TEST – Monster Hunter Rise

Partager sur les réseaux sociaux :


Monster Hunter Rise

Monster Hunter est devenue au fil des années une licence mondialement connue et reconnue. Elle possède de nombreux fans. Et c’est donc enfin une attente qui se termine pour bon nombre d’entre eux avec la sortie de Monster Hunter Rise. Jeu exclusivement réservé (pour le moment) à la console hybride de Nintendo. Mais tient-il vraiment ses promesses ?

Le village Kamura

Monster Hunter Rise VillagePremier lancement de jeu, arrivée dans le village Kamura. Ce village est particulier, le ton est donné. Il est isolé, possède ses propres lois et coutumes, et surtout, il doit se défendre contre des monstres. Tout tournera donc autour de ça : la chasse aux créatures. Après avoir choisi votre type d’arme parmi les 14 proposés, il va falloir faire ses preuves! Mais les villageois seront là pour vous aider dans votre tâche. En effet, un forgeron vous permettra d’améliorer vos armes et vos armures. Les pilpoils vous accompagneront dans vos chasses pour vous seconder. Des repas spéciaux sont à disposition pour augmenter vos statistiques. Dès le village, on peut voir que, pour de la Nintendo Switch, le jeu est joli graphiquement. Les connaisseurs de la licence sont donc en terrain connu. Faire son équipement, l’améliorer, l’optimiser, et aller chasser.

Calamité et monstres supérieurs

Monster Hunter RiseL’une des nouveautés de cet opus sont les quêtes calamités. L’histoire du jeu est basée sur ces dernières. Une créature qui se nourrit des hordes de monstres pour se renforcer, et le village à protéger. Ces quêtes peuvent être apparentées à du Tower Defense. En effet, ici, vous ne devez pas simplement aller vous battre contre les monstres. Mais les repousser du village. Et pour ça, tout un attirail est prévu. Attirail qui pourra être augmenté au fur et à mesure de la quête. Balistes, canons, pièges… Tout sera bon pour repousser la horde et protéger les portes du village (et donc le village et ses habitants). Mais cette calamité a aussi amenée avec elle un nouveau type de monstre. Les Monstres supérieurs. Ils remplacent en quelque sorte les sous espèces des opus précédents. Ils apparaitront pendant les quêtes calamités. Puis par la suite dans les biômes en DLC (mais ce point sera abordé dans un autre paragraphe). Plus puissants, ils sont également plus résistants que leur homologues « classiques ». Ils auront une couleur différente, et, souvent, auront des marques et des cicatrices leur parcourant le corps. Ils sont un danger bien plus élevé que de simples monstres.

Les filoptères et la chevauchée

Monster Hunter RiseUne autre nouveauté de ce Monster Hunter Rise est le filoptère. Fini le grappin de Monster Hunter World et Iceborne. Ici, une jauge composée de deux ou de trois filoptères vous permettra de réaliser des choses plutôt impressionnantes. Pour commencer, la verticalité s’invite dans le jeu! Grimper sur les murs, passer au dessus de la tête d’un monstre en déployant une de ces petits créatures seront des choses courantes. De plus, ils permettent aussi d’utiliser des attaques liens de soie. Ces attaques puissantes seront vos alliées. Mais pourront aussi vous sortir de situations compliquées. Chaque type d’arme possède ses propres talents liés aux filoptères. Ce qui permet d’avoir une grande diversité de styles de combats. Mais les Filoptères servent également à pouvoir chevaucher les monstres (sauf exceptions). En effet, attaquer avec les attaques liens de soies permettent de remplir une jauge invisible sur les monstres. Une fois pleine, le chevauchement sera possible. De la, il suffit de monter sur le monstre, dans le but de faire un maximum de dégâts. Vous pourrez projeter vos adversaires dans les murs pour exploser leur tête. Mais pas que! La nouveauté réside surtout dans le fait de pouvoir le diriger un minimum. Et donc d’ouvrir d’autres possibilités. Dont celle de pouvoir attaquer un autre monstre avec votre « propre » monstre l’espace de quelques instants. De quoi faire quelques gros dégâts! De plus, une attaque placée correctement sur un monstre permettra de le rendre à son tour chevauchable…

Le premier DLC et la suite

Monster Hunter RiseComme pour Monster Hunter World, Rise propose des contenus déjà sortis ou à venir. Et ce, gratuitement. Ainsi, en avril est sorti le premier DLC. Ce dernier apporte de nouvelles quêtes. Mais aussi le déblocage des rangs de chasseur. De nouvelles créatures font également leur apparition. Certains monstres supérieurs sont arrivés en calamité. Et d’autres supérieurs sont à présent disponibles dans la nature. La volonté d’offrir une certaine difficulté supplémentaire pour les anciens joueurs est présente. Qui dit nouvelles créatures dit nouvelles armes et armures également. Mais aussi de nouveaux joyaux pour optimiser tout ça. Les skin ont refait également leur apparition. Permettant d’avoir un personnage stylé avec les armures que l’on veut, sans forcément être bloqués par leur apparences et spécificités pour avoir un équipement optimisé. Il faudra attendre fin mai cependant pour avoir la véritable fin de l’histoire. En effet, bien que le lore est jugé comme étant un prétexte, le jeu se termine sur un rebondissement assez inattendu. Ce qui fait que le jeu nous réserve encore bien des surprises à venir. Une nouvelle fin, de nouveaux monstres, et tout ce que cela implique! Cela promet encore de belles heures de jeu en perspective à venir. D’autres mises à jour seront certainement mises en place, mais il faudra attendre un petit peu pour en savoir plus. On peut s’attendre, comme avec Monster Hunter World et Iceborne, à des ajouts assez constants de nouveaux monstres. Et pourquoi pas à nouveau avoir des collaborations entre différentes licences ? Monster Hunter Rise possède aussi quelques secrets à découvrir… Comme des créatures uniques et fabuleuses… De quoi rester encore longtemps dessus pour tout découvrir. De plus, il existe aussi une liste de succès à remplir!

Conclusion

Attendu depuis son annonce, Monster Hunter Rise remplit son contrat. Pour une console hybride telle que la Nintendo Switch, le jeu est beau et fluide. Les nouveautés comme le chumsky, la calamité, ou les filoptères apportent une véritable plus value au jeu. Le gameplay est assez facile à prendre en main. Dans les points négatifs, la caméra peut se montrer parfois capricieuse, nous mettant un joli point de vue sur… un mur ! Certains joueurs peuvent aussi se plaindre d’une difficulté moindre. Cependant, le jeu reste bien dosé sur ce point, le but étant de satisfaire tout le monde. Mais aussi d’attirer de nouveaux joueurs. Pour finir, les nouveautés à venir feront vivre Monster Hunter Rise un long moment. Et certaines nouvelles quêtes permettent justement de rehausser un peu le niveau. Ce Monster Hunter Rise est donc un incontournable de la console de Nintendo.

Monster Hunter Rise

9

Note

9.0/10

POINTS POSITIFS

  • Joli visuellement
  • Les filoptères
  • La chevauchée wyverne
  • Les nombreux ajouts déjà présents ou à venir

POINTS NÉGATIFS

  • Une camera capricieuse
  • Une difficulté plutôt basse

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire