TEST – Mario + The Lapins Crétins : Sparks of Hope

Partager sur les réseaux sociaux :


Mario + The Lapins Crétins : Sparks of Hope

Quand Nintendo décide de mettre à contribution sa plus grande licence au service d’Ubisoft, les joueurs ont longtemps été dubitatifs. Finalement, le célèbre plombier moustachu a rejoint les Lapins Crétins et le résultat a été plus que convaincant lors de la sortie du premier opus en 2017. Mêlant stratégie au tour par tour à la XCOM et comédie anarchique, ce croisement loufoque a donné naissance à une suite en 2022 baptisée Mario + The Lapins Crétins : Sparks of Hope et dirigée par Ubisoft Milan. Refusant de s’endormir sur ses lauriers, ce second volet surpasse son prédécesseur de par son invention, sa diversification et son humour.

Bwaaaah !

Mario + The Lapins Crétins : Sparks of HopeLes Lapins crétins, connus dans le monde anglophone sous le nom de Raving Rabbids, sont des personnages fictifs créés et lancés par Michel Ancel, Hubert Chevillard et Charles Beirnaert de la société française Ubisoft, initialement en tant qu’antagonistes de la franchise de jeux vidéo Rayman. Ces personnages sont des lapins anthropomorphes blancs, communiquant en sabir (« bwa bwa »), possédant de grands yeux globuleux et deux grandes dents apparentes et écartées l’une de l’autre. Mentalement instables, voire complètement stupides (d’où leur nom), les lapins démontrent souvent de grandes et étranges doses d’adrénaline, durant lesquelles leurs yeux deviennent rouges tandis qu’ils hurlent un énorme « BWAAAAAAAH!! ». D’ailleurs, si vous voulez en savoir plus au sujet des Lapins Crétins, vous pouvez lire notre dossier spécial juste ici. Ici, ils existent en tant que versions vaguement alternatives des personnages de Mario, mais leur fonction se résume essentiellement à devenir des parodies (voir même des caricatures) des habitants du Royaume Champignon. Les stars du spectacle sont théoriquement les membres de l’équipe de Nintendo, mais c’est en fait le gameplay qui est le véritable héros de Sparks of Hope. L’intrigue envoie la bande de Mario + Lapins Crétins sur une série de planètes pour combattre un ennemi envahissant connu sous le nom de Cursa. À travers différents biomes – plage, neige, etc. – la dream team traverse librement des zones remplies de défis et d’ennemis tels que des Bob-ombs et des Goombas.

Mario + The Lapins Crétins : Sparks of Hope est un jeu de rôle tactique au tour par tour. Chaque personnage dispose d’une capacité de base et de son propre arbre de talents. Grâce à celui-ci, il peut développer de nouvelles capacités. Vous alternez entre phases d’exploration et batailles. Lors de ces dernières, l’action se réalise au tour par tour, c’est-à-dire qu’une fois votre tour terminé, celui des ennemis prend le relais. Lors de votre tour, vous pouvez réaliser plusieurs actions avec vos personnages. Chaque personnage peut ainsi réaliser un déplacement, une attaque et utiliser une capacité. Lorsque le combat commence, vous êtes transporté dans une nouvelle arène parsemée d’abris et votre stratégie au tour par tour s’enclenche contre une série d’ennemis.

Il peut s’agir de Goombas ou de fantômes armés de fusils, et tous se déplacent intelligemment pour essayer de vous prendre à revers. Concernant les nouveautés, ce second opus intègre un nouvel allié : les Sparks. L’un de vos objectifs sera de collecter ses “Sparks“, fusions entre des Lapins Crétins et des Lumas (les créatures en forme d’étoile de Mario Galaxy). Chaque Spark offre un pouvoir spécifique au héros qui l’équipe : bonus de dégâts, effet élémentaire, protection, etc. Ils peuvent en outre être améliorés avec de la poussière d’étoiles, notamment obtenue en tuant des ennemis. En changeant les Sparks en fonction des combats, on obtient rapidement une forte dimension stratégique et personnalisable qui fera le plus grand bonheur des adeptes des jeux de stratégie.

I need a hero !

Mario + The Lapins Crétins : Sparks of HopeVos héros – vous en avez deux au départ, mais vous passez rapidement à trois – ont une capacité de mouvement limitée et peuvent attaquer avec une arme. L’astuce consiste à prendre le dessus sur les ennemis en vous déplaçant dans l’arène, en vous positionnant de manière à pouvoir tirer avant de terminer votre tour à couvert. Contrairement au premier jeu, les mouvements ne sont pas limités à une grille, ce qui vous permet de vous déplacer librement à l’intérieur d’un périmètre délimité, à la recherche d’un angle avantageux. Parmi les nouvelles capacités, vous pouvez frapper vos adversaires et ramasser des bombes pour les lancer sur les adversaires. Mieux encore, chaque personnage dispose de “spécialités” qui vous confèrent des pouvoirs supplémentaires.

Un système d’amélioration de l’arbre des compétences ouvre la voie à de nouvelles stratégies, comme le pouvoir de projeter les ennemis en l’air pour qu’un autre personnage puisse tirer. Pour progresser dans votre quête, vous devrez créer votre équipe de trois personnages et neuf héros sont disponibles au total. Mais si il est tentant de se limiter à ses trois préférés, Sparks of Hope vous oblige parfois à utiliser une paire spécifique dans des “combats de héros” ponctuels, vous encourageant à explorer les capacités d’un personnage sous-estimé.

Comme dans XCOM, chaque combat est en fait un puzzle déguisé. Une vue d’ensemble vous permet de voir la position de vos ennemis et de planifier vos mouvements. Sans être trop exigeant en mode normal, le jeu prend tout son sens avec une difficulté plus élevée. Les ennemis réfléchissent, s’organisent et vous devez constamment rester sur le qui-vive pour ne pas passer l’arme à gauche. Lorsque les choses se gâtent, et ça sera souvent le cas car d’autres adversaires peuvent surgir soudainement de portails invisibles, vous devez réfléchir rapidement ou périr. Ce défi dynamique mais mesuré amène Spark of Hope au-delà d’une simple suite. Ce n’est pas vraiment un jeu estampillé Mario ou Lapins Crétins, mais avec cette fusion improbable, Ubisoft Milan a créé un divertissement pour tous les âges, imaginatif, amusant et captivant. Les gags font souvent mouche, tout en évitant d’être trop nombreux ou trop lourds. Souples, dynamiques et stratégiques, les batailles de Spark of Hope cochent toutes les cases de ce que l’on pourrait espérer de ce tactical-RPG pas comme les autres.

Les objectifs ne manquent pas non plus de variété, ce qui permet de ne jamais laisser s’installer un sentiment de lassitude. L’équilibre du jeu est aussi excellent et ce dernier permet à tous les joueurs d’en profiter, en proposant un défi un peu plus “corsé” de temps à autre. Comme dit plus haut, les joueurs les plus aguerris en profiteront pour changer le mode difficulté, tandis qu’un mode “histoire” s’adressera à ceux qui veulent simplement profiter de l’univers du jeu et vivre une aventure complétement délirante et débridée. Au final, il faudra compter 20 à 25 heures pour terminer la quête principale de ce second volet de Mario et des Lapins Crétins et pas moins de 40 heures pour celles et ceux qui voudraient terminer le jeu dans son intégralité et trouver TOUS ses secrets.

Conclusion :

Les Lapins Crétins débarquent au Royaume Champignon pour semer la pagaille et se lancent dans un voyage cosmique aussi épique que démentiel. Malgré quelques bugs mineurs sur Nintendo Switch et de nombreux écrans de chargement, ce second volet est une réussite. Il améliore son prédécesseur dans presque tous les domaines, offrant un mélange de genres accessible à tous les types de joueurs. La difficulté du jeu peut être modifiée de multiples façons, ce qui le rend tout aussi adapté aux jeunes joueurs qu’aux adultes en quête de défi. Les mondes de Sparks of Hope sont immersifs et offrent beaucoup de choses à faire et à découvrir, les défis et les énigmes offrant un changement de rythme agréable entre les batailles.

Et si ces dernières peuvent devenir un peu fastidieuses les unes après les autres, beaucoup peuvent être sautées sans aucune répercussion, et elles peuvent aussi avoir des objectifs différents. La jouabilité est très accessible et constitue un excellent choix pour ceux qui ne connaissent pas le combat au tour par tour, ce qui en fait une passerelle idéale vers des jeux de stratégie plus sérieux. Ubisoft prouve une fois de plus que mélanger le monde de Mario avec celui des Lapins Crétins est une idée folle, mais surtout géniale. Un mariage sublimé par des scènes cinématographiques extrêmement belles et par sa bande son tout de grande qualité. Dommage qu’il n’ait pas de mode multijoueur, en espérant que la fonctionnalité sera inclue dans l’un des trois DLC déjà prévus. Il faut compter 20 à 25 heures de jeu pour arriver au bout de l’aventure, et encore 15 heures de plus pour le finir à 100 %.

Mario + The Lapins Crétins : Sparks of Hope

9.2

Note

9.2/10

POINTS POSITIFS

  • Des nouveautés très sympathiques
  • Un jeu facile à prendre en main
  • De nouvelles mécaniques
  • L'univers
  • La liberté

POINTS NÉGATIFS

  • L'absence de multijoueur
  • Quelques bugs
Qu'en pensez-vous ?
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

DrFamikon

Amateur de bières et de FPS, grand fan de Pokémon et de Rock !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. yancha dit :

    … Finalement. Je vais peut être me laisser tenter par l’aventure…
    Sinon, pour aller plus loin avec les lapins crétins, c’est ici que ça se passe:
    https://www.geeknplay.fr/dossier-des-lapins-cretins-aux-zombies/

Laisser un commentaire