TEST – Mistover

Partager sur les réseaux sociaux :


Après PlayerUnknown’s Battlegrounds ou encore TERA, le studio coréen Krafton Inc. nous propose cette fois-ci Mistover. Un RPG tactique caractérisé par un univers dark fantasy très noir qui ressemble trait pour trait à Darkest Dungeon de Red Hook Studios. Véritable ode à la folie, Mistover vous plongera dans un monde peuplé de créatures étranges que vous devrez anéantir afin de retrouver l’harmonie qui régnait autrefois…Êtes-vous prêts pour une nouvelle aventure ? Alors allons voir ce que Mistover a dans le ventre !

Et là, c’est le drame :

MistoverL’histoire de Mistover ne va certainement pas s’inscrire dans les annales, mais il fallait bien expliquer votre présence dans le jeu…Le pitch est simple (bien que complètement barré) mais vous pourrez profiter dès les premières secondes de l’univers sombre qu’a imaginé Krafton Game Union. Un jour, un vortex appelé le “Pilier du Désespoir” déclenche une étrange malédiction sur votre royaume. De nombreuses créatures viennent ravager les villages et semer la terreur jusqu’au jour ou elles disparurent sans laisser de traces. Suite à ces événements, les survivants choisissent de s’unir et se préparent à une éventuelle nouvelle attaque. Enfin, pas exactement. Plutôt que de rester là les bras croisés, ils décident de traverser eux-mêmes le Vortex afin de vaincre toutes les créatures en montant un groupe d’exploration.

La base étant posée, il est tout de même important de mentionner que Mistover ne bénéficie pas de traduction française. En effet, il faudra vous contenter des voix coréennes et des sous-titres anglais pour l’intégralité du jeu. Et autant le dire tout de suite, du texte il va en avoir ! Alors assurez-vous d’avoir un dictionnaire anglais/français à votre disposition car comme tout bon RPG qui se respecte, vous allez avoir pas mal d’informations à déchiffrer. Une fois la barrière de la langue mise de côté, vous n’allez pas vous ennuyer !

Vers l’infini et au delà !

MistoverComme dit plus haut, le jeu vous propose donc de former un groupe de guerriers afin de péter la g**** de ces maudites créatures. pour cela, la première chose à faire et de recruter du monde. Des gens assez fous pour vous suivre…. Vous commencez l’aventure dans un village qui fera aussi office de HUB. Vous y trouverez plusieurs bâtiments qui vous serviront non seulement a engager des combattants mais aussi à obtenir vos missions. Vous pourrez également acheter de l’équipement, des objets etc afin de devenir plus fort et partir plus sereinement au combat. Vous devrez choisir vos cinq compagnons parmi les huit classes disponibles afin de monter une équipe homogène. On retrouve ici les classiques soigneurs, mages, voleurs, guerriers etc…dans uns style très Chibi. Chacun possédant ses propres attributs et ses faiblesses.

Quand vous avez la bonne formation et que celle-ci vous semble bien équipée, vous pourrez lancer la mission et franchir le Vortex. Le système sera ainsi toujours le même : choisir une quête, recruter, améliorer, combattre et retourner dans le HUB. À l’intérieur du portail, vous n’aurez pas trop de mal à déterminer le camp des gentils de celui des méchants. Vos personnages sont assez mignons bien que pas exceptionnels et les méchants sont horribles et répugnants. Le décor aussi est très sombre et le style graphique vous fera encore plus pensé à Darkest Dungeon. Les mécaniques de jeu aussi d’ailleurs, à la différence que les donjons se visitent avec une vue en 2D isométrique. Vous  parcourez donc la carte à la recherche de l’objectif de mission tout en ramassant les coffres et en vous frayant un passage. Lors des combats, la vue change et on se retrouve sur un damier en 3×3. Encore une fois, comme dans le jeu de Red Hook Studios, vos personnages pourront réaliser différentes techniques en fonction de leur positionnement sur la grille de combat. Pour cela rien de plus simple, il suffit de faire attention au schéma indiqué sur le côté de l’action choisie. Pour le reste, il s’agit d’un tour par tour ou certaines de vos attaques seront plus ou moins efficaces selon l’ennemi ciblé.

Ce tombeau, sera votre tombeau !

MistoverSi les affrontements représentent 1/3 de Mistover (le second est la narration), le troisième point important est la gestion. En effet, c’est bien beau de vouloir explorer des donjons mais il faut avoir assez d’énergie pour le faire. Chaque pas vous fait baisser votre jauge de nourriture. Quand celle-ci tombe à zéro, c’est votre barre de vie qui commence à descendre en flèche. Le temps est donc un facteur à prendre en compte puisque vous ne pourrez pas explorer tout le niveau sans y être préparé. Autre chose à savoir, au commencement votre vision sera très restreinte. À l’instar d’un Diablo, la carte se dévoilera au fur et à mesure que vous avancerez. Attention tout de même car comme pour la jauge de nourriture, elle diminuera avec le temps. Heureusement, vous pourrez la recharger….à condition d’avoir acheté des graines de Light Flowers au village. Sinon, vous trouverez des fleurs qu’il faudra allumer…en échange de points de vie.

Vous l’aurez compris, Il y a plusieurs façons d’échouer dans le jeu. Avec moins de visibilité, vous ne verrez les monstres foncer sur vous et sans nourriture, votre santé sera vite impactée. De plus, vos jours sont comptés pour anéantir toutes les créatures. Au lancement de votre première partie, une horloge vous indique le temps qu’il vous reste avant l’Apocalypse. Une étrange prophétie vous donne donc quelques jours pour exterminer vos adversaires avant la fin du monde. Selon vos actions, les aiguilles se déplaceront plus ou moins vite sur le cadran. Une chose de plus à surveiller donc !

Conclusion :

Les fans de Darkest Dungeon ne pourront que comparer Mistover avec ce dernier. Le jeu suit les mêmes lignes que son aîné tout en apportant sa propre pierre à l’édifice. Le style cartoonesque/chibi/dark donne un côté enfantin au premier abord mais détrompez-vous, il s’agit d’un jeu à la difficulté bien présente et bien dosée. La mort est omniprésente mais pas insurmontable et les mécaniques de jeu sont très bien pensées. On pourrait reprocher l’absence de sous-titrage francophone mais on salut la performance de Krafton Inc.. Un petit RPG tactique fort sympathique qui vous tiendra en haleine pendant quelques heures si le cœur vous en dit.

Mistover

27,99€
7

Note

7.0/10

POINTS POSITIFS

  • Le style graphique
  • La difficulté bien dosée
  • L'univers dark fantasy / kawaii
  • Les mécaniques de jeu

POINTS NÉGATIFS

  • L’absence de traduction française
  • Beaucoup, beaucoup de textes
  • Un peu (trop) copié sur Darkest Dungeon
Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

DrFamikon

Amateur de bières et de FPS, grand fan de Pokémon et de Rock !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire