TEST – Dicey Dungeons

Dicey Dungeons

Le jeu de Terry Cavanagh (Super Hexagon et VVVVVV), Chipzel et Marlowe Dobbe vient tout juste de sortir. À mi-chemin entre rogue-like et créations de decks, Dicey Dungeons vous réserve bien des surprises. Si au premier regard le titre semble assez simple et relativement court, on s’aperçoit très vite que celui-ci possède “ce petit truc en plus” qui fait qu’on aime y revenir régulièrement.

Les dés ou la vie !

Dicey DungeonsEn lançant une partie de Dicey Dungeons, vous allez vite comprendre que bien que le jeu s’apparente à un rogue-like et que rien ne va se passer comme prévu. En effet, si au départ vous deviez participer à une simple émission de télévision, vous vous retrouverez transformé en dé géant. Pour vous en sortir, il n’y pas trente-six solutions : il faudra venir à bout des différents donjons générés aléatoirement. Une fois les présentations faites avec votre personnage, c’est à vous de jouer !

Et on commence de suite par un jeu de dé classique. Le but premier est donc d’évoluer sur un plateau ou plusieurs actions vous seront proposées afin de rejoindre la sortie. Si la navigation se fait librement, il faudra vaincre les ennemis qui vous barreront la route et ramasser les différentes “cartes” et les cœurs afin de progresser à travers le donjon. Le premier niveau est donc relativement simple puisqu’il vous explique les différentes mécaniques du jeu et sert essentiellement de tutoriel pour la suite de votre périple.

Un jeu qui (dé)chire :

Dicey DungeonsVous contrôlez donc un dé géant sur un plateau (donjon) généré aléatoirement et votre mission sera de vous frayer un chemin tout en évitant de mourir. Au début, vous commencerez votre aventure avec une seule “attaque”, que vous pourrez exécuter en lançant un dé. Plus le chiffre obtenu est grand, plus votre attaque fait des dégâts…Enfin, pas exactement…Au fil du temps, vous gagnerez des niveaux et donc de la vie mais aussi vous pourrez apprendre de nouvelles compétences. Certaines seront essentiellement basées sur l’attaque, d’autres vous permettront de regagner un peu de vie ou de lancer un sort d’altération de statut à vos adversaires (glace, feu, poison…).

Malheureusement et comme tous les rogue-like, vous ne pourrez avoir avec vous qu’une quantité limitée d’attaques et de pouvoirs. À vous de bien équilibrer votre jeu car plus vous vous avancez dans celui-ci, plus les ennemis seront coriaces. D’ailleurs, eux aussi pourront utiliser des altérations de statut et vous infliger beaucoup de dégâts. Pour vous sortir de là, il faudra compter sur la chance (les lancées sont aléatoires) mais aussi sur votre capacité à bien utiliser vos compétences en fonction de vos adversaires. Il y en a qui craignent le froid, d’autres qui ne peuvent pas être empoisonnés…

Un bestiaire varié :

Dicey DungeonsOn pourrait penser que le fait de devoir recommencer les donjons avec les 6 personnages serait répétitif…mais non…bon si un peu en fait. Chaque personnage possède ses propres attributs et il faudra bien les maitriser pour pouvoir terminer tous les donjons. Par exemple, le Robot risque la surchauffe si vous êtes trop gourmand et si vous attaquez trop et la Sorcière devra préparer minutieusement son livre de sort avant de pouvoir lancer ses attaques. Seule la stratégie pourra être plus forte que la chance.

Dans chaque niveau, des monstres viendront vous mettre des bâtons dans les roues afin de vous exterminer. Avec plus d’une soixantaine d’ennemis et une quarantaine d’épisodes, Dicey Dungeons vous tiendra éveillé un bon moment. Mais une fois le troisième ou quatrième personnage débloqué, on commencera tout de même à ressentir une forme de redondance. On enchaine les combats, on améliore son équipement et on nettoie la zone de fond en comble pour pouvoir passer à la suivante. Finalement, on va souvent faire tous les niveaux d’un personnage puis passer à un autre jeu et revenir quelques jours plus tard sur celui-ci pour ne pas se lasser trop vite.

Conclusion :

Dicey Dungeons est un très bonne surprise. Si le jeu se veut simple au premier abord avec son style graphique, sa mécanique se perfectionne au fil du temps ce qui le rend très addictif. Malheureusement, le jeu demeure assez simple et une fois les capacités de vos personnages maitrisées, les combats se terminent assez rapidement. Les notions de chance et de stratégie sont bien présentes mais le challenge n’est pas vraiment de la partie. Si les donjons sont tous générés de manière aléatoire, le principe lui reste le même de A à Z. Un très bon jeu vendu à petit prix qui sera tout de même vous occuper pendant quelques heures mais qu’on préférera refaire de temps en temps plutôt que d’enchainer les niveaux et le finir d’une traite.

Dicey Dungeons

12,49€
8

Note

8.0/10

POINTS POSITIFS

  • Un rogue-like plaisant
  • Un système de chance bien pensé
  • Des donjons générés aléatoirement
  • Un style qui fait son effet
  • Une mécanique de jeu maitrisée

POINTS NÉGATIFS

  • Manque de challenge
  • Assez simple
  • Un peu répétitif

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire