TEST – DC Super Hero Girls: Teen Power

Partager sur les réseaux sociaux :


Et non, il n’y a pas que les hommes qui portent des collants et qui combattent le crime ! DC Super Hero Girls est une licence globale qui cible les jeunes filles (6-12 ans) et qui s’articule autour des super-héroïnes de l’univers DC Comics. Elle comprend à la fois des séries d’animation, des figurines et des livres, ainsi que plusieurs produits dérivés, le tout piloté par Diane Nelson, présidente de DC Entertainment. D’abord diffusée sur un site Internet dédié (play.dcsuperherogirls.com), véritable fer de lance de l’univers, elle est également diffusée à la télévision. En France, la série est diffusée sur France 4 depuis juin 2016 et sur Boing depuis le 20 octobre 2016. Mais aujourd’hui, ce n’est pas la série qui nous intéresse mais bien le jeu vidéo, baptisé DC Super Hero Girls: Teen Power. Alors en avant pour Metropolis avec Supergirl, Batgirl ou encore Wonder Woman !

Instant Girl Power !

À Super Hero High, une école réservée aux super-héros, les célèbres super-héros de DC Comics sont venus pour apprendre à maîtriser leurs super-pouvoirs et assister à des cours personnalisés. Oubliez les effusions de sang et les gros mots. Ici, nous sommes en présence d’un jeu vidéo au public bien ciblé : les jeunes enfants, et plus particulièrement les jeunes filles de 6 à 12 ans. Oui, comme dans la série du même nom. On retrouve un style graphique assez enfantin et très agréable ainsi qu’une histoire digne qui se veut classique mais qui plaira certainement au public concerné. Après une petite scène d’introduction (qui reprend trait pour tait le générique de la série TV), on découvre donc nos héroïnes en proie à une vague de robots détraqués et à des jouets mystérieux qui causent des dégâts dans Hob’s Bay, un quartier de la ville de Metropolis en pleine reconstruction grâce à Lex Luthor. En tant qu’héroïne, le devoir vous appelle et vous devrez enquêter sur ces évènements perturbateurs, tout en soignant votre image de “lycéenne parfaite”. Mais la vie d’une héroïne ne se limite pas à combattre le crime ! Il faudra également aider les gens de Metropolis dans leurs tâches quotidiennes et régler leurs petits soucis tout en prenant soin de garder un minium de distraction sociale. Après tout, vous êtes une adolescente comme les autres et vous pourrez prendre des selfies, avoir des followers… et bien sur, explorer la ville à la recherche d’indices ou de missions supplémentaires.

Un jeu qui se veut simple par sa prise en main mais qui se révèle assez complet pour celles et ceux qui aiment l’univers de DC Comics. L’aventure principale commence donc dans la peau de Barbara Gordon en tant qu’enquêtrice en civile. Chaque personnage possède ses propres caractéristiques et ses attributs et vous comprendrez très vite que les différentes héroïnes se complètent. La fille (ou la nièce suivant les versions) du commissaire Gordon commence sa première quête sans son costume de Batgirl dans un jeu de piste qui prend place devant le parvis de l’école. Ces investigations vous permettront de vous faire la main avec les commandes du jeu ce qui vous donnera accès à la zone dévastée de Hob’s Bay et surtout à la possibilité de parcourir librement la ville. Cette partie est d’ailleurs la plus intéressante puisque c’est comme ça que vous allez obtenir des informations sur les habitants de Metropolis puisqu’il sera possible de discuter avec ces derniers, de prendre des photos ou des selfies et de poster le tout sur Supersta, le réseau social du jeu. En parlant avec les divers PNJ, vous obtiendrez de nouveaux likes, des commentaires, des missions secondaires et des lieux à visiter et/ou à photographier afin d’obtenir de l’argent et des points de compétences.

It’s a long way to the top :

Vous aurez donc de quoi faire entre les quêtes annexes et la trame principale, même si cette dernière se veut peut-être un peu trop prévisible, malgré les quelques rebondissements qui rappellent une nouvelle fois le dessin animé. Malheureusement, le scénario se veut trop linéaire et ne vous permet pas de choisir quelle héroïne ou quelle “super-vilaine” contrôler… En effet, parmi les 12 personnages qui interviennent tout au long de l’aventure, il ne sera possible de jouer qu’avec six d’entre elles (3 du côté des gentils, 3 du côté des méchants). De plus, vous passerez la plupart de votre temps à marcher ou à courir dans la ville de Metropolis et à attendre que vos pouvoirs se déclenchent au lancement d’une nouvelle mission. Ne comptez pas traverser la métropole en volant ou à toute vitesse ! Pourtant, même si le “roster” est limité, la prise en main de chaque personnage est immédiate. Les jeunes joueurs n’auront d’ailleurs aucun mal à mémoriser les touches et c’est plutôt une bonne chose. Un bouton pour voler ou sauter, un pour frapper, un autre pour esquiver et enfin deux autres pour les attaques spéciales. Une bonne mise en jambe pour celles et ceux qui découvrent les jeux-vidéos avec les héros préférés ! Pour ce qui est de la durée de vie, il faut comptez 12 à 15 heures pour finir le titre dans son intégralité, ce qui est tout à fait honnête. Car en plus des missions, vous pourrez également reconstruire le quartier de Hob’s Bay à votre image en y intégrant des immeubles et des magasins.

Pour finir, en plus d’une direction artistique très bien maitrisée qui colle à merveille à la série animée, on retrouve également les voix originales des personnages lors des phases de dialogue… mais seulement en anglais ! L’ambiance de la série est bien présente, les personnages sont très bien retranscrits et leur caractère permet des les identifier très rapidement. Batgirl / Barbara est toujours d’humeur joyeuse, Wonder Woman / Diana est souvent un peu dépassée et Supergil / Kara prend la place de la grosse brute de la bande. On terminera avec la bande-son qui sans être véritablement indispensable permet une nouvelle fois de faire un rappel à la série d’animation. De plus, on est ici sur un jeu 100% girl power et les garçons ne viendront jamais y mettre leur grain de sel ce qui est fort appréciable !

 

Conclusion :

DC Super Hero Girls: Teen Power est un jeu qui s’adresse avant tout à de jeunes joueurs et le pari est largement réussi. Le concept s’inspire véritablement de la série TV de DC Comics et permet de mettre en avant les capacités des super héroïnes du groupe sans intervention de leurs homonymes masculins. Le titre est prenant et permet de passer du bon temps devant l’écran (mais pas trop quand même) et reste accessible au plus grand nombre. Toutefois, pour apprécier l’expérience il faudra être un fan de la série ou avoir entre six et douze ans. Au delà, DC Super Hero Girls: Teen Power ne possède pas de véritable intérêt par rapport à la concurrence sur le thème des super héros. 

DC Super Hero Girls: Teen Power

7.2

Note

7.2/10

POINTS POSITIFS

  • L'univers de la série est bien présent
  • Un jeu destiné à un jeune public
  • 100% girl power !
  • Une bonne durée de vie
  • Des commandes intuitives

POINTS NÉGATIFS

  • Un roster un peu pauvre
  • Une caméra parfois capricieuse
  • Impossible de parcourir la ville en volant
Qu'en pensez-vous ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

DrFamikon

Amateur de bières et de FPS, grand fan de Pokémon et de Rock !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire