TEST – Mario Golf: Super Rush

Partager sur les réseaux sociaux :


La vie de notre plombier préféré est bien remplie. Entre les sauvetages de la princesse et du Royaume Champignon, notre cher Mario parcours souvent le globe (et la galaxie). Et pour garder la forme, ce dernier prend même le temps de faire du sport ! Jeux Olympiques, Football, Tennis, Karting, rien ne semble lui faire peur (et surtout pas Bowser ou Wario). Cette fois-ci, le moustachu revient pour une partie de Golf sur la Nintendo Switch. Mais cela fait 7 ans que nous ne l’avions pas vu sur le green !  Après le très apprécié Mario Golf World Tour sur Nintendo 3DS, ce nouvel opus semble davantage s’orienter vers les épisodes sortis sur Game Boy en embarquant une petite part de RPG. Alors, est-ce un retour gagnant pour Mario et ses amis ? LA réponse se trouve juste ici !

Green et Super Green !

Aux commandes de Mario Golf: Super Rush, on retrouve bien évidemment Nintendo mais également le studio Camelot, déjà en charge des franchises concernant Mario Tennis et des autres opus de Mario Golf. Si la recette de base n’a pas bougée d’un iota au fil des années, il faut bien admettre que n’importe quel joueur ayant déjà testé un seul jeu de la licence ne sera absolument pas dépaysé. En effet, vous replongerez immédiatement en terrain connu grâce à des contrôles ainsi que des facteurs environnementaux similaires à ceux des autres opus. Petit point positif, il est possible de jouer à la manette avec les commandes traditionnelles ou bien avec les contrôles par mouvements des Joy-Con. Vous pourrez ainsi simuler chaque frappe avec une précision plutôt étonnante ce qui rend l’immersion encore plus intéressante… à condition d’avoir la place dans son salon ! Pour le reste, il faudra prendre en compte le relief du terrain, sa surface mais aussi la direction du vent et la météo pour arriver à mettre la balle au fond du trou. Pas de panique ! Tout est bien indiqué dans le jeu (voir parfois un peu trop) et ce dernier ira même jusqu’à sélectionner le meilleur club pour tirer votre coup (désolé elle était trop évidente). Question de faciliter davantage vos frappes, Mario Golf : Super Rush va même jusqu’à offrir un “tapotage” vous garantissant l’entrée de la balle dans le trou si vous vous trouvez suffisamment près de ce dernier.

Mais le plus grand intérêt du jeu réside dans son mode Histoire. En effet, Camelot avait annoncé le retour d’un mode dans lequel nous pourrions affronter des personnages du monde de Mario en contrôlant notre Mii, tout en y intégrant des éléments RPG. Vous l’aurez compris, vous allez devoir vous entrainer et augmenter les compétences de votre personnage afin de devenir le roi des golfeurs ! Pour cela, il vous faudra venir à bout des six parcours aux difficultés variables et affronter divers adversaires. Vous aurez ainsi l’occasion d’amasser des points d’expérience et des pièces afin d’améliorer votre golfeur à travers un arbre de compétences et de lui acheter de l’équipement. Malheureusement, si ce retour était attendu par les joueurs, il est clairement en dessous de l’expérience RPG que proposait Mario Golf sur Game Boy Color. L’expérience monte relativement vite et même si certaines de vos capacités baisseront avec le temps en fonction de vos choix, il est beaucoup trop facile d’avoir un joueur surpuissant dès le début. De plus, si il est possible de parler à TOUS les PNJ rencontrés, les dialogues ne servent à rien et il vous sera seulement demandé d’enchainer les 6 parcours pour compléter le mode Histoire…

Un programme vite expédié !

Oui, vous avez bien lu, le mode Histoire ne propose que six parcours et ne vous occupera que 6 à 8h maximum… Pour couronner le tout, une fois le dernier parcours atteint, votre golfeur sera si fort qu’il n’y aura plus aucun défi à accomplir. Qui plus est, à quoi bon accentuer la puissance d’un personnage lorsqu’on a tout fait dans le seul mode où ses compétences sont compatibles ? On pourrait davantage qualifier ce mode de tutoriel qui vous initiera aux bases du jeu tout en vous familiarisant avec ses nouvelles mécaniques. En plus du mode Histoire, le jeu vous propose trois autres modes bien distincts. Pour celles et ceux qui trouvent se sport beaucoup trop soporifique, il faudra partir sur le mode Golf Rapide. Dans ce mode, qui a fortement plu au rédacteur, il vous faudra tout simplement frapper la balle puis courir en direction de cette dernière le plus rapidement possible. Mais attention car vos adversaires peuvent vous pousser et vous donner des coups de club ! Heureusement, vous pourrez leur renvoyer l’ascenseur mais méfiez-vous car si vous donner un coup de canne, vous écopez de 30 secondes de pénalité ! Un mode qui promet de bonnes parties de rigolade et qui est fort appréciable à plusieurs et encore plus avec des enfants !

En mode Défis solo, vous pourrez compléter les six parcours du mode Histoire en contrôlant un personnage de l’univers du plombier moustachu. Ils possèdent tous une technique spéciale pouvant se déclencher manuellement et vous donner un petit avantage lorsque la balle s’arrête, que ce soit en la poussant un peu plus loin ou en l’enveloppant carrément d’un écran de fumée. Si ce mode se rapproche le plus d’une partie classique, il vous faudra toutefois faire attention aux obstacles parfois farfelus qui longent les niveaux. Enfin, le mode Bataille vous fera participer à une course aux drapeaux. Il vous faudra tout simplement frapper votre balle afin de récupérer le plus de drapeaux possible en rentrant les balles dans les trous. Néanmoins, vos adversaires auront aussi la liberté de choisir n’importe quel drapeau et vous ne saurez jamais qui vise quoi. Ce mode peut ainsi donner droit à des parties endiablées ou vous vous retrouverez à jurer contre un adversaire qui réussi son coup avant le votre (et le plus souvent sous votre nez).

Un jeu à faire à plusieurs :

Si le jeu en solo deviendra vite rébarbatif, lorsqu’on joue à plusieurs, Mario Golf : Super Rush s’avère être un jeu fort divertissant et pourrait même devenir une sorte de “party-game” à sortir pendant les soirées. Le côté simpliste permet de rapidement assimiler les commandes et le titre se veut très convivial. Mais c’est là que le bât blesse. Pour trouver un réel intérêt à Mario Golf sur Nintendo Switch, il faudra être au moins deux joueurs. Avec à peine quatre modes et six parcours, ce qui est proposé est plutôt pauvre. Toutefois, on espère que le contenu gratuit que Camelot avait annoncé après la sortie du jeu viendra redorer le blason de la licence. Où sont passés les joueurs étoiles, les personnages à débloquer, voire même des modes comme le mini-golf de Mario Golf sur Nintendo 64 ou les anneaux de Mario Golf : Toadstool Tour ?

 

Conclusion :

Bien en dessous de ses prédécesseurs, Mario Golf : Super Rush sur Nintendo Switch possède toutefois quelques qualités. Seulement voilà, pour apprécier le jeu à sa juste valeur, il faudra impérativement jouer à plusieurs car en l’état, le titre est sans intérêt en solo. Le manque de contenu se fait rapidement sentir, le côté RPG n’est pas à la hauteur de la réputation de Mario Golf sur Game Boy Color et le titre est soporifique comme une vraie partie de golf… Pour vraiment valoir le coup, il faudrait que Camelot propose du contenu supplémentaire d’exception ou bien que le jeu se retrouve en dessous des 30 euros. En l’état, le jeu est divertissant (et encore plus pour les enfants) mais il risque de vite prendre la poussière dans votre étagère une fois le mode Histoire terminé.

Mario Golf : Super Rush

6

Note

6.0/10

POINTS POSITIFS

  • Un gameplay très accessible
  • Le speed Golf
  • Très beau graphiquement
  • Le swing aux Joy-Con

POINTS NÉGATIFS

  • Rébarbatif en solo
  • Seulement 6 parcours
  • Le mode RPG trop peu exploité
Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

DrFamikon

Amateur de bières et de FPS, grand fan de Pokémon et de Rock !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire