TEST – Ghost Sweeper

DrFamikon
Temps de lecture:4 Minutes

Aujourd’hui, nous partons éradiquer des fantômes avec notre pistolet, tout droit sorti du film Ghostbusters. Si au premier abord, le jeu pourrait faire penser à un remake entre Luigi’s Mansion et le film mettant en scène Bill Murray, Dan Aykroyd ou encore Ernie Hudson, la similitude s’arrête au titre. Développé par le studio italien 7 Raven Studios, Ghost Sweeper est un puzzle platformer à l’aspect cartoonesque. Alors si vous croyez aux fantômes, n’hésitez-pas à lire ce test !

Who you gonna call ?

Peter, Raymond et Egon étant à la retraite depuis bien longtemps, il fallait bien que quelqu’un se décide un jour à les remplacer. Ghost Sweeper raconte donc l’histoire de deux adolescents qui possèdent le don de voir les fantômes et les morts vivants. Un jour, le seigneur des ténèbres a été ressuscité et ses sbires hantent chaque recoin du monde afin de terroriser les habitants. Et comme les adultes ne semblent pas croire aux fantômes, les deux jeunes gens vont avoir la lourde tâche de nettoyer ce joli bazar et ils vont également en profiter pour récupérer les joyaux et pièces d’or qui se trouvent sur leur chemin. Une fois que l’on a choisi lequel de ses deux loustiques va partir affronter ses êtres surnaturels, (l’un porte un chapeau et l’autre un seau…) place à l’aventure.

Le jeu est un plateformer classique qui se contente d’utiliser seulement quelques touches : se déplacer, sauter et utiliser le pistolet. Ce dernier à la capacité de créer et de faire disparaitre des cubes de glace. Ces cubes vous seront utiles pour bloquer certains monstres mais également pour grimper sur des plateformes. Votre objectif étant d’atteindre le chateau du seigneur des ténèbres. Il y a un total de 8 mondes avec 8 niveaux dans chacun d’entre eux et des niveaux bonus dans chaque monde.

Mon précieux !

Dans chaque niveau, vous pourrez trouver des pièces d’or qui vous serviront à acheter des équipements supplémentaires dans la boutique. D’ailleurs, vous allez très vite comprendre que si votre équipement n’est pas amélioré, vous n’irez pas bien loin. Ghost Sweeper n’est pas excessivement dur mais il faudra tout de même réfléchir un minimum pour avancer dans l’aventure sans trop souffrir. Les labyrinthes demandent un peu de jujote et chaque monstre possède une façon bien particulière de vous attaquer. Les fantômes vous pourchassent, les squelettes vous jettent leur tête et d’autres s’amusent à grimper sur les obstacles pour vous dévorer. Rajoutez à cela de nombreux pièges dans l’environnement et vous aurez un jeu relativement bien dosé.

La majeure partie de votre temps sera consacrée à la création de blocs qui vous permettront de rejoindre la fin du niveau. Si les premiers niveaux ne requièrent pas de stratégie particulière, les dernières étapes vous demanderont de faire preuve de réflexion afin de déplacer des blocs spécifiques et trouver les bonnes clés pour ouvrir la porte. Mais ce qui fait le charme du jeu est aussi son plus grand défaut. Dès le début, Ghost Sweeper vous fait comprendre que la maladresse est au centre de l’histoire. Au début, cela peut vous faire sourire de voir son personnage louper son saut ou refuser de tirer mais plus on avance et plus on commence à trouver ce défaut particulièrement lourd.

Le schéma sur lequel la mécanique du jeu est construite ne facilite pas les choses, car vous ne savez jamais vraiment si vous êtes à l’endroit idéal pour faire tomber un bloc ou en retirer un autre. Cela peut devenir extrêmement frustrant lorsque beaucoup de choses se passent à un certain stade, par exemple lorsque vous essayez de distancer un fantôme, d’esquiver une tête de squelette qui se déplace rapidement, de vous assurer que vous ne serez pas brûlé par une boule de feu tirée par un ennemi bien loin de l’écran et d’essayer de faire tomber des plateformes à des endroits précis…

Oops, I did it again !

C’est là que Ghost Sweeper commence à devenir un peu injuste. Même si il s’agit d’un Dark Souls, il y a des moments où vous serez assailli par des ennemis tout en essayant de concentrer vos efforts afin de voir ce que vous devez faire. Et même si chaque niveau est assez courte et assez rapide trébucher ou voir son adolescent refuser de faire la chose qu’on lui a demandé devient vite frustrant. Heureusement, il y a beaucoup de secrets cachés à découvrir, par exemple, pour passer un niveau il suffit de prendre une clé (ou des clés à un moment donné), puis de retourner à la porte aussi vite que possible. D’ailleurs, vous aurez recours à cette technique assez souvent.

Comme dit plus haut, pour vous aider dans votre quête, vous aurez accès à la boutique. En utilisant les pièces et les cristaux que vous trouverez éparpillés dans le jeu, cela vous permettra de débloquer une variété d’options, comme pointer tous les trésors cachés, prolonger le timer, augmenter la puissance de votre arme ou obtenir un bouclier pour permettre à un méchant de vous toucher plus d’une fois.

 

Conclusion :

Ghost Sweeper ne va certainement pas révolutionner le genre mais le puzzle plateformer de 7 Raven Studios possède de très bonnes qualités. Chaque niveau peut être rejoué afin d’obtenir encore plus de cristaux et les labyrinthes sont très bien pensés. La mécanique et l’objectif de mission sont assez simples à comprendre, et le style cartoonesque colle parfaitement à l’univers du jeu. Celui-ci aurait gagné à être plus soigné au niveau du gameplay mais dans l’ensemble, et pour le prix, il y a beaucoup de contenu et plus de quatre-vingts niveaux à faire. Si vous aimez les jeux old-school et que vous avez la nostalgie des puzzles, alors Ghost Sweeper est un excellent choix !

1 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Ghost Sweeper

7

Note

7.0/10

POINTS POSITIFS

  • Style old-school
  • Casse-tête
  • Le prix

POINTS NÉGATIFS

  • La maladresse devient un défaut
  • Un peu trop court

Laisser un commentaire

Next Post

PlayStation 5 - Sony confirme la mise sur le marché de la console pour la fin d'année

Si Microsoft communique massivement sur sa prochaine console nommé Xbox Series X ! Cela n’est pas le cas de Sony qui divulgue des informations avec parcimonie alimentant la crainte chez les joueurs fans de la marque. La question qui revient sans cesse sur divers forum c’est : Est-ce que la PlayStation 5 […]
PlayStation 5