouvera sa réponse, surtout qu’il s’agit d’un plan de tenue et qu’il faudra par la suite la fabriquer.

Comme vous pouvez le comprendre, Stellar Blade se montre généreux sur les combats, sur l’exploration, sur les quêtes, sur les tenues et sur plein d’autres choses ! Et si on aurait pu penser que c’était suffisant, les développeurs ne l’ont pas entendu de cette oreille, car ils ont en plus ajouté « un collectible surprenant » issu du passé, et il s’agit des cannettes en fer dont 49 sont disséminées dans le jeu ! Arriverez-vous à tous les trouver ? La question reste posée.

On pense avoir synthétisé l’essence même du jeu, et il est dorénavant tant de passer aux points qui nous a déçu.

Les points à revoir

Vous le savez, qu’il s’agisse d’un jeu indépendant ou d’un jeu AAA, on aime bien parler des points qui fâchent chez GeekNplay, car aucun jeu n’est parfait… Et oui, l’erreur est humaine, et ce sont des humains qui développent le titre ! Maintenant que la boucle est bouclée, il est temps de parler des points faibles de Stellar Blade, et le premier se fera rapidement ressentir via la touche R2 que vous devrez sans cesse appuyer pour récupérer les items au sol.

Comme l’aventure est assez longue, vous allez appuyer un nombre incalculable de fois sur cette touche pour ramasser de l’argent, des munitions, etc. Au fil du temps, cela devient redondant et on espère rapidement qu’il existe une option pour les ramasser automatiquement, malheureusement, cela ne sera jamais le cas.

Le deuxième souci qui vous sautera rapidement au visage, c’est le problème de caméra lorsque les Naytibas vous attaquent. Il arrivera de temps en temps d’avoir la caméra mal placée, ce qui rend le combat difficile. Et cela est assez dommage, car le titre se veut exigeant, et vous pouvez rapidement mourir si vous n’avez pas bloqué une attaque ou esquivé celle-ci. Du coup, cela devient rapidement problématique et on espère qu’une mise à jour corrigera cela.

On pourrait aussi parler du gameplay qui propose des phases de plateformes qui semblent avoir été ajoutées, tant notre héroïne semble mal à l’aise dessus… Dans certains passages, vous allez avoir la manette crispée entre vos mains, de peur d’appuyer sur la mauvaise touche de saut, ou autre, ce qui fera tomber votre personnage dans le vide, dans des hélices ou dans un lac électrifié… Pourquoi ? Car la hitbox ne semble pas toujours comprendre que vous êtes sur une plateforme et vous fera tomber dans le vide ! En plus de cela, il nous est arrivait a certain passages de passés à travers des échelles censées nous aider à atteindre une zone ! Si en insistant un peu cela fonctionne, on regrette de devoir s’y reprendre plusieurs fois pour effectuer des tâches aussi simples que des plateformes ou une échelle…

Conclusion

Doit-on recommander Stellar Blade pour sa plastique ? Pour son gameplay ? Pour ses environnements ? Ou pour son aventure riche ? Voire pour ses multiples clins d’œil à des licences cultes ? Bien évidemment, que oui ! Car Stellar Blade propose une aventure captivante avec des graphismes somptueux et un gameplay nerveux. Les développeurs de Shift Up Corporation ont réussi l’exploit de proposer un univers cohérent pour le premier jeu sur PlayStation 5, avec en plus des graphismes aux petits oignons, une héroïne qui fera débat, et une durée de vie de 25h à 30h pour un initié, voire un peu plus si vous prenez votre temps pour faire l’ensemble des quêtes secondaires ou si vous mourez un grand nombre de fois.

Au final, Stellar Blade est un excellent titre que nous vous recommandons chaudement, même si certains points sont encore perfectibles, et que nous aurions aimé une trame principale un peu plus longue, et peut-être un personnage un peu moins « Nier » dans son comportement et ses paroles. Mais pour le premier opus d’une nouvelle licence, Shift Up Corporation a fait fort, et il serait dommage de passer à côté !

D’ailleurs, si vous hésitez à franchir le pas et à acheter Stellar Blade, on vous rappelle qu’il est possible d’essayer le titre via une démo gratuite sur le PlayStation Store.

*Test effectué sur PlayStation 5

Galerie d’images 

 

Stellar Blade

8.8

Note

8.8/10

POINTS POSITIFS

  • Une direction artistiques soignée
  • Audio et texte en français
  • Un gameplay exigeant
  • Une durée de vie de 25/30h à minima
  • De nombreux tenues pour Eve
  • Un scénario cohérent

POINTS NÉGATIFS

  • Quelques soucis de caméra
  • Quelques problèmes de hitbox lors de passages de plateforme
  • Devoir appuyer sans cesse sur la touche R2 pour ramasser les collectibles
  • Un personnage attachant, mais un peu "Nier"
, , , , , ,

Bomboy

Encyclopédie vidéo-ludique au service de GeekNPlay. Je suis un ancien dinosaure détenant le savoir! Toi l'abonné, tu peux m’appeler PAPA!

Laisser un commentaire