TEST – Call of Duty: Modern Warfare II

Partager sur les réseaux sociaux :


Call of Duty: Modern Warfare II

Call of Duty: Modern Warfare II est un jeu vidéo de tir à la première personne développé par le studio Infinity Ward, et édité par Activision. Le titre est disponible depuis le 28 octobre 2022 sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox One, Xbox Series et PC ! Que vaut cet opus ? On vous dit tout ci-dessous.

Un jeu vidéo mi-réaliste, mi-fantaisiste

Si vous avez fait la campagne de Call of Duty Modern Warfare premier du nom, vous devez sans doute vous rappeler que celle-ci nous amène en Syrie et qu’il traite un sujet assez proche de la réalité…Du coup, on pouvait imaginer un scénario assez réaliste pour Call of Duty: Modern Warfare II, et c’est presque le cas. En effet, Infinity Ward nous propose une campagne solo qui se déroule au Mexique, à Amsterdam et aux États-Unis. Vous vous doutez bien qu’il ne s’agit pas d’une balade de plaisance et que le scénario vous proposera des missions officielles et d’autres officieuses se déroulant en ville, mais également sur des plates-formes pétrolières ou encore dans les favelas.

Sans vous spoiler le scénario, disons que celui-ci nous raconte l’histoire de missiles de croisière volés par des terroristes et bien sûr la Task Force 141, composée de Ghost, Soap, Gaz et John Price, est appelée à la rescousse. Notez que la Task Force 141 ne sera pas seule sur le terrain et sera souvent accompagnée par une unité de commando du colonel Alejandro Vargas appartenant à une unité spéciale mexicaine… D’ailleurs Alejandro, ne sera pas le seul nouveau, car nous collaborons également avec un agent de la CIA au nom de code “Laswell”.

Maintenant, est-ce que tout ce petit monde permet d’avoir une campagne solide ? Oui et non… Disons-le clairement, la campagne est plutôt bien écrite et réserve son lot de surprises et de drames qui tiendront en haleine la plupart des joueurs pendant 5 à 10 heures… Oui, on passe du simple au double, car la durée de vie dépendra de plusieurs paramètres. Le premier est sans aucun doute le niveau de difficulté choisi, car la campagne de Modern Warfare II peut être faite en recrue, 2nd classe, commando, vétéran ou réaliste soit de la difficulté super facile à celle super hardcore…Maintenant, à vous de voir le niveau de difficulté qui vous correspond, la durée de vie dépendra de votre skills à la manette ou au clavier/souris.

Si votre niveau de compétence sera mis à rude épreuve dans la campagne de Call of Duty: Modern Warfare II, il en sera de même de votre furtivité ! Pourquoi ? Car le gameplay s’avère plus lent et que de nombreuses missions vous invitent à la discrétion. Exemple, il va falloir se faufiler et plonger dans les rues d’Amsterdam pour une mission secrète, entouré de civils, sans se faire repérer et sans faire de dégâts collatéraux. On vous invitera également dans la campagne à vous approcher d’un groupe d’ennemis sans vous faire repérer par les gardes…Sur le papier, cela a l’air facile, mais manette en main beaucoup moins ! Pourquoi ? Car il faudra se coucher par terre en tenue de camouflage, ramper et éviter de bouger quand les gardes passeront à coté de vous, et malheureusement si les gardes vous trouvent, ils vous tueront ! Verdict, la discrétion sera de mise. Pour le coup, cela reste assez classique à la série, même si nous avons l’impression que la furtivité est devenue un standard pour cet opus ! Mais à côté de cela, est-ce qu’il y a des nouveautés ? La réponse est oui.

Si le jeu propose des missions classiques de furtivité ou des missions dans un avion AC-130 ou un hélicoptère, Modern Warfare II tente de se réinventer en proposant du contenu nouveau ! En effet, il sera possible de faire du carjacking dans une mission où il faudra remonter une file de véhicules ennemis plutôt bien armés…Et pour ne pas mourir, il faudra régulièrement changer de véhicule en sautant dans une jeep ou un camion ennemi avant que votre propre voiture n’explose sous le poids des balles, des mines terrestres ou des lance-roquette ennemis.

En dehors de cette nouveautés, Infinity Ward a tenté une nouvelle chose dans la série qui divise les joueurs… On pourrait presque appeler les deux missions concernées par « expérimentales » tant celles-ci sont loin des normes de la série. Dans la première mission, vous vous retrouvez sans arme, ni grenade, ni soldat pouvant vous venir en aide…Malheureusement, les ennemis grouillent autour de vous et il va falloir réussir à sortir de ce cauchemar dans les ruelles d’un village mexicain, mais comment faire ? A cette question, les développeurs ont trouvé la réponse, et il faudra improviser des bombes fumigènes, des mines explosives, des pieds de biches et bien d’autres outils à l’aide d’articles ménagers, de boulons, de cordes et même de tapettes à souris !  Ça c’est pour la première mission, pour la deuxième mission du genre, celle-ci s’avère plus facile, car vous disposez de base d’une arme avec peu de balles… Chez GeekNPlay, nous avions apprécié les deux phases « expérimentales », car celles-ci nous ont fait nous sentir comme une proie face à des ennemis surarmés, et cela change des traditionnels « Force américaine » toute puissante qui ne craignent rien, et cela fait du bien de retrouver un peu d’humanisme dans les missions à haut risque.

Un jeu parfait ?

Si l’on apprécie la campagne solo, ainsi que l’univers frissonnant de Call of Duty, on regrette malgré tout quelques bonds en arrière du jeu…. Pas de panique, on ne parle pas des graphismes qui sont en 4k et 60 fps sur les consoles PlayStation 5 et Xbox Series, et bien plus sur PC. Là-dessus le jeu n’a rien à se reprocher et les développeurs avaient même annoncé qu’il s’agirait d’un des jeux les plus beaux de la licence grâce à l’utilisation de la photogrammétrie et d’un affichage dynamique qui offre toujours la plus grande netteté et densité de détails ! On ne dira pas le contraire, car le titre est effectivement assez beau.

 

Ce qu’on lui reproche c’est le manque de chose que l’on peut détruire dans le jeu en dehors de la scène avec le tank. Certes Call of Duty n’a jamais proposé réellement de décors destructibles en dehors de quelques zones dans Call of Duty Ghosts, mais nous sommes en 2022 et l’ajout de destructions de décors pourrait amener à un plus haut niveau le gameplay. A coté de cela, on regrettera également l’absence d’audio, ou d’éléments d’informations à récupérer lors de la campagne…Certes, on lit quelques documents durant la campagne, mais cela n’est pas obligatoire et ne vous offrira aucun trophée ou succès ! Dommage, n’est-ce pas ?

En dehors de la campagne solo assez solide, Call of Duty: Modern Warfare II propose dés son lancement de nombreux modes de jeux multijoueur dont :

  • Le match à mort par équipe
  • La mêlée générale
  • La Domination
  • La recherche et destruction
  • Le quartier général
  • L’élimination confirmée
  • Le point stratégique
  • La libération des prisonniers
  • Le K.O.
  • La Guerre Terrestre
  • L’invasion

En dehors des modes multi-joueurs assez classiques, on retrouve également un mode coopératif qui permet de jouer sur trois missions différentes nommées Profil Bay, Zone défendue et défenseur du mont Zaya.

Comme vous pouvez le voir, il y a de quoi s’amuser en ligne sur Modern Warfare II, même si l’expérience pourrait être gâché via le SBMM…Cette abréviation qui veut dire « Skill Based Matchmaking « est un matchmaking basé sur le niveau des joueurs ! En gros, si vous faites une ou deux bonnes parties avec de nombreux frags en mourant un minimum, vous serez alors connectés avec des joueurs ayant un niveau plus élevé, et là, vous risquez de vous faire détruire… On ne compte plus sur Twitch, le nombre de personnes faisant du « rage quit » sur Call of Duty dû au SBMM. Chez GeekNPlay, on se dit que cela permettra aux joueurs de s’améliorer, mais il faut par moment avoir les nerfs solides, ainsi qu’une bonne connexion pour se sortir de situation critique…

Avant de partir à la conclusion du jeu, on souhaite également vous parler des armes présentes dans le jeu dès le lancement avec 51 armes diverses et variées. On y trouve des mitrailleuses, des fusils d’assaut, des fusils à pompe, des pistolets, des lanceurs pour ne citer qu’eux. Bien évidemment la plupart des armes sont disponibles nues, et il faudra les faire évoluer pour posséder une arme surpuissante. Il est bon de savoir que la plupart des armes possède neuf branches et qu’il sera possible de modifier le viseur, la crosse, la poignée, le canon, l’accessoire de canon, le chargeur, les munitions, le laser et la bouche. Un classicisme pour les fans de la licence, mais Modern Warfare 2 change un peu la donne, car pour déverrouiller des accessoires sur une arme, il va falloir jouer avec , mais également jouer avec d’autres armes…Exemple sur l’arme M4 disponible dès le début du jeu, il sera possible d’y ajouter rapidement des accessoires, mais si vous vous voulez par exemple équiper votre arme M4 du viseur holographique, X-ten Angel 40, il va falloir jouer avec l’arme Taq-M jusqu’au niveau 11…Vous en voulez encore ? Reprenant, une nouvelle fois l’arme M4, si vous souhaitez équiper celle-ci des munitions déchirantes 5,56, il va falloir jouer avec le Lachmann 556 jusqu’au niveau 8.

Vous l’avez compris, Infinity Ward a fait un choix assez osé concernant l’évolution des armes, dont le but premier est d’obliger les joueurs à tester l’ensemble de l’équipement ! Si l’on peut comprendre parfaitement le point de vue des développeurs, chez GeekNPlay on se dit que les joueurs casuals jouant de temps en temps à la série risquent d’être pénalisés…Imaginez que vous ne soyez pas bon avec un sniper et que l’on vous oblige à jouer avec pour débloquer un accessoire, c’est rageant, non ? Et c’est sans doute le point négatif dans l’histoire.

Conclusion

Call of Duty: Modern Warfare II est un jeu qui propose une campagne divertissante, bien qu’un peu courte, mais également un contenu multijoueur à la hauteur de nos attentes. En dehors de cela, la technique est implacable avec un scénario de qualité, des bruitages saisissants, ainsi que des graphismes en 4k et 60 FPS sur les dernières consoles et bien plus sur PC. Certains joueurs regretteront sans doute les niveaux trop furtifs dans cet opus, ou les deux niveaux expérimentaux où l’on doit fabriquer des grenades, des explosifs et des outils…Quand d’autres joueurs apprécieront le vent de fraicheur qui permet de dire qu’il ne joue pas au même Call of Duty que l’année dernière. Pour les autres joueurs, les nombreux modes multi-joueurs et la saison 1 attendu dans le courant du mois de novembre devrait les régaler pendant de long mois en ligne.

*Test effectué sur Xbox Series X

Call of Duty: Modern Warfare II

8.8

Note

8.8/10

POINTS POSITIFS

  • Le jeu est beau avec des graphismes en 4k/60fps
  • Une campagne solo de qualité
  • Des innovations dans la campagne sympathiques
  • De nombreux modes multijoueur disponibles
  • Un opus accessible à tous

POINTS NÉGATIFS

  • Certains joueurs regretteront un gameplay plus lent que d’habitude
  • Un SMBB pour le multijoueur qui divisera la communauté
  • Quelques petits bugs techniques
Qu'en pensez-vous ?
+1
4
+1
2
+1
0
+1
0
+1
0

Bomboy

Encyclopédie vidéo-ludique au service de GeekNPlay. Je suis un ancien dinosaure détenant le savoir! Toi l'abonné, tu peux m’appeler PAPA!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire