TEST – Cotton Reboot

Partager sur les réseaux sociaux :


Test Cotton Reboot

En 1991, lors de sa sortie dans les salles d’arcade au Japon, Cotton : Fantastic Night Dreams est un tout nouveau cute’em up. Contraction de cute (mignon) et de shoot em up, le genre né dès la fin des années 80 avec des titres marquant comme Fantasy Zone, Parodius et Twin Bee. Il est le 1er épisode d’une longue série qui s’achèvera sur Dreamcast en 1999. Si les portages sur console ont été salués par la critique, notamment les épisodes de la Sega Saturn qui bénéficiera d’un portage sur PlayStation 4 et Nintendo Switch d’ici la fin de l’année, c’est bien ce tout premier épisode qui fut le plus apprécié et encensé par les joueurs. C’est Hideki Tamura qui fut le character designer du titre. Le jeu fut adapté sur l’ordinateur domestique Sharp X68000 avec de nombreux changements et d’améliorations.
C’est donc à partir de ce matériel de base sorti il y a 28 ans que BEEP, Success et l’éditeur Inin Games nous en proposent le reboot. Le lifting est-il réussi ? Le plaisir d’enfourcher le balai est-il resté intact après toutes ces années ? GeeknPlay vous donne son avis concernant la version Nintendo Switch du jeu.

Cotton Reboot, c’est quoi ?

Test Cotton RebootCotton Reboot est donc un shoot em up à caractère mignon qui propose un scrolling principalement horizontal. A travers 7 niveaux, vous devez aider Cotton, la jeune sorcière à libérer le royaume des forces du mal. En effet, la fée Silk est venue demander de l’aide auprès de Cotton, car des démons maléfiques ont plongé la terre et le royaume des fées dans l’obscurité. Ainsi, sans lumière du soleil, la faune et la flore sont vouées à disparaitre et seuls les incroyables pouvoirs de la sorcière peuvent contribuer à changer ce destin funeste.

Malheureusement, Cotton est d’un tempérament égoïste et refuse de but en blanc la proposition de la fée. Cette dernière est alors obligée de faire une promesse à la jeune sorcière : si elle défait les forces du mal, elle aura droit à un bonbon Willow (un bonbon de saule). Ce bonbon doit être particulièrement bon car, gourmande comme elle, la sorcière ne perd pas un instant pour enfourcher son balais, bien décidée à occire la menace diabolique !

A de (très) rares exceptions près, ce n’est pas le scénario qui fait d’un shoot em up un bon titre. A fortiori en 1991 ! Ce n’est donc pas Cotton Reboot qui nous fera dire le contraire.
Néanmoins, on appréciera les courtes scénettes anime que l’on découvrira au cours de l’aventure et qui donnent un ton humoristique et mignon au jeu.

Un gameplay remis au gout du jour

Test Cotton RebootVia le manuel du jeu, un court tutoriel vous indique tout ce que vous devez savoir sur le gameplay du jeu. L’aventure se joue via 3 boutons. Avec Y vous aurez la possibilité de tirer. En laissant le doigt appuyé, le tir automatique se met en place. Certains ennemis auront l’occasion de faire tomber des diamants de couleur. En leur tirant dessus, non seulement votre tir deviendra plus puissant en les traversant, mais vous aurez l’occasion de les faire changer de couleur. S’il devient noir, vous pouvez aller le récupérer et récolter un maximum de point. Si vous choisissez, ou êtes obligé de le récupérer avant, vous upgraderez votre arme. De même, une jauge se remplira et vous permettra de lancer des coups spéciaux visuellement spectaculaire avec le bouton B qui infligeront des dégâts importants à vos ennemis et aux boss. Enfin, le bouton X est là pour libérer le pouvoir spécial de la sorcière. Ce dernier vous permet de récolter un max de point durant un temps limité.
Ainsi, tout parait simple, mais maitriser toutes les subtilités du jeu en essayant de faire le meilleur score n’est pas si évident qu’il n’y parait. La moindre « bullet » et votre personnage meurt ! Heureusement, Silk et ses amies fées sont là pour vous soutenir et augmenter votre puissance de frappe.

Si le mode easy permet de découvrir les 7 niveaux et le boss final sans trop de difficultés, le mode normal et surtout le mode hard sont là pour freiner vos ardeurs. Se frayer un chemin au milieu des tirs ennemis n’est pas évident. Ainsi, chacun trouvera un défi à sa portée.
Le menu option permet même d’augmenter le nombre de vie, même si les continues sont illimités.
Toutefois, à trop vouloir modifier les paramètres, vous risquez de ne pas pouvoir enregistrer votre score au niveau mondial… et c’est bien là que Cotton Reboot saura conserver l’intérêt des joueurs. En effet, finir le jeu est une chose, le finir sans utiliser de continue en obtenant un score élevé en est une autre.
Il est également intéressant de voir que ce reboot vous propose des time attack de 2 et 5 minutes. De sessions courtes et intenses qui vous permettront de tester votre skill et de comparer vos scores avec vos amis possédant le jeu.

Cotton Reboot : 2 jeux en 1

Test Cotton RebootSi Inin Games a fait du bon travail au niveau du gameplay, l’éditeur japonais a également su sublimer l’esthétisme général du titre. D’un coup de baguette magique l’éditeur nous propose des graphismes de toutes beautés et très colorés. Ennemis, boss et environnements ont été retouchés pour faire du bien à nos rétines. Si le spectacle visuel est à la hauteur, il faut également saluer la bande son qui a été remixé sans trahir la BO d’origine. On reconnait bien les thèmes que l’on prend plaisir à (re)découvrir.
Saluons également le fait de nous proposer un jeu en 16/9 qui prend tout son sens sur nos TV standards actuels. Enfin, pour ne rien gâcher, aucun bug ne vient entacher l’aventure !
C’est donc un réel plaisir de redécouvrir le jeu qui a su rester fidèle au jeu de base. Pour s’en convaincre il suffit de jouer à la version « X68000 » depuis les options. Vous pourrez ainsi voir les évolutions apportées par Inin Games tout en retrouvant le jeu qui a su charmer les joueurs au début des années 90 et qui a fait de Cotton, une série qui fait référence dans le monde des cute em up.

Le seul VRAI problème de Cotton à l’époque c’était son absence de jeu multijoueur. Defait, ce problème se retrouve donc dans son remake. Or, quoi de mieux que de partager un moment de shoot em up avec un 2e joueur ? Certes, le jeu ne s’y prête peut-être pas avec ses sprites immenses et sa débauche visuelle. Néanmoins, on ne peut que regretter que l’aventure ne se joue qu’en solo. Il faudra donc vous contenter de comparer vos scores ou de vous passer la manette entre chaque continue pour partager la joie de jouer à ce cute em up. Un petit point négatif qui empêche à ce Cotton Reboot d’être un must have.

Conclusion

Cotton Reboot est une magnifique réitération d’un hit de 1993. Que vous connaissez la série ou que vous la découvrez pour la première fois, nul doute que vous serez charmés par le travail effectué par Beep, Success et ININ Games. Un plaisir qui risque malheureusement d’être éphémère si vous n’êtes pas tenté par le scoring. En effet, l’absence de mode 2 joueurs ainsi que les continus infinis font que le jeu se boucle assez vite. Ainsi, une fois effectuée les 7 niveaux en mode reboot et classique, seul les plus chevronnés s’adonneront aux time attack et accepteront de tenter l’aventure en hard en utilisant un minimum de crédit. Ferez-vous partis de ceux-là ? A vous de nous le dire.

Cotton Reboot

7.3

Note

7.3/10

POINTS POSITIFS

  • Un reboot de qualité
  • La présence du jeu d’origine
  • Le ton léger et kawai du jeu

POINTS NÉGATIFS

  • Absence du mode 2 joueurs
  • Risque de lassitude

yancha

Rédacteur avec pas mal d'XP au compteur ayant grandi avec les bornes d'arcades à l'ère 8 et 16 bits.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire