TEST – Last of Us Part 1

Partager sur les réseaux sociaux :


Last of Us Part 1

Après avoir réjoui les joueurs sur PlayStation 3 en 2013, puis avoir comblé en 2014 les joueurs sur PlayStation 4, Last of Us part 1 revient faire parler de lui sur PlayStation 5 avec un remake fraîchement disponible depuis le 2 septembre. Celui-ci est-il à la hauteur de nos espérances ? La réponse ci-dessous.

Un chef d’œuvre remis en question

Last of Us Part 1 est considéré par de nombreux joueurs comme étant un chef d’œuvre qu’il faut avoir fait une fois dans sa vie ! Néanmoins, depuis l’annonce du remake sur PlayStation 5, de nombreuses voix s’insurgent sur le fait de payer 80€ un jeu étant disponible deux fois… Certes, le jeu est disponible en version originale sur PlayStation 3, mais disons-le clairement celui-ci a vieilli !

Si la version PlayStation 3 a pris de l’âge, la version PlayStation 4 sortie en 2014 reste assez propre…Du coup, certains joueurs se demandent pourquoi acheter un jeu que l’on a potentiellement fini plusieurs fois ? On vous répondra pour l’histoire, pour la technique, mais également pour l’accessibilité qui malgré tout change en parti le jeu sans le dénaturer.

Dès le menu du jeu, on vous propose de commencer l’aventure Last of Us Part 1 ou le DLC « Left Behind », et celui-ci nous propose de nombreuses options à commencer par deux modes graphiques. Le premier, “Fidélité”, offre une 4K native et un framerate de 40 images par seconde, le second, “Performance”, privilégie la fluidité à 60 fps avec de la 4K dynamique. Un choix qui permettra à tout à chacun de privilégier les graphismes ou la fluidité du jeu ! Notez que le mode graphique peut être changé à tout moment, si vous souhaitez passer de l’un à l’autre.

A côté des graphismes, le jeu propose également de nombreux modes d’accessibilités pour l’ensemble des joueurs. En effet, le jeu propose de modifier les touches de sa manette, d’inverser les commandes, d’activer des sous-titres, mais ce n’est pas tout, car Naugthy Dog pense aux personnes ayant des besoins supplémentaires. Exemple, il est possible d’agrandir la taille de la police pour les sous-titres, il est possible de modifier la cinétose pour éviter de rendre malade une partie des joueurs ayant le mal des transports, on peut également activer un lecteur d’écran qui vous expliquera tout ce qu’il se passe sur votre TV à l’oral. Autant le dire, il existe de nombreuses possibilités de personnalisation et d’accessibilité dans le titre qui permettra à tous de s’amuser convenablement dessus.

Vous l’avez compris en dehors des graphismes, de la réinterprétation du jeu, les développeurs ont mis l’accent sur l’accessibilité ! Mais est-ce que tout cela sera suffisant pour inciter les joueurs à acheter le titre ? On vous en dit plus ci-dessous.

Un jeu déjà fait ?

De nombreuses personnes critiquent le remake en disant, « On l’a déjà fait » ! Oui, vous avez peut-être déjà fini le jeu sur d’anciennes consoles, mais est-ce que votre cas en fait une généralité ? Bien sûr que non ! De nombreux jeunes joueurs n’ont jamais joué à Last of US part 1 et certains joueurs n’ont jamais possédé de console PlayStation dans le passé…Du coup, il peut être sympa de découvrir le remake de Last of Us Part 1 sur PlayStation 5, non ?

Si vous n’avez pas encore franchi le pas, nous allons quelque peu parler du gameplay et du synopsis dans ce paragraphe.

Au niveau du scénario, celui-ci se passe dans les États-Unis post-apocalyptiques, le jeu raconte l’histoire des survivants Joel et Ellie alors qu’ils travaillent ensemble pour survivre à leur voyage vers l’ouest à travers ce qui reste du pays pour trouver un remède possible à la peste fongique qui a presque décimé l’ensemble du pays. Notez que Joel et Ellie ne se connaissent pas au début de l’aventure, et qu’il faudra apprendre à Joel et à Ellie à s’apprécier dans un monde peut reluisant !

Vous voyez les innombrables jeux mettant en avant des zombies ? Et bien cela, ce n’est pas forcément le cas de Last of Us, ou vous devrez affronter des hordes d’humains qui ont été exposés à une souche mutée d’Ophiocordyceps Unilateralis à cause de spores ou de morsures.

Les humains dorénavant transformés sont appelés les Infectés et leur comportement change en agressivité, attaquant toute personne non infectée dans leur champ de vision…Notez qu’il existe plusieurs sortent d’infectés et que certains seront plus difficile à combattre.

Vous comprenez aisément à la vue de l’atmosphère que tout cela ne sera pas une balade de plaisance et qu’il faudra à Ellie âgée de 14 ans et à Joel cinquantenaire s’apprécier pour survivre…Car comme dans tout univers post-apocalyptique, les humains déraillent rapidement et s’entre tuent…Comme le dit le proverbe « l’homme est un loup pour l’homme » et cela se ressent très bien dans le jeu de Naughty dog.

Au niveau du gameplay, le jeu se déroule la plupart du temps, par une partie narrative avec des dialogues, et des cinématiques avant de laisser le joueur explorer les lieux, combattre les ennemis, se faufiler discrètement ou plus nerveusement sous les balles. Les situations et les lieux dans Last of Us seront relativement diversifiés pour permettre d’apprécier à la juste valeur le titre… Dans un premier temps, nous contrôlons Joel qui ne possède qu’un pistolet suivi par Ellie qui ne possède aucune arme…Tout cela va rapidement évoluer quand des infectés et de nombreux humains voudront votre mort ! Au programme, on apprécie de voir la relation s’installer petit à petit entre Ellie et Joel qui se feront confiance et s’entraideront par la suite.

Si le jeu met en avant une part d’humanité entre les deux protagonistes, le reste du scénario est plus effrayant et plus lugubre, ainsi pour survivre, il va falloir voyager, se défendre et beaucoup fouiller ! En effet, vous passerez votre temps à ouvrir des tiroirs, à ouvrir des portes, à ramasser des objets par terre pour diverses raisons.

La première raison, c’est que Joel peut fabriquer des objets comme des trousses de secours, des cocktails molotov, des bombes à clous, du fumigène ou encore des surins pour ne citer qu’eux. La plupart des objets vous seront bénéfiques, mais attention, car pour les fabriquer, il faudra trouver des ressources et les utiliser avec parcimonie sous prétexte de se mettre en danger ! Que faire dans un combat pour vous soigner, si vous ne pouvez plus fabriquer de trousse de secours ? Une question anodine que vous pourrez vous poser en jouant.

Notez que le surin est une excellente arme qui permettra de tuer rapidement un infecté sans se faire repérer…Car rappelons que les infectés peuvent vous entendre et qu’il faut être relativement discret pour éviter d’avoir une horde d’ennemis à ses trousses surtout si l’on ne possède pas d’armes adéquates, ni de munitions…Et une nouvelle fois, il faudra fouiller pour trouver des munitions, ou ramasser celles tombées par terre via les ennemis humains que vous venez de tuer !

Notez que l’armement de Joël évoluera au fil de l’aventure et qu’il sera possible d’avoir plusieurs pistolets, différents fusils, une arme automatique et même un lance flamme. Vous en voulez encore plus ? Alors, il est bon de savoir que les armes peuvent être modifiées sur un atelier, mais que tout cela vous coutera en ressources. Exemple, vous pourrez agrandir la taille d’un chargeur, modifier la rapidité de rechargement, ajouter une lunette et bien d’autres choses …Il y a de quoi faire dans Last of Us avec son système de Craft.

Mais avez-vous vraiment besoin d’arme pour évoluer dans le jeu ? Oui et non…Car, il est possible de voir les ennemis au loin via la vision qui fera apparaitre des ombres blanches à travers les murs pour notifier la présence d’un humain en arme, ou d’un infecté… Verdict ? il sera par moment possible de contourner les ennemis, voir d’envoyer des leurres pour les faire changer de direction en jetant une bouteille en verre ou une brique dans une direction opposée que vous souhaitez prendre. Si par mégarde, vous croisez quand même un ennemi, avec un peu de chance celui-ci vous tournera le dos et vous aurez la possibilité de le tuer discrètement avec un surin, ou l’étrangler à main nue, voir vous en servir en bouclier humain face aux autres ennemis, sympathique n’est-ce pas ?

En dehors du combat, de l’exploration et des crafts, le jeu propose également quelques énigmes assez simples basées sur des échelles ou des palettes en bois. En effet, il ne sera pas rare d’être bloqué dans un immeuble ou à l’extérieur, et il faudra par moment trouver une échelle à débloquer ou à déplacer pour se rendre à la suite de l’aventure.

Concernant les palettes en bois, celles-ci sont pour Ellie, car cette dernière ne sait pas nager…Du coup, il faudra que Joël l’aide à traverser des zones inondées.

Les nouveautés

Si vous avez lu le test depuis le début, vous avez sans doute remarqué que le remake propose une accessibilité assez aboutie pour l’ensemble des joueurs, ainsi que des graphismes en 4k ! Mais est-ce les seules nouveautés du jeu ? Pas vraiment.

Au niveau de la maniabilité, celle-ci a également évolué pour profiter des gâchettes adaptatives via la manette DualSense. On pourrait également nommer, la visée qui est plus précise que dans l’opus original, ainsi que le remaster.

En dehors de cela, le jeu propose les infectés plus vrais que nature, dont les animations et le comportement ont évolué. Ils sont moins stupides que dans le passé et votre première rencontre se finira certainement par une mort ou une grosse frayeur ! Car si Last of Us Part 1 remake propose des environnements et des ennemis plus beaux, un effort sur la spatialisation audio en 3D offre une atmosphère assez lourde et oppressante qui ravira les fans du genre.

En dehors des graphismes en 4k, de la spatialisation audio en 3D et l’utilisation des gâchettes adaptatives, est-ce que le titre propose d’autre contenu ? Et bien oui ! Les développeurs de Naughty Dog ne sont pas avares et proposent en plus de cela un mode permadeath qui invitera le joueur à la retenue, car vous ne disposerez que d’une seule vie pour finir l’aventure…Etes-vous capable de relever le défi ? Si la réponse est négative, alors on vous invite à lancer le mode speedrun qui comme son nom l’indique vous invite à finir le jeu le plus rapidement possible ! Vous en voulez encore ? Alors, vous aimerez peut-être profiter du mode photo évolué qui vous permettra de faire des captures d’écran avec des filtres et une multitude d’option pour garder un souvenir impérissable de Last of Us part 1.

En plus de cela, il sera possible par la suite de déverrouiller des skins pour nos personnages , dont certains sont nouveaux comme des T-shirt pour Ellie avec un logo de Returnal, Uncharted ou God of War pour ne citer qu’eux

Voilà, vous savez tout sur les nouveautés du jeu ! Maintenant, on va parler des points négatifs…

Points Négatifs

Disons-le clairement, nous n’avons pas beaucoup de griefs concernant Last of Us part 1 et c’est assez rare, car nous trouvons souvent quelques subtilités aux titres que nous testons.  Malgré tout, il y a bien une ou deux petites choses qui nous viennent à l’esprit sur le remake magnifique, mais un peu daté !

Disons-le clairement, on apprécie de voir ou revoir Joel et Ellie en 4K avec des visages plus vrais que nature, des environnements à couper le souffle et une multitude d’ajouts comme la caméra plus près du corps…Néanmoins, il reste quelques petites choses de 2013. Si les mouvements sont plus fluides, et si le jeu propose une aide à la visée, les combats à l’arme restent un peu rigides …

A côté de cela, les joueurs ayant fini Last of Us part 2 trouveront sans doute les environnements du premier opus un peu trop court, et ils auraient sans doute aimé que le remake allonge quelque peu certains passages ou mécanismes limités comme l’échelle et la palette en bois.

Pour finir, il est bon de noter que le remake sur PlayStation 5 se contente du solo avec l’histoire de Last of Us Part 1, et le DLC « Left Behind », mais ne propose pas le mode multijoueur « Factions ».

Conclusion 

The Last of Us part 1 remakes est-il nécessaire ? Chez GeekNPlay, on répond à cette question avec un grand » Oui ». Néanmoins, il est bon de nuancer tout cela. Si vous n’avez jamais jouer à Last of Us part 1 et qu’il s’agit de votre première approche sur PS5, celle-ci vous laissera une expérience unique. Si vous avez déjà joué sur PlayStation 3 sans avoir joué au remastered, on vous invite également à franchir le pas tant le saut générationnel se ressent avec une IA plus vivace, des graphismes en 4k, et quelques scènes réinterprétées. Mais si vous venez tout juste de finir le jeu sur PS4, voir PS4 Pro, vous remarquerez sans doute un changement, mais la transition ne sera pas aussi bluffante.

Du coup, vous êtes la seule personne qui peut répondre à cette question : Allez-vous acheter ou pas le remake ? En attendant de trouver la réponse, il est bon de rappeler que le remake propose des graphismes en 4k en 60fps, un spatiatlisation audio 3D, que les gâchettes adaptatives de la DualSense sont utilisées, que le DLC « Left Behind », est fourni et que le titre propose une multitude d’options d’accessibilité ! Pas mal, non ?

Last of Us Part 1

9

Note

9.0/10

POINTS POSITIFS

  • Des graphismes en 4k en 60FPS
  • De nombreux option d’accessibilité
  • Une histoire humaniste assez poignante
  • Le DLC « « Left Behind » présent avec le remake
  • Une durée de vie de 15/20h (DLC Inclus)

POINTS NÉGATIFS

  • L’absence du mode multijoueur « Factions »
  • Des combats à l’arme qui restent un peu rigide
  • Le prix de 80€ qui ne plaira pas à tous...
Qu'en pensez-vous ?
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Bomboy

Encyclopédie vidéo-ludique au service de GeekNPlay. Je suis un ancien dinosaure détenant le savoir! Toi l'abonné, tu peux m’appeler PAPA!

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Luclis dit :

    Je l’ai commencé sur PlayStation 3, repris et fini sur PlayStation 4, oui le jeu est magnifique, ceux qui ne l’ont jamais fait devraient vraiment foncer dessus. Mais la capacité des développeurs à nous prendre pour des poules aux oeufs d’ors à faire un remake du même jeu sur trois générations, on croirait voir GTA 5 !

Laisser un commentaire