TEST – Ocean’s Heart

Partager sur les réseaux sociaux :


Ocean's Heart review

Après s’être fait un joli nom et une belle réputation sur PC, le dernier titre en date de Max Mraz est disponible dès maintenant sur Nintendo Switch. De quoi ouvrir Ocean’s Heart à un public plus large. Si vous êtes fans des anciennes aventures 2D de Link, vous devriez apprécier sans trop de mal ce jeu mêlant action et aventure vue du dessus. De plus, si vous êtes amateurs de pixels c’est encore mieux. Car c’est avec un réel plaisir que nous avons pu tester cette véritable Madeleine de Proust éditée par Nordcurrent qui devrait conquérir le cœur des anciens, mais également des nouveaux joueurs de 7 à 77 ans.

Ocean's HeartMax Mraz, n’en est pas à son premier hommage. Le créateur américain avait également signé Yarntown. Un fan game tout en pixel qui est une ode au titre de From Software, Bloodborne. Les plus curieux peuvent d’ailleurs le découvrir en téléchargement gratuit en se rendant à cette adresse.

Cette fois-ci, la Dark Fantasy fait place à de l’Heroic Fantasy pur et dur. Utilisant également l’outil Solarus, un logiciel open source qui permet la conception de jeux de type A-RPG, Ocean’s Heart fait irrémédiablement penser aux aventures 16 bits de The Legend of Zelda. Loin d’être un plagiat ou un clone, les aventures de Tilia se distinguent par son scénario et son gameplay propre.

L’histoire d’Ocean’s Heart

Ocean's HeartLe monde d’Ocean’s Heart prend place sur un archipel. Vous y incarnez une jeune fille prénommée Tilia qui habite un petit village côtier où son père tient une auberge. Un jour, tout va basculer. Alors que vous allez chercher une bonne bouteille de Whiskey pour le vieux pêcheur emblématique local dans une réserve secrète, votre paisible hameau se fait attaquer par une bande de violents pirates ! Plein d’effroi vous découvrez alors les habitations en proie aux flammes. Vous apprenez également de votre père que votre meilleure amie, Noisette a été kidnappée par les gredins. En tant que Marin volontaire, votre papa, décide de suivre la flotte à l’emblème au sablier blanc afin de délivrer la captive. Malvo compte ainsi revenir d’ici deux semaines tout au plus…

… six mois plus tard, sans nouvelle de sa part, vous décidez de partir en quête de votre paternel. Commence alors une véritable odyssée qui vous fera voyager aux quatre coins du monde. Parviendrez-vous à retrouver votre meilleure amie ainsi que la personne qui vous a élevé ? Pourquoi cette bande de pirate a ainsi attaqué votre paisible village ? Que cherche leur chef, le puissant Barbe Noir ? Que cache l’Histoire de ce monde ? Tant de questions, et bien d’autres dont les réponses seront livrées tout au long de votre pérégrination.

Une aventure haute en couleur… et en pixels

Ocean's HeartVous vous rappelez de The Legend of Zelda Minish Cap ou A Link to the Past ? Voir même Link’s Awakening sur Game Boy ? Alors, vous savez à quoi vous attendre avec Ocean’s Heart. Loin des standards actuels vu par exemple dans le remake de Link’s Awakening sorti sur Nintendo Switch récemment et qui proposait une 2.5D du plus bel effet, le titre de Max Mraz propose des graphismes résolument rétro. Loin de faire fuir le joueur, ce parti pris visuel lié au logiciel gratuit Solarus est plutôt attractif. Le génie créatif de l’auteur nous permet même d’oublier quelque temps l’influence de la licence imaginée par Shigeru Miyamoto et Takashi Tezuka.

Certes, ici aussi les bombes permettent toujours d’exploser les murs pour découvrir de nouveaux passages, le boomerang fait parti de votre inventaire et un simple buisson peut cacher un palais secret. Mais ses qualités propres font que nous sommes donc ravis de ne pas nous retrouver face à un énième clone des aventures de Link.
L’aventure vous occupera des dizaines d’heure avant d’assister à son dénouement. Vous assisterez avec jubilation à la montée en puissance de votre héroïne. Vous pourrez même augmenter la difficulté du soft assez tôt dans l’aventure si vous trouvez que le titre est trop facile. Ce changement se fait naturellement et peut faire parti du scénario.

Un gameplay classique made in 90’s

Ocean's HeartNous l’avons évoqué précédemment, certains éléments sont issus des épopées de la Légende de Zelda. La prise en main est immédiate. 1 bouton pour utiliser votre épée, 1 autre pour effectuer des roulades (et vous déplacer plus vite) et 2 autres boutons à assigner. A vous d’utiliser la configuration qui vous sierra le mieux. Le combo boomerang, bombe étant un classique. D’autres objets viendront étoffer votre inventaire à l’image de magie, potion (force, vitalité, etc) et création originale. Par exemple, la bougie explosive vous permettra d’éliminer vos ennemis plus facilement. Ces derniers objets peuvent être fabriqués grâce aux fleurs que vous récoltez et aux objets laissés par les monstres défaits.
Par contre, on regrettera que les autres touches ne soient pas sollicitées. Pouvoir utiliser avec l’un des boutons de la tranche aurait évité de nombreux aller-retour dans l’inventaire. En pratique on se retrouve souvent avec les mêmes objets à utiliser.

Enfin, les combats sont parfois un peu brouillon et souffre quelques fois de clipping voir de rares ralentissements. Le pire étant la grotte qui vous mène à l’île de la chute du roi. Nul doute qu’un patch sera proposé prochainement, car en l’état, cet endroit est assez pénible à passer avec son framerate complètement à la ramasse.
Mais rassurez-vous, une fois sortie de ce lieu démoniaque, vous retrouverez des décors agréables à parcourir et surtout sans bug notable.
Dommage que, globalement, la construction des temples, ne laissent que peu de place à la réflexion. En effet, ces lieux sont généralement de taille plutôt réduite et les énigmes proposées sont faciles à résoudre. Au moins, on ne se perd pas et on ne reste que très rarement bloqué.

Une promenade dangereuse mais agréable

Ocean's HeartLe bestiaire du jeu est assez conséquent. Outre les dangereux bandits, flibustiers ou boucaniers vous devrez affronter la faune et la flore de l’archipel. Chauve souris, crabes, taupes, et mandragores seront là pour freiner votre avancée. Sans compter les créatures d’outre tombe tel que fantôme ou démon cornu. Le danger est omniprésent et il faudra composer avec pour suivre la quête principale. Si le déplacement automatique n’est pas permis, vous ferez la connaissance assez tôt d’une navigatrice possédant son propre bateau qui vous mènera avec plaisir d’un port à un autre.

La carte du jeu est vaste, mais on regrette parfois qu’elle ne soit pas plus détaillée. Surtout lorsqu’une quête secondaire vous demande d’aller dans un lieu que vous vous souvenez avoir traversé, mais pas vraiment où. Ces quêtes annexes sont nombreuses mais pas rébarbatives. Ceci grâce, notamment aux dialogues et personnages attachants de l’histoire. Le scénario du soft est donc son point fort, et les dialogues globalement très bien retranscrit dans la langue de Molière ne manquent pas d’humour. La spontanéité de Tilia fait sourire et il suffit de suivre la quête liée à l’anniversaire du chien du Maire de Rouvruge pour tomber sous le charme de cet univers enchanteur.

Conclusion

La promesse de proposer un Zelda Like de qualité est tenue. Ocean’s Heart, malgré ses défauts, son gameplay et ses graphismes datant d’un autre temps saura ravir les amateurs du genre. Nous avouons avoir été conquis et il en va de même pour une jeune testeuse de 9 ans qui a suivi l’ensemble de mon aventure.
En résumé, si vous avez apprécié Link’s Awakening vous pourriez bien succomber au charme du titre de Max Mraz. L’essayer, c’est l’adopter, d’autant plus qu’il est proposé sur l’eShop à un mini prix. Vous voilà prévenue, Ocean’s Heart est un jeu d’action aventure de qualité, le tout disponible dans la langue de Molière ce qui vous permettra une compréhension scénaristique sans faille!

Ocean's Heart

8.7

Note

8.7/10

POINTS POSITIFS

  • Une histoire agréable et de nombreuses quêtes annexes.
  • Un Zelda Like classique avec sa propre originalité
  • Un monde richement coloré tout en pixel
  • De sympathique thèmes musicaux

POINTS NÉGATIFS

  • Une seule sauvegarde
  • Des combats parfois brouillon
  • Certains bugs
  • Une difficulté mal équilibrée
Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
1
+1
0
+1
0
+1
1

yancha

Rédacteur avec pas mal d'XP au compteur ayant grandi avec les bornes d'arcades à l'ère 8 et 16 bits.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire