TEST – Rogue Invader

Partager sur les réseaux sociaux :


TEST Rogue Invader

Rogue Invader est un jeu indépendant développé par Squishy Games. Ce jeu d’action shooter type roguelite est disponible sur Steam depuis le 15 Décembre 2021. Si vous vous demandez si le jeu en vaut la chandelle, ou par simple curiosité, n’hésitez pas à lire notre test ci-dessous.

Envahissons l’envahisseur !!

TEST Rogue InvaderNous avons l’habitude de nous faire envahir par des hordes d’aliens plus retords que jamais. Cette fois, c’est au tour du genre humain, les Terrans de passer à l’offensive. Malheureusement et pour une raison de scénario, nous ne pouvons y aller qu’un par un pour tenter de détruire de l’intérieur le bouclier qui protège les Zenos. Une fois le bouclier disparu, nous pourrions atteindre leur roi. Le commandant nous balance (le terme est bien choisi) donc littéralement à l’abattoir sur la planète d’un alien. Un léger tuto pour nous entraîner à tirer, frapper, ramasser les objets, lancer une grenade et c’est parti. Le quota minimum pour tenter de survivre sur une planète hostile… au moins deux minutes.

Armé d’un léger flingue et d’une sorte de téléporteur “Beamer Cap” (on va appeler ça un “Zap“) pour envoyer des ressources au vaisseau, nous devons tenter de nous infiltrer au cœur de la base alien. Puisque notre arrivée a été malheureusement captée par l’ennemi (d’ailleurs il parle vachement bien anglais je trouve), nous devons affronter moultes difficultés. Des aliens aux éléments de l’environnement en passant par des mini-boss, tout est fait pour nous rendre la tâche difficile.

Rogue Invader est fait pour les joueurs qui n’abandonnent pas. Les soldats envoyés vont mourir en boucle avant de saisir un peu les ficèles et développer l’arsenal. Le style graphisme rétro peut surprendre -vous savez, les goûts et les couleurs… ops, c’est du noir et blanc ! -. Les traits très simplifiés des personnages ne permettent pas de voir une belle expression faciale, mais les jeux d’ombres bien réalisés suffisent. D’ailleurs, cela peut avoir son charme.

Un jeu de shoot mais pas que

Aux premiers abords, nous pourrions penser que Rogue Invader est un jeu de tir tout ce qu’il y a de plus classique : On clique, on clique et on démolit les ennemis que nous rencontrons. Détrompez-vous. Le gameplay est bien plus complet qu’il n’en a l’air.

D’un, le fait d’avoir une arme cassable peut sembler frustrant, encore plus quand nous espérons la récupérer sur l’ennemi, mais cela fait partie intégrante des choses auxquelles nous devons faire face. Ne bourrinez pas votre tir, votre arme en surchauffe va vous péter dans les mains.

De deux, nous devons bien viser pour tuer les ennemis plus vite, ou faire attention à ne pas casser leur équipement. Nous pourrions avoir besoin de ramasser les armes et armures ennemis intacts pour survivre à plusieurs tirs. Tête, corps, jambes, ces trois zones sont bien distinctes.

De trois, avancer bêtement vers l’ennemi ne mène que plus vite à la mort. Nous devons bien utiliser les éléments du décor pour se mettre à l’abri des tirs. Par contre, nous pouvons lâcher notre frustration en démolissant énormément de ces éléments, même si cela ne servira pas toujours.

Dernière chose, le “Zap“, notre petit équipement qui permet de récupérer des ressources est la chose la plus précieuse pour nous permettre d’avancer, mais elle est très limitée. Il faudra donc choisir avec précaution quand l’utiliser.

 

A l’assaut !!

TEST Rogue InvaderEt nous voilà avec un jeu bien difficile où il faudra se torturer un minimum les méninges pour bouffer de l’alien. Les premiers essais seront tortueux pour comprendre tous les aspects du gameplay. Se mettre à couvert, faire face aux imprévus de l’environnement tout en essuyant des tirs d’artillerie ennemis et découvrir toutes les armes aux munitions limitées. Les ressources également sont au début compliquées à cumuler. Il faut s’armer de patience et de bons soldats “chair à canon” qui permettront aux prochains d’avoir accès à de l’équipement de pointe. Mais attention, les conséquences d’un trop grand nombre d’échecs a des “répercussions terribles”. Notre flotte essuie des tirs et finit par exploser. Pour tout vous avouer, nous n’avons aucune idée de l’utilité de ces vaisseaux de guerre, mais nous pouvons les réparer.

Nous pourrons noter les touches d’humour de “King Zeno” à chacune de nos morts, avec des punchlines qui ne peuvent qu’alimenter nos frustrations.

Le loot et les améliorations

TEST Rogue InvaderVenons en aux technologies à débloquer. Après avoir ramené toute sorte de ressources au pifomètre, nous comprenons quand même assez rapidement que certaines nous débloquent les technologies grâce au labo. C’est vraiment le pivot qui nous permet d’avancer. Une fois que nous pouvons créer nous même des armes et armures, ou débloquer des modificateurs d’armes aux multiples avantages, nous pouvons alors débuter une mission avec bien moins de pression. Mais crafter l’équipement coûtent relativement chers, quand on peut simplement les ramasser sur les ennemis et y ajouter les modificateurs une fois de retour dans le vaisseau. Encore une fois, il faut bien réfléchir quand on utilise le “Zap” pour ramener les bonnes ressources.

Nous trouvons dans notre vaisseau-mère 3 salles différentes en plus de la zone de lancement. Nous allons passer je dirais 90% de notre temps dans la salle du Labo et de la Forge, et le reste sur la table à régler les améliorations qu’on veut prévoir pour nos armes. La salle qui nous montre notre flotte peut nous ramener au tutoriel, ce qui peut être utile au début, mais très optionnel par la suite. A moins que certains aiment profiter de la vue ?

Un détail qui a son importance, chaque soldat a une fiche propre avec nom, origine, et surtout des “talents“. Ce n’est pas toujours positif, alors libre à vous de vite vous débarrasser d’une brebis galeuse, mais de suréquiper un soldat avec de bons bonus. Avis aux tryharders d’y aller avec un mec qui pourra tout juste porter ses armes et ne pourra déjà plus courir 😉

Une difficulté continue et croissante

Même suréquipé, il ne sera pas rare de se faire dézinguer dès l’atterrissage dans Rogue Invader. En particulier si nous avons augmenté la technologie pour réduire le bouclier. Cela nous permet d’atterrir plus loin, mais au milieux des ennemis. Pour peu que l’environnement ne nous aime pas (les éclairs ou le ver géant) et hop, on recommence.

La pression augmente, évidemment. Plus nous avançons, moins nous avons envie de devoir tout recommencer. Surtout si nous ne savons pas si nous sommes proches du but ou pas. Les ennemis ont des armes plus dangereuses et des armures blindées. Ils arrivent par derrière alors que nous avons fait déjà le ménage. Les plateformes sont trop étroites à notre goût… le moindre faux pas et c’est foutu. Prendre la mauvaise décision également sur le chemin à prendre, et nous nous prenons un ennemi surpuissant (que je n’ai encore jamais réussi à battre, mais comme il avait l’air de prendre des dégâts, cela doit être faisable). Les nerfs sont soumis à rudes épreuves, mais c’est tout l’intérêt de ce genre de jeu.

Conclusion

Ce test a été une bonne surprise. Le choc du graphisme rétro et de la carte de combat très épurée peut nous laisser dubitatif. Mais une fois les aprioris dépassés, Rogue Invader nous offre un gameplay complet et un vrai challenge. Les premiers essais sont assez frustrants, il faut l’avouer. Nous n’avançons pas, nous découvrons les ennemis avec un misérable flingue. Nous finissons aussi bouffé par un gros ver ou éparpillé par un éclair. Se faire Oneshot par un ennemi avec un gros canon qu’on ne voit pas encore n’est pas la meilleure des expériences non plus. Mais au final, nous finissons par nous retrouver happé dans un tryhard constant.

Dès que les premières technologies apparaissent, et les premiers modificateurs de visée, à notre tour de shooter les ennemis sans qu’ils ne comprennent ce qui leur arrive. Même si le jeu n’est pas disponible en français, la prise en main n’est pas si difficile. Malheureusement certaines choses resteront inexpliquées ou incomprises ? comme l’utilité des croisés ? Nous avons affaire à jeu roguelite donc difficile, mais nous sentons que nous arrivons à évoluer au fil des morts en chaîne. Vous aussi vous aimez la difficulté ? N’hésitez pas à l’essayer et à venir partager avec nous votre expérience en commentaires sur GeekNPlay ou via les réseaux sociaux Facebook et Twitter.

Rogue Invader

7

Note

7.0/10

POINTS POSITIFS

  • Un gameplay complet
  • Un vrai challenge
  • Un graphisme rétro mais HD
  • Les détails qui font le charme

POINTS NÉGATIFS

  • Pas en français
  • Un guide très léger
  • L'utilité de la flotte détruite ?
Qu'en pensez-vous ?
+1
6
+1
2
+1
0
+1
0
+1
0

Sôji

aime le loot

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Bomboy dit :

    Merci pour le partage du lien sous votre vidéo. On espère que notre test sur Rogue Invader vous à plus et n’hésitez pas à nous tagguer sur d’autres vidéos dans le futur :D. Bon jeu à vous et bonne vidéo.

  2. xa afoutr dit :

    Merci pour ce test détaillé . Je parle de votre site dans ma vidéo gameplay de ce jeu si ça te dit d’aller y voir .. la bonne journée !

Laisser un commentaire