TEST – Call of Duty  Black Ops : Cold War

Bomboy
1 0
Temps de lecture:12 Minutes

Call of Duty : Black Ops Cold War

Oui, nous sommes le 17 décembre et nous n’avons pas encore effectué le test de Call of Duty  Black Ops : Cold War, alors que celui-ci est disponible depuis le 19 novembre sur PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series X/S et PC ! Pourquoi ? Par manque de temps ? Oui et non…

 

Des lacunes au lancement

Call of DutySi notre test arrive seulement maintenant, c’est pour deux raisons, la première le site GeekNPlay a subit de nombreuses attaques informatiques dernièrement que nous avons résolu ! La seconde raison est directement liée au jeu que nous testons sur Xbox Séries X et qui n’était pas optimale au lancement !

En effet, quand nous avons reçu le jeu, nous avons lancé un mode multijoueur et alors que tout se passe bien en ligne, la console s’éteint d’un seul coup ! Est-ce la Xbox Series X qui bug ? Ou le jeu ? La réponse est vite trouvée, il s’agit de Call of Duty Black Ops : Cold War qui faisait bugger la console ! Puis, le premier patch est sorti, nous avons relancé quelques parties en ligne où tout se passe bien, puis une heure après c’est le drame, la console s’éteint à nouveau… On écume internet et l’on voit qu’il est possible d’améliorer l’expérience en désactivant le Ray Tracing.

De notre côté, on désactive le Ray Tracing, on lance la campagne et peu de temps après la première mission, la console s’éteint à nouveau toute seule…Finalement, on a décidé d’attendre une stabilité du jeu avant de vous proposer un test qui arrive finalement à l’aube de la saison 1 du jeu !

La guerre Froide

Quand on parle de la marque Call of Duty, on se demande toujours quelle sera la formule renouvelée pour cette année, car il faut le dire la licence a proposé des jeux de la première et deuxième guerre mondiale, des guerres modernes et même des guerres futuristes avec des soldats équipés de jet pack ! Alors que sera l’épisode de 2020 ? Celui-ci, nous plonge dans les années 1980, en plein cœur de la Guerre froide, la CIA reçoit des renseignements concernant un agent opérationnel soviétique du nom de « Perseus », qui a été affecté à une mission destinée à modifier le cours du conflit. Une équipe spéciale est donc mise sur pied pour le traquer et le mettre hors d’état de nuire.

On a synthétisé tout cela, mais vous l’avez compris, on parle de la Russie, de la guerre froide, de bombe nucléaire et d’agents spéciaux travaillant dans un univers borderline.

Comme à l’accoutumé dans la série Call of Duty, la campagne solo s’avère très scripté et les joueurs seront rarement libres de faire ce qu’ils veulent !

Il faudra la plupart du temps, utiliser des chemins prédéfinis et avancer, le tout en éliminant des cibles ! Néanmoins, l’opus de cette année diffère quelque peu et permettra dans un niveau de se balader librement dans un bâtiment, d’éviter de se faire repérer par des soldats et d’assassiner une personne ! Ici, la tâche ne sera pas des plus facile et l’on aura plus l’impression d’être dans un Hitman que dans un Call of Duty…La mission ne plaira sans doute pas à l’ensemble des joueurs, mais chez GeekNPlay, on a adoré se faufiler dans les couloirs, soudoyer des gardiens et emprunter des chemins différents.

On aurait également pu vous parler de la fois, où il faut s’infiltrer dans l’appartement d’une personne en évitant de croiser la cible, sa femme ou son enfant avec comme but premier de voler une mallette…Mais on souhaite vous laisser quelques surprises, car si la campagne est sympathique et propose plusieurs degrés de difficulté, elle reste néanmoins assez courte et se finira en 5/6 heures tout au plus…A moins d’y jouer en difficulté maximum.

Notez que l’histoire principale dispose de deux fins alternatives qui s’avèrent croustillantes des deux côtés !

Avant de partir sur les modes multijoueur, on souhaite également faire une parenthèse sur le bon travail accompli d’un point de vue technique pour un chapitre qui tient la promesse d’être apprécié en 4k avec une cadence stable de 60 fps. Néanmoins, le jeu vous permet de modifier les paramètres et il est également possible de jouer en 120fps en 1080p ou encore d’activer ou désactiver le Ray-Tracing ! A vous de voir ce que vous souhaitez privilégier ? Les graphismes ou la fluidité ? Vous seul avez la réponse.

Un multijoueur autant aimé que décrié…

Si vous avez de la bouteille, vous ressentez vite une impression de déjà-vu quand vous lancez pour la première fois une partie en ligne sur un Call of Duty et cela ne déroge pas à la règle dans Call of Duty Black Ops : Cold War.

Comme la plupart du temps, les affrontements sont extrêmement frénétiques, mais contrairement au travail effectué il y a un an par Infinity Ward, le temps de tuer est beaucoup plus calibré ! En effet, ici les joueurs ne tombent pas forcement aussi vite que l’opus de l’année 2019, il faudra se poser et surtout avoir un bon shoot, car l’aide à la visée dans Cold War est beaucoup plus réduite que dans Modern Warfare … Les bons joueurs apprécieront cela, par contre les novices risquent de vite retourner sur l’opus de 2019…Et ce n’est pas le seul changement dans le gameplay multijoueur, car ici on ne croise pas autant de portes à ouvrir ou à fermer à vrai dire celles-ci sont quasiment inexistante, alors que l’opus Modern Warfare avait habitué les joueurs à cela et qu’il n’était pas rare de retrouver des explosifs placés derrière les portes pour tuer les ennemis…Ici , ce n’est pas le cas , mais les habitués de la série vous diront que toutes les nouveautés ne réapparaissent pas forcement d’un opus à l’autre et certains joueurs attendent toujours une visée penchée ou des environnements à détruire comme sur Call of Duty Ghosts

Ca c’est pour les changements, pour ma progression de Call of Duty Black Ops: Cold War celle-ci nous semble familière , car elle nous permet d’ acquérir de l’expérience directement sur le champ de bataille et niveau après niveau d’obtenir de nouvelles armes et compétences que vous pouvez combiner pour créer votre soldat idéal; nous pourrions agir dans l’ombre sans être détecté par le radar et éliminer  les ennemis furtivement grâce à nos compétences et à l’ajout d’un silencieux sur notre arme…Quand d’autres joueurs privilégieront d’utiliser une grosse arme de type RPD avec l’utilisation de mines pour des dégâts maximum , sans oublier les joueurs qui préfèrent rester cachés sur une certaine hauteur avec leur fusil de sniper attendant le bon moment pour tirer.

Bref, il y a autant de possibilité de créer votre soldat qu’il y a de joueurs dans le monde ! Le principal reste de s’amuser et là-dessus Activision propose un jeu complet où l’on trouve les modes :

  • Le match à mort par équipe
  • Point stratégique
  • Elimination confirmée
  • Escorte VIP
  • Domination
  • Control
  • Mêlée générale
  • Recherche et destruction
  • Armes combinées
  • Mode H24 – Nuketown

Comme vous pouvez le voir, les modes multijoueur sont complets et permettront à tout à chacun de s’amuser ! Les campeurs privilégieront le match à mort par équipe ou deux équipes se font face, les joueurs aimant bouger privilégieront l’élimination confirmée, car il faudra ramasser les plaques des militaires morts, on aurait également pu noter la domination ou le point stratégique où il faudra sans cesse bouger pour capturer les zones !

Les joueurs aimant la stratégie porteront leur dévolu sur la recherche et destruction où il faudra poser une bombe ou la désactiver…Ici, on joue en mode réaliste et une fois que vous êtes mort vous ne réapparaissez pas !

Les personnes qui sont là pour s’amuser et qui ne regardent pas leurs ratios s’amuseront sans aucun doute en mêlée générale où le but est simple :  C’est chacun pour sa peau…Ici, il faudra s’entretuer entre amis et tenter de finir premier !

On ne va pas détailler l’ensemble des modes, car ceux-ci sont assez connus par les fans de la licence et sont assez diversifiés pour s’amuser à minima !

Après avoir parlé des modes de jeu, j’aimerais revenir sur le retour du killstreak avec un système renouvelé qui récompense en accumulant des points de jeu et non plus les seuls kills sans mourir comme par le passé. Ici, vous pourrez mourir autant de fois que vous le voulez, vous gardez vos points permettant de débloquer des drones, des RCXD, des colis, des hélicoptères, des frappes au napalm pour ne citer qu’eux !

Les développeurs ont remis au gout du jour les Killstreak avec une pensée singulière : « Permettre à l’ensemble des joueurs de s’amuser et de pouvoir débloquer sa série de points » ! Chez GeekNplay, on trouve que la solution marche plutôt bien, même si les joueurs ayant un petit niveau arriveront difficilement à sortir quelque chose, car le temps de jeu n’est pas illimité et si le score ou le chronomètre du jeu arrive à la fin…Vous ne pourrez malheureusement pas utiliser votre série de points …Au final, il faudra s’améliorer pour tenter d’en sortir un à la partie suivante !

Zombies

Call of Duty Black Ops: Cold War voit le retour du mode Zombies que les fans attendent chaque année avec impatience. Que vaut celui-ci ? Dans Cold War, jusqu’à quatre joueurs sont catapultés dans un bunker de la Seconde Guerre mondiale pour se frayer un chemin à travers des hordes de morts-vivants et de sombres secrets à déterrer, explorant un complexe nazi bien plus sinistre que vous n’auriez pu le penser…Mais pour arriver jusque-là, il faudra survivre…Et la firme n’a pas changé d’un iota un procédé qui a déjà fait ses preuves dans le passé, car il faudra survivre vague après vague !

Cela à l’air simple sur le papier, mais ce n’est pas forcément le cas, car les joueurs vont devoir faire face à un nombre croissant de zombies assez diversifiés et qui progressivement seront de plus en plus résistants !

Au programme, la coopération entre les joueurs sera de mise et il faudra avoir une bonne dextérité pour s’en sortir ou compter sur la recherche d’armes spéciales ou certaines modifications permanentes tels que l’amélioration de la vitesse ou de la santé.

Vous l’avez compris, si la campagne solo est assez courte, le mode zombies de Call of Duty Black Ops : Cold War devrait tenir les joueurs scotchés à leurs écrans pendant de nombreuses heures, compte tenu de la quantité de secrets à découvrir et des différentes bifurcations qui peuvent être débloquées pour accéder à des zones toujours différentes pleines de dangers.

Points négatifs

Call of Duty  Black Ops : Cold WarVous le savez, aucun jeu n’est parfait et GeekNPlay met un point d’honneur à noter ce qui ne va pas…On ne va pas revenir sur le plantage des consoles au lancement du jeu, car nous avons déjà évoqué le problème en début d’article.

Il y a d’autres soucis ? Bien sûr ! Il arrive par moment que le jeu ne trouve pas le serveur et qu’il faille recommencer ou redémarrer le jeu pour pouvoir se connecter en ligne et enfin pouvoir jouer… On espère que c’est une erreur de jeunesse et que cela disparaitra rapidement !

Si l’on reste sur les plantages, on pourrait noter la possibilité de jouer en écran splitté qui est tout simplement injouable avec des crashs à répétition…Et même après les dernières mises à jour ! Oui, cela n’arrive pas tout le temps, mais le souci reste encore fréquent…

A côté de cela, on pourrait également parler  de l’équilibrage de certaines armes , et en particulier les fusils de sniper et les fusils à pompe qui risquent de rapidement taper sur les nerfs des joueurs…Malheureusement, c’est souvent le cas dans les jeux Call of Duty où l’on croise régulièrement des campeurs en fin de map au sniper et des personnes qui rushent au pompe qui détruisent les joueurs en une balle…La dessus , les avis divergent, mais chez GeekNPlay, on pense qu’un rééquilibrage ne serait pas du luxe !

Pour continuer sur les armes, si celles-ci sont nombreuses avec des fusils à pompe, des snipers, des mitraillettes, des pistolets, des lanceurs et compagnie, il y a malgré tout un souci par rapport à Modern Warfare, lequel ? Le bruit des armes ! Si celui-ci reste correct on est bien loin du niveau sonore de Modern Warfare et il en va de même pour le bruit des pas. Au final, certaines armes font un bruit de « jouet » et le bruit des pas ne permet pas toujours de savoir d’où vient l’ennemi…Il y a encore du travail à faire là-dessus et on espère que les développeurs travaillent sur un correctif.

On pourrait également parler des cartes présentes au lancement du jeu, celle-ci proposes des environnements diversifiés, mais ne sont pas assez nombreuses…Pire, les maps sont plus petites que dans le précèdent opus et sont là pour qu’on croise rapidement un ennemi…Cela peut avoir du bon, néanmoins il aurait été judicieux de proposer quelques maps a un peu plus grandes ici et là pour faire plaisir à l’ensemble des joueurs !

 Conclusion

Après avoir attendu quelques semaines, nous pouvons enfin donner notre verdict sur Call of Duty Black Ops : Cold War et celui-ci est en demi-teinte ! Car si le jeu propose une campagne solo de qualité, celle-ci s’avère assez courte et l’on aurait voulu passer de nombreuses heures supplémentaires dessus. A côté de cela, l’opus 2020 de Call of Duty propose de nombreux modes de jeu multijoueur ainsi qu’un bon mode zombie qui permettra à tout à chacun de s’amuser dans de bonnes conditions et de nombreuses heures !

Malgré tout, le jeu n’est pas parfait et arrive même à régresser sur certains points comme l’absence de porte dans le jeu, le bruit des armes moins réaliste que dans le passé ou encore des maps pas assez nombreuses pour ne citer que cela.

Un jeu imparfait certes, mais qui plaira sans aucun doute aux fans du genre à moins d’avoir trop joué sur Modern Warfare qui arrive malgré tout à concurrencer Call of Duty Black Ops : Cold War ! Vous l’avez compris, on vous invite fortement à essayer le jeu chez un pote avant un futur achat, car si certains joueurs adorent l’opus de cette année, cela ne sera pas le cas de tous.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

7.8

Note

7.8/10

POINTS POSITIFS

  • Campagne solo avec deux fins alternatives
  • De nombreux modes multijoueur
  • Un mode zombie de qualité
  • Un gameplay nerveux
  • Une fluidité d’excellente factures sur les consoles « Next Gen »

POINTS NÉGATIFS

  • Crash du jeu
  • Quelques soucis de serveur
  • Le son de certaines armes à revoir
  • Des cartes trop petites ?

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Next Post

Ici tout commence épisode 34 : Jérémy et Célia toujours en vie ?

Dans le précédent épisode, Jérémy et Célia semblent s’être suicidé ensemble. Salomé joue encore finalement avec Maxime pendant que celui-ci subit les avances d’Hortens. Découvrons ensemble le résume de l’épisode d’aujourd’hui. Nous espérons en savoir plus sur Salomé mais aussi de Maxime et d’Hortens. Jérémy et Célia se mettent d’accord […]
Ici tout commence