TEST – Forza Horizon 5

Partager sur les réseaux sociaux :


Forza Horizon 5

Laisse-moi zoom zoom zang dans ta Benz Benz Benz, Girl, quand tu whine ton bumpa, ça m’rend dingue dingue dingue, Laisse-moi zoom zoom zang dans ta Benz Benz Benz, Girl, quand tu whine ton bumpa, ça m’rend dingue dingue dingue… Sur ces paroles de Victor Hugo… nous allons démarrer le test de Forza Horizon 5. Célèbre licence arcade de Microsoft, ce nouvel opus laisse de côté le froid de l’Angleterre et le climat de l’Australie pour les terres du Mexique. Un changement qui se fait tout en douceur mais qui permet une nouvelle fois de jouer avec le climat et avec environnement de ce pays au charme si particulier. Mais après toutes ces années, Playground Games peut-il encore se renouveler ? Nous allons le voir dans le test ci-dessous !

 

Mexico ! Mexiiiiiiiiiiiiiiiiiiico !

Forza Horizon 5Voila bientôt 10 ans que Playground Games s’occupe du Festival Horizon en nous faisant découvrir le monde au volant de véhicules surpuissants. Après avoir visité le Colorado, l’Europe du Sud, l’Australie et le Royaume-Uni, cette fois-ci direction le Mexique ! Avec les années, la formule ne cesse de s’embellir et les adeptes sont toujours de plus en plus nombreux. Pour cette cinquième édition, les organisateurs ont mis les petits plats dans les grands et on peut dire que sur le plan visuel, nous sommes gâtés ! Fidèle à son habitude, le jeu à pour ambition de nous en mettre plein la vue dès les premières secondes et on peut dire que le défi est validé haut la main ! Il faut dire que le studio ne manque pas d’imagination pour faire monter la hype. Cette fois-ci, pas question de juste rejoindre le festival en conduisant tranquillement “une chouette bagnole” pour admirer les paysages mexicains. Un peu comme dans Taxi 2, la partie commence dans les airs et plus précisément à bord d’un avion ! Oui, pour rejoindre le Festival Horizon, il faudra d’abord, au volant de différentes voitures, se jeter dans les airs et terminer plusieurs petites courses, dans différents environnements. Montagne, plage, forêt et même tempête de sable !

Trois ans après Édimbourg, c’est donc à Guanajuato que les pilotes du monde entier vont pouvoir défiler et s’affronter. Nous incarnons donc un pilote (entièrement personnalisable) qui a déjà brillé en Grande-Bretagne. Le joueur incarne un personnage (totalement personnalisable) dont les précédents exploits en Grande-Bretagne ont franchi les frontières. Qualifié de “superstar” par les animateurs radio, nous arrivons ici en tant que tête d’affiche du festival (v’la la pression !). Contrairement aux autres opus, cette notoriété nous permet d’accompagner les organisateurs aux quatre coins de la carte afin de choisir dans quel ordre doit se dérouler cet évènement et comment celui-ci doit s’étendre.

Let’s go !

Forza Horizon 5Une fois le programme dévoilé, le principe est le même qu’à l’accoutumé. On enchaîne les épreuves et on explore les somptueux décors du Mexique en réalisant divers défis afin de devenir une nouvelle fois le champion de cette nouvelle édition. En terminant les courses, on obtient des points de distinction qui nous permettent de choisir la prochaine zone à débloquer. Durant cette “mission”, on suivra notre nouveau meilleur copain Ramiro dans des expéditions très variées et très plaisantes. Un bon moyen pour en apprendre un plus sur les us et coutumes. Chaque antenne donne accès à un type bien précis d’épreuves et c’est plutôt plaisant d’avoir la main sur le bon déroulé du festival. Contrairement aux autres épisodes de la saga, nous ne sommes pas obligés de suivre le fil conducteur imposé par les développeurs. Et du côté des épreuves, on peut dire qu’il y a du choix ! En plus des courses habituelles, Playground Games a instauré un mode Battle Royale et la possibilité de créer ses preuves circuits. Le titre jouit donc d’une rejouabilité sans précédent ! De plus, il n’est plus nécessaire de devoir attendre un certain moment de la journée ou une saison particulière pour remplir les missions du Forzathon Live, rebaptisé ici en Horizon Arcade.

Et pour couronner le tout, le résultat final est tous simplement bluffant. A l’instar des nombreuses vidéos présentées lors des différents Showcases de Microsoft, Forza Horizon 5 ne souffre d’aucun bug ou de ralentissement (en tout cas sur Xbox Series X). Il est même possible de choisir ses graphismes entre le mode Qualité (4K/30fps) ou Performances (4K/60fps). Chaque zone est unique et c’est un véritable bonheur de visiter les volcans, les forêts ou encore les plages de Guanajuato. D’ailleurs, on a tendance à rouler uniquement pour profiter du spectacle et pour faire des photos (à défaut de voyager à cause de la COVID…). Et si vous n’aimez pas collectionner les photos, vous pouvez toujours collectionner les voitures ! Car Forza Horizon est avant tout un jeu de courses et un jeu d’arcade. Ici, le fun est le maître mot et ça, Playground Games l’a bien compris. Et si la formule ne change pas tellement entre le 4 et le 5, les quelques ajouts sont toutefois agréables et permettent de toujours mieux s’y retrouver.

Conclusion :

Vamos a la playa ! Délaissant les terres humides et ternes de la Grande-Bretagne, Forza Horizon embarque les joueurs au Mexique. Sans vraiment rien révolutionner, Playground Games signe ici un retour magistral et un opus de qualité. Visuellement bluffant, le titre résolument arcade (pour le côté simulation, il faudra partir sur Forza Motorsport) est un concentré dynamique de fun. La durée de vie est immense, la carte est très généreuse et les différents biomes permettent d’apporter une jouabilité totalement différente en fonction de la zone parcourue et une immersion quasi immédiate. Sans réelle fausse note, Forza Horizon 5 s’impose à coup sur comme étant un des titres phares de cette fin d’année et sera comme à l’accoutumé un jeu incontournable des consoles Microsoft. Pour finir, le jeu sait récompenser les joueurs fidèles de la série en leur offrant quelques voitures comme la 2013 Dodge SRT Viper GTS, la McLaren Senna 2018 ou encore la Porsche 911 GT2 RS 2018.

Forza Horizon 5

9.3

Note

9.3/10

POINTS POSITIFS

  • Le meilleur jeu de la licence
  • Toujours plus de fun
  • Nouveau terrain de jeu gigantesque
  • La possibilité de choisir le déroulé des épreuves
  • Les graphismes

POINTS NÉGATIFS

  • Trop peu de nouveautés ?!

DrFamikon

Amateur de bières et de FPS, grand fan de Pokémon et de Rock !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Bomboy dit :

    De mon coté, je regrette certains emplacements des panneaux a détruire ( sur le toit des maisons par exemple) ou encore les dégâts des voitures qui ne vont pas assez loin…Pour le reste, on est d’accord, le jeu est beau, fluide, offre un contenu de dingue et permettra aux fans de jeu d’ arcade de s’amuser ♥

Laisser un commentaire